Accueil > Dossiers > France - Autres sujets > France : Affrontements, arrestations et condamnation à Bure

5 mars 2018

France : Affrontements, arrestations et condamnation à Bure

Ce samedi et ce dimanche, des affrontements ont eu lieu entre les forces de l’ordre et les centaines de manifestants opposés au projet Cigéo qui vise à enfouir 500 m sous terre les déchets nucléaires français les plus radioactifs. Le site, occupé depuis l’été 2016, a été évacué le 22 février à l’aube par 500 gendarmes (voir notre article). La préfecture de la Meuse avait interdit toute manifestation durant le week-end. Un homme placé en garde à vue samedi pour "participation sans arme à un attroupement après sommation de se disperser" sera convoqué ultérieurement devant la justice.

Le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc, a condamné ce lundi un homme âgé de 22 ans en comparution immédiate à trois mois de prison avec sursis pour violence sur un gendarme, peine assortie d’une mise à l’épreuve pendant un an et d’une interdiction de se rendre en Meuse. Le manifestant avait été interpellé dimanche lors d’affrontements qui ont eu pour bilan un gendarme et quatre anti-nucléaires blessés. La garde à vue de sept autres personnes - trois femmes et quatre hommes - interpellées dimanche pour "participation sans arme à un attroupement après sommation de se disperser", a été prolongée lundi après-midi. Le refus de prélèvement d’empreintes et d’ADN leur sera également reproché. L’un d’eux pourrait être aussi poursuivi pour violence sur agent dépositaire de l’autorité publique.

Ce samedi à Bure Ce samedi à Bure

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?