Accueil > Dossiers > France - Autres sujets > France : La SNCF cible un militant gréviste de Lille-Flandres

31 juillet 2018

France : La SNCF cible un militant gréviste de Lille-Flandres

Durant trois mois, les travailleurs de la SNCF luttent contre toute forme de privatisation, contre toute attaque contre leur statut, et avec lui ce qu’il reste d’acquis sociaux à l’ensemble des travailleurs. La répression frappe plusieurs animateurs de cette lutte. Nicolas est technicien SNCF à la gare de Lille Flandres. Gréviste des le 1er jour du mouvement, il a été de toutes les manifs et de toutes les actions. Syndiqué et très mobilisé, il est identifié par la direction comme un leader à abattre. Prenant pour prétexte l’envahissement d’un bureau de la direction pendant le mouvement, Nicolas subit une dizaine de plaintes déjà déposées contre lui (et la menace de nouvelles) ainsi qu’une une procédure de licenciement. Comme tous les grévistes, la perte d’une grande partie de son salaire (22 jours au total) mais en plus des journées travaillées devraient rester non payées car des cadres l’ont unilatéralement déclaré en grève (ce qui est bien entendu illégal)

Une cagnotte Leetchi a été ouverte pour collecter des fonds (frais d’avocats, organisation d’événements en solidarité...). L’ensemble de l’argent ira à Nicolas ou à d’autres victimes de la répression

Voir le groupe FB de soutien

La grève à la gare de Lille-Flandres La grève à la gare de Lille-Flandres

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?