Accueil > Dossiers > Grèce

Grèce

19 novembre 2017

Grèce : Affrontements pour l’anniversaire du soulèvement de 1973

Des affrontements ont éclaté vendredi à Athènes lorsque environ 13.000 manifestants ont défilé en direction de l’ambassade des États-Unis pour commémorer le soulèvement étudiant de 1973 ayant contribué à renverser la junte militaire. Des manifestants anarchistes ont lancé des cocktails Molotov, des pierres et des fumigènes contre les policiers qui ont fait usage de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes.

Des affrontements ont également eu lieu près de l’Université polytechnique nationale où une centaine de personnes ont jeté des cocktails Molotov contre les policiers qui ont utilisé du gaz lacrymogène. 7.000 policiers avaient été déployés dans le centre-ville d’Athènes où la circulation était barrée et les stations centrales de métro étaient fermées. Des heurts entre anarchistes et policiers se sont produits également à Thessalonique et à Patras (péninsule du Péloponnèse) où les anarchistes ont lancé des cocktails Molotov et ont incendié des bacs à ordures.

Les affrontements de vendredi soir à Athènes Les affrontements de vendredi soir à Athènes

Tags de cet article: - - Nos sources
14 novembre 2017

Grèce : Nikos Maziotis et Pola Roupa en grève de la faim

Nikos Maziotis et Pola Roupa, militants emprisonnés de l’organisation Lutte Révolutionnaire, ont commencé ce samedi 11 novembre une grève de la faim avec les revendications suivantes : Retraits des articles de lois concernant l’isolement et la détention dans les locaux de la police ; sortie immédiate de Nikos Maziotis de l’isolement dans lequel il est détenu depuis juillet dernier ; adaptation des conditions (locaux et durée d’au moins trois heures) de visite des enfants par leur parents (c’est le cas pour Pola et Nikos qui reçoivent la visite de leur fils, Lambros) ; possibilité de rencontre entre Pola et Nikos.

Ils ont produit à l’occasion de cette entrée en grève de la faim une importante analyse politique de la situation en Grèce : voir ici le texte (en anglais)

Pola Roupa et Nikos Maziotis Pola Roupa et Nikos Maziotis

Tags de cet article: - - - Nos sources
10 novembre 2017

Grèce : Dimitris Koufontinas, combattant de l’organisation 17 Novembre, en permission de sortie

Une permission de sortie de 48h a été accordée à Dimitris Koukontinas, combattant de l’organisation révolutionnaire 17 Novembre (17-N) emprisonné depuis le 5 septembre 2002 pour plus de 200 actions et 23 exécutions attribuées au 17-N depuis 1975. Il avait été condamné à 11 fois la perpétuité plus 25 ans pour 11 actions (exécutions, attaques à la bombe et braquages). Dimitris s’était rendu en 2002 en prenant la responsabilité politique de la totalité des actions du 17-N, alors que de nombreux membres de l’organisation avaient déjà été arrêtés, cette vague d’arrestation avait fait suite à la capture de Savvas Xiros, grièvement blessé dans l’explosion prématurée de l’engin qu’il transportait.

L’Organisation 17 Novembre était une organisation marxiste et guévariste, c’est à priori l’organisation de guérilla urbaine qui a tenu le plus longtemps sans subir de répression, c’est à dire 27 ans. Dimitris est donc sorti de la prison en souriant ce jeudi matin, après 15 années de détention, il devra pointer au commissariat. La plupart des partis politiques grecs se sont indignés contre cette permission, ainsi que l’ambassadeur des Etats-Unis. Parmi les 22 autres cibles de l’organisation : Richard Welch en 1975 (chef de poste de la CIA à Athènes), de nombreux officiers, dignitaires et bourreaux de la dictature des colonels, plusieurs officiers militaires américains et britanniques et politiciens capitalistes et industriels.

Dimitris Koufontinas à la sortie de la prison. Dimitris Koufontinas à la sortie de la prison.

Tags de cet article: - - - - Nos sources
7 novembre 2017

Grèce : Détention confirmée pour Konstantinos "Dinos" Yigtzoglou

Le mercredi 1er novembre, Konstantinos "Dinos" Yigtzoglou a été emmené à la chambre judiciaire, où un procureur et un juge spécial pour des questions de terrorisme ont ordonné sa mise en détention. Konstantinos, qui avait été arrêté le 28 octobre, doit faire face à des accusations liées à l’attaque avec une lettre piégée contre l’ancien Premier ministre grec Lucas Papademos le 25 mai 2017, pour des colis explosifs trouvés dans le centre de distribution de la poste, et suivant l’article 187A de participation à une organisation criminelle, à savoir la Conspiration des Cellules de Feu, le groupe qui a réclamé l’envoi de l’un des colis explosifs. Il a été emprisonné dans les prisons de Larissa. Vendredi 3, une audience était prévue pour les armes qui ont été trouvées dans l’appartement dans lequel il a été arrêté le samedi 28 octobre.

Les enquêteurs de la police travaillant là ou l'ancien premier ministre Papademos a été sérieusement blessé par une bombe Les enquêteurs de la police travaillant là ou l’ancien premier ministre Papademos a été sérieusement blessé par une bombe

Tags de cet article: - - - - Nos sources
31 octobre 2017

Grèce : La police charge une manifestation et arrête trois leaders syndicaux

Le jeudi 26 octobre, à Ioannina (région de l’Épire), le Centre syndical régional, affilié à PAME (Front militant de tous les travailleurs - syndicat proche du KKE) a organisé une manifestation devant un super marché contre le licenciement de travailleurs de cette enseigne.

À la demande de la direction du super marché, la police a été déployée. Suite au refus du syndicat de quitter les lieux, la police a tenté de déloger les manifestants présents. Ceux-ci ont formé des piquets, la police a alors chargé en utilisant des grenades assourdissantes. Elle a finalement arrêté le président du Centre régional des syndicats de Ioannina, un membre du conseil d’administration du syndicat de la régionale d’Ioannina, et le président du Syndicat des travailleurs de la construction d’Ioannina. Les travailleurs de la ville ont immédiatement organisé un grand rassemblement au poste de police où les syndicalistes ont été transférés avant d’être relâchés.

Manifestants devant le supermarché à Ioannina Manifestants devant le supermarché à Ioannina

Tags de cet article: - - Nos sources
15 octobre 2017

Athènes : Affrontements à l’université et à Exarchia

Dans le cadre des protestations étudiantes contre une loi qui prévoit la fin de la gratuité des livres scolaires, des manifestants anarchistes ont affrontés la police à coups de meubles, pierres et de cocktails Molotov vendredi soir à Athènes. Des barricades ont été dressées autour de l’Université polytechnique. Aucun blessé n’a été signalé.

Attaque d'un groupe de policier par des manifestants Attaque d’un groupe de policier par des manifestants

Tags de cet article: - - Nos sources
9 octobre 2017

Grèce : Affrontements entre anarchistes et policiers à Athènes

Une manifestation anarchiste a eu lieu samedi à Athènes pour dénoncer les tortures dont a été victime Kostas B., un antifasciste arrêté par la police le 16 septembre dernier à la manifestation à la mémoire de Pavlos Fyssas (voir ici). La manifestation de samedi a eu lieu avenue Alexabdras et s’est dirigée vers le quartier général de la police où lKostas B. a té torturé. Les affrontements ont commencé à la tombée de la nuit dans le quartier d’Exarchia : les manifestants ont lancé des cocktails Molotov et des pierres contre les policiers qui ont fait usage de gaz lacrymogènes. Deux policiers ont été légèrement blessés et une personne a été arrêtée.

Les affrontements de ce samedi à Exarchia Les affrontements de ce samedi à Exarchia

Tags de cet article: - - - Nos sources
25 septembre 2017

Grèce : Déclaration de Nikos et Pola (Lutte Révolutionnaire) pour Kostas B., antifa tabassé par la police

Nikos Maziotis et Pola Roupa, membres emprisonnés de Lutte Révolutionnaire ont publié une déclaration au sujet de Kostas B., un jeune antifasciste de 16 ans lourdement tabassé par la police grecque lors de la manifestation antifa qui a eu lieu en mémoire de Pavlos Fyssas il y a une dizaine de jours. Kostas est toujours hospitalisé en soins intensifs à l’heure actuelle.

Télécharger le PDF.

Affrontements à Athènes Affrontements à Athènes

Tags de cet article: - - - Nos sources
17 septembre 2017

Grèce : Affrontements à la manif antifa d’Athènes

Une manifestation de 2000 antifascistes a eu lieu hier samedi dans le centre d’Athènes, demandant l’interdiction d’Aube Dorée et la fermeture de ses bureaux. Les manifestants dénonçaient aussi les lenteurs judiciaires relatives au jugement des dirigeants du parti en lien avec la mort du rappeur Pavlos Fyssas. L’auteur du crime, membre d’Aube dorée, a admis les faits. Les affrontements ont éclaté lorsque des manifestants cagoulés se sont détachés du cortège et se sont rendus vers le siège d’Aube dorée aux cris de « Pavlos est vivant ! A bas les nazis ! ». La police a empêché ceux-ci d’accéder au bâtiment. Du gaz lacrymogène a été utilisé par la police contre les manifestants qui ont lancé des bombes à essence. Une autre manifestation est prévue lundi dans la commune ouvrière de Keratsini, en banlieue d’Athènes, où Pavlos Fyssas a été poignardé à mort le 18 septembre 2013.

Affrontements à Athènes Affrontements à Athènes
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/09/16/incidents-a-athenes-4-ans-apres-la-mort-d-un-rappeur-anti-nazi_5186785_3214.html#p0Ah6JmLd0kIgoFr.99

Tags de cet article: - - - Nos sources
14 septembre 2017

Grèce : Un groupe anarchiste attaque les bureaux de Turkish Airlines à Athènes pour Nuriye et Semih

Le groupe anarchiste Rouvikonas a attaqué les bureaux de la compagnie aérienne Turkish Airlines à Athènes. Le groupe a publié un communiqué dans lequel il revendique sa solidarité avec les opposants persécutés en Turquie, notamment Nuriye et Semih et "tous les autres camarades qui perdent actuellement leur vie et leur liberté parce qu’ils désirent un autre monde".

Rouvikonas ("Rubicon") est un groupe anarchiste grèc qui multiplie les occupations surprises de ministères et de sièges de partis, les saccages contre l’administration qui planifie la privatisation, la casse contre les locaux fascistes, les représailles contre les patrons, etc. Les militants de Rouvikonas subissent eux-mêmes la répression de l’état grec. Les vidéos de leurs actions sont visibles sur leur page Facebook.

Rouvikonas Rouvikonas

Tags de cet article: - - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 430

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?