Accueil > Dossiers > Turquie-Kurdistan

Turquie-Kurdistan

17 avril 2018

Turquie : 7 combattants du PKK tués par l’armée turque dans le Dersim

Le 4 avril dernier, 7 combattants de la guerilla du PKK sont tombés martyrs lors d’affrontements avec l’armée turque dans la région de Pülümür dans le Dersim.
Parmi eux, le membre du Conseil du commandement du HPG (Force de défense du peuple, branche armée du PKK en Turquie) Kemal Garzan qui avait rejoint la guerilla kurde en 1993.

Kemal Garzan, commandant du HPG Kemal Garzan, commandant du HPG

Tags de cet article: - - - Nos sources
12 avril 2018

Irak/Kurdistan : Des commandos turcs avancent vers Qandil

Le PKK, en guerre contre l’Etat turc depuis 1984, a établi depuis plusieurs dizaines d’années leur base arrière dans les montagnes de Qandil, à la frontière entre l’Irak et l’Iran. L’armée turque a récemment multiplié les bombardements contre Qandil. A ces attaques aériennes, régulières, s’ajoute cette fois, à l’envoi de forces terrestres dans la région.

Selon l’agence de presse kurde Rudaw et des témoins locaux, des commandos turcs ont récemment pénétré sur une profondeur d’environ 20 kilomètres en territoire irakien, établissant plusieurs avant-postes et consolidant les routes dans la zone de Sidekan, sur les contreforts des monts Qandil. L’armée turque, qui dispose, grâce à la complicité du clan Barzani et de son PDK, de bases dans le nord de l’Irak depuis le milieu des années 1990, s’est toujours arrogé une grande liberté de manœuvres dans la région. Des milliers de militaires turcs − représentants des forces spéciales, agents du renseignement – y sont présents.

Meetin,g du PKK à Qandil pour le nouvel an kurde (archive) Meeting du PKK à Qandil pour le nouvel an kurde (archive)

Tags de cet article: - - - - Nos sources
8 avril 2018

Kurdistan : Nouvelles d’Afrin et de Manbij

L’armée turque et ses alliés djihadistes mettent en œuvre des politiques de nettoyage ethnique, d’assimilation et de colonisation. Des milliers de djihadistes ont été transférés de la Ghouta à Afrin pour créer des changements démographiques et installer un ordre islamo-turc. La guérilla des forces YPG-YPJ dans le canton d’Afrin se poursuit. Au cours de la dernière semaine, les YPG/YPJ ont mené des actions sur la colline de Mame Gur (district de Bilbile, 30 mars), à Dayr Sawan (district de Shera, 31 mars), dans le centre-ville d’Afrin (2 actions, 1er avril) avec pour bilan 5 soldats turcs et 37 miliciens islamistes tués, et un char détruit.

Les conditions de vie des personnes déplacées d’Afrin dans la région de Shehba sont toujours très précaires. Cependant, les travaux de construction des camps et des distributions de provisions et d’aide humanitaire sont organisées par l’Auto-Administration démocratique du nord de la Syrie et le Croissant-Rouge du Kurdistan. Deux camps de réfugiés ont été construits dans le district de Sherawa et dans la région de Shehba. Les réfugiés sont ainsi repartis : 24.000 à Til Rifat, 40.000 dans le camp de Fafînê, plus de 37.000 à Ehres, 10.000 dans le district de Kefernayê, 30.000 dans le district de Sherawa d’Afrin, plus de 25.000 dans le sous-district de Nûbûl-Zehra d’Alep. Et elles estiment à 100.000 le nombre des personnes déplacées dans le centre d’Alep. Enfin, la Turquie a fermé le barrage de l’Euphrate, coupant l’approvisionnement en eau de Manbij, ce qu’elle n’a jamais fait pendant les années où la ville était aux mains du Daesh...

Un minibus transportant des miliciens islamistes au service des Turcs détruit à Afrin avant-hier 6 mars ; trois de ses occupants ont été tués. Un minibus, transportant des miliciens islamistes au service des Turcs, détruit par la guérilla YPG-YPJ à Afrin avant-hier 6 mars ; trois de ses occupants ont été tués.

Tags de cet article: - - Nos sources
30 mars 2018

Turquie/Kurdistan : Reprise des opérations de guérilla

Avec l’arrivée du printemps, les forêts du Kurdistan se couvrent de feuillages et les guérillas du PKK peuvent reprendre les opérations. Plusieurs attaques et embuscades ont déjà été réalisées qui ont coûté la vie à plusieurs militaires turcs. Aujourd’hui vendredi, ce sont six paramilitaires anti-guérilla (appelés "gardiens de village") qui ont été tués à Ormanardi (province de Siirt). Dans l’attaque, trois autres paramilitaires et quatre soldats ont été blessés.

Arrivée des militaires blessés à l'hôpital Arrivée des militaires blessés à l’hôpital

Tags de cet article: - - - - Nos sources
23 mars 2018

Turquie : Le Parlement adopte une loi de censure d’internet

La loi, adoptée tard mercredi par 205 voix contre 18, étend l’autorité du Haut-conseil turc de la radio et de la télévision (RTÜK) aux contenus audiovisuels publiés en ligne. Elle oblige ainsi les organisations, locales ou internationales, qui souhaitent diffuser du contenu audiovisuel en ligne à obtenir une autorisation de diffusion auprès du RTÜK, qui aura donc compétence pour les bloquer ou les interdire. Cela pourrait concerner des médias fermés par les autorités et qui avaient opté pour la diffusion en ligne pour contourner l’interdiction. L’autorité audiovisuelle turque est autonome, mais les membres de son Conseil suprême sont nommés par le Parlement, dans lequel l’AKP au pouvoir détient 316 sièges sur 539.

Le parlement turc à Ankara Le parlement turc à Ankara

Tags de cet article: - - - Nos sources
18 mars 2018

Rojava : L’évacuation d’Afrin a commencé

300.000 civils ont déjà été déplacés dans le canton d’Afrin dont 100.000 rien que dans la ville d’Afrin, chef-lieu du Canton. 50.000 de ces derniers ont fuit dans les dernières 24 heures. Sur les 650.000 habitants que compte actuellement le canton, il ne pourrait finalement rester que 50.000 habitants après l’exode massif qui s’apprête à se produire. Avec ceux de la Ghouta Orientale, on estime à 1,1 millions le nombre de nouveaux réfugiés mis sur les routes par ces deux sanglantes batailles en trois mois. Une crise humanitaire sans précédents risque d’avoir lieu, les camps de réfugiés du Rojava étant déjà surchargés, à commencer par ceux de Manbij, premiers sur la route des réfugiés d’Afrin. Les forces armées du Rojava, les Forces Démocratiques Syriennes, ont elle-même commencé à évacuer leurs positions.

L'évacuation d'Afrin L’évacuation d’Afrin

Tags de cet article: - Nos sources
15 mars 2018

Zürich : stand de solidarité avec la Résistance d’Afrin

Jeudi 15 mars, stand d’information et de solidarité à l’université de Zürich par YDG (Nouvelle Jeunesse Démocratique) et RJZ (Jeunesse Révolutionnaire de Zürich) pour promouvoir la campagne de solidarité avec les internationalistes au Rojava et la campagne Shengal.

A l'université de Zürich A l’université de Zürich

Tags de cet article: - - Nos sources
15 mars 2018

Toulouse : Actions de solidarité avec la résistance d’Afrin !

Alors que l’offensive militaire turque s’intensifie dans le canton d’Afrin, militants kurdes et internationalistes à Toulouse multiplient les actions de solidarité et de visibilité.
Mercredi 14 novembre, une grande banderole de solidarité a été déployée pendant près d’une heure au dessus du périphérique toulousain.
Le lendemain c’est à l’université Jean Jaurès actuellement en grève et en blocage que la banderole a été installée à l’entrée de l’établissement.

"Erdogan assassin, solidarité avec les kurdes et Afrin" au dessus du périphérique toulousain. "Erdogan assassin, solidarité avec les kurdes et Afrin" au dessus du périphérique toulousain.

A l'entrée de l'Université Jean Jaurès à Toulouse A l’entrée de l’Université Jean Jaurès à Toulouse

Tags de cet article: - - Nos sources
14 mars 2018

Rojava : Un combattant du TKEP/L tombé martyr à Afrin

Dans un communiqué daté du 12 mars, le TKEP/L (une des composantes du Bataillon International de Libération) a annoncé que le combattant Kenan Aktaş est tombé martyr dans le canton d’Afrin suite à une frappe aérienne de l’armée turque.

Kenan Aktaş, combattant du TKEP/L Kenan Aktaş, combattant du TKEP/L

Tags de cet article: - - Nos sources
13 mars 2018

Rojava : Campagnes d’actions directes contre les intèrêts turcs en Europe

Plusieurs actions ont répondu à l’appel "Si Afrin tombe il sera trop tard #Fight4Afrin", en Allemagne, Autriche, France, Pays-Bas, Suisse, Suède, Turquie et Grèce. Des dizaines d’actions ont eu lieu jusqu’à présent. Des actions qui ont notamment visé les institutions qui coopèrent avec le régime turc (les partis CDU, SPD en Allemagne), les véhicules personnels et commerces de membre des partis d’extrême-droite turcs (AKP, MHP), ou d’agents étrangers des services de renseignements turcs MIT, les ambassades, les institutions qui font la propagande d’Erdogan à l’étranger (mosquées tenues par les Loups Gris, DITIB en Allemagne), etc.

Dernières en date : une foule de manifestants ont attaqué l’ambassade turque à Athènes à coups de cocktails molotov. À Turin, la représentation miniature d’un avion de chasse postée devant l’usine Leonardo-Finmecanica qui fabrique de nombreux équipements technologiques pour le compte de la Turquie et de ses forces armées.

Devant le marchand d'armes Leonardo-Finmecanica à Turin. Devant le marchand d’armes Leonardo-Finmecanica à Turin.

Tags de cet article: - - - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1180

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?