Arrêté le 14 novembre 2012, lors d’une grève générale, en se rendant à un piquet. Emprisonné puis relâché le 9 janvier 2013, il avait fait l’objet d’une large mobilisation de solidarité : mobilisant milieux syndicaux et antifascistes. Le procureur avait demandé 5 à 6 ans de prison, le juge a aujourd’hui condamné Alfonso Fernandez Ortega à 4 ans de prison pour l’accusation d’avoir “transporté une bombe dans son sac à dos” (“possession d’explosif”). La défense à plusieurs fois dénoncer ce montage policier. Il a par contre été acquitté pour l’accusation de “rébellion” contre les policiers, qui lui aurait valu un an de prison.

Alfon Libertad !

Alfon Libertad !