Accueil > Dossiers > Belgique - Affaire du 5 juin 2008 > Communiqué de soutien du SRI

21 juin 2008

Communiqué de soutien du SRI

Chers/chères participant-e-s à la manifestation de solidarité à Bruxelles. Chers/chères camarades, chers/chères ami-e-s,

Malheureusement nous ne pouvons pas être dans la rue à Bruxelles avec vous, mais Revolutionäre Jugend manifestera sa solidarité en accrochant une immense banderole à un endroit évident à Zurich, la zone des supporteurs de l’Euro 08.

Chère Wahoub, chers Bertrand, Constant, Abdel et Jean-François,

Vous êtes des révolutionnaires qui militent au Secours Rouge, au Bloc-ML et toi, Bertrand, à la Commission pour un secours rouge international. Le 5 juin on vous a arrêtés de la pire manière et mis en prison pour différentes raisons. Quatre d’entre vous sont accusés d’avoir des contacts avec les camarades du Pc p-m, arrêtés le 12 février 2007 en Italie. A la même époque, de nombreuses perquisitions et arrestations avaient déjà eu lieu à l’encontre de militant-e-s communistes, syndicalistes et étudiant-e-s. Dès le 13 juin 2008, cinquième jour du procès en Italie, le procureur Boccassini s’empresse de se servir de vos arrestations pour étayer la thèse d’un danger révolutionnaire, retournant la situation. Cette nouvelle attaque de la bourgeoisie fait partie d’une série d’attaques contre des structures qui soutiennent des prisonniers politiques, en s’engageant pour leur intégrité physique et leur identité. Toutes les structures attaquées, en Belgique, en Espagne, en Italie, en Allemagne, en France et en Suisse, ont en commun le fait de travailler sur le terrain politique, dans le cadre d’une lutte contre l’exploitation et l’oppression capitaliste et pour une perspective révolutionnaire. Toutes ces structures veulent ouvrir de manière organisée et ensemble un espace politique contre la répression. Cette répression développe des méthodes qui se durcissent conjointement avec la crise économique et politique.

Voilà pourquoi des attaques répressives comme celle du 12 février (Italie et Suisse), du 5 juin en Belgique, ou, il y a quelques jours, contre le DHKP-C à Paris ne seront pas les dernières. Voilà pourquoi des structures comme les nôtres sont nécessaires. La lutte contre le capitalisme est légitime et la solidarité de classe en est une arme ! Les tentatives d’intimidation n’arrêteront pas le cours de l’histoire car l’histoire fait les peuples !

[rouge]Développons la solidarité - Cassons le capitalisme ![/rouge]

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?