Des militants de la société civile ont marché le 12 septembre à Dakar pour protester contre la vie chère. Mais cette marche qui était interdite par les autorités a été violemment réprimée. Cinq personnes ont été arrêtées par les forces de l’ordre. Le Sénégal connait une flambée des prix des denrées de première nécessité. Ce vendredi 17, le préfet de Dakar a interdit une nouvelle manifestation contre la vie chère prévue place de la Nation. Les activistes ont décidé de braver la décision de l’autorité administrative. 10 personnes ont été arrêtés et envoyées au commissariat central de Dakar.

Dossier(s): Afrique Tags: ,

Trois blessés du côté des étudiants, c’est le bilan des affrontements du jeudi matin 5 août, entre pensionnaires de l’Université Alioune Diop de Bambey et les forces de l’ordre. Les affrontements, faits de jets de pierres et de tirs de grenades lacrymogènes, ont éclatés lorsque les étudiants, après avoir décrété 96 heures de grève, ont barré la route nationale n°3 et brûlé des pneus, bloquant la circulation. Réclamant de meilleures conditions de vie, les grévistes dénoncent notament la mauvaise qualité de l’alimentation.

Dossier(s): Afrique Tags: ,

Les étudiants de l’Université Iba Der Thiam (UIDT) de Thiès ont tenté de bloquer la circulation au niveau de la Route nationale 2 et ils ont brûlé des pneus au niveau de quelques axes routiers. Une voiture a également été incendiée dans l’enceinte de l’UIDT. Les étudiants réclament les travaux de réhabilitation des locaux de l’UIDT. Des affrontements ont éclaté avec les forces de l’ordre. Plusieurs étudiants ont été interpellés.

 

Dossier(s): Afrique Tags: ,

Des centaines de membres de l’Amicale des Travailleurs de l’électricité de la Senelec, réclamant des contrats de travail, sont venus de plusieurs régions du Sénégal pour descendre dans les rues de Kaolack (chef-lieu de la région du même nom) malgré l’interdiction que leur avait été faite par les autorités. Les forces de l’ordre ont usé de grenades lacrymogènes et ont chargé les manifestants au niveau du rond-point de Médina Baye. 40 manifestants ont été arrêtés. Le rappeur Kilifeu du mouvement “Y en a marre” a été arrêté alors qu’il participait à la mùanifestation. Il a l’épaule déboîté à cause de la brutalité de son interpellation.

 

La décision du Conseil restreint de l’Assemblée de l’université de suspendre toutes les amicales des étudiants et demander la fermeture totale du campus social a provoqué la colère des étudiants jeudi 15 avril. Une décision qui intervient après des violences au niveau du campus social qui ont fait un mort le 11 avril. Les étudiants ont occupé l’Avenue Cheikh Anta Diop bloquant du coup la circulation. La police est intervenue et les affrontements ont commencé.

Dossier(s): Afrique Tags: ,

L’avenue Cheikh Anta Diop, à Dakar, a été le théâtre d’affrontements entre étudiants et forces de l’ordre. Les étudiants réclament la libération de leurs camarades Amadou Sow et Amadou Woury Barry détenus depuis près d’un mois. Ils avaient été arrêtés dans le cadre de l’affaire Sonko (voir notre article). Les forces de l’ordre munies de gaz lacrymogènes ont dispersé les manifestants qui se sont regroupés à l’intérieur du Campus Social.

Dossier(s): Afrique Tags: ,

Un collégien a été tué samedi dans le sud du Sénégal, portant à cinq le nombre de morts dans les émeutes qui agitent le pays depuis l’arrestation du principal opposant Ousmane Sonko (voir notre article). Ce samedi à Diaobé, où les manifestants réclamaient la libération d’Ousmane Sonko, les affrontements ont fait six blessés graves et un jeune collégien est décédé des suites de ses blessures. Le poste de gendarmerie, celui des douanes, des Eaux et Forêts ainsi qu’une station-service, ont été saccagés et brûlés, ainsi qu’une dizaine de véhicules.

Dossier(s): Afrique Tags: ,

Dakar a été le théâtre de très violents affrontements vendredi 5 mars, opposant les forces de l’ordre à des centaines de jeunes. Ces derniers ont gagné les rues depuis l’arrestation, il y a deux jours, de l’opposant Ousmane Sonko, dont la garde à vue a été prolongée. Dans le quartier populaire de la Médina, au cœur de la capitale sénégalaise à l’arrêt des groupes de jeunes harcelaient à coups de cailloux de très nombreux policiers anti-émeute. Lors d’une charge sur la grande avenue Blaise Diagne, au moins des dizaines de jeunes scandant “Libérez Sonko” ont réussi à faire reculer provisoirement les policiers, malgré les tirs nourris de grenades lacrymogènes. Le sol était jonché de pierres, de cartouches de grenades et de pneus incendiés.

L’arrestation d’ Ousmane Sonko a non seulement provoqué la colère de ses partisans, mais aussi porté à son comble l’exaspération accumulée dans ce pays pauvre. Cela face à la dureté de la vie depuis au moins un an et la pandémie de Covid-19. Les manifestations ont fait au moins un mort, jeudi, dans le sud du pays. Plusieurs autres décès ont été rapportés, sans être confirmés formellement. Jeudi soir, des manifestants ont attaqué les locaux du quotidien le Soleil et de la radio RFM, jugés proches du pouvoir. Les écoles françaises dans le pays ont fermé, tout comme l’agence d’Air France. L’armée a été réquisitionnée pour aider la police et la gendarmerie.

Dossier(s): Afrique Tags: ,

Les étudiants de l’université Cheikh Anta Diop ont à nouveau manifesté hier mercredi 9 décembre, en envahissant l’avenue Cheikh Anta Diop pour protester contre le retard accusé par la direction des bourses. Ils dénoncent que depuis la reprise des cours, aucun étudiant n’a reçu sa bourse. C’est la raison pour laquelle ils ont donc décidé de descendre sur l’avenue et de bloquer la circulation. La police est intervenue pour remettre l’ordre et repousser les étudiants jusque dans le campus au moyen d’une autopompe. Les étudiants ont abondammant caillassé les policier: l’avenue Cheikh Anta Diop était parsemée de projectiles et de pierres. Les échauffourées ont conduit à l’arrestation de cinq étudiants et celle d’un de leur professeur.

Dossier(s): Afrique Tags: ,