Accueil > Dossiers > Turquie-Kurdistan

Turquie-Kurdistan

23 juin 2017

Turquie/Kurdistan : Deux militaires tués par la guérilla du PKK

Deux soldats turcs ont succombé à leurs blessures contractées lors d’affrontements avec des combattants du PKK  , a reconnu jeudi l’armée turque. Ces soldats avaient été grièvement blessés pendant une opération de contre-guérilla dans la province de Bitlis. Un troisième militaire a été hospitalisé. Un milicien pro-gouvernemental a par ailleurs été tué dans la nuit de mercredi à jeudi lors d’affrontements avec le PKK   dans la province de Siirt, également au Kudistan Nord. Les opération de police et de contre-guérilla su multiplient au Kudistan : du 22 mai au 19 juin, 910 personnes ont été mises en garde à vue sous l’accusation d’aide et de soutient au PKK   et 68 autres accusées d’être en relation avec les organisations de la gauche révolutionnaire.

Opération anti-guérilla de l'armée turque Opération anti-guérilla de l’armée turque

Tags de cet article: - - - - Nos sources
20 juin 2017

Turquie/Kurdistan : Les parents d’Ayşe Deniz Karacagil inculpés suite aux funérailles de leur fille

Nuray Erçağan et Ömer Karacagil, les parents d’Ayşe Deniz Karacagil (Destan Temmuz) qui est tombée lors de l’opération de libération de Raqqa (voir notre article), ont été arrêtés ce matin pour avoir participé aux funérailles de leur fille à Kobanê. Ils ont ensuite été libérés sous caution judiciaire mais ils devront répondre devant la justice turque de "propagande pour une organisation terroriste". Dans son témoignage, la mère Erçağan a déclaré : "Daesh a tué nos gens à Ankara, Suruç et Diyarbakır. Un jour, vous aussi comprendrez comment Deniz avait raison."

Le père d'Ayşe et sa mère (à droite) aux funérailles de leur fille Le père d’Ayşe et sa mère (à droite) aux funérailles de leur fille

Tags de cet article: - - Nos sources
19 juin 2017

Syrie/Rojava : Les Forces Démocratiques affrontent l’armée syrienne au sud de Raqqah

Depuis le début de la guerre civile de 2011, l’ASA (Armée Syrienne Arabe, celle du régime) et les YPG   puis les QSD   (Forces Démocratiques Syriennes) ne se sont que peu affronté, dans une stratégie de non-agression et de survie face aux islamistes. Des affrontements ont déjà eu lieu dans le passé dans les deux villes qui sont encore partagées entre le régime et la Fédération de la Syrie du Nord (le nouveau nom "officiel" du Rojava  ), c’est à dire Qamishlo (la capitale du Rojava  ) et Hassakah. Ces affrontements découlaient généralement d’affrontements entre les NDF (Forces de Défense Nationales, milices pro-régime) et les Asayish (la sécurité intérieure du Rojava  ) et ont généralement tourné au désavantage du régime qui a perdu beaucoup de terrain dans les deux villes.

Les affrontements qui ont eu lieu hier au dessus de Tabqa, à quelques kilomètres au sud de Raqqah sont d’une autre nature : un bombardier syrien (qui selon le régime bombardait Daesh et selon les QSD   bombardait des positions QSD  ) a été abattu par un chasseur américain. Cet événement survient suite à une escalade de tension autour de la bataille qui fait rage à Raqqah depuis 13 jours maintenant. Les djihadistes de Daesh ont fuit vers le sud, dans la province de Deir Ezzor, dont le chef-lieu du même nom est le dernier îlot du régime au sud-est du pays. Les QSD   ont récemment annoncé leur ambition de descendre beaucoup plus bas que les territoires kurdes du nord de la Syrie (ce qui est déjà largement le cas, un changement reflété dans le changement de nom du Rojava  ), en suivant tout le long de l’Euphrate (qui longe Deir Ezzor) jusqu’à la frontière irakienne. On voit donc depuis quelques jours que les QSD   tentent de progresser vers le sud et que l’ASA progresse vers l’est en entourant les positions QSD  .

Situation au sud de Tabqa au 18 juin. Situation au sud de Tabqa au 18 juin.

Tags de cet article: - - - Nos sources
14 juin 2017

Turquie/Kurdistan : Toujours des combats au Kurdistan Nord, un militant du DHKP-C tué à Istanbul

Un militaire turc a été tué lors d’une opération militaire lancée contre les guérillas du PKK   dans la commune Genc (région de Bingol). L’opération appuyée par les forces aériennes se poursuit. Par ailleurs, un des deux gardiens de village blessés lors de l’opération menée sur le mont Cudi à Sirnak (voir notre article), a succombé à ses blessures à l’hôpital où il avait été transféré. Enfin, l’aviation turque a enfin effectué plusieurs bombardements au Kurdistan, tuant une vingtaine de personnes.

Un militant connu du DHKP-C  , İnanç Özkeskin, a été abattu par les policiers lors d’un raid des commandos anti-terroristes, dans le quartier de Kadikoy à Istanbul. Pour justifier cette exécution, la police affirme qu’il préparait un attentat contre le ministre de l’Intérieur, mais İnanç Özkeskin, qui était actif dans le soutien aux prisonniers politiques (son frère, militant du DHKP-C  , est mort lors d’une grève de la faim), vivait avec sa mère dans cette maison, au vu et au su de tout le monde.

İnanç Özkeskin İnanç Özkeskin

Tags de cet article: - - - - - Nos sources
12 juin 2017

Turquie/Kurdistan : Le PKK anéantit un poste de gendarmerie

Les combattants du PKK   ont attaqué un poste de gendarmerie, vendredi, dans la commune de Bekirhan rattachée au district de Kozluk, dans la province kurde de Batman. L’explosion d’un véhicule piégé a tué un des gendarmes et blessé plusieurs autres. Plusieurs ambulances et des forces de l’ordre ont été dépêchées sur les lieux. Le même jour, l’aviation turque amené plusieurs de frappes aériennes turques dans la province kurde de Sirnak, et dans la région de Zap, au Kurdistan irakien. Le lendemain, un autre gendarmes a été tué (et deux miliciens anti-guérilla ont été blessés) dans des échanges de tir lors d’une opération anti-PKK   dans une zone rurale la région de Sirnak.

Arrivée à l'hôpital des gendarmes blessés dans l'attaque du PKK Arrivée à l’hôpital des gendarmes blessés dans l’attaque du PKK

Tags de cet article: - - - Nos sources
8 juin 2017

Bataille de Raqqa : Troisième jour, les Forces Démocratiques progressent au nord et à l’ouest

Voir l’article sur le premier jour de la bataille et le contexte de la prise de la ville.

Hier, 7 juin, les Forces Démocratiques Syriennes (QSD  ) ont pris une partie du quartier de Mechleb, à l’est de la ville, Raqqa pourrait se révéler plus facile à prendre qu’espéré. Daesh n’aurait en fait pas l’intention de résister, et une grande partie de ses forces aurait déjà quitté les lieux vers sa nouvelle place forte dans la région de Deir Ezzor, à Mayadin. L’offensive est toujours concentrée sur trois fronts : Mechleb à l’est, la base de la division 17 au nord, et Harqalah à l’ouest.

Ce jeudi 8 juin, les combats se sont poursuivis à Mechleb. L’armée de l’air US a bombardé le quartier, les djihadistes les accusent d’utiliser du phosphore blanc. Les QSD   auraient prit aujourd’hui la Base de la Division 17 et l’usine de sucre au nord de la ville, 75 djihadistes y ont été tués selon les QSD  . A l’ouest, l’offensive se poursuit dans le quartier de Al Jazra.

Enfin, au sud de l’Euphrate, à distance égale entre Alep et Raqqa (voir l’image), l’armée syrienne a pris une vingtaine de villages à Daesh, jusqu’à Maskaneh, rejoignant le front des QSD   (avec lesquels la tradition est à la non-agression). Ce dernier développement peut paraître anecdotique, mais Daesh est à présent hermétiquement coupé de la Turquie, ce qui renforce son isolement et renforce l’idée que les jours de l’Etat Islamique en Syrie sont comptés.

Une énorme carte de la ville de Raqqa et de ses quartiers est disponible ici.

A Meskaneh (gros point rouge), l'isolement de Daesh est scellé. A Meskaneh (gros point rouge), l’isolement de Daesh est scellé.

Situation à Raqqa ce 8 juin Situation à Raqqa ce 8 juin

Tags de cet article: - - Nos sources
6 juin 2017

Syrie/Rojava : L’opération de libération de la ville de Raqqa a commencé

Les Forces Démocratiques Syriennes (QSD  ), la coalition militaire qui englobe les YPG   et les YPJ viennent de lancer la "Bataille de Raqqa", qui verra sa libération. C’est l’aboutissement de sept mois d’offensive pour libérer la région de Raqqa et encercler la ville éponyme. Raqqa était avant la guerre de Syrie la sixième ville du pays avec approximativement 200.000 habitants. Raqqa était avant la guerre une ville majoritairement arabe sunnite et l’est aujourd’hui encore plus après les nettoyages ethniques opérés par Daesh. La ville avait d’abord été prise entre mars et juin 2013 par la rébellion syrienne avant de passer dans les mains de Daesh, la ville est finalement devenue sa capitale. Les QSD   ont d’ores et déjà annoncé que Raqqa ne sera pas incorporée à la Fédération du Nord de la Syrie (le nouveau nom du Rojava  ) après avoir été débarrassée de Daesh. La ville sera administrée par un conseil militaire particulier, le choix d’un rattachement ultérieur au Rojava   sera éventuellement proposé plus tard. Ces précautions sont prises pour éviter que la ville et ses habitants ne soient dans l’impression d’une occupation "étrangère" par les Kurdes. Mais la bataille de Raqqa promet d’être difficile, la ville est fortifiée, 3.000 à 5.000 djihadistes y sont prêts à combattre les 15.000 combattants QSD   qui arrivent. 80.000 civils ont déjà quitté la ville, certains se réfugiant au Rojava   par le nord, d’autres fuyant vers les territoires contrôlés par Daesh au sud. L’état major de Daesh a très probablement déserté la ville pour se retrancher à Mayadin, dans le gouvernerat de Deir Ezzor.

En pratique, les QSD   sont en mouvement ce soir même. L’offensive a d’abord été lancée à l’est sur le quartier de Mechleb à l’est de la ville. Peu de temps après, offensive au nord de la ville. Et enfin, il y a peu également à l’ouest de la ville. Nous vous informerons régulièrement des développements à Raqqa. Les internationalistes sont présents à Raqqa et ont toujours besoin de notre soutien, apportez leur votre aide sur rojava.xyz

Situation à Raqqa ce 6 juin au soir. Situation à Raqqa ce 6 juin au soir.

Le commandement QSD fait l'annonce historique de l'assaut final sur Raqqa Le commandement QSD fait l’annonce historique de l’assaut final sur Raqqa

Tags de cet article: - - Nos sources
2 juin 2017

Turquie/Kurdistan : Le PKK revendique avoir abattu un hélicoptère

La guérilla du PKK   a revendiqué ce vendredi avoir abattu l’hélicoptère militaire turc qui s’est écrasé mercredi avec 13 soldats à bord dans la province kurde de Sirnak. L’hélicoptère a été pris sous le feu d’une des unités de guérilla qui se trouvait dans la zone. L’hélicoptère, un Eurocopter de type Cougar, qui participait à une opération anti-PKK  , a été touché et s’est écrasé en voulant s’éloigner. L’état-major turc avait affirmé mercredi que l’appareil s’était écrasé après avoir accidentellement heurté une ligne à haute tension.

Le lieu du crash Le lieu du crash

Tags de cet article: - - - - Nos sources
30 mai 2017

Rojava : Deux internationalistes tués sur le front de Raqqa

Ce lundi 29 mai, Ayşe Deniz Karacagil est tombée en martyre dans l’opération pour libérer Raqqa. Elle combattait dans les rangs du MLKP   et de l’International Freedom Battalion. Les combattantes et combattants des QSD   (Forces Démocratiques Syriennes) sont dans la dernière phase d’approche de Raqqa, la capitale auto-proclamée de l’Etat Islamique. Les Forces approchent à présent par le sud de la ville. Un autre internationaliste, İbrahim Tufan Eroğluer, combattant des BÖG (Bataillon Unifié de Libération, composante de l’IFB) est également tombé en martyr ce lundi matin.

İbrahim Tufan Eroğluer İbrahim Tufan Eroğluer

Ayşe Deniz Karacagil Ayşe Deniz Karacagil

Tags de cet article: - - Nos sources
25 mai 2017

Turquie : 20 ans requis contre deux professeurs en grève de la faim

Deux enseignants, Nuriye Gulmen et Semih Özakça sont en grève de la faim depuis plus de deux mois, après avoir été été limogé avec 100.000 autres personnes dans le cadre des purges qui ont suivi le putsch. Alors qu’ils étaient en grève de la faim, ils ont été arrêtés ce lundi 22 mai et sont depuis emprisonnés dans l’attente de leur procès à Ankara pour "appartenance à une organisation terroriste" (le DHKP-C  ). Les deux enseignants déclaraient quelques jours avant leur arrestation "pour nous, la résistance continuera en prison, la résistance doit se poursuivre à l’extérieur". Leurs avocats ont également été arrêtés.

Un rassemblement aura lieu à Bruxelles ce samedi. Heure et lieu à préciser.
EDIT : La manifestation est reportée à samedi 3 juin, 14H00-17H00 Place de la Monnaie

Nuriye Gulmen et Semih Özakça Nuriye Gulmen et Semih Özakça

Tags de cet article: - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1090

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?