Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

Pavel Grigorchuk, militant communiste, a été emprisonné à plusieurs reprises en Moldavie par le régime de l’oligarche Plahotniuc, notamment en tant que membre du «groupe Petrenko» de prisonniers politiques. Grigorchuk est une nouvelle fois emprisonné, depuis maintenant trois mois, pour une altercation mineure avec un membre du parti de Plahotniuc. Celui-ci a perdu les élections face à des partis de gauche, mais ne veut pas céder le pouvoir. Pavel Grigorchuk a rendu compte des violations des droits de l’homme perpétrées au centre de détention PU-13 de Chisinau, où sont détenus plusieurs prisonniers politiques de l’ancien régime, avec lesquels Grigorchuk a formé une association de prisonniers politiques. Différentes initiatives de solidarité ont eu lieu Pavel Grigorchuk, dont un rassemblement devant la Mission moldave auprès de l’ONU avant-hier, le 13 juin.

Pavel Grigorchuk lors d’une célébration de la victoire contre le fascisme nazi

Pavel Grigorchuk lors d'une célébration de la victoire contre le fascisme nazi

Pavel Grigorchuk, un militant du parti d’opposition “Notre Maison la Moldavie/Bloc Rouge”, a été arrêté le vendredi 27 janvier, près de l’hôtel Radisson Blu Leogrand à Chisinau, où, dans la salle la plus chère et la plus luxueuse de l’hôtel, avait lieu une fastueuse cérémonie de remise de décoration à l’occasion du 25e anniversaire du Bureau du Procureur général. Les manifestants dénonçaient l’oligarchie et la répression. Pavel Grigorchuk a été arrêté avant même la manifestation, avec deux mégaphones: il est toujours emprisonné.

Quelques un des manifestants dénonçant le procureur

Quelques un des manifestants dénonçant le procureur

Des dizaines de milliers de Moldaves se sont rassemblés dans la capitale Chisinau (Kichinev), dimanche, pour exiger la démission du président Nicolae Timofti. La manifestation a été déclenchée suite à un scandale bancaire qui a ébranlé ce pays, l’un des plus pauvres en Europe. Un milliard de dollars (890 millions d’euros), soit 15 % du produit intérieur brut, a disparu des coffres des trois principales banques du pays. Ces trois établissements, représentant environ un tiers des actifs bancaires du pays, avaient accordé des crédits à des destinataires qui n’ont jamais été identifiés…

Entre 50.000 et 100.000 manifestants étaient rassemblés sur la place centrale de Chisinau pour exiger la démission de Timofti et un plébiscite pour choisir un nouveau chef de l’Etat, qui est actuellement élu par le parlement. Des militants du Bloc Rouge – l’aile gauche radicale du parti “Notre maison est la Moldavie” – ont tenté de forcer les portes du bureau du procureur général, provoquant des affrontements avec la police, qui a arrêté plusieurs personnes. Plusieurs personnes ont été blessées.

La manifestation de Chisinau (Kichinev)

La manifestation de Chisinau (Kichinev)