Accueil > Dossiers > Amérique Latine

Amérique Latine

16 juin 2018

Colombie : 16 dissidents des FARC tués dans un bombardement de l’armée

16 combattants des FARC opposés à l’accord de paix de 2016 ont été tués dans un bombardements réalisé par les Kfir et les SuperTucano de l’aviation colombienne dans la municipalité de Fortul (Arauca). Le bombardement visait les Fronts (dissidents) 1, 10 et 45 des FARC, commandés par Alexis Enrique Ramos, surnommé "El Burro", qui se trouve parmi les morts. Il s’agit du second bombardement contre ces dissidents des FARC depuis le début de l’année. Fin mai, une autre opération militaire avait tué onze dissidents des FARC (voir notre article). Sans commandement unifié, les groupes dissidents compteraient environ 1.200 combattants et opèrent dans des zones isolées de Colombie où ils se lient parfois avec l’ELN.

Image du bombardement Image du bombardement

Tags de cet article: - - - Nos sources
16 juin 2018

Pérou : Les maoïstes attaquent une base de la contre-guérilla

Au moins six soldats péruviens ont été blessés (dont un sous-officier très gravement) lors d’un affrontement avec la guérilla maoïste en début de semaine. L’affrontement a eu lieu le 11 juin à 11h20 heure locale, lorsque la guérilla a attaqué la base de "contre-terrorisme" Nueva Libertad, dans la région centrale de Junin (VRAEM). L’attaque contre la base militaire a eu lieu quatre jours seulement après l’embuscade qui a coûté la vie à quatre policiers dans la province de Churcampa (voir notre article).

Militaires de la base de "contre-terrorisme" Nueva Libertad attaquée en début de semaine Militaires de la garnison de la base de "contre-terrorisme" Nueva Libertad, attaquée en début de semaine

Tags de cet article: - - - Nos sources
11 juin 2018

Pérou : Quatre policiers tués par la guérilla maoïste

Quatre policiers ont été tués dans une embuscade de la guérilla maoïste dans la vallée des rivières Apurimac, Ene et Mantaro (VRAEM), au Pérou. L’attaque a eu lieu environ 17 heure locale dans la zone connue sous le nom Huajoto, sur la route reliant les districts de Churcampa et Anco, dans la province de Churcampa. Les policiers ont été mitraillés alors qu’ils se déplaçaient dans un fourgon de police. Des policiers venus à leur secours ont également essuyé des coups de feu de la part des combattants du PCP-SL qui ont laissé un document sur place.

L'embuscade de jeudi à Huajoto L’embuscade de jeudi à Huajoto
Le document laissé sur place par les guérilleros Le document laissé sur place par les guérilleros

Tags de cet article: - - - Nos sources
11 juin 2018

Colombie : Nouveau cessez-le-feu de l’ELN et arrestations

Ce lundi l’ELN a décrété un nouveau cessez-le-feu unilatéral pour le deuxième tour des élections présidentielles pour le week-end du 17 juin. Au premier tour, le candidat de droite conservateur Ivan Duque, l’avait emporté. Il est notamment opposé à l’accord de paix avec les FARC et partisan d’une approche plus dure avec l’ELN. Un autre cessez-le-feu unilatéral avait déjà été appliqué par l’ELN au cours du premier tour des élections (voir notre article).

Par ailleurs, vendredi 8 juin, trois membres présumés du front urbain de l’ELN ont été arrêtés à Bogota. Ils sont accusés d’homicide, de détention et de port d’arme illégal. Il s’agirait de trois coordinateurs du groupe : Jusef Morales Betancur, alias Manuel, coordinateur de la structure ; Harry Alejandro Gil, alias Óscar, coordinateur logistique, et Julián Andrés Gil, coordinateur de masse dans les universités publiques.

Membre de l'ELN Membre de l’ELN

Tags de cet article: - - Nos sources
9 juin 2018

Colombie : Combats entre l’EPL et l’armée, quatre soldats blessés

Mardi 5 juin, quatre soldats de l’armée colombienne, dont deux sous-officiers ont été blessés dans des affrontements avec l’EPL dans la région du Catatumbo. Ces combats ont lieu dans la zone rurale de Hacari, dans le cadre d’une offensive lancée par latask force Tarea Vulcano. Cette offensive a pour but la prise de contrôle par l’armée de la région de Catatumbo et plus largement du département du nord de Santander.

Deux civils ont également été blessé dans des bombardements de l’armée. Le ministère public a appelé les civils à ne pas se déplacer en masse au risque de générer des bombardement de l’armée.

Combattants de l'Ejército Popular de Liberación (EPL) Combattants de l’Ejército Popular de Liberación (EPL)

Tags de cet article: - Nos sources
6 juin 2018

Pérou : Affrontements lors d’une manifestation contre les dépenses de luxe des parlementaires

Une manifestation, appelée "Fermer le Congrès" et convoqué sur les réseaux sociaux, s’est terminée dans le centre historique de Lima par des affrontements avec la police anti-émeute. Cette manifestation rassemblant des citoyens, des groupes politiques, des syndicats et des étudiants, a commencé Plaza San Martín. Après avoir arpenté plusieurs rues du centre historique, les manifestants ont été empêchés de se rendre au siège du Congrès par la police anti-émeute, ce qui a provoqué plusieurs affrontements dans lesquels un véhicule de police a été incendié.

C’était la deuxième marche du genre qui a eu lieu depuis jeudi dernier à Lima contre le Congrès. Les mobilisations font suite à la révélation par les médias locaux d’une série d’achats faites par le Congrès (ainsi pour des dizaines de milliers de dollars de téléviseurs et de réfrigérateurs, probablement pour que les congressistes puissent suivre la Coupe du monde...) alors que le gouvernement promeut une politique d’austérité dans la dépense des fonds publics.

Un véhicule de police en feu hier dans les rue de Lima Un véhicule de police en feu hier dans les rue de Lima

Tags de cet article: - - Nos sources
4 juin 2018

Pérou : Arrestation d’un maoïste recherché

Santiago Quispe Aroni (58 ans), qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt pour appartenance au PCP-SL, a été arrêté à Vítor (Arequipa). Il était recherché par le tribunal de Juliaca depuis octobre 2017 pour avoir participé aux écoles de formation pour les nouveaux militants de PCP-SL mais aussi pour homicide (à Juliaca) et "vols aggravés" en mars et avril 2017 à Cusco. Pour sa capture, le programme "Most Wanted" du ministère de l’Intérieur offrait 15.000 soles.

Santiago Quispe Aroni Santiago Quispe Aroni

Tags de cet article: - - - Nos sources
28 mai 2018

Colombie : Onze dissidents des FARC tués par l’armée

Onze dissidents de la guérilla des FARC ont été tués dans une opération militaire dans le sud de la Colombie qui a également fait deux blessés. Ces 13 combattants appartenaient au 7e front des FARC, commandé par Edgar Salgado, alias Rodrigo Cadete, commandant guérillero qui a rejeté l’accord de paix signé fin 2016 à la suite duquel la plus ancienne rébellion des Amériques a déposé les armes et s’est convertie en parti politique sous le même acronyme. Sans commandement centralisé, les groupes dissidents des FARC opèrent dans plusieurs régions de Colombie compteraient environ 1.200 combattants.

Edgar Salgado Edgar Salgado

Tags de cet article: - - - Nos sources
26 mai 2018

Colombie : Les FARC menacent de reprendre les armes

Vendredi 25 mai, le sergent Miguel Angel Pascuas des FARC a annoncé que si la répression et et les menaces continuaient, les FARC reprendraient les armes. Depuis les accords de paix, 50 anciens combattants désarmés ont été assassinés (dont 22 en 2018). Par ailleurs Jesús Santrich, un des négociateurs des accord de paix, avait été arrêté à la demandes des Etats-Unis. Il avait été libéré suite à un mois de grève de la faim. Enfin le candidat à la présidentielle en tête des sondages, Ivan Duque souhaite de revenir sur les accords de paix.

Au niveau de ces accords, les FARC sont mécontents de la non-application de la réforme agraire prévue. Ils sont également mécontents du fait que certains anciens combattants soient encore en prison, en contradiction la mise en place d’une justice spéciale prévue dans les accords.

Plusieurs commandants et combattants des FARC sont passés en semi-clandestinité ou en clandestinité par crainte de se faire arrêter ou assassiner. Par ailleurs selon l’armée colombienne, un peu plus d’un ancien FARC sur six aurait déjà repris les armes.

Dans un centre de guérilleros des FARC désarmés et démobilisés Dans un centre de guérilleros des FARC désarmés et démobilisés

Tags de cet article: - - - Nos sources
25 mai 2018

Argentine : Action de grève dans le métro. Des grèvistes et des leaders syndicaux arrêtés.

En début de semaine, les travailleurs de deux lignes de métro de Buenos Aires ont entamé une grève qui devait se terminer le mardi midi. Le lundi matin, la police municipale a escorté des membres du personnel de direction de la compagnie de transport Metrovías pour remettre en service les 2 lignes de métro, mais les travailleurs se sont jetés sur les lignes pour les arrêter. La police s’est immédiatement attaquée aux travailleurs grèvistes dans le tunnel en utilisant des gaz lacrymogènes et en tirant des balles en caoutchouc. Une dizaine de personne ont été arrêté dont Nester Segovia, secrétaire adjoint de l’Association des travailleurs du métro et des pre-metro (AGTSyP) ainsi que d’autres représentants syndicaux. En réponse aux arrestations, le secrétaire général du syndicat, Roberto Pianelli, a annoncé une grève indéfinie jusqu’à la libération des collaborateurs détenus.

Les travailleurs du métro mènent régulièrement des actions depuis plusieurs mois suite à une décision de la Cour suprême les empêchant d’entamer des négociations pour une augmentation de salaire supérieure aux 15% convenus plus tôt dans l’année. Depuis avril, plus de 100 travailleurs ont été suspendus par la compagnie de Metro suite à des actions de grève.

 Action de grève dans le métro. La police prête à charger Action de grève dans le métro. La police prête à charger

Tags de cet article: - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1500

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?