Accueil > Dossiers > Amérique Latine

Amérique Latine

16 septembre 2018

Argentine : Un syndicaliste maintenu en détention

La justice argentine vient de refuser la mise en libération de Daniel Ruiz. Daniel Ruiz est un travailleur du pétrole, représentant syndical et membre du PSTU (LIT, trotskiste). Il fait partie de la coordination qui organise actuellement la mobilisation contre le sommet du G20 en Argentine le 30 novembre. Il avait été arrêté et poursuivi pour sa participation supposée aux manifestations de décembre dernier contre la réforme des retraites (voir notre article). La loi avait été votée le mardi 19 décembre, après plus de douze heures de débat. La veille, des protestations de dizaines de milliers de manifestants opposés à la loi avaient tourné en affrontement devant le Congrès, transformé en champ de bataille.

Daniel Ruiz Daniel Ruiz

Tags de cet article: - - - Nos sources
16 septembre 2018

Colombie : Un commandant des dissidents des FARC cible d’une opération militaire

Walther Arizala, alias Guacho, le dissident des FARC le plus recherché par la Colombie et l’Equateur, aurait été blessé hier samedi dans un affrontement avec l’armée colombienne à la frontière des deux pays. Les forces de sécurité tentent d’encercler la zone où il aurait été localisé. Un soldat colombien a été tué au cours de cette opération.

Walther Arizala Walther Arizala

Tags de cet article: - - - Nos sources
15 septembre 2018

Pérou : La prison à perpétuité pour dix dirigeants maoïstes dont Abimael Guzman

Un tribunal péruvien a condamné mardi, 12 septembre, dix dirigeants maoïstes du Sentier lumineux à la prison à perpétuité. Parmis ces dix personnes se trouve le Président Gonzalo du PCP-SL, Abimael Guzman, arrêté en 1992 et qui purge déjà une peine de prison à vie.

Les trois juges de la Cour pénale nationale ont rendu leur sentence, après 20 mois de procès, lors d’une audience de 6 heures retransmises en direct à la télévision, à la veille de l’anniversaire de l’arrestation d’Abimael Guzman, le 12 septembre 1992. Les dix dirigeants devaient répondre d’une attaque à la voiture piégée qui avait eu lieu en juillet 1992 et fait 25 morts. Moises Limaco, un des condamnés, a, lui, est parti vers la France. La justice péruvienne a ordonné sa « localisation et sa capture au niveau national ou international ».

Procès de l'attentat de 1992 à Lima Procès de l’attentat de 1992 à Lima

Tags de cet article: - - - - Nos sources
14 septembre 2018

Chili : Des lycéens affrontent la police

Hier matin, de nouvelles perturbations ont eu lieu dans les environs du Liceo de Aplicacion, à Santiago. Un groupe de manifestants masqués est sorts de l’établissement scolaire et a attaqué les forces spéciales de la police qui stationnent en permanence sur face. Au moins un carabinier a été touché par une bombe Molotov et les autres ont été touchés par des objets contondants. Cinq policiers ont été blessés et deux étudiants ont été arrêtés.

Hier matin à Santiago Hier matin à Santiago

Tags de cet article: - - Nos sources
13 septembre 2018

Colombie : L’ELN libère 6 prisonniers

Mercredi 12 septembre, l’ELN a procédé à la libération de six prisonniers. Il s’agissait des 3 policiers, du soldat et des deux agents contractuels de l’État qui avaient été capturés le 3 août (voir notre article).

Ces prisonniers été détenus par le Front de guerre occidental Omar Gomez. Celui-ci a procédé à cette libération au milieu, selon lui, d’un important déploiement militaire et en dépit des difficultés et des obstacles mis par le gouvernement. Cette libération unilatérale n’a cependant pas modifié la position du nouveau président colombien, Ivan Duque, qui souhaite que l’ELN abandonne tous ses prisonniers avant d’entamer de quelconques négociations. L’ELN qui était parvenue à des accord partiels avec l’ancien gouvernement demande quant-à-elle le respect de ces accords et que les négociations puissent se poursuivre rapidement.

La délégation de l'ELN aux négociations de Quito La délégation de l’ELN aux négociations de Quito

Tags de cet article: - - Nos sources
13 septembre 2018

Chili : Affrontements à la commémoration des victimes du coup d’Etat

Des incidents ont opposé dimanche les forces de l’ordre à des manifestants qui participaient à une marche commémorative pour les victimes du coup d’Etat de Pinochet, marche organisée par le parti communiste chilien. Les manifestants ont déposé des gerbes de fleurs devant une des portes latérales du palais présidentiel, côté rue Morandé. C’est là que le corps du président Allende avait été évacué après le coup d’Etat. Les incidents se sont prolongés tard dans la soirée. Un jeune homme a été blessé d’une balle à la cuisse.

Ces commémorations interviennent alors qu’une décision de justice agite le Chili depuis le mois de juillet : trois magistrats de la Cour suprême ont remis en liberté conditionnelle sept ex-agents de la dictature emprisonnés pour crimes contre l’humanité, au grand dam des ONG et des familles de disparus. L’armée et la justice étant aux mains des pinochetistes, il y a plus de 1.500 affaires en cours qui n’ont toujours pas été éclaircie, l’armée refusant toujours d’ouvrir ses archives.

Les affrontements de Santiago Les affrontements de Santiago

Tags de cet article: - - Nos sources
3 septembre 2018

Colombie : Deux leaders sociaux assassinés le week-end derniers

Vendredi 31 août, Oliver Herrera Camacho, président du comité d’action communautaire de Brisas del Guayabero, a été abattu à son domicile. Le dimanche soir, 2 septembre, Alirio Antonio Arenas, président du conseil municipal de la Convention, est, lui, assassiné dans le quartier de Belén par des hommes armés qui ont également blessé un autre homme sur les lieux de l’attaque.

Ces deux morts font monter à 158 le nombre de leaders sociaux assassinés depuis le début de l’année.

Alirio Antonio Arenas Alirio Antonio Arenas

Tags de cet article: - Nos sources
2 septembre 2018

Pérou : Arrestation d’un ancien commandant maoïste

Tomas Rojas Márquez, alias "Tomas", 72 ans, commandant militaire de la Base d’appui 21 de la guérilla maoïste dans les années ’80 et ’90, a été capturé hier après-midi par des agents de la direction anti-terroriste (DIRCOTE) dans le centre-ville de Titimina (district de San José de Ticllas, Ayacucho).

La base d’appui 21 faisait partie du Comité Zonal Centre, couvrant Ayacucho et Huancavelica, longtemps commandé par Oscar Ramirez Durand "Feliciano", capturé en juillet 1999. Tomas Rojas était recherché depuis longtemps, et sa tête avait été mise à prix par les autorités. Il est notamment accusé d’avoir commandé, le 22 janvier 1991, l’embuscade à l’IED et à l’arme automatique qui avait coûté la vie à 11 policiers sur la route reliant les villes de Rancha et de Huascahura (Ayacucho), lors d’une grève armée décrétée par le PCP-SL dans cette région.

Arrestation de Tomas Rojas Márquez Arrestation de Tomas Rojas Márquez

Tags de cet article: - - - - Nos sources
1er septembre 2018

Argentine : Affrontements entre universitaires et policiers à Buenos Aires

La marche pour la défense des universités publiques et contre la réforme s’est soldée par des affrontements Plaza de Mayo à Buenos Aires. Au moins cinq personnes ont été arrêtées. Des groupes de personnes cagoulées ont provoqués des dégâts dans le cadre d’une marche qui a rassemblé des dizaines de milliers de manifestants appartenant à six syndicat. Rappelons que les enseignants universitaires argentins sont en grève depuis le 6 août pour exiger une augmentation de salaire de 30% contre les 15% accordés par les délégués du gouvernement.

Le déploiement policier à Buenos Aires Le déploiement policier à Buenos Aires

Tags de cet article: - - Nos sources
27 août 2018

Colombie : Des dissidents des FARC et des combattants de l’ELN fait prisonniers

Lundi 27 août, six membres dissidents des FARC et trois membres de l’ELN ont été capturés lors de deux opérations distinctes. La première a eut lieu dans la région de Loma Grande. Plusieurs armes, du matériel de communication ainsi que des explosifs ont été saisis. La seconde opération, qui visait l’ELN s’est déroulée dans la région d’Antioquia.

Samedi 25 août, deux prisonniers de l’ELN avaient été libéré par l’armée. Par ailleurs, la libération des neufs prisonniers voulue par l’ELN (voir notre article) n’a pas pu se faire faute de coordination avec le gouvernement.

Combattants des FARC (archive) Combattants des FARC (archive)

Tags de cet article: - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1540

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?