Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

Les verdicts sont tombés à Milan, au procès des militants arrêtés le 12 février 2007 et accusés d’être membre de l’organisation clandestine Parti Communiste Politico-Militaire. Les verdicts sont très lourds, même s’ils sont en-deçà du requisitoire:

-Davide Bortalo: 15 ans de prison
-Claudio Latino: 15 ans de prison
-Vincenzo Sisi: 13 ans et 10 mois de prison
-Alfredo Davanzo: 11 ans et 4 mois de prison
-Bruno Ghirardi: 11 ans et un mois de prison
-Massimiliano Toschi: 10 ans et 11 mois de prison
-Massimiliano Gaeta: 8 ans et 3 mois de prison
-Salvatore Scivoli: 7 ans de prison
-Andrea Scantamburlo: 3 ans et 8 mois de prison
-Amarilli Caprio: 3 ans et 6 mois de prison
-Alfredo Mazzamauro: 3 ans et 6 mois de prison
-Federico Salotto: 3 ans et 6 mois de prison
-Davide Rotondi: 3 ans et 6 mois de prison
-Giampietro Simonetto: 10 jours d’arrestation
-Michele Magon: acquitté
-Alessandre Toschi: acquitté
-Andrea Tonello: acquitté

Les militants ont accueilli le verdict en levant le poing en scandant des slogans comme: ‘Contre la crise de l’impérialisme: Guerre de classe pour le Communisme!‘ et ‘Contre le fascisme et la répression: la Révolution!‘. Ils ont finalement entonné l’Internationale.

Samedi, la Banca Monte Paschi (place Madou) et l’Institut Italien pour Commerce Extérieur (place de la Liberté) ont été bombés en solidarité avec les révolutionnaires arrêtés le 12 février 2007 en Italie (parmi lesquels quatre militants pour le Parti Communiste Politico-Militaire) actuellement en procès à Milan.

Bombage à Bruxelles pour les prisonniers italiens

Bombage solidaire à Bruxelles pour les prisonniers italiens

Bombage à Bruxelles pour les prisonniers italiens
Bombage solidaire à Bruxelles pour les prisonniers italiens

Le requisitoire a été fait au procès de Milan contre les militants arrêtés le 12 février 2007 (parmi lesquels quatre militants du parti communiste politico-militaire). Il est extrêmement lourd. Rappelons qu’il s’agit ici de juger des militants qui auraient eu un projet de lutte armée. Rappelons aussi que c’est dans le potager d’un de ces militants que la police italienne affirme avoir trouvé (en février 2007) les photos de quatre membres du Secours Rouge, ce qui a provoqué, après quinze mois d’espionnage infructueux, les perquisitions, arrestations et inculpations du 5 juin 2008 à Bruxelles.

Voici le détail des peines demandées:
Alfredo Davanzo: 19 ans de prison; Davide Bortolato: 22 ans; Bruno Ghirardi: 20 ans; Vincenzo Sisi: 21 ans; Claudio Latino: 22 ans; Massimiliano Gaeta: 18 ans; Alfredo Mazzamauro: 7 ans; Amarilli Caprio: 6 ans; Alessandro Toschi : 6 ans et 8 mois; Massimiliano Toschi: 15 ans; Salvatore Scivoli: 9 ans; Federico Salotto: 6 ans; Andrea Tonello: 6 ans et 6 mois; Giampietro Simonetto: 2 ans; Davide Rotondi: 5 ans; Michele Magon: 6 ans; Andrea Scantamburlo : 7 ans.

8 camarades arrêtés le 12 février en Italie

Alfredo Vicenzo

9 des 17 camarades jugés à Milan

Calicot de soutien aux arrêtés du 12 février en Italie

8 camarades arrêtés le 12 février en Italie
Calicot de soutien aux arrêtés du 12 février en Italie

Pour écrire à Andrea ScantamburloAlfredo DavanzoBruno Ghirardi:

-CASA CIRCONDARIALE, VIA VIGENTINO 85, 27100 – PAVIA

Pour écrire à Salvatore ScivoliMassimo GaetaVincenzo Sisi:

-CASA CIRCONDARIALE, VIA GRAVELLONA 240, 27029 – VIGEVANO, PAVIA

Pour écrire à Massimiliano Toschi:

-CASA DI RECLUSIONE DI ALESSANDRIA, VIA CASALE 50/A, 15040 – SAN. MICHELE, ALESSANDRIA

Pour écrire à Claudio LatinoDavide Bortolato:

-CASA CIRCONDARIALE DI PIACENZA, VIA DELLE NOVATE 65, 29100 – PIACENZA

POUR INFO, Davide Rotondi, Toschi Alessandro, Mazzamauro Alfredo, Caprio Amarilli, Salotto Federico et Magon Michele sont en détention à domicile et ont interdiction de recevoir ou envoyer du courrier.

Affiche de solidarité avec les prisonniers italiens

Affiche de solidarité avec les prisonniers italiens

Le 12 février 2007, 70 perquisitions ont lieu en Italie dans les milieux progressistes, syndicalistes et révolutionnaires. De nombreux militants sont arrêtés. 17 camarades sont actuellement en procès à Milan. Parmi eux, quatre militants du Parti Communiste Politico-Militaire (PC p-m). Le 26 septembre, le Secours Rouge/APAPC organise un rassemblement surprise devant le consulat d’Italie à Bruxelles.

Hoch die Internationale Solidarität!

Vive la solidarité internationale!

Vidéo du site de Dolle Mol tv

Textes politiques des révolutionnaires italiens arrêtés le 12 février

Présentation:

Le 12 février, tous les médias d’Europe ont titré sur la grande opération policière dirigée contre le Parti Communiste Politico-Militaire (appelé erronément par les médias ‘Nouvelles Brigades Rouges’, en raison de sa filiation historique avec l’expérience des B.R.). Quinze militants jeunes et anciens, hommes et femmes, délégués syndicaux, activistes anti-guerre, animateurs des centres sociaux étaient arrêtés, dont quatre se sont immédiatement revendiqués du PC P-M, donnant naissance à une impressionnante vague de solidarité. C’est pour donner la parole à ces camarades que nous publions les déclarations politiques sortis des quartiers d’isolement.

Sommaire:

-1. Introduction
-2. Origines du Parti Communiste Politico-Militaire
-3. Document d’Alfredo Davanzo, militant pour la constitution du Parti Communiste -Politico-Militaire: Affronter la ‘guerre préventive et infinie’ de l’impérialisme
-4. Document de Vincenzo Sisi, militant pour la constitution du Parti Communiste Politico-Militaire: Qui sont les pommes pourries?
-5. Texte collectif de quelques uns des arrêtés du 12 février
-6. Document d’Alfredo Davanzo, militant pour la constitution du Parti Communiste Politico-Militaire: Construire les conditions subjectives pour le processus révolutionnaire dans les métropoles impérialistes
-7. Liste des camarades emprisonnés

Le contenu de ce numéro