Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

Gülizar Taşdemir est une militante kurde et a combattu pendant 27 ans dans la guérilla kurde. En 2015, elle s’est rendue en Norvège suite à des problèmes de santé. Elle avait fait une demande d’asile politique qui a été rejetée. Elle s’est donc rendue en Allemagne pour procéder à une nouvelle demande d’asile mais elle a été renvoyée en Norvège en vertu des accords de Dublin (la personne doit effectuer ses demandes dans le premier pays d’arrivée dans l’Union Européenne).
Ce matin, elle a été menottée et expulsée vers la Turquie dans un avion militaire. Le mouvement des femmes kurdes en Europe a appelé à manifester devant les représentations norvégiennes en réaction.

Gülizar Taşdemir

Gülizar Taşdemir

La société française Steria (SSII) équipera la police norvégienne d’une nouvelle solution de gestion des identités lui permettant d’analyser les empreintes digitales et d’être reliée aux autres pays signataires du Traité de Prüm. Appelé aussi Schengen III, le Traité de Prüm, signé en 2005, réunit une quinzaine de pays européens pour lutter contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière. Le système SteriaAFIS permet d’identifier des empreintes digitales leur sera présentée en temps réel. Assortie d’un contrat de six ans, cette solution biométrique comprendra un registre de photos, le stockage des photos et des empreintes digitales lors des demandes de passeports et la reconnaissance faciale en 3D.

Norvège: La police passe à la biométrie

Kjell Gunnar Larsen est un militant maoïste supporter de Tjen Folket (Servir Le Peuple – Norvège) et membre de l’organisation antiraciste SOS Rasisme. Le lundi 28 avril au matin, il a été arrêté avec sa compagne par la police norvégienne. A travers lui c’est SOS Rasisme qui est visée, victime d’une répression féroce depuis 2008 sous de nombreux prétextes.

voir le site de Tjen Folket

Norvège: Arrestation d’un militant maoïste

La direction nationale de la police norvégienne a choisit le système Coesys eBorder de GEMALTO, le leader mondial de la sécurité numérique (une société française immatriculée aux Pays-Bas), un système de contrôle des frontières à partir des documents de voyage à sécurité électronique pour l’aéroport d’Oslo. La technologie repose sur une vérification automatique des passeports et de reconnaissance faciale.

L’eGate offre un processus de vérification hautement sécurisée en deux étapes. Lors de la première étape, le passeport est authentifié et, s’il est approuvé, le voyageur est autorisé à passer à la deuxième porte pour une reconnaissance faciale automatique. Ce projet de contrôle des frontières en libre-service est une étape majeure vers l’initiative ‘Smart Borders’ (frontières intelligentes) de l’UE.

logo gemalto

logo gemalto

Hier jeudi, à Buskerud, en Norvège, un camp pour les déboutés de l’asile a brûlé pendant une révolte. Le centre semble être entièrement détruit. Personne n’a été blessé mais 23 personnes ont été arrêtées aujourd’hui soupçonnées d’avoir mis le feu au centre. L’État norvégien souhaite «les expulser par la force le plus rapidement possible si elles ne partent pas d’elles-mêmes». L’incendie semble faire suite à plusieurs jours de protestation. Selon la presse, l’élément déclencheur aurait été les mauvaises conditions de vie : nourriture insuffisante, absence de soins psychiatriques, douches froides … et puis, certaines personnes y étaient depuis 2006 ! Tout a commencé hier matin, les retenus ont commencé par détruire différents matériels et ont brisé les vitres. Ensuite, ils auraient allumé plusieurs petits feux.

Centré fermé pour demandeur d’asile incendié en Norvège

Centré fermé pour demandeur d'asile incendié en Norvège