En fin de semaine dernière, près de 70 personnes avaient été interpellées dans le cadre d’une vaste opération visant la Kurdish Communities Union (KCK) à Istanbul. Les autorités accusent la KCK d’être la branche urbaine du PKK. Hier, la 15ème cour d’assise d’Istanbul a décidé d’en incarcérer 44 d’entre elles. La justice leur reproche d’appartenir à l’organisation et les accusent ‘d’appartenance à un groupe terroriste armé’. Parmi les personnes placées en détention se trouvent plusieurs membres du parti pro-kurde BDP, une professeure d’université, un éditeur, un écrivain et une constitutionnaliste. Actuellement, plus de 1600 personnes se trouvent en prison accusées d’entretenir des liens avec le PKK ou des organisations qui lui seraient lié.

Au moins quatre combattants présumés de la NPA ont été tués dans des accrochages avec l’armée gouvernementale, dans la province de Cagayan, au nord des Philippines, jeudi. C’est aux environs de 05H00 heure locale que les soldats du 17ème bataillon d’infanterie ont croisé une unité de la guérilla dans le village de San Miguel, près de la ville de Baggao. Les combats ont duré longtemps. Les militaires ont récupérés sur les lieux des combats les corps de quatre guérilleros ainsi qu’une certaine quantité d’armes et de documents appartenant aux maoïstes.

Par ailleurs, une task force de la police et de l’armée a capturé trois étudiants de la Polytechnic University of the Philippines, accusés d’être de jeunes membres de la NPA, dans les environs de la ville de Tanay (province de Rizal). Les trois étudiants étaient armés d’un fusil d’assaut M16, d’un fusil à pompe cal.12, et d’un lance-grenade M-203.

Le 75e Bataillon d’Infanterie de l’armée gouvernementale menait mardi une opération dans la province d’Agusan del Sur quand il s’est sont heurté à une unité du “Front de Guérilla 20” de la NPA. Un guérillero a été tué et deux soldats blessés. Deux fusils d’assaut ont été récupérés sur le terrain par les militaires. Jeudi, un autre guérillero de la NPA a été tué, et un soldat de forces spéciales de l’armée philippine blessé, dans un autre combat dans la province de Cotabato du Nord.

Le gouvernement régional du nord de l’Irak a débuté le processus d’évacuation des villages situés dans les monts Kandil. Celui-ci a été déclenché après un accord bilatéral entre la Turquie et l’Irak. Tous les habitants des villages concernés seront relogés dans des camps construits par le gouvernement régional et comprenant un total de 624 résidences. Cela faisait plusieurs mois que la Turquie réclamait cette évacuation, affirmant que les villageois fournissaient un soutien logistique au guérilleros du PKK dans la région. De son côté, le gouvernement régional a affirmé vouloir minimiser les morts civiles dues aux opérations militaires menées par la Turquie et l’Irak dans la région.

Ricardo Manili, un prestigieux commandant de la NPA de Mindanao, a été identifié comme un des cinq guérilleros tués au début du mois lors d’un combat dans le village de Calabuan (province d’Agusan del Sur). Manili était le responsable du Commandement opérationnel de la NPA pour la région du Nord-Est de Mindanao.

Deux policiers a été blessés dans une fusillade avec des combattants de la NPA vendredi soir dans la province de Surigao Del Norte. La fusillade est survenue tandis qu’une unité du 13ème Bataillon Public Régional de Sécurité effectuait une mission de patrouille. Trois unités mixte police-armée ont été envoyées en renfort dans le secteur.

Les troupes gouvernementales ont abattu, dans un combat de six heures, huits guérilleros de la NPA, parmi lesquels un responsable de haut rang et une infirmière, à Tineg (province d’Abra), ce lundi. Le responsable tué a été identifié comme Loverito Bernal, alias “Oxy”; il commandait le Kilusang Larangang Gerilya (KLG) du Comité régional Northeast of the Ilocos-Cordillera. Un soldat a également été tué dans l’affrontement.

Ce mercredi, deux aux guérilleros maoïstes ont été tués dans un combat avec des forces gouvernementales dans Mindoro Occidental. Les militaires ont récupérés les corps et les armes des guérilleros, qui appartenaient à une unité d’une vingtaine de combattants. D’après les autorité, le groupe s’apprêtait à attaquer un détachement de police près de la ville Sablayan.

Un soldat a été tué et trois autres ont été blessés dans un combat entre la NPA et l’armée gouvernementale dans un village proche de la ville d’Esperanza (province d’Agusan del Sur) jeudi matin. Ce sont des militaires de la 5ème compagnie de Scout Ranger ont engagé les guérilleros et attaqué leur camp. Les pertes de la guérilla sont inconnue, les militaires ont pu récupéré dans le camp douze armes à feu.

Une vingtaine de guérilleros de la NPA ont tendu à San Luis (province d’Agusan del Sur) une embuscade à quatre paramilitaires membres du 23e bataillon d’infanterie, ce mardi 27. Deux soldats ont été tués, un sous-officier a été blessé, le quatrième paramilitaires s’est échappé. La semaine précédente, une autre soldat et un guérillero maoïste avaient été tués dans un dur combat dans la localité de Cervantes (province d’Ilocos Sur). Un autre combat avait eu lieu la semaine d’avant dans la même localité (un soldat avait été blessé).