Arrêtés dans la nuit du 7 avril à proximité d’un bus incendié, Natalia et Javier ont immédiatement été arrêtés. Ce 10 avril, un juge les a placé en détention préventive pour une durée de 3 mois. Natalia Collao est emprisonnée à la prison de San Miguel, Javier Pino est enfermé à la prison de Santiago 1.

Voir notre précédent article.

Le bus Transantiago.

Le bus Transantiago.

La police chilienne a inculpé Nataly Casanova de ‘comportement menaçant’ envers les matons et le personnel pénitentiaire en général. Nataly a reçu 4 rapports de ‘mauvais comportement’ ces derniers mois car elle refuse de se laisser dicter sa conduite par les matons, ce qui lui vaut d’être de plus en plus maintenue en isolement. En plus de cela, la presse a dévoilé les prétendus comptes facebook de Nataly et de son co-inculpé Juan : ce qui leur vaut à tous les deux plus d’isolement et de conditions de détention difficiles à vivre.

Juan et Nataly sont accusés d’avoir placé des explosifs contre diverses cibles.

Visuel de solidarité avec Nataly, Juan et Guillermo.

Visuel de solidarité avec Nataly, Juan et Guillermo.

Suite à l’incendie d’un bus de tourisme Transantiago la nuit dernière, deux personnes ont été arrêtées dans les rues proches de l’incendie. Il s’agit de Natalia Collao Alejandra Pozo et Javier Andrés Molina Pino, qui ont respectivement 22 et 24 ans et sont des militants chiliens. Alors que la police s’interroge toujours sur la nature accidentelle ou provoquée de l’incendie, la détention des deux ‘suspects’ a été prolongée.

Le bus Transantiago.

Un appel a été lancé au Chili pour des journées d’action solidaires avec les prisonniers “subversifs, autonomes, libertaires, révolutionnaires, anti-autoritaires qui ne nient pas leurs liens ni leurs convictions et résistent quotidiennement et dignement, non seulement pas les mots mais surtout par les actions concrètes”. Ces journées d’action auront lieu du 10 au 20 avril.

Journées d’action solidaires au Chili.

Journées d'action solidaires au Chili.

Au Chili, à Coronel, des manifestants ont tendu des cables au milieu de la rue où un fourgon blindé de policiers anti-émeutes s’apprétait à débarquer son contenu.

Carro de Carabineros sufre accidente en medio de protesta en Coronel al enredarse en cables de acero → bit.ly/18Uv4tz

Posted by 24horas.cl on mardi 24 mars 2015

Un fourgon surpris par des manifestants.

Un fourgon surpris par des manifestants.

Arrêté le 7 février après 5 ans de clandestinité, l’anarchiste Diego Rios est passé devant le tribunal le 9 février. Le procureur a tenté de ré-ouvrir le dossier ‘Caso Bombas’ dans lequel Diego avait été acquitté en son absence. Vraisemblablement, Diego sera jugé d’après la législation sur le contrôle des armes. Il est donc rentré dans une période de détention administrative de 30 jours. Diego était rentré dans la clandestinité il y a 5 ans après que sa mère l’ait dénoncé à la police chilienne pour possession et fabrication d’engins explosifs.

Affiche solidaire avec Diego Rios

L’anarchiste Diego Rios a été arrêté à La Ligua après 5 ans de clandestinité. Il y était passé en 2009 après que sa mère ait découvert du matériel explosif lui appartenant et en ait informé la police. Le 7 février, une opération policière a aboutit à son arrestation. Des solidaires du collectif ‘Lucha Revolucionaria’ ont immédiatement collé des affiches en solidarité.

Affiche en solidarité avec Diego Rios

Affiche en solidarité avec Diego Rios

Le militant anarchiste Diego Ríos, passé à la clandestinité depuis 2009, recherché pour détention de matériel pour l’élaboration d’engins explosifs, a été arrêté le 7 février dans une opération policière menée dans la commune de La Ligua (province de Petorca, région de Valparaíso).

Chili: Arrestation d’un anarchiste recherché

Durant le mois de décembre, de nombreuses initiatives ont eu lieu à la mémoire de Sebastian Oversuil Seguel, un anarchiste abattu par un vigile lors de l’expropriation d’une banque le 13 décembre 2013.
Une actions incendiaire a immobilisé le trafic ferrovière, une manifestation a eu lieu à l’extérieur de l’école pédagogique, avec barricade et attaque de la police aux cocktails Molotov (la manifestation s’est soldée par neuf arrestations). Une autre manifestation a eu lieu devant l’Université technique. Un bus a été incendié à Villa Francia dans une manifestation avec barrage routier. Une autre manifestation a eu lieu au même endroit quelques jours plus tard et un autre bus a été incendié. D’autres initiatives ont eu lieu (accrochages de banderoles etc.).

Chili: Actions en mémoire d’un anarchiste abattu par un vigile