Après 46 jours de grève de la faim, les 4 prisonniers Mapuche ont trouvé un accord avec le gouvernement chilien : deux d’entre eux pourront être transférés au “Centre d’Etude et de Travail”. Les deux autres ne sont pas transférés mais ils auront un régime de visite moins restreints. Les 4 prisonniers avaient perdu entre 12 et 20kg et avaient été transférés à l’hopital Victoria.

Affiche de soutien aux prisonniers Mapuche.

Affiche de soutien aux prisonniers Mapuche.

Nataly Casanova, Juan Flores et Guillermo Duran ont été rejoints par Enrique Guzmàn dans leur grève de la faim. Voici leurs revendications :

la ré-évaluation des preuves génétiques utilisées contre eux (en utilisant tous les critères scientifiques et pas uniquement ceux du procureur),

la fin des arrestations et du harcèlement envers ceux qui manifestent devant les prisons en solidarité avec eux,

la fin du harcèlement et des sanctions envers Nataly, Juan et les autres prisonniers en lutte,

la libération de Enrique Guzmàn, emprisonné pour avoir trop souvent visité les autres prisonniers, étant ainsi devenu un suspect à son tour,

que Nataly Casanova soit sortie du régime d’isolement, puisse avoir des contacts avec d’autres prisonniers et puisse sortir dans la cour pour un temps suffisant.

A ces revendications, Enrique en a ajouté une : la fin du régime de détention à domicile imposé à Guillermo Duran étant donné qu’aucune preuve n’a été trouvée contre lui.

Depuis le 23 Mars, quatre prisonniers politiques mapuche ont entamé une grève de la faim dans la prison d’Angol pour demander la révision des mesures préventives et le changement du système de détention. Cristian Levinao Melinao, Luis Marileo Cariqueo, Miguel Toro Marin et Claudio Huentecol Huentecol ont été détenus suite à un montage judiciaire utilisant des « témoins protégés ».

Les quatre prisonniers politiques mapuche en grève de la faim

Les quatre prisonniers politiques mapuche en grève de la faim

Arrêtés dans la nuit du 7 avril à proximité d’un bus incendié, Natalia et Javier ont immédiatement été arrêtés. Ce 10 avril, un juge les a placé en détention préventive pour une durée de 3 mois. Natalia Collao est emprisonnée à la prison de San Miguel, Javier Pino est enfermé à la prison de Santiago 1.

Voir notre précédent article.

Le bus Transantiago.

Le bus Transantiago.

La police chilienne a inculpé Nataly Casanova de ‘comportement menaçant’ envers les matons et le personnel pénitentiaire en général. Nataly a reçu 4 rapports de ‘mauvais comportement’ ces derniers mois car elle refuse de se laisser dicter sa conduite par les matons, ce qui lui vaut d’être de plus en plus maintenue en isolement. En plus de cela, la presse a dévoilé les prétendus comptes facebook de Nataly et de son co-inculpé Juan : ce qui leur vaut à tous les deux plus d’isolement et de conditions de détention difficiles à vivre.

Juan et Nataly sont accusés d’avoir placé des explosifs contre diverses cibles.

Visuel de solidarité avec Nataly, Juan et Guillermo.

Visuel de solidarité avec Nataly, Juan et Guillermo.

Suite à l’incendie d’un bus de tourisme Transantiago la nuit dernière, deux personnes ont été arrêtées dans les rues proches de l’incendie. Il s’agit de Natalia Collao Alejandra Pozo et Javier Andrés Molina Pino, qui ont respectivement 22 et 24 ans et sont des militants chiliens. Alors que la police s’interroge toujours sur la nature accidentelle ou provoquée de l’incendie, la détention des deux ‘suspects’ a été prolongée.

Le bus Transantiago.

Un appel a été lancé au Chili pour des journées d’action solidaires avec les prisonniers “subversifs, autonomes, libertaires, révolutionnaires, anti-autoritaires qui ne nient pas leurs liens ni leurs convictions et résistent quotidiennement et dignement, non seulement pas les mots mais surtout par les actions concrètes”. Ces journées d’action auront lieu du 10 au 20 avril.

Journées d’action solidaires au Chili.

Journées d'action solidaires au Chili.

Au Chili, à Coronel, des manifestants ont tendu des cables au milieu de la rue où un fourgon blindé de policiers anti-émeutes s’apprétait à débarquer son contenu.

Carro de Carabineros sufre accidente en medio de protesta en Coronel al enredarse en cables de acero → bit.ly/18Uv4tz

Posted by 24horas.cl on mardi 24 mars 2015

Un fourgon surpris par des manifestants.

Un fourgon surpris par des manifestants.