Deux blindés de l’armée belge ont été incendiés au moyen de cocktails Molotovs sur le parking de l’entreprise OIP dimanche matin dans le zoning Westerring, à Audenarde. La firme OIP, filiale de la multinationale israélienne Elbit Systems. Les deux véhicules, des Piranha III achetés en 2006 pour 1,5 million d’euros l’unité au constructeur suisse Mowag afin de remplacer les chars Leopard, ont totalement brûlé. OIP a été fondée à Gand en 1919 sous le nom d’Optique et Instruments de Précision pour développer et produire des lentilles et des objectifs pour l’armée. À partir des années 1960, elle est pionnière de l’électro-optique, avec des innovations telles que l’un des premiers affichages tête haute (pour les Lockheed F-104) et des systèmes de contrôle de tir (pour les chars Leopard). L’entreprise fabrique également des lunettes de vision nocturne holographiques.

L’inscription “Shut Elbit Down” a été inscrit sur les murs d’OIP s’explique par ce fait qu’en 2003, OIP a été racheté par l’entreprise d’armement israélienne Elbit Systems. Elbit fourni des munitions au phosphore blanc et des drones qui ont été utilisés par Israël lors de ses agressions contre Gaza. Elbit fabrique également des armes à sous-munitions pour l’armée israélienne, contribuant ainsi à contourner une interdiction internationale. Les ventes à l’armée israélienne représentent environ un cinquième des rentrées d’Elbit.

Quatre militants de Palestine Action ont été placés en détention provisoire après avoir mené une action directe contre l’usine Teledyne Labtech à Presteigne, au Pays de Galles. Selon la justice britannique, le groupe a causé plus de 500 000 £ de dommages à l’usine. Les manifestants ont envahi des bureaux, cassé des ordinateurs, brisé des machines, recouvert le bâtiment de peinture rouge et occupé le toit afin de forcer l’usine à suspendre ses activités.  Teledyne Labtech, fabrique des technologies intégrées  dans les systèmes radar, de guerre électronique, de guidage de de missiles, de communications militaires etc. Cette entreprise américaine exporte en Israël et en Inde des systèmes de surveillance et de ciblage sont utilisés pour réprimer et tuer les Palestiniens et les Cachemiris. Teledyne produit également des capteurs d’images pour des applications militaires, ainsi que des technologies radar autour des frontières de la Cisjordanie et de Gaza occupées. La flotte de drones armés d’Israël, déployée lors des assauts successifs sur Gaza depuis l’attaque de 51 jours en 2014, est également équipée de systèmes de ciblage Teledyne. Les produits de Teledyne Technologies sont donc directement imputables à la surveillance et au meurtre de milliers de Palestiniens.

La détention provisoire des militants intervient après que la cible principale de Palestine Action, Elbit Systems, ait été contrainte de renoncer à un ensemble de contrats d’une valeur de 280 millions de livres sterling avec la Royal Navy. L’État britannique réagit à une série de victoires de Palestine Action, notamment la fermeture d’une usine d’armement d’Elbit à Oldham et de son siège social à Londres. Elbit Systems est confronté à une crise de confiance de la part du gouvernement britannique. Les activistes ont déclaré que ce n’est qu’une question de temps avant que l’entreprise ne soit forcée de quitter la Grande-Bretagne.

La police a arrêté un Gantois de 31 ans, présenté comme sympathisant de la cause palestinienne, suite à l’incendie de deux blindés appartenant à l’armée belge en cours d’équipement par la société OIP Sensor Systems à Audenarde, une filiale de la société d’armement israélienne Elbit (voir notre article). L’action avait eu lieu le dimanche 28 août dans la zone industrielle de Westerring. Parmi les épaves, la police et les pompiers ont trouvé des restes de cocktails Molotov et un mur de l’entreprise affichait « Shut Elbit Down ». Selon les déclarations de la justice, c’est sur la base des images des caméras que l’identification a été effectuée. Le juge d’instruction a arrêté l’homme pour « incendie volontaire avec intention terroriste ». La chambre des mise a prolongé sa détention provisoire d’un mois.

 

Palestine Action est une organisation qui mène des actions directes pour fermer les usines israéliennes d’armement dans toute la Grande-Bretagne en soutien au peuple palestinien. Leurs actions ont eu un impact financier et opérationnel significatif sur Elbit Systems, conduisant à la fermeture d’une des usines et de leur bureau du centre de Londres. Dans le même temps, les militants de Palestine Action ont remporté plusieurs victoires devant les tribunaux contre les tentatives de les poursuivre pour leurs actions directes. Aujourd’hui, Palestine Action – y compris ses cofondateurs – est confronté à un procès majeur le 10 octobre 2022, lorsque huit militants (les #ElbitEight) seront accusés de cambriolage, de dommages criminels et de chantage pouvant entraîner jusqu’à 38 ans de prison s’ils sont condamnés. Malgré ce procès, Palestine Action n’a pas ralenti: ils maintiennent un campement en face d’une usine Elbit et l’ont fermé le matin du 7 septembre, avec des militants enfermés dans/sur des voitures stationnées aux portes d’entrée et de sortie de l’usine d’armement. Une campagne de solidarité a lieu avec Palestine Action et #ElbitEight. Pour suivre la mobilisation sur les réseaux sociaux : #ElbitIsGuilty

Deux dissidents israéliens qui avaient été arrêtés après avoir occupé le siège d’ une entreprise d’armement israélienne basée en Grande-Bretagne ont été libérés sous caution après avoir passé 31 jours derrière les barreaux. Ronnie Barkan et Stavit Sinai, qui ont tous deux quitté Israël en raison de leurs convictions antisionistes et vivent désormais en Europe, ont été libérés sous caution mercredi matin à la Bristol Crown Court. Une présence solidaire se tenait devant le tribunal. Ils avaient été arrêtés avec sept autres militants le mois dernier après avoir occupé le siège régional d’Elbit Systems UK – une filiale de la plus grande entreprise privée d’armement d’Israël – et placés en détention provisoire sous les accusations de dommages criminels et de cambriolage. Le tribunal a également levé les conditions restrictives imposées aux sept militants libérés sous caution le mois dernier. Le procès des neuf militants a été fixé au mois d’avril 2023.

Dossier(s): Reste de l'Europe

Des accusations de « dommages criminels » avaient été portées contre trois militants qui s’étaient enchaînés avec des arm-locks et avaient jeté de la peinture rouge sur les locaux de la filiale UAV Engines d’Elbit à Shenstone, dans le Staffordshire, en février 2021. L’usine produit des moteurs de drones pour une gamme de drones fabriqués par Elbit Systems, qui est la plus grande entreprise d’armement privée d’Israël. Ils ont été déclarés non coupables lundi 6 dans un procès qui s’est déroulé devant le tribunal de première instance de Newcastle-under-Lyme. Le président du tribunal, le juge Waites, a déclaré que le représentant de la Couronne (le procureur) n’avait pas prouvé que la condamnation des accusés serait proportionnée à leur liberté de protester. Ce procès, qui avait débuté le vendredi 3 décembre, est donc un revers pour Elbit Systems et les services du procureur qui avaient tenté de criminaliser l’action militante

Les produits fabriqués sur le site de la manifestation, l’usine UAV Engines de Shenstone, dans le Staffordshire, sont des composants clés d’une gamme de drones de combat d’Elbit. Elbit Systems fournit 85 % de la flotte de drones d’Israël. Leurs drones Hermes, fabriqués avec des composants fabriqués au Royaume-Uni, sont régulièrement déployés dans les bombardements de Gaza, Elbit fournissant également une gamme d’équipements de surveillance, d’armements et de technologies militaires spécialisées pour l’armée et la police israéliennes.

Yogi Bear, un militant de Palestine Action a entamé une grève de la faim le 15 juin. Il fait partie du groupe de trois militants emprisonnés pour avoir occupé le toit de l’usine Arconic à Kitts Green, Birmingham, forçant l’usine à fermer pour deux jours. Cette usine est responsable du revêtement inflammable de la tour Grenfell, dont l’incendie il y a quatre ans avait tués 72 habitant·es issu·es des classes populaires. Arconic fabrique également des composants pour les armes vendues à l’armée israélienne.

Yogi Bear, a été placé en détention provisoire par le tribunal de première instance de Birmingham le jeudi 17 mai et a commencé sa grève de la faim après le début de sa détention à la prison de Foston Hall. Il revendique la libération immédiate des prisonniers de Palestine Action, la publication de toute correspondance et/ou documents entre le gouvernement ou toute branche de l’État et Elbit Systems (la plus grande entreprise militaire israélienne), la fin de toutes les opérations de cette entreprise en Grande-Bretagne et son expulsion de ses locaux. Plus d’infos ici.

Occupation de l'usine Arconic

Occupation de l’usine Arconic

La présence de drones israéliens de la firme Elbit a été signalées lors des manifestations contre les crimes policiers aux États-Unis. Elbit fournit une technologie de surveillance pour le mur de l’apartheid israélien qui serpente à travers la Cisjordanie. Le géant des armes a été impliqué dans les principales attaques israéliennes contre la bande de Gaza depuis plus d’une décennie. Elbit commercialise son équipement auprès des gouvernements du monde entier comme « testé au combat » (sur les civils palestiniens). Aux États-Unis, Elbit Systems America conclut un contrat avec le département américain de la Sécurité intérieure pour un mur de surveillance virtuel à la frontière américano-mexicaine. Plus d’infos ici.

Drone Elbit en Palestine occupée

Drone Elbit en Palestine occupée

Le 5 de ce mois, un groupe de militants du réseau Londres Palestine Action ont enchaîné les portes fermées d’une usine d’armement israéliennes, basée près de Birmingham au Royaume-Uni et occupé le toit. Ils exigent la fermeture permanente de l’usine et la fin de toutes les formes de commerce et de coopération militaire avec Israël. L’usine produit des moteurs de drones qui sont exportés vers Israël et utilisés sur la bande de Gaza. L’usine est détenue par Elbit Systems, la plus grande entreprise militaire israélienne et le plus grand producteur de drones dans le monde. A Melbourne, l’entrée de l’usine Elbit a été bloquée avec de grands blocs de béton et, là aussi, le toit a été occupé. La police est intervenue à chaque fois.


Angleterre/Australie: Actions contre l’industrie militaire israélienne
Angleterre/Australie: Actions contre l’industrie militaire israélienne

L’armée turque a réceptionné six drones de surveillance de type Heron (photo), et quatre autres doivent lui êtres livrés d’ici fin avril. Le contrat, déjà ancien, signé avec le consortium israélien IUP (qui regroupe Israeli Aircraft Industries et Elbit Systems) porte sur 185 millions de dollars, et dont les livraisons avaient été interrompues lors de l’invasion de Gaza. Les premiers Heron livrés en 2008 ont été basés à Batman et ont été engagés contre le PKK.

Afghanistan, Irak, Géorgie, Cachemire, Kurdistan, Sud-Liban, il n’est pas de théâtre d’opérations où les drones israéliens ne sont pas engagés. Jusqu’ici, près de 650 drones ont été construits par l’IAI. Dans ce domaine de l’aéronautique, Israël représente le seul concurrent sérieux des Etats-Unis. Israël est le deuxième pays constructeur de drones (650 appareils produits) après les USA et compte jusqu’à l’Allemagne et la France parmi ses clients. C’est dans l’aviation israélienne que les drones ont débutés leur carrière en 1982, lors de la deuxième invasion du Liban : les israélien avaient développé cette technologie pour lutter contre le puissant dispositif de missiles sol-air syrien. Inhabités, ils peuvent être pilotés par plusieurs télé-équipages se relayant, sans connaître la fatigue ni le stress. Les possibilités de cette catégorie d’engin pour la contre-guérilla apparurent immédiatement, et c’est à cet usage que les appareils israéliens (et notamment les Hunter et Heron) ont été massivement exportés. Les drones constituent d’ailleurs le système militaire que les Israéliens exportent le mieux.

Le Heron, choisi par la Turquie, a une envergure de 16 mètres, pèse 1200 kg, il est capable de voler pendant plus de 52 heures et à une altitude de 10.000 mètres. Il est propulsé par un moteur turbo de 1200 chevaux. Engin idéal pour la contre-insurrection, le Heron a été utilisé en Irak et en Afghanistan par les forces de l’OTAN. L’Inde en a acheté (en attendant de développer un modèle national) pour combattre la guérilla maoïste et les infiltrations des islamistes et des indépendantistes kashemiris à la frontière pakistanaise. La Turquie envisage maintenant de se doter de drones armés. En février, la Pologne a acheté un autre type de drone israélien pour son contingent en Afghanistan.

drone israelien Heron

drone israelien Heron