Dans la nuit du dimanche 15 août, les soldats du roi Mswati, monarque absolu, ont agressé un jeune homme, Mcebo Mamba, et l’ont poussé sur des pneus enflammés. L’agression fait suite à une action de protestation à Zombodze Emuva dans la région de Shiselweni, de l’Eswatini (anciennement Swaziland). Pendant la manifestation, des pneus en feu avaient été placés sur la route. Les soldats s’en sont pris à Mamba , sans aucune preuve de son implication dans l’incendie des pneus, ils l’ont insulté et pressé à éteindre l’incendie à main nue. Le jeune homme a subi de graves brûlures dans différentes parties de son corps. Il a ensuite été admis au centre de santé de Nhlangano pour y être soigné. Les soldats ont également agressé deux autres personnes qui étaient plus proches de l’action de protestation. Depuis les manifestations de juin, les forces de sécurité de la monarchie ont tué plus de 70 personnes et agressé brutalement des centaines. Plus de 600 personnes ont été arrêtées au cours des trois derniers mois pour avoir appelé à la démocratie.

 

Dossier(s): Afrique Tags: ,

La localité de Foulata a été le théâtre de violents heurts entre forces de l’ordre et populations locales. A l’origine, des manifestations de femmes pour exiger des emploi pour leurs enfants à la société minière AngloGold Ashanti. de Guinée. Durant trois jours, elles campaient devant le bloc 2 de la société empêchant toute activité. L’intervention des forces de sécurité, mardi 17 août, a fait 28 blessés, dont plusieurs par balle. Face à l’ampleur de la répression, ses habitants ont même déserté leur maison pour se réfugier en brousse, de peur d’être arrêtés. Plusieurs blessés dont des femmes ont été enregistrés dans ces accrochages qui ont débuté mardi. Il y aurait eu au moins 36 arrestations. Les personnes arrêtées n’ont pour le moment pas été déférées. Les habitants ont incendié 3 bulldozers, une voiture personnelle, le groupe électrogène du garage, ainsi qu’un dépôt de pétrole de la société minière.

Une victime de la répression, hospitalisée

 

Dossier(s): Afrique Tags: ,

Trois blessés du côté des étudiants, c’est le bilan des affrontements du jeudi matin 5 août, entre pensionnaires de l’Université Alioune Diop de Bambey et les forces de l’ordre. Les affrontements, faits de jets de pierres et de tirs de grenades lacrymogènes, ont éclatés lorsque les étudiants, après avoir décrété 96 heures de grève, ont barré la route nationale n°3 et brûlé des pneus, bloquant la circulation. Réclamant de meilleures conditions de vie, les grévistes dénoncent notament la mauvaise qualité de l’alimentation.

Dossier(s): Afrique Tags: ,

Un étudiant de l’université de Kinshasa a été tué samedi 26 à Kinshasa par un policier qui lui reprochait de ne pas porter de masque pendant l’enregistrement d’une vidéo commandée dans le cadre d’un travail pratique. L’étudiant qui était accompagné d’une dizaine de ses collègues et d’un enseignant a reçu deux balles. Les étudiants ont barricadé des routes, brûlé des pneus alors que d’autres échangeaient des jets de pierres avec les forces de l’ordre. Le bureau de la police près de l’université a été brûlé samedi alors que le tireur s’est enfui laissant derrière lui son arme et sa tenue. Les étudiants ont encore tenté d’encore manifester lundi, mais la police a utilisé contre eux les kulunas, des gangs des quartiers populaires liés à des réseaux policiers.

 

La vague d’émeutes et de pillages semble s’apaiser en Afrique du Sud , et en tout cas à Johannesburg, où des militaires sont déployés en renfort de la police. En tout 26 personnes sont mortes dans la ville dans un contexte de pillages et d’incendies, sur fond de chômage endémique et de nouvelles restrictions anti-Covid. Auxquels il faut ajouter 91 morts dans la province du Kwazulu-Natal (Est) où ces violences ont commencé il y a six jours, après l’incarcération de l’ancien président Jacob Zuma. Il y a aussi eu 20 morts à Phoenix, un township près de Durban (Est) où des membres de la communauté indienne s’en sont pris à des pillards présumés.

L’armée va multiplier ses effectifs sur le terrain, pour stabiliser Johannesburg et pacifier les zones plus tendues, notamment les grandes villes du Kwazulu-Natal (KZN, Est), le port de Durban et sa capitale Pietermaritzburg. Le président Cyril Ramaphosa avait autorisé lundi le déploiement de 2.500 soldats, doublés deux jours plus tard. La ministre de la Défense a dit souhaiter jusqu’à 25.000 soldats pour faire face à l’urgence. En tout, 2.203 personnes ont été interpelées à ce jour dans le pays.

Dossier(s): Afrique Tags: ,

La police soudanaise a dispersé une manifestation, ce mercredi, dans la capitale, Khartoum, dénonçant la détérioration du niveau de vie, à un moment où le pays commémore le deuxième anniversaire du mouvement du 30 juin. Les manifestants sont descendus dans la rue en prenant la direction du palais présidentiel. La police a utilisé du gaz lacrymogène pour les disperser et les empêcher d’atteindre le palais, provoquant des affrontements. Entretemps, d’autres manifestants ont bloqué la route stratégique reliant Khartoum à la ville de Port-Soudan (Est). A Oumdourman, ville jumelle de la capitale, des manifestants tentant de rejoindre Khartoum ont été dispersés par la police. A Kassala (est), des manifestants ont réclamer justice pour les personnes tuées lors des manifestations populaires qui ont chassé du pouvoir en 2019 le président Omar el-Béchir. Plus tôt dans la journée du mercredi, l’armée a fermé les routes menant à son quartier général dans la capitale Khartoum, en prévision des manifestations.  Le 30 juin 2019, d’importantes manifestations avaient eu lieu au Soudan pour exiger du Conseil militaire de l’époque la remise du pouvoir aux civils.

 

Dossier(s): Afrique Tags: ,

Cela fait quinze jours que les étudiants de Tuléar manifestent dans le sud du pays à cause de ces bourses impayées depuis neuf mois . Un montant compris entre 25 000 et 30 000 ariarys par mois (entre 6 et 7 euros), non versé par le ministère de l’Enseignement supérieur. Ces bourses permettent à ces jeunes de vivre à côté de leurs études. D’autant qu’à cause des restrictions sanitaires, trouver un travail était plus compliqué pendant la pandémie. Des manifestations d’étudiants qui réclamaient leurs bourses impayées ont tourné à l’affrontement, faisant un étudiant mort et un autre gravement blessé. Le versement des arriérés a été débloqué hier lundi, après près de quinze jours de manifestations.

Dossier(s): Afrique Tags: ,

Les étudiants de l’Université Iba Der Thiam (UIDT) de Thiès ont tenté de bloquer la circulation au niveau de la Route nationale 2 et ils ont brûlé des pneus au niveau de quelques axes routiers. Une voiture a également été incendiée dans l’enceinte de l’UIDT. Les étudiants réclament les travaux de réhabilitation des locaux de l’UIDT. Des affrontements ont éclaté avec les forces de l’ordre. Plusieurs étudiants ont été interpellés.

 

Dossier(s): Afrique Tags: ,

Des centaines de membres de l’Amicale des Travailleurs de l’électricité de la Senelec, réclamant des contrats de travail, sont venus de plusieurs régions du Sénégal pour descendre dans les rues de Kaolack (chef-lieu de la région du même nom) malgré l’interdiction que leur avait été faite par les autorités. Les forces de l’ordre ont usé de grenades lacrymogènes et ont chargé les manifestants au niveau du rond-point de Médina Baye. 40 manifestants ont été arrêtés. Le rappeur Kilifeu du mouvement « Y en a marre » a été arrêté alors qu’il participait à la mùanifestation. Il a l’épaule déboîté à cause de la brutalité de son interpellation.