Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

Mercredi 26 septembre, une cinquantaine de manifestants se sont rassemblés devant l’ambassade d’Israël à Bruxelles pour exiger la libération de Mustapha Awad. A l’appel du Comité Free Mustapha, plusieurs organisations étaient représentées et ont pris la parole dont le Secours Rouge. Nous avons souligné la complicité de l’Etat belge avec l’occupation sioniste et nous avons rappelé que si l’Etat sioniste s’acharne autant contre Mustapha et ses liens supposés avec le FPLP c’est parce que la perspective d’une Palestine libre, laïque et démocratique portée par le Front Populaire les effraie.

Solidarité à Bruxelles avec Mustapha Awad.

Mercredi 26 septembre, le comité de soutien pour la libération du militant palestinien Mustapha Awad organise un rassemblement devant l’ambassade israélienne à Bruxelles. Cela fera deux mois que Mustapha est emprisonné par l’occupation israélienne, il lui est notamment reproché des liens présumés avec le FPLP (voir notre article).

L’événement Facebook du rassemblement

Mustafa Awad

Mustafa Awad

Hier à Jabalia au Nord de Gaza, le FPLP a organisé une cérémonie en hommage aux martyrs Ayman al-Najjar et Muhannad Hamouda, 40 jours après leurs assassinats (voir notre article). A cette occasion, les Brigades Abu Ali Mustapha (branche armée du FPLP) ont déclaré que “la résistance est devenue plus forte que par le passé, et nos missiles atteindront la profondeur sioniste”.

Prise de parole du représentant des Brigades Abu Ali Mustapha pendant la cérémonie.

Prise de parole du représentant des Brigades Abu Ali Mustapha pendant la cérémonie.

Les principaux prisonniers du Front Populaire de Libération de la Palestine ont été transférés soudainement le mercredi 29 août à plusieurs reprises. Dans la prison de Megiddo, la tension s’est accrue entre les prisonniers politiques palestiniens et l’administration de la prison d’occupation israélienne.
Cela fait suite à plusieurs déclarations politiques publiques du Département Prison du FPLP, notamment en soutien à la grève des prisonniers aux Etats-Unis (voir notre article)

Solidarité avec les prisonniers palestiniens (archive)

Solidarité avec les prisonniers palestiniens (archive)

Pour la deuxième année consécutive, le régime jordanien a interdit une cérémonie pour honorer le dirigeant du FPLP Abu Ali Mustafa à l’occasion du 17e anniversaire de son assassinat par les forces d’occupation israéliennes.
L’événement devait avoir lieu le mercredi 29 août au bureau du Parti Wihda (Parti de l’Unité Démocratique Populaire). Le gouverneur d’Amman a émis un ordre empêchant l’événement, et le Parti Wihda a convoqué une réunion d’urgence pour déterminer comment procéder à la lumière de ces événements.

Abu Ali Mustafa

Abu Ali Mustafa

Les prisonniers palestiniens du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP), qui font partie des quelques 6 000 Palestiniens emprisonnés par l’occupation israélienne aujourd’hui, ont rendu public une déclaration de solidarité avec la grève des prisonniers dans les prisons US, qui commence ce mardi 21 août.

Lire ce communiqué

.

.

Le 19 juillet dernier, Mustafa Khaled Awad, a été arrêté au poste-frontière d’Allenby entre la Jordanie et la Cisjordanie. Mustafa, 36 ans, originaire d’un camp de réfugiés palestiniens du Liban, Ain el-Helweh, avait obtenu l’asile en Belgique avant d’obtenir la nationalité. Durant les deux premières semaines de sa détention, Mustafa n’a pas pu consulter d’avocat ni contacter sa famille. Ce n’est que le 8 août qu’il a pu rencontrer le consul belge, après avoir subit 20 jours d’interrogatoires. Les violences lors d’un interrogatoire par les forces de sécurité israéliennes sont coutumières et légalisées: agressions physiques, pressions psychologiques sévères, privation prolongée de sommeil, etc. Los d’une de ces journées d’interrogatoire, Mustafa a été interrogée pendant 20 heures continues par des équipes d’interrogateurs qui se relayaient. Mustafa souffre de problèmes de santé et souffre de fortes douleures lombaires, des problèmes de santé qu’il n’a probablement pas la possibilité de soigner. Mustafa est militant dans plusieurs associations palestiniennes et est également danseur dans une troupe de debkeh, il est accusé par la police israélienne d’appartenir au FPLP, le Front Populaire de Libération de la Palestine.

Voir la page facebook “Free Mustafa”

Mustafa Awad

A l’occasion de la Fête nationale française du 14 juillet, des rassemblements pour exiger la libération de Georges Abdallah étaient organisés à Tunis et Beyrouth devant les ambassades de France.
Plusieurs dizaines de personnes étaient présentes à chaque initiative pour dénoncer le rôle de la France dans le maintien en détention de l’un des plus vieux prisonniers politiques d’Europe. Par ailleurs, la solidarité avec Ahmad Sa’adat (secrétaire général du FPLP emprisonné) était également affichée.

Rassemblement à Beyrouth pour Georges Abdallah le 14 juillet 2018

Rassemblement à Tunis pour Georges Abdallah le 14 juillet 2018

Rassemblement à Beyrouth pour Georges Abdallah le 14 juillet 2018
Rassemblement à Tunis pour Georges Abdallah le 14 juillet 2018

Ghassan Kanafani était un écrivain, membre du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP). Recruté par George Habache en 1953, il avait rejoint le MNA qui devint FPLP en 1967. Kanafani est porte-parole du FPLP dès ce moment, il en rédige le programme politique, marxiste-léniniste, en 1969. Il y a 46 ans, le 8 juillet 1972, Kanafani est assassiné avec sa nièce par une bombe du Mossad placée dans sa voiture.

L’effigie de Ghassan Kanafani brandie pendant les manifestations à Gaza.

L'effigie de Ghassan Kanafani brandie pendant les manifestations à Gaza.

Aujourd’hui, le tribunal militaire israélien d’Ofer vient de prolonger de 4 mois l’emprisonnement de la féministe et parlementaire palestinienne du FPLP Khalida Jarrar. Elle est sous le régime de la détention administrative, sans charge ni procès, depuis le 2 juillet 2017.

Free Khalida Jarrar!

Free Khalida Jarrar!