Le 8 mai dernier, une double explosion a fait 66 morts dans la plus grande mine de Russie, située dans la région de Kemerovo. 24 autres personnes sont toujours portées disparues alors que les opérations de secours ont été suspendues pour des raisons de sécurité depuis jeudi et ne reprendront pas avant ce jeudi. Alors qu’aucune membre de la direction ne s’est rendu sur les lieux du drame et que les négociations avec des représentants du gouvernement régional n’ont abouti à rien, les travailleurs ont manifesté vendredi dernier, réclamant des salaires plus élevés ainsi que de meilleures conditions de travail. Des centaines de mineurs et de sympathisants ont bloqué le trafic ferroviaire de la ville de Mezhdurechensk, où se trouve la mine, avant l’intervention musclée de la police. 28 participants à la manifestation ont été arrêtés après de violents affrontements avec les forces de l’ordre qui tentaient de les disperser. Durant l’intervention, six policiers ont été blessés par des jets de pierre et de bouteilles lancés par les mineures en réactions aux interpellations violentes des policiers armés de matraques.

Manifestation de mineurs en Russie

Manifestation de mineurs en Russie

En Grèce, les manifestations ne faiblissent pas, le mouvement s’organise et réattaque les centres de pouvoir et répression. Poursuivant les actions de protestations menées hier et cette nuit, des manifestations offensives ont eu lieu aujourd’hui 11 décembre depuis très tôt ce matin, devant la Mairie de Athènes, devant la prison où se trouve un grand nombre des personnes arrêtées, à la faculté d’agronomie et partout dans la ville. Des actions se sont aussi poursuivies de manière remarquable à Thessalonique et autres villes du pays. La solidarité internationale va croissant:

A Madrid, dans une manifestation non autorisée, plus de 200 personnes (chiffres officiels) se sont attaquées à un commissariat de police. Il y a eu 9 personnes arrêtées (tous mineurs d’âge) et il y a eu 9 blessés dont 3 flics.

A Barcelone, dans une autre manifestation non autorisée, plus de 400 personnes (chiffres officiels) ont défilé dans le centre de la ville et se sont attaquées à quelques banques et commerces. Il y a eu deux personnes arrêtées.

A Rome, des centaines de manifestants ont allumé des fumigènes et lancé de la peinture rouge sur le bâtiment de l’ambassade de Grèce.

A Moscou, le consulat de Grèce a été attaqué à l’engin incendiaire.

A Copenhague, des centaines de personnes ont manifesté contre la répression en Grèce.

Ce jeudi 27 novembre, un groupe d’anarchistes de Moscou a manifesté sa solidarité avec les militants interpellés en France pour le sabotage des lignes TGV. Ils ont diffusé des tracts et ont crié en russe et en français ‘Solidarité avec les interpellés de Tarnac!‘ et ‘A bas la terreur d’Etat!‘. Sur le bâtiment voisin de l’ambassade de France, ils ont accroché des banderoles sur lesquelles était écrit ‘Solidarité avec les interpellés de Tarnac!‘. La police a violement dispersé la manifestation.