A l’occasion d’un parloir au Centre Pénitentier de Lannemezan , le communiste arabe et combattant de la cause palestinienne Georges Abdallah a affirmé sa totale solidarité avec Turgut Kaya, actuellement en grève de la faim depuis 33 jours dans les prisons grecques (voir notre article)
Il a apporté son soutien à ce combat et plus largement à celui pour la libération de tous les prisonniers révolutionnaires de Grèce, de Turquie et d’ailleurs.

Calicot pour la libération de Turgut Kaya à Athènes

Calicot pour la libération de Turgut Kaya à Athènes

Des centaines de manifestants ont marché de la Place des Fêtes à République ce samedi 23 juin à Paris. Une bonne trentaine de militants et sympathisants du Secours Rouge International, (venus de Bruxelles, Genève, Milan, Lille, du Secours Rouge Arabe et de la Plateforme Voix des Prisonniers) ont fait le trajet comme chaque année.

La déclaration Georges Abdallah pour ce 23 juin

Des centaines de manifestants pour Georges Abdallah

Des centaines de manifestants pour Georges Abdallah

Des centaines de manifestants pour Georges Abdallah

Des centaines de manifestants pour Georges Abdallah

La manifestation annuelle pour la libération de Georges Abdallah à Paris aura lieu ce samedi 23 juin (départ : 15h00 de la Place des Fêtes, arrivée estimée entre 17h30/18h00 à la Place de la République). Comme l’année dernière, un co-voiturage sera organisé par le Secours Rouge à Bruxelles . N’hésitez pas à nous contacter via e-mail ou via Facebook. Nous demandons également aux personnes qui ne peuvent pas venir mais qui peuvent prêter leur voiture de nous contacter (nous sommes actuellement 17 pour trois voitures, ce qui est tout juste puisque deux personnes ont choisi le train). Rendez-vous place van Meenen, à Saint-Gilles, entre 9H00 et 9H30.

Un départ collectif en minibus est organisé également à Charleroi par « L’appel belge pour la libération de Georges Abdallah ». rendez-vous 9 h, rue de la Villette, 6001 Marcinelle (derrière la gare du Sud). Réservez votre place en écrivant à charleroi.palestine@gmail.com ou en téléphonant à 0473.28.63.75.

Co-voiturage pour la manifestation du 23 juin

Co-voiturage pour la manifestation du 23 juin

Demain mardi 17 avril, à l’occasion de la Journée internationale des prisonniers palestiniens, un rassemblement aura lieu à 18H sur la Grand Place de Lille (Place du Général De Gaulle -Métro Rihour). Ce rassemblement appellera à la libération de Georges Ibrahim Abdallah. Notre Secours Rouge participera à ce rassemblement.

.

.

Plusieurs organisations et collectifs appellent mercredi 11 avril à Toulouse à un rassemblement de soutien à la libération de toutes et tous les prisonniers palestiniens. Plusieurs prisonniers seront mis en avant, notamment Khalida Jarrar (voir ici), Ahmad Sa’adat et Georges Abdallah (voir ici).
Au programme, diffusion de musique palestinienne, distribution de tracts, atelier d’écriture aux prisonniers, prises de parole etc.

Rassemblement à Toulouse pour les prisonniers palestiniens

Rassemblement à Toulouse pour les prisonniers palestiniens

A l’occasion d’une conférence de la Mensa Occupata le 1er mars à Naples (voir notre article), Georges Abdallah a fait parvenir cette déclaration :

Cher-e-s camarades,
De vous savoir aujourd’hui réunis autour de cette initiative de solidarité avec la lutte du peuple palestinien, nous apporte, à nous tous, prisonniers communistes et révolutionnaires arabes en Europe, beaucoup de force et d’enthousiasme.
Certainement, et ce ne sont pas des mots de circonstance, vous voir, camarades, quand on est derrière ces abominables murs depuis des décennies, les mots assument une charge et un poids différent.
Tout au long de ces années et à travers de multiples initiatives de solidarité avec la Palestine et ses combattants incarcérés, vous avez participé très efficacement à démontrer entre autre, que c’est toujours au niveau des instances politiques que se décide de la place et du poids du rituel judiciaire quand on parle des protagonistes révolutionnaires incarcérés ; vous avez participé très efficacement à démasquer et à dénoncer l’acharnement judiciaire et tout ce qui ressemble plus à une vengeance d’État.
Encore faut il préciser que cet acharnement judiciaire est ni fortuit, ni gratuit, mais il s’insère dans la dynamique globale de la contre-révolution préventive. Des prisons sionistes à celles du Maroc, des cellules d’isolement en Turquie à celles encore plus sombres en Grèce, aux Philippines et ailleurs en Asie et dans le monde, on constate toujours la même chose : l’acharnement judiciaire est seulement un élément de toute une panoplie à disposition de la contre-révolution permanente et préventive. Bien-entendu cette panoplie de mesures et de lois ne cesse pas de s’alourdir toujours plus au fur et à mesure que le système s’effondre dans sa propre crise.

Lire ici la suite de la déclaration

Une des nombreuses fresques de la Mensa Occupata à Naples.

Une des nombreuses fresques de la Mensa Occupata à Naples.

Les vitrines du consulat israélien à Marseille, 4 Impasse Dragon, ont été démolies à la masse dans la nuit du 27-28 février. L’action a été revendiquée par le « Groupe Pierre Oller », en solidarité avec Georges Ibrahim Abdallah. La masse a été laissée sur le lieu de l’action.

La masse.

La masse.

La Mensa Occupata organise une conférence débat sur la solidarité avec les prisonniers palestiniens et Georges Abdallah le jeudi 1er mars dès 18H30 (Mensa Occupata – Via Mezzocannone, 14. Naples).
Au programme, la projection d’un documentaire sur les prisonniers palestiniens suivie d’une discussion avec le collectif anti-impérialiste Coup Pour Coup 31 sur la situation de Georges Abdallah et la campagne pour sa libération.

La Mensa Occupata à Naples.

La Mensa Occupata à Naples.

Des militants tunisiens sont intervenus lors du bain de foule du président français en visite d’État en Tunisie, jeudi 1 février, pour exiger la libération de Georges Abdallah. Cette interpellation, dont la vidéo a amplement circulé sur le net, n’a été qu’un moment de la mobilisation du comité tunisien pour la libération de Georges Abdallah.

Le premier février à Tunis

Le premier février à Tunis