Pour le 5e week-end consécutif en Croatie et en Slovénie, les gens se réunissent pour s’attaquer aux barbelés posées par l’armée slovène à la frontière avec la Croatie pour empêcher le passage des réfugiés. Samedi et dimanche derniers c’est à l’appel du collectif “coupons le fil”, animé par des militants de Radnička Fronta (Front ouvrier), que quelques dizaines de personnes ont répondu avec les cisailles à la main.

Même si cette fois les médias étaient présents, en général ces actions se déroulent en toute discrétion et anonymat -que ce soit du côté slovène ou du côté croate- étant donné que les sanctions sont très sévères. En Slovénie ces sanctions peuvent aller jusqu’à 8 ans de prison ferme. Un militant anarchiste de Pula (Croatie) a été déjà condamné il y a 3 semaines à deux ans de prison. A côté des organisations politiques de gauche et des collectifs antifasciste et antiraciste, ce sont bien les associations locales croates et slovènes (culturelles, sportives etc.) qui font le plus d’appels et qui mobilisent le plus de gens depuis plus d’un mois.

A la frontière croato-slovène ce week-end dernier

A la frontière croato-slovène ce week-end dernier

Les autorités croates ont libéré Basak Sahin Duman après deux mois de détention. Elle avait été arrêtée suite en raison d’un mandat d’arrêt international à l’aéroport de Zagreb. Engagée dans la jeunesse socialiste d’Istanbul, elle risquait une extradition vers la Turquie ou elle risquait une condamnation à 7 ans pour “affiliation et propagande pour une organisation terroriste” [comprendre: le MLKP].

Croatie/Turquie: Basak est libérée!

Hier, nous vous annoncions l’arrestation de la militante turque Basak Sahin Duman par les autorités serbes à l’aéroport de Zagreb (article d’hier). Un rassemblement aura lieu ce vendredi 8 juin à 15h devant l’ambassade de Croatie – 145 avenue Louise à Ixelles. Davantage d’informations (en allemand) sont disponibles sur le blog qui lui est consacré. Enfin, pour lui écrire:

– Basak Sahin Duman
– Zatvor u Zagrebu
– Dr. Luje Naletilića 1
– 10 020 Zagreb
– Croatia

Basak Sahin Duman est une militante turque qui réside en Allemagne, pays dans lequel elle a obtenu un permis de séjour, depuis 2006. Lorsqu’elle vivait en Turquie, elle a activement milité pour la création ‘d’universités démocratiques’, contre les cellules d’isolement en prison de type F et contre la violence faite aux femmes. Aujourd’hui, l’état turc l’accuse et la poursuit pour avoir pris part à une manifestation pour revendiquer l’Université Démocratique ainsi que d’avoir participé à des activités dénonçant les politiques de torture, d’isolement et de répression dans les prisons turques. C’est pour échapper à son incarcération arbitraire que Basak Sahin Duman vit en Allemagne alors que l’Etat turc a émis à son encontre un mandat d’arrêt international. C’est en vertu de celui-ci que les autorités croates l’ont interpellée le 31 mai dernier l’aéroport de Zagreb avant de la placer en garde à vue puis en détention en vue de son extradition vers la Turquie. Si cela devait s’avérer et que Basak Sahin Duman était extradée, elle serait immédiatement incarcérée.

Pour la libération de Basak Sahin Duman

Pour la libération de Basak Sahin Duman