Le rappeur majorquin Valtonic a été condamné à 3 ans et huit mois de prison pour “apologie du terrorisme” et pour “graves insultes à la couronne espagnole”. Il est également condamné (mais peut faire appel) à une amende de 3.000€ au bénéfice de Jorge Campos Asensi, président du Cercle des Baléares (organisation nationaliste et anti-catalane) pour menaces. La chanson incriminée (ci-dessous) est accusée de porter atteinte à la monarchie espagnole et de soutenir l’ETA et les GRAPO.

Valtonic

Valtonic

Un Comité pour la liberté de Manuel Arango, 65 ans, prisonnier dans la prison de Zuera, a été fondé en Aragon. Manuel Arango est un membre fondateur du PCE(r). Arrêté et emprisonné à plusieurs reprises (sa dernière arrestation date de 2007), il est dans un état de santé épouvantable (voir notre article) et en 2014, sa compagne, Isabel Aparicio Sanchez, également membre du PCE(r), est morte en prison du manque de soin (voir notre article). Le nouveau comité va faire campagne pour sa libération, notamment dans la ville de Saragosse, mais aussi faire des visites régulières à la prison.

La page Facebook du Comité

Tag pour la libération d’Arango

Tag pour la libération d'Arango

Voilà un an qu’Isabel Aparicio Sanchez est morte à la prison spéciale de Zuera à l’age de 60 ans. Elle était détenue depuis 2007 comme membres du PCE(r), raison pour laquelle elle avait déjà purgé quatre ans dans les années ’80. Cette communiste madrilène, membre du PCE(r) depuis sa fondation en 1975, avait eu de nombreux problèmes de santé en prison sans faire l’objet d’un suivi médical sérieux. L’anniversaire de sa mort a été l’occasion de nombreux collages et tagages d’hommages dans plusieurs villes d’Espagne, notamment de la part du Secours Rouge

Notre article sur la mort d’Isabel

Espagne: Un an après la mort d’Isabel
Espagne: Un an après la mort d’Isabel

Les trois personnes arrêtées et inculpées la semaine passée pour “apologie terrorisme”, parmi lesquels un anciens prisonniers des GRAPO Suso Cela Seoane, et un avocat des prisonniers de cette organisation Juan Manuel Olarieta Alberdi, ont été mis en liberté provisoire en attendant leur procès.

La Garde civile a arrêté trois personnes pour “apologie du terrorisme”, parmi lesquels un anciens prisonniers des Grapo Suso Cela Seoane, et un avocat des prisonniers de cette organisation Juan Manuel Olarieta Alberdi. Les arrestations ont eu lieu en Galice, à Madrid et La Rioja et les trois sont accusés d’avoir fait l’apologie du terrorisme et appelé à la lutte armée les 22 et 23 ans novembre de l’an dernier à l’occasion d’une conférence anticapitaliste organisé par la Gazte Asanblada de la municipalité de Llodio (Álava) l’an dernier. La troisième personne arrêtée, Aitor Cuervo Taboada, avait déjà été arrêté à une autre occasion pour “apologie du terrorisme”.

Suso Cela Seoane, ancien prisonnier du GRAPO libéré l’année dernière après 23 ans de prison. Il est le frère de José Francisco et Carlos, deux autres membres GRAPO et leur mère, Josefa Seoane, est persécutée pour le soutien apporté à ses fils (elle a été inculpé en mai par la juge de la Cour nationale Santiago Pedraz pour “apologie du terrorisme”).

Suso Cela Seoane

Suso Cela Seoane

Comme prévu (voir notre article), mardi matin à 9 heures, le militants du PCE(r) et des GRAPO Enrique Kuadra Etxeandia a quitté la prison de Daroca au terme de sa troisième détention. Des militants solidaires et des proches étaient venus du Pays Basque, de Madrid et de Galice pour le saluer. Kuadra Etxeandia a été emprisonné en Espagne de 1980 à 1985, en France de 1986 à 1987, et en Espagne de nouveau de 1995 à 2014;

Espagne: Enrique Kuadra Etxeandia est libre

Enrique Kuadra Etxaendía est né à Barakaldo (Bizkaia, Pays Basque) le 9 juin 1950. Militant communiste, membre du PCE(r) et des GRAPO. Sauvagement torturé à son arrestation, emprisonné à deux reprise, d’abord pendant trois ans, puis pendant dix-neuf ans. Il est âgé de 62 ans et souffre d’un cancer, il sera libéré après-demain matin 22 juillet de la prison de Daroca (Saragosse).

Espagne: Libération d’un prisonnier révolutionnaire

Isabel Aparicio Sanchez, qui avait eu 60 ans le 2 février dernier, est morte à la prison spéciale de Zuera. Elle était détenue depuis 2007 comme membres du PCE(r), raison pour laquelle elle avait déjà purgé quatre ans dans les années ’80. Cette communiste madrilène, membre du PCE(r) depuis sa fondation en 1975, avait eu de nombreux problèmes de santé en prison sans faire l’objet d’un suivi médical sérieux.

Une manifestation devant la macroprison de Zuera, qui a eu lieu dans un grand déploiement policier, a rendu hommage à Isabel Aparicio Sanchez. Des banderoles ont été accrochées, des déclarations ont été lues, retransmises en direct par la radio locale. La manifestation a été suivie d’une table ronde en présence d’un ancien prisonnier.


Espagne: Mort d’un prisonnière communiste et manifestation
Espagne: Mort d’un prisonnière communiste et manifestation

L’Audiencia Nacional a condamné à deux ans de prison le rappeur Paul Rivadulla, connu sous le nom Paul Hasel, pour “éloge et justification du terrorisme”. Le rappeur a défendu et assumé ses textes au tribunal et dit qu’il avait usé de sa leur liberté d’expression et de sa créativité en tant qu’artiste. La condamnation évoque les paroles de dizaines de chansons postées sur Youtube, particulièrement celles qui exprimaient un soutien au secrétaire général du PCE(r) emprisonné: Manuel Pérez Martínez, le camarade Arenas .

Voir sur Youtube le rap sur Arenas

Solidarité avec Arenas

Solidarité avec Arenas