Dans le cadre de la Semaine internationale d’actions pour la libération d’Ahmad Sa’adat (secrétaire général emprisonné du FPLP), le Collectif Palestine Vaincra a organisé un stand de solidarité samedi 16 janvier dans le centre-ville de Toulouse. À cette occasion, différentes banderoles et affiches exigeaient la libération d’Ahmad Sa’adat, de Georges Abdallah et de Khalida Jarrar. Par ailleurs, des centaines de flyers ont été distribués et des dizaines de photos de solidarité ont été prises en soutien au leader de la gauche révolutionnaire palestinienne. D’autres initiatives ont également eu lieu ou sont en préparation en Palestine et dans différents pays européens.

Plusieurs organisations et collectifs appellent mercredi 11 avril à Toulouse à un rassemblement de soutien à la libération de toutes et tous les prisonniers palestiniens. Plusieurs prisonniers seront mis en avant, notamment Khalida Jarrar (voir ici), Ahmad Sa’adat et Georges Abdallah (voir ici).
Au programme, diffusion de musique palestinienne, distribution de tracts, atelier d’écriture aux prisonniers, prises de parole etc.

Rassemblement à Toulouse pour les prisonniers palestiniens

Rassemblement à Toulouse pour les prisonniers palestiniens

Un manifestant palestinien a été tué hier mercredi lors d’affrontements avec les forces israéliennes dans le nord de la Cisjordanie occupée. Les forces israéliennes sont entrées dans la ville palestinienne de Jénine mercredi soir, provoquant de violents affrontements dans lesquels la police israélienne a blessé plusieurs personnes et abattu Ahmed Jarrar, 22 ans. Au moins deux Palestiniens ont été arrêtés, et on signale de nouveaux affrontements ce jeudi matin.

Affrontement en Cisjordanie (archive)

Affrontement en Cisjordanie (archive)

Ehab Masoud, militant du FPLP, a été libéré après 16 ans d’emprisonnement dans les prisons de l’occupation israélienne. Il a été accueilli à sa sortie par ses camarades, dont la députée palestinienne et ancienne prisonnière Khalida Karrar (voir notre article pour sa libération).

Ehab Masoud et Khalida Jarrar

Ehab Masoud et Khalida Jarrar

Mobilisation réussie, ce dimanche à Paris, où 300 manifestants ont descendu la rue de Belleville, de la place des Fêtes à la République, en scandant des slogans réclamant la liberté pour Georges Abdallah et pour tous les prisonniers politiques. Pendant ce temps-là, le collectif Coup Pour Coup 31 rendait visite à Georges Abdallah. Celui-ci a salué la manifestation à Paris comme faisant partie du mouvement global anti-impérialiste, anti-capitaliste. Il a tenu à affirmer son soutien au mouvement contre la Loi Travail. Il s’est réjoui de la libération de Khalida Jarrar et a affirmé que la lutte pour la libération de tous les prisonniers palestiniens doit se poursuivre et s’amplifier.

Au terme de la manifestation, des camarades ont rappelé qui était Georges Abdallah, le lien à établir avec les luttes sociales actuelles, la campagne BDS et la répression de ses militants, notre solidarité à exprimer à Bilal Kayed, l’un des 7.000 prisonniers palestiniens. Une quarantaine de manifestants appartenant aux diverses sections de notre Secours Rouge International ont participé à cette manifestation (une quinzaine venus de Belgique, des délégations suisse et italienne, des militants turcs de Paris).

Reportage photo sur le site du FPLP

Manifestation pour Georges Abdallah

Manifestation pour Georges Abdallah

Le mercredi 20 août, les forces armées israeliennes ont fait irruption au domicile de Khalida Jarrar, députée du FPLP en Cisjordanie. Ceux-ci lui ont ordonné de s’exiler dans la ville de Jericho avec interdiction d’en resortir.

EDIT: Khalida Jarrar a refusé de signer le document et de se conformer à l’ordonnance qui inclut son assignation à résidence à Jericho. Un sit-in de solidarité avec elle avait été organisé, hier devant son domicile. Des militants palestiniens et des organisations sont venus témoigner leur solidarité avec la députée. La députée a dénoncé aussi l’attitude passive du Président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas. Elle lui demandera à mettre fin à toute « coordination sécuritaire avec Israël », qui, affirme-t-elle, maintient « le peuple palestinien à la merci de l’occupation. »

Palestine : Persécution d’une militante du FPLP

Les forces de sécurité palestiniennes ont arrêté quatre membres du FPLP (Front Populaire de Libération de la Palestine) dans la matinée du 25 février dans le cadre de leur ‘coopération sur la sécurité’ avec l’occupation israélienne. Cette série d’arrestation fait suite à d’autres, visant le FPLP mais également d’autres factions de résistance. Khlida Jarrar, membre du Bureau Politique du FPLP a dénoncé violemment ces arrestations, disant que ce type d’action ne sert que les intérêts de l’occupant et a exigé la libération immédiate de ses camarades. Dans un communiqué, le FPLP demande l’arrêt complet de la ‘coopération sur la sécurité’ de l’Autorité Palestinienne avec l’occupant, ayant remarqué que ses militants ont été arrêtés à la demande des forces d’occupation.

Arrestation de membres du FPLP

Arrestation de membres du FPLP (archive)