Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

Ce mercredi 16 janvier, le Secours Rouge/APAPC a répondu à l’appel de solidarité avec le peuple mapuche lancé par plusieurs organisations, pour la plupart chiliennes. Les régions où habitent les Mapuches, au Sud du Chili, sont sous occupation militaire. Six dirigeants de ce peuple, prisonniers politiques, ont accompli plus de 60 jours de grève de la faim, avec des séquelles très graves et un étudiant a été assassiné par les carabiniers. La ‘transition’ post-pinochétiste n’a apporté aucune amélioration de la situation des Mapuches. Les spoliations et la répression se font toujours sous le régime des lois pinochétistes, ‘anti-terroristes’ comme il se doit. Ces lois sont appliquées par le gouvernement ‘socialiste’de Madame Bachelet. Le gouvernement chilien ignore la résolution des Nations-Unies visant à rétablir les peuples autochtones dans leurs droits séculaires. L’Internationale Socialiste, pareil. Une délégation du Secours Rouge a participé au rassemblement en face du siège du Parti Socialiste, boulevard de l’Empereur, à Bruxelles.

Calicot SR pour les prisonniers chiliens

Rassemblement pour les prisonniers chiliens

Manifestation pour les chiliens

Manifestation pour les chiliens

Calicot SR pour les prisonniers chiliens
Rassemblement pour les prisonniers chiliens
Manifestation pour les chiliens
Manifestation pour les chiliens

Le 26 juin, journée internationale contre la torture, des représentants du Collectif Européen contre l’Impunité, du Collectif Rodriguiste, de l’Asociation de Réfugiés Latino-americains et des Caraibes et l’ASBL Subterra ont déposé à l’ambassade du Brésil en Belgique une lettre adressée au Président du Brésil Inacio Lula Da Silva, pour exiger la fin de la torture dont font l’objet Mauricio Hernandez Norambuena, et les cinq militants du FPMR et du MIR-EGP, et qu’ils soient reconnus comme prisonniers politiques.

Pour les prisonniers chiliens

Lire la lettre – format pdf

Pour les prisonniers chiliens