Le 26 juin, journée internationale contre la torture, des représentants du Collectif Européen contre l’Impunité, du Collectif Rodriguiste, de l’Asociation de Réfugiés Latino-americains et des Caraibes et l’ASBL Subterra ont déposé à l’ambassade du Brésil en Belgique une lettre adressée au Président du Brésil Inacio Lula Da Silva, pour exiger la fin de la torture dont font l’objet Mauricio Hernandez Norambuena, et les cinq militants du FPMR et du MIR-EGP, et qu’ils soient reconnus comme prisonniers politiques.

Pour les prisonniers chiliens

Lire la lettre – format pdf

Pour les prisonniers chiliens