Cette semaine, le cabinet de la ministre fédérale de la santé, Maggie De Block, a fait passer plusieurs arrêtés royaux. Ceux-ci permettent la réquisition des soignant·es par les gouverneurs de province. Ils permettent également à des soignant·es non qualifié de prester les actes propres aux infirmiers dans le cadre de la crise. Le refus d’être réquisitionné est puni d’une peine d’emprisonnement de huit jours à trois mois et/ou d’une amende de vingt-six euros à deux mille euros. Parallèlement aucune prime ne sera accordée pour récompenser le personnel soignant pour ses actions dans le cadre de l’épidémie de Coronavirus. Ces arrêtés royaux sont valables jusqu’au 31 décembre 2020.

La ministre fédérale de la santé, Maggie De Block

La ministre fédérale de la santé, Maggie De Block

Une caisse de grève des loyers qui sert à soutenir les locataires a été lancée. Elle servira a soutenir les locataire qui vont se faire poursuivre par leur propriétaire pour non payement et à soutenir l’organisation de la grève. Vous pouvez faire un dont sur le compte BE65 5230 8110 3896 au nom de Marius Jacob avec la communication “grève loyer”. Un financement participatif a également été lancé. Il se clôture dans quelques jours. Plus d’infos et lien vers la caisse de soutien.

Grève des loyers

Grève des loyers

Mercredi 6 mai, un homme a été arrêté alors qu’il faisait du kayak sur l’étang du Bois de la Cambre à Bruxelles. Sur son kayak, une banderole demandait la régularisation de sans-papiers. Le kayakiste a été arrêté et emmené au poste de police pour une identification. Il a ensuite été relâché. Le même jour, un autre homme a décidé de faire en kayak sur les étangs d’Ixelles, où le kayak n’est normalement pas autorisé. Il l’a fait sans porter de revendication particulière. Il n’a pas été inquiété par la police.

Un kayakiste qui demandait la régularisation de sans-papiers arrêté au Bois de la Cambre

Un kayakiste qui demandait la régularisation de sans-papiers arrêté au Bois de la Cambre (2)

L’Alliance du premier mai révolutionnaire, à laquelle appartient notre Secours Rouge, a publié un premier bilan du premier bilan des initiatives de ce premier mai 2020:

En cette période de confinement, nous avions décidé il y a quelques semaines de reporter la grande manifestation révolutionnaire au mois de juillet prochain, afin de pouvoir garantir les meilleures conditions de sécurité possibles pour un rassemblement de cette ampleur.
Pour autant, il n’a jamais été question pour les organisations révolutionnaires -membres ou non de notre Alliance- de se retrouver réduites à l’impuissance, chassées de la rue par les mesures d’exception. Lire la suite

Rassemblement devant le Colruyt

Le suivi des contacts pourra commencer dès lundi en Wallonie avant d’être étendu à Bruxelles le 11 mai. Les données relatives aux personnes testées positives au Covid-19, ainsi que les personnes avec lesquelles elles sont entrées en contact, seront conservées. Les données seront stockées dans une base de données Sciensano sécurisée et non dans un cloud conformément à un accord conseil des ministres restreint (kern) trouvé samedi 2 mai. Un arrêté royal stipule que ces données seront stockées dans une base de données sécurisée de l’institut de santé Sciensano. L’arrêté royal sera transformé en projet de loi. Celui-ci est en cours d’élaboration.

Contact tracing en Belgique

Contact tracing en Belgique

Nous ouvrons ce fil info pour rendre compte des différentes initiatives ayant eu lieu Bruxelles

Edit
Une petite manifestation a également eu lieu vers 15H00 rue Jean Volders jusqu’au Parvis Saint-Gilles.
Contrôle d’identité général.

22h : Les 24 personnes qui étaient détenues au Commissariat Démosthène (Aumale) ont été relâchées. Ces arrêtés ont été arrêtés au Colruyt de Forest, devant le Steki, sur le Parvis de Saint-Gilles, et devant la Prison de Saint-Gilles.

 

Tags en série à Forest et Anderlecht

Des anarchistes ont contribué à ce 1er Mai en réalisant des tags cet après-midi à Forest et Anderlecht

Autres collages
Le groupe féministe “La Fronde” a réalisé cette nuit du 1er Mai des collages à Bruxelles

18H30 Nouvelles des arrêté.e.s de la manifestation à la prison de Saint-Gilles
Il y aurait eu au total 9 arrestations sur une trentaine de manifestant.e.s, et les personnes arrêtées auraient été amenées au commissariat d’Aumale (Anderlecht)

Collages divers
Des sympathisants du 1er Mai révolutionnaire ont réalisé des collages cette nuit et cette après-midi à Anderlecht, Etterbeek et Forest

16H57 Actualisation sur la manifestation devant la prison de Saint-Gilles
La manifestation éclair en soutien aux détenu.es s’était faite sous le mot d’ordre “rasons les prisons, les mauvais jours finiront”.
Il y avait une  autre banderole “Liberté pour tou.te.s” et des pétards. La police est intervenue directement et il y a eu au moins 4 arrestations.

Rassemblement et arrestation(s?) au Colruyt de Forest
Un rassemblement surprise s’est tenu à 14H00 devant le Colruyt de Forest.
La police est intervenue, il y aurait au moins une arrestation.

15H56 Actualisation sur la nasse de la place “des trois bancs”
La nasse devant le Steki et la Vieille Chechette aurait débouché sur une dizaine d’arrestations

14H00 Résidence de l’ambassadeur de Turquie (place D’Arezzo, Uccle)
Un rassemblement surprise de solidarité avec le Rojava s’est tenu devant la résidence de l’ambassadeur de Turquie.
Pas d’arrestation.

Résidence ambassadeur de Turquie

14H00-15H30 Place “des trois bancs” (Saint-Gilles)
Un rassemblement devant la Vieille Chechette et le Steki a été nassé.
Attention, les policiers ont aussi embarqués des personnes qui tournaient autour de la nasse.

Nasse Chechette Steki (2)

14H00 Dépôt STIB Forest/St-Gilles
Un rassemblement surprise se tient. Pas d’arrestation

Dépôt STIB

Dépôt STIB

14H00 Prison de Saint-Gilles
Manifestation sauvage interceptée par la police à hauteur de la place Van Meenen.
Chassés-croisés jusqu’au parvis. Plusieurs arrestations

14H00: Place Poelaerts (Bruxelles)
Trois militantes du collectif féministe La Fronde se sont fait arrêter place Poelarts.
30 min d’interrogatoire, materiel confisqué et amende de 250 euros

13H00: Place Bethléem (Saint-Gilles)
Quelques militantes du SKB se rassemblement place Bethléem: des policiers en civil interviennent et prennent des identités

Divers initiatives ont eu lieu hors de Bruxelles à l’occasion de ce 1er mai. Des banderoles ont été accrochées par les anarchistes à Leuven, le Front Populaire a organisé deux petits cortèges: un à pied à Liège et un à vélo à Anvers. Le MLKP s’est manifesté à Anvers également. 11 manifestant.e.s ont été arrêtés aux initiatives du Front Populaire. Toutes les personnes ont été relâchées après prise des identités. A Wavre, une banderole a été apportée devant la maison communale.

Vendredi 24 avril 2020, le gouvernement flamand a approuvé un projet de décision qui menace d’affecter le salaire, les conditions de travail et le statut du personnel soignant dans les maisons de retraite. Le texte permet que le personnel de santé travaille à partir du 1er juillet 2020 sur la base des statuts très souples et incertains d’un “contrat d’entreprise” et d’un “projectsourcing”. Celles et ceux qui travaillent par le biais d’un contrat d’entreprise et par le biais d’agences ne bénéficieront pas nécessairement des salaires et des conditions de travail du secteur de la santé.

Wouter Beke, ministre flamand du Bien-être, de la Santé publique, de la Famille et de la Lutte contre la pauvreté

Wouter Beke, ministre flamand du Bien-être, de la Santé publique, de la Famille et de la Lutte contre la pauvreté

Hier mardi, l’administrateur-général de la Sûreté de l’État, Jaak Raes, passait devant la commission de l’Économie de la Chambre pour discuter de la mise en place de l’application de traçage des malades dans le cadre de crise du Coronavirus. Il y a plaidé pour que le développement du projet soit confiée à un opérateur belge afin d’éviter que des États étrangers ou des organisations extérieures ne puissent utiliser les données générées par une telle application. Les parlementaires sont en train de discuter du cadre légal encadrant cette application. Au niveau technique, la KULeuven participe au projet d’un consortium européen DP3T qui repose sur l’échange de codes anonymisés à partir du moment où un patient est testé positif, sans centralisation de données et avec destruction de celles-ci après un délai de 15 jours ou 3 semaines. Il peut supporter une dizaine de millions d’utilisateurs et être mis en place en quelques semaines. Le projet DP3T est soutenu par Google et Apple.

Jaak Raes, administrateur-général de la Sûreté de l’État

Jaak Raes, administrateur-général de la Sûreté de l’État