En deux jours, deux prisonnières politiques kurdes ont mis fin à leur jours pour protester contre les conditions de détention d’Abdullah Öcalan. Avec Zehra Sağlam, morte le 24 mars. Medya Çinar, morte le 25 mars), le nombre monte à cinq morts en une semaine (voir notre article).

Suite à ces actions, Leyla Güven et le PAJK (Parti des femmes libres du Kurdistan) appelle les prisonnier.ère.s à mettre fin à ces actions de sacrifices en prison.

Zülküf Gezen, Ayten Beçet, Zehra Saglam et Medya Cinar

Zülküf Gezen, Ayten Beçet, Zehra Saglam et Medya Cinar

De nombreux hommages ont été ou sont organisés en mémoire de l’anarchiste italien Lorenzo ‘Tekoşer’ Orsetti (voir notre article) : Londres, Toulouse, Francfort, Mannheim, Zürich, Bâle, Rome, Florence, Turin, Parme, Pise, Amsterdam, La Haye, Athènes, Izmir, New-York City etc.
Une manifestation nationale à Florence, sa ville natale, est prévue dimanche 31 mars dès 15H (voir ici). La commémoration au Rojava est également en cours de préparation.

Affiche pour l'hommage organisé à Zürich (Suisse).

Affiche pour l’hommage organisé à Zürich (Suisse).

Ayten Beçet, une prisonnière politique kurde, a mis fin à ses jours, samedi 23 mars, pour protester contre les conditions de détention d’Abdullah Öcalan. Ayten Beçet avait été condamnée en 2012 à 9 ans de prison.

Ayten Beçet est la deuxième prisonnière à mettre fin à ses jours, une semaine après Zülküf Gezen (voir notre article). Une troisième personne est morte cette semaine. Il s’agit d’Ugur Sakar, un militant kurde résidant en Allemagne, qui s’est immolé devant le tribunal de Krefeld le 20 Fevrier pour protester contre l’isolement du leader kurde. Il est décédé à l’hôpital le 22 mars.

EDIT: Leyla Güven, initiatrice du mouvement qui est en grève de la faim depuis le 8 novembre (voir notre article), a demandé aux militants et aux prisonniers de ne plus mener ce type d’action.

Ayten Beçet

Ayten Beçet

Ugur Sakar

Ugur Sakar

Ce matin, Bayram Namaz (Baran Serhat), représentant du Parti communiste marxiste-léniniste (MLKP) au Rojava, a été tué. On ignore encore les détails de l’événement. Şehid namirin !

Edit – 24 mars:
Bayram Namaz (Baran Serhat) est mort au Rojava suite à l’explosion d’une bombe déclenchée par télécommande et placée dans sa voiture, très probablement par les services secrets turcs. Le militant qui était son garde du corps est gravement blessé.

Baran Serhat

Baran Serhat

Après plus d’un an de détention provisoire pour six des avocats, et trois misérables audiences offrant le spectacle d’une parodie de justice, un verdict de culpabilité a été prononcé contre 18 avocats et avocates accusés d’être “membres ou dirigeants d’une organisation terroriste” (le DHKP-C). Tous les avocats et avocates poursuivis sont membres soit de l’Association des avocats progressistes soit du Bureau des droits du peuple.

La mise en accusation est fondée sur les déclarations de témoins, certains dont l’identité est connue, d’autres dont l’identité est tenue secrète, et des rapports de police présentant des analyses des données numériques des accusés. Le tribunal n’a cependant pas autorisé les avocats de la défense à contester ces données numériques et la crédibilité des témoins, au motif que cela allongerait les procédures. Cinq des avocats en détention provisoire ont entamé une grève de la faim le 24 janvier pour protester contre les atteintes à leur droit à un procès équitable commises pendant les procédures.

Le tribunal a dissocié les procès contre Oya Aslan et Günay Dağ, qui ne se sont pas présentés pour se défendre depuis le début du procès. Barkın Timtik a été condamnée à 18 ans et 9 mois de prison pour avoir “créé et dirigé une organisation terroriste”, Özgür Yılmaz et Ebru Timtik à 13 ans et six mois de prison, Behiç Aşçı et Şükriye Erden à 12 ans de prison, Selçuk Kozağaçlı à 11 ans et trois mois de prison, Engin Gökoğlu, Süleyman Gökten et Aytaç Ünsal à 10 ans et six mois de prison, Aycan Çiçek et Naciye Demir à neuf ans de prison, Ezgi Çakır Gökten à huit ans de prison, Ayşegül Çağatay, Didem Baydar Ünsal, Yaprak Türkmen et Yağmur Ereren Evin à trois ans et neuf mois de prison, et Ahmet Mandacı et Zehra Özdemir à trois ans et un mois de prison.

Les avocats condamnés, Barkın Timtik est à gauche

Aujourd’hui, Hiyem Yolcu, une prisonnière du TKP/ML, a annoncé qu’elle avait entamé une grève de la faim le 20 mars. Elle s’est déclarée inspirée par l’action de Zülküf Gezen qui est mort en menant une grève de la faim (voir notre article). Plus de 300 prisonnier.e.s politiques sont en grève de la faim en Turquie, certains depuis plus de 100 jours, dont Leyla Güven qui fut la première à entamer une grève de la faim illimitée. Des kurdes sont également en grève de la faim à Strasbourg, Paris, Bruxelles, Pays de Galles… Ils demandent la fin de l’isolement d’Abdullah Öcalan et la libération de tous les prisonnier.e.s politiques.

Suivre les informations sur le site de soutien aux grévistes de la faim (cliquer ici) et sur la page Facebook de la plateforme belge de soutien (cliquer ici).

Hiyem Yolcu

Hiyem Yolcu

En Turquie, le ministre de l’Intérieur a annoncé hier lundi 18 mars le début d’une offensive militaire contre le PKK, une opération menée conjointement avec l’armée iranienne. La Turquie et l’Iran formalisent ainsi leur collaboration contre le PKK alors que les deux pays sont en total désaccord sur d’autres dossiers, notamment sur la Syrie. C’est la première fois qu’une telle opération est officiellement évoquée… et elle vient d’être démentie par un communiqué de l’agence iranienne INRA.

Les premières opérations de cette (éventuelle) offensive conjointe pourraient avoir lieu dans les montagnes du nord de l’Irak. L’annonce de l’offensive survient alors que les autorités irakiennes annoncent le décès de deux militaires dans un accrochages avec des combattants du PKK que ces militaires voulaient bloquer à un check-point de l’armée dans la province de Ninive. C’est la première fois qu’un affrontement armé de cette ampleur a lieu dans la région.

F-16 turcs

F-16 turcs

Tekoşer Piling (Lorenzo Orsetti), combattant anarchiste de 33 ans, originaire de Florence en Italie, est tombé en martyr ce matin en combattant l’État Islamique à Baghouz près de Deir Ezzor. Tekoşer était au Rojava depuis un an et demi, il avait participé à de très nombreuses opérations aux côtés de Tikko, dont la Bataille d’Afrin. Il était membre de Tekoşîna Anarşîst.

Ciao,

Si vous lisez ce message, ça veut dire que je ne suis plus de ce monde. Bah, ne soyez pas tristes, je vais bien. Je n’ai pas de regret, je suis mort en faisant ce que je pense être la bonne chose à faire, en défendant les plus faibles, et en étant loyal envers mes idéaux de justice, d’équité et de liberté.

Donc, malgré mon départ prématuré, ma vie a été un succès, et je suis presque sûr que je suis parti avec le sourire aux lèvres. Je n’aurai pas pu espérer mieux.
Je vous souhaite tout le meilleur, et j’espère que vous aussi un jour (si ce n’est pas déjà fait) déciderez de donner votre vie pour les autres. Parce que ce n’est que de cette façon que le monde peut être changé. Ce n’est qu’en dépassant l’individualisme et l’égoïsme en chacun de nous que la différence peut être faite. C’est une époque difficile, je sais, mais ne vous résignez pas, n’abandonnez pas l’espoir, jamais ! Pas un seul instant. Même si tout semble perdu, et que les mauvaises choses qui affligent les humains et la terre semblent insupportables, continuez à trouver la force et à l’inspirer à vos camarades.

Ce n’est que dans les moment les plus sombres que votre lumière aidera.
Et souvenez-vous: “Chaque orage commence par une seule goutte”. Essayez d’être la goutte. Je vous aime tous, et j’espère que vous chérissez ces mots.

Serkeftin! Victoire!

Orso, Tekoşer, Lorenzo

Hommage à Tekoser

Hommage à Tekoser

Dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 mars, Zülküf Gezen, en grève de la faim illimité, a mis fin à ses jours pour protester contre les conditions de détention d’Abdullah Öcalan. Emprisonné depuis 2007, Zülküf Gezen purgeait une peine de prison à perpétuité à la prison de Tekirdağ. Le 1er mars, il avait entamé une grève de la faim illimitée pour exiger la fin de l’isolement d’Abdullah Öcalan.

Actuellement, plus de 300 prisonnier.e.s politiques sont en grève de la faim en Turquie, certains depuis plus de 100 jours, dont Leyla Güven qui fut la première à entamer une grève de la faim illimitée. Des kurdes sont également en grève de la faim à Strasbourg, Paris, Bruxelles, Pays de Galles… Ils demandent la fin de l’isolement du leader kurde Abdullah Öcalan et la libération de tous les prisonnier.e.s politiques. Divers actions se sont déjà tenues pour soutenir les grévistes de la faim et rompre le silence autour de leurs actions. Des actions s’organiseront dans les jours et semaines suivantes.

Suivre les informations sur le site de soutien aux grévistes de la faim (cliquer ici) et sur la page Facebook de la plateforme belge de soutien (cliquer ici)

Zülküf Gezen

Zülküf Gezen

Aujourd’hui, deux prisonniers du TKP/ML ont entamé une grève de la faim de 5 jours pour soutenir Leyla Güven. Seyit Ali Ugur et Deniz Pektas ont annoncé leur décision aujourd’hui lors d’une audience de leur procès à Munich.

Leyla Güven, coprésidente du DTK et députée du HDP est en grève de la faim aujourd’hui depuis 125 jours pour protester contre l’isolement de Öçalan et lutter pour sa libération. De nombreuses autres grèves ont été lancées en solidarité avec Leylan Güven (voir notre article). Des manifestations ont également eut lieu (voir nos article ici et ici).

Une affiche de solidairté avec Leyla Güven (archive)

Une affiche de solidairté avec Leyla Güven (archive)