Communiqué du Secours Rouge de Belgique

La Chambre des mises en accusation a décidé de renvoyer nos quatre camarades devant un tribunal sous l’accusation de « participation à une activité terroriste », tentative de faux » et, pour un d’entre eux, détention d’un brouilleur d’ondes.

Les avocats de nos camarades et nos amis solidaires du collectif « No Procès » ont déjà exposé la signification de cet arrêt confirmant que la nouvelle législation anti-terroriste permet de poursuivre sur base de tout et de n’importe quoi. Ce dossier étant particulièrement caricatural, puisqu’au lieu de s’étoffer au fil de l’instruction, il s’est au contraire dégonflé, « piste » après « piste », « élément suspect » après « élément suspect », par le travail des enquêteurs qui reconnaissent noir sur blanc n’avoir pu, malgré leurs efforts, avoir découvert des éléments à charges…

Nous tenons à préciser ce nouvel épisode dans l’attaque juridico-policière contre notre Secours rouge ne nous empêchera pas — et nous dissuadera encore moins — d’occuper notre rang sur le front de la lutte contre la répression de classe. La défense de nos membres ne nous détournera pas de nos devoirs de solidarités envers les révolutionnaires communistes, anarchistes, antifascistes et anti-impérialistes emprisonnés, et envers tous les militants réprimés pour des faits de lutte de classe.

Chaque attaque de la justice de classe nous fourni davantage de raison de la mépriser que de la craindre, et nous déterminé à la combattre avec plus d’énergie et de rigueur.

Abattre le capitalisme !
Construire la solidarité !

Audience décisive ce mardi matin dans la procédure contre les 4 du Secours Rouge puisqu’il s’agissait, principalement, de décider si la loi anti-terroriste leur serait appliquée. Les débats ont duré plus de deux heures et l’arrêt sera rendu par le tribunal le 28 février.
Une quarantaine de personnes s’étaient rassemblées devant le palais de justice en solidarité avec les inculpés.

Bruxelles: Audience contre les 4 du Secours Rouge

Plus de cent personnes ont assisté lundi soir au meeting de dénonciation des lois anti-terroristes co-organisé par le collectif « No Procès », la ligue des droits de l’Homme, Bruxelles Laïque, le CLEA, et la JOC, dans les locaux de Bruxelles Laïque. Ont pris la parole Manu Lambert, représentant du Comité T, Anne Morelli, professeur à l’ULB, Martin Willems, représentant syndical CNE-CSC et Thomas Englert, représentant la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (à l’initiative de la campagne « stop-répression »).

Bruxelles: Succès du meeting contre les lois anti-terroristes

A l’occasion de la Journée internationale d’action pour Georges Abdallah, le 27 février 2013, le Secours Rouge de Belgique organise un co-voiturage pour participer à la manifestation co-organisée à Paris par le Secours Rouge arabe, l’AGEN, le Comité Anti-impérialiste et le SRI devant le siège du parti socialiste français, rue de Solferino. Contactez-nous si vous voulez vous rendre avec nous à cette manifestation.

France/Belgique: Solidarité avec Georges Abdallah

Depuis la reprise des poursuites contre notre Secours Rouge, le collectif « No Procès » regroupe les personnes solidaires, militantes ou non, qui sans être au Secours Rouge s’engagent dans la soutien avec nos 4 inculpés et, plus largement, contre la nouvelle législation anti-terroriste. Le collectif se réunira demain samedi 9 février, de 17h à 19h dans les locaux de Bruxelles-Laïque, 18-20 avenue de Stalingrad (côté Place Rouppe), afin de préparer la mobilisation autour de l’audience du 19 février.

Bruxelles: Réunion samedi du collectif « No Procès »

Une bonne trentaine de personnes se sont rassemblées ce matin en solidarité avec les quatre du Secours Rouge qui comparaissaient ce matin dans une audience « pour rien » puisque les débats ont une nouvelle fois été reportés. La date a été fixée au 19 février et le président a assuré qu’il n’accepterait plus aucune demande de report…

Bruxelles: Audience pour les 4 du Secours Rouge

C’est ce vendredi que les 4 du Secours Rouge ont appris un nouveau report – les troisième – de l’audience décisive les concernant. L’audience de mardi matin ne servira donc qu’à fixer la date de la nouvelle audience. Pour marquer sa solidarité avec les inculpés, pour dénoncer les lois d’exception et la justice de classe indépendamment de l’agenda fixée par celle-ci, le rassemblement du matin est maintenu autour du mot d’ordre: « Pas de procès pour les 4 du Secours rouge! ».

Rendez-vous mardi de 8 à 8h50 sur les marches du palais de justice de Bruxelles!

Belgique: Audience reportée, rassemblement maintenu!

C’est mardi 29 janvier à 9 heure que commencera une audience décisive pour les quatre membres de notre Secours Rouge poursuivi dans le cadre de « l’affaire du 5 juin ». Un tribunal devra décidé si il y aura procès et pour quels motifs d’inculpations. Cette affaire est décisive pour la jurisprudence, et donc l’application future, des législations spéciales antiterroristes votées à la cravache dans la foulée du 11 septembre.

Deux rendez-vous:
Une soirée d’information et de solidarité vendredi 25 janvier à partir de 18H30 au Garcia Lorca, à 1000 Bruxelles.
Un rassemblement sur les marches du palais de justice de Bruxelles mardi 29 janvier de 8H à 8H50.

Lire la chronologie de l’affaire

Une audience purement technique a eu lieu ce matin dans le cadre de « l’affaire du 5 juin » contre 4 membres de notre Secours Rouge. L’accusation a finalement confirmé qu’elle ferait traduire l’arrêt de la cours de cassation italienne (enlevant la qualification de « terroriste » au PCPM) et une date a été fixée pour l’audience décisive, qui doit décider si procès il y aura, et sur quels motifs d’inculpations. Ce sera le 29 janvier à 9 heures. Le rassemblement de solidarité aura donc lieu mardi 29 janvier de 8H00 à 8H50.

Affaire du 5 juin: Report au 29 janvier