Comme la guérilla maoïste harcelait une unité de l’armée, blessant plusieurs militaires à Sitio Lamsalo, (province de Sarangani), une opération héliportée a été décidée à partir du Rajah Buayan Airport, ä General Santos City. Mais un hélicoptère UH1H de la Philippine Air Force s’est crashé à l’aterrissage à Sitio Lamsalo, blessant huit autres militaires.

Les blessés du crash

Les blessés du crash

19 avril

Victoire et fin de la grève

Après 48 jours de grève de la faim des prisonniers politiques grecs, le gouvernement grec vient de valider une série de lois en lien avec les revendications du DAK. La victoire la plus significative st évidemment l’abolition des prisons de type-C, les prisons spéciales de haute-sécurité pour prisonniers politiques et rebelles. La loi « anti-capuche » voit son cadre rétrécir puisque le port d’un masque ne sera une circonstance aggravante que pour les vols à main armée. Pour ce qui concerne l’utilisation de l’ADN : un expert indépendant sera désigné à chaque fois que du matériel génétique sera utilisé. Enfin, l’autre victoire significative des prisonniers est la loi qui permet aux prisonniers condamnés à perpétuité, ayant purgé 10 ans de leur peine et invalides à plus de 80% de terminer leur peine à domicile avec un bracelet électronique. Savvas Xiros, handicapé à 98% et emprisonné depuis 13 ans devrait donc pouvoir quitter la prison très prochainement.

Le DAK (dont 8 prisonniers étaient toujours en grève de la faim) a annoncé mettre un terme à sa grève de la faim qui durait depuis le 2 mars suite à l’annonce du vote. Extrait du communiqué du DAK « C’est également un résultat positif pour le combat global contre le patronat et le nouveau totalitarisme qu’ils imposent, c’est aussi un pas de plus vers une société sans classes. Notre but est d’utiliser cette victoire et le nouveau territoire conquis pour devenir plus dangereux encore envers le pouvoir. Nous partageons les flammes de la victoire avec tous ceux qui ont vu en cette lutte une cause commune et ont prit part dans notre combat ».

Les revendications non-acceptées des prisonniers sont l’abolition des lois anti-terroristes 187 et 187A, que les élus Syriza avait pourtant dénoncé lorsqu’elles avaient été votées au début des années 2000…

.

18 avril

Italie: Incendie solidaire
A Gênes, un distributeur de billet brûlé en solidarité avec les prisonniers de la section AS2 de Ferrara et avec les luttes à l’intérieur et à l’extérieur des prisons grecques.

.

Portugal: Banderoles et tracts
Une banderole a été placée sur le quai des ferryboat à Cacilhas, dans la ville d’Almada. Des tracts de soutien à la grève ont été diffusés à Almada et à Lisbonne.

.

17 avril

Grèce: La police met fin à l’occupation de l’Université
La police anti-émeute (MAT) met fin à l’occupation des locaux du rectorat de l’Université d’Athènes qui durait depuis 19 jours en solidarité avec la grève de la faim. Au moins 14 personnes ont été arrêtées, les manifestants se sont alors rassemblés devant le QG de la police.

La police cherche l’entrée de l’Université.



.

Chili: Affiche et banderoles solidaires
A Santiago du Chili, affiche et banderoles en soutien à la grève de la faim et à la mémoire de Lambros Foundas.

.

16 avril

Grèce: Premier vote pour l’abolition des prisons de type C
Un premier vote du Parlement grec, hier, a approuvé un projet de loi pénal qui supprime notamment les prisons de haute sécurité de type C.

.

Grèce: Incidents devant l’université
De légers heurts éclatent avec la police à l’extérieur du bâtiment du rectorat (occupé depuis 18 jours en solidarité avec la grève) avant de se déplacer vers le quartier voici d’Exarcheia. Le rectorat de l’Université décide de couper l’eau et l’électricité du bâtiment occupé, prétextant l’usage de drogue et des tags. Devant l’université, des policiers sont bombardés de peinture rouge.

.

13 avril

Grèce: Incendie solidaire
L’Earth Liberation Front, qui en Grèce est une cellule de la FAI-IRF, incendie un abattoir à volailles, revendiquant cette action en solidarité avec les prisonniers politiques en grève de la faim.
Lire le communiqué (en anglais)

Incendie d’un abattoir.


.

12 avril

Grèce: Initiative solidaire en Crète
Des anarchistes et anti autoritaires ont accroché une banderole dans la partie centrale de la ville d’Heraklion et ont écrit en lettre de feu le mot «solidarité».

.

11 avril

Grèce: Document des huit prisonniers continuant la grève
Les membres du DAK poursuivant la grève ont rendu public un communiqué.
Lire de larges extraits (en anglais)

.

Pologne: Banderoles solidaires à Lublin

.

10 avril

Grèce: Yannis Michailidis hospitalisé
Le prisonnier anarchiste membre du DAK Yannis Michailidis a été transféré de la prison de Koridallos ä l’hôpital de Attikon, à Chaidari, (Athènes). Son organisme öis à l’épreuve par la grève de la faim étaitr déjà fragilisé par la précédente grève qu’il avait mené en solidarité avec Nikos Romanos.

.

9 avril

Grèce: Banderole solidaire à Thessalonique
Banderole déployée dans un centre commercial: « Victoire à la lutte des grévistes de la faim depuis le 2/3. Feu et incendie à toutes les cellules de prison (A)”

.

Grèce: Banderole solidaire à Rhodes
Le drepau national a été enlevé dans un bâtiment central dans la ville de Rhodes et une banderole a été déployée en solidarité avec les grévistes de la faim et les migrants en lutte dans le camp de Paranesti, à Drama

.

Grèce: Automates bancaires sabotés à Athènes
Le distributeur de billets de l’Eurobank à Petralona et de la National Bank à Koukaki ont été sabotés en solidarité avec la grève.

.

Chili: Attaque contre Microsoft
La Cellule « Anarchie Combattive » a attaqué les bureaux de Microsoft à l’aide d’une bombonne de gaz. Cette action a été revendiquée en solidarité avec les prisonniers chiliens (qui ont appelé à 10 jours de solidarité), en solidarité avec les prisonniers de la Conspiration des Cellules de Feu (CCF), du DAK et Nikos Maziotis.

Le siège de Microsoft à Athènes


Lire le communiqué (en français)

.

Le point sur la grève de la faim
Huit prisonniers anarchistes, tous membres du DAK (Réseau des Combattants Emprisonnés), sont toujours en grève de la faim dans divers hôpitaux et prisons grecs.

Fivos Harisis a perdu 22% de son poids, il est à l’hôpital Attikon, à Athènes, dans un état grave. En grève depuis le 2 mars.

Antonis Stamboulos a perdu 20,5% de son poids initial, il est à l’hopital Larissa, dans un état grave. En grève depuis le 2 mars.
_ Argyris Ntalios a perdu 18% de son poids initial, il est à l’hôpital Nikiaia à Pirée, dans un état grave. En grève depuis le 2 mars.

Giorgos Karagiannidis a perdu 17% de son poids initial, il est à la prison de Koridallos, dans un état grave. En grève depuis le 2 mars.

Grigoris Sarafoudis a perdu 16% de son poids initial, il est à la prison de Koridallos, dans un état grave. En grève depuis le 9 mars.

Dimitris Politis a perdu 10% de son poids initial, il est à la prison de Koridallos. En grève depuis le 16 mars.

Andreas-Dimitris Bourzoukos a perdu 10% de son poids, il est à la prison de Koridallos. En grève de la faim depuis le 16 mars.

Yannis Michailidis a perdu 8% de son poids initial, il est à la prison de Koridallos. En grève de la faim depuis le 23 mars.

Quant à Tasos Theofilou, il a suspendu sa grève de la faim hier.

8 avril

Grèce: Attaque d’un local de SYRIZA
La « Cellule Solidarité et Revanche » a revendiqué une attaque contre un local de SYRIZA à Kessariani.
Lire la revendication (en anglais)

Un bureau de SYRIZA attaqué.


.

Canada: Banderole solidaire à Montréal
Une banderole disant “Solidarité avec les prisonniers en grève de la faim en Grèce. Que vive l’anarchie” a été accrochée à montréal et des tracts ont été distribués en soutien à la grève.
Lire le communiqué (en français)

.

Solidarité depuis Montréal

7 avril

Grèce : Emeutes à Exarchia
Des émeutes ont éclaté à la sortie de l’école polytechnique, ä Exarchia (Athènes). Ces affrontements ont éclaté suite à une manifestation en solidarité avec les prisonniers politiques. Les manifestants ont lancé des pierres et des cocktails molotov, 4 voitures ont été brûlées.


.

Grèce: Attaque incendiaire contre un tribunal
Un engin incendiaire est posé au tribunal de Komotini, dans le nord-est de la Grèce en solidarité avec la grève des prisonniers politiques.

.

6 avril

Grèce: Le siège de Syriza à Ioannina attaqué
De la peinture a été lancée sur le siège de Syriza à Ioannina, des slogans en faveur des grévistes ont été tracés sur la façade.

.

Le point sur les revendications
Athena Tsakalos, mère de deux prisonniers de la Conspiration des Cellules de Feu, est finalement sortie de prison, après avoir été libérée officiellement il y a quelques jours. Elle ne voulait pas sortir sans sa belle-fille -Evi Statiri-, enfermée également pour avoir prétendument préparé l’évasion des prisonniers de la CCF. Evi Statiri, la compagne d’un des deux frères devrait être libérée sous peu. Les prisonniers de la CCF ont donc arrêté la grève de la faim.
Deux des revendications du DAK sont proches d’être acceptées : l’abolition des prisons de type-C et la libération de Savvas Xiros pour des raisons humanitaires. Restent les demandes suivantes : abolitions des lois 187 et 187A (ant-terroristes), abolition de la loi anti-masque, abolition de l’usage de l’ADN en justice.

.

Grèce: Automates bancaires incendiés
Les 4 et 6 avril, trois Distributeurs de billets de l’Emporiki Bank, de la Piraeus Bank et du bureau de poste ont été incendiés au croisement des rues Amalias et Ermou.

.

5 avril

Grèce : La CCF arrête la grève de la faim
Le 4 avril, les prisonniers de la Conspiration des Cellules de Feu ont arrêté la grève de la faim qu’ils faisaient depuis 32 jours. Cette décision fait suite au fait que Athena et Evi -mère et compagne de prisonniers- devraient être libérées prochainement. Les prisonniers du DAK continuent la grève.

.

Bruxelles: tags de solidarité

.

Grèce: Banderole de solidarité dans la prison de Larissa

.

Grèce : Banderoles géantes de solidarité en Crète
Deux banderoles ont été déployées dans le port de Chania (Crète)

.

Mexique: Incendie d’un relais télécom
Un relais de l’entreprise Infinitum-Telmex est incendié à Mexico City en solidarité avec la grève.
Lire le communiqué (en français)

.

Allemagne: Banderole de solidarité à Berlin
Une banderole a été accrochée au pont liant Freidrichshain à Kreuzberg.
Lire le communiqué (en allemand)

:

Grèce : Nikos Maziotis a suspendu sa grève de la faim
Nikos Maziotis a décide à son tour de suspendre sa grève de la faim, au moins jusqu’à la promulgation des 2 lois promises par SYRIZA.
Lire sa déclaration (en français)

.

4 avril

Belgique : Initiative de solidarité avec les prisonniers grecs à Bruxelles
Une banderole accrochée Rue du Lombard à Bruxelles.
[Cliquez pour voir la vidéo

Banderole rue du lombard

->https://somevid.com/X7oPAbo8pPT6bbKyRzBj]

.

Grèce : Nikos Maziotis hospitalisé à Lamia
Le 2 avril, Nikos Maziotis, combattant de l’organisation Lutte Révolutionnaire emprisonné à la prison spéciale de Domokos a été transféré à l’hopital provincial de Lamia (200 km d’Athenes). Nikos en est à son 33 ème jour de grève de la faim, sa situation médicale est aggravée par la blessure par balle qu’il a reçu de la police l’été dernier.
Lire l’article complet.

.

3 avril

Grèce: Hospitalisation d’un gréviste
Le gréviste de la faim Mihalis Nikolopoulos a été transféré à l’unité de soins intensifs de l’hôpital Evaggelismos, comme mesure de précaution eu égard à son étant de santé (son rythme cardiaque est de 33 coups minute).

.

Grèce : Mihalis Nikolopoulos (CCF) dans un état dramatique
Pour la troisième fois en trois nuits, Mihalis Nikolopoulos a frôlé la crise cardiaque. Dés qu’il s’endort, son rythme cardiaque chute de façon dramatique. De l’atropine lui est injectée régulièrement, mais celle-ci ne suffira pas longtemps.
Lire l’article complet.

.

Grèce: Incendie d’un banque à Kavala
Un engin incendiaire brûle la Piraeus Bank dans une rue centrale de la ville de Kavala, action revendiquée par les « Incendiaires en furie ».

.

Allemagne: Banderoles de solidarité à Bielefeld
Des banderoles ont été accrochées dans la nuit du 3 avril à Bielefeld.

.

France: Banderole solidaire à Besançon

.

Australie: Tags solidaires
Plusieurs tags solidaires ont été tracés à Brisbane (Australie)

.

2 avril

Grèce: Engin explosif au bureau du fisc à Héraklion
Tôt ce matin, un engin explosif a explosé devant un bureau du fisc à Héraklion. L’attaque a été revendiquée par la « Cellule Héraklion » de la ‘Fédération Anarchiste Informelle – Front Révolutionnaire International’ (FAI/FRI).

Engin incendiaire au bureau du fisc à Héraklion.


.

Grèce: Nouveau texte des prisonniers grévistes de la faim de la CCF
Lire ce texte (en anglais)

.

Grèce: SYRIZA caillassé à Elefsina
Les bureaux de Syriza sont attaqués avec des pierres.
_

.

Grèce: Manifestation à Ioánina
La banderole de tête disait « Jusqu’à la destruction de toutes les prisons/Solidarité avec la lutte des prisonniers en grève de la faim depuis le 2 mars ».

_

.

Grèce: Université bloquée à Athènes
Vers midi devant l’université d’Economie (ASOEE ), la rue Patission est bloquée par des poubelles enflammées, avec banderoles et tracts.

.

Pologne: Affiche solidaire

I

Australie: distributeurs de billets sabotés
10 distributeurs de billets des banques National Australia Bank, Commonwealth, Bank of Queensland, Suncorp, Bendigo et Westpac ont été sabotés à Brisbane. Deux ont aussi eu leurs vitres brisées, la National Australia bank et une de la Suncorp bank (revendiqué Cellule de vandales anarchistes).

.

1er avril, journée internationale de solidarité

Grèce: Appel du DAK à une journée de solidarité le 1er avril
Lire ce texte (en français)

.

Grèce: Barricades à Patissia (Athènes)
Des manifestants ont construit des barricades dans le quartier de Patissia, devant la faculté d’économie (qu’ils ont occupées) et lancé des cocktails Molotov sur la police.

.

Grèce: Occupation de SYRIZA à Patras
Des anarchistes ont occupés les bureaux de SYRIZA à Patras et déployé des banderoles sur la façade.

.

Grèce: Déploiement d’une banderole au Parlement
Un petit groupe de manifestant est entré dans le domaine du Parlement, place Syntagme, et a déploiyé une banderole devant la porte du bâtiment.

.

Grèce: Manifestation à motos à Athènes
Des dizaines de manifestants en mobylette ont sillonné Athènes en scandant sous leurs casques. La manifestation s’est rendue jusqu’à l’hôpital où plusieurs prisonniers ont été transférés.

.

Belgique : Le siège de la Deutsche Bank tagué en solidarité
Hier premier avril, le siège de la Deutsche Bank à Bruxelles a été tagué en solidarité avec les prisonniers politiques grecs et en appui avec leurs revendications.
Lire le communiqué

.

Turquie: Rassemblement devant le Consulat de Grèce à Istanbul (Taksim)
Sur la banderolle « Tirer les prisonniers hors des prisons ! Liberté ! »

.

Pologne: Déploiement d’une banderole à Torun
A Torun, en Pologne, une banderole a été déployée: « Solidarité avec les combattants anarchistes en grève de la faim en Grèce depuis le 2/3 – Feu aux prisons! ».

.

Pologne: Tags sur l’ambassade à Varsovie
Des bouteilles de peintures ont été lancées sur la façade de l’ambassade de Grèce à Varsovie, et le sigle de la CCF tracé.

.

Italie: Incendie d’un relais téléphonique
Un relais téléphonique de la coöpagnie Vodafone dans une cabine à Monte Calisio, près de Trento, est complètement détruit

.

Suisse: Tags à Zürich
Des murs ont été tagués à Zürich en solidarité avec la grève.

.

Suisse: Banderole et affiches à Bâles
Une banderole a été déployée et des affiches collées à Bâles.

.

Allemagne: Déploiement de banderole
Une banderole a été déployée à Stuttgart.

.

Suède: Rassemblement
Un rassemblement avec plusieurs banderoles a eu lieu à Malmö.

.

Mexique: Banderole solidaire
Une banderole solidaire a été déployée à Mexico

.

Espagne: Rassemblement
(sans précision)

.

Chili: : Rassemblement devant l’ambassade grecque
A Santiago du Chili, un rassemblement éclair a lieu devant l’ambassade grecque dans le quartier de Las Condes, et une banderole solidaire est fixée sur son mur.

.

Danemark : Rassemblement devant l’ambassade grecque
L’entrée de l’ambassade à Copenhague est bloqué avec une banderole son entrée. Des tracts sont lancés dans à l’intérieur.

.

Allemagne: Rassemblement solidaire à Berlin
Un rassemblement solidaire se tient sur la Heinrichplatz (Kreutzberg), où des textes sont lus et distribués.

.

Grèce: Le siège de SYRIZA occupé à Patras
Une cinquantaine d’anarchistes occupent les locaux de Syriza.

.

Grèce: Occupation à Xanthe
L’hôtel de ville de Xanthe a été occupé en solidarité.

.

Finlande: Attaque d’un commerce de fourrure
Une boutique de l’entreprise de fourrures Turkisateljee Aira Arffman est attaquée à Helsinki (serrure bouchée, vitres brisées et fumigène lancé à l’intérieur).

.

31 mars

Grèce: Solidarité des prisonniers sociaux
Les prisonniers sociaux de l’aile A de la prison de Korydallos (Athènes) ont déployé une banderole de soutien aux prisonniers politiques en grève de la faim.

.

Grèce: Deux véhicules incendiés à Thessalonique
Un véhicule du Ministère du Développement et un autre de la boîte de sécurité Thorax sont incendiés à Thessalonique

.

Allemagne: Deux distributeurs de tickets incendiés
Deux distributeurs de tickets de la Deutsche Bahn ont été incendiés dans le secteur de Stuttgart.
Lire le communiqué

.

Grèce: Banderole géante sur un squat de Thessalonique
Une banderole géante a été déployée sur la façade du squat historique de Thessalonique, le 111 rue Egnatias.

.

30 mars

Grèce: Nouveaux textes de grévistes de la faim
Texte écrit par Olga Ekonomidou à l’hôpital de Sotiria hospital
Lire ce texte en anglais
Texte écrit par Damiano Bolano et Mihalis Nikolopoulos à l’hôpital Evagelismos
Lire ce texte en anglais

.

Grande-Bretagne: Manifestation à Cardiff
Manifestation de solidarité dans le centre de Cardiff (Pays de Galles).
Lire le communiqué (en anglais)

.

Suisse : le consulat grec est tagué
Le consulat grec à Zürich est tagué d’un « Feu aux prisons (A) » en grec et en anglais, Des oeufs de peinture sont lancés sur le bâtiment.

.

Grèce: Attaque incendiaire contre Syriza en Crête
Attaque incendiaire du siège local de Syriza à Chania (Crète).


.

28 mars

Chili: Sabotages solidaires
Sabotages avec de la soudure à froid des portes et cadenas de neuf banques, d’une guérite de police et de trois institutions à Santiago du Chili (revendiqué Cellule de sabotage Jhonny Cariqueo).

.

28 mars

Grèce: Manifestation à Athènes
Une manifestation de 1000 à 1500 personnes a eu lieu à Athènes en soutien à la grève de la faim. Une forte délégation du Secours Rouge International était présente (dont dix membres ou sympathisants du SR de Belgique, mais aussi des camarades d’Italie, d’Allemagne et de Suisse). La manifestation a été émaillée de quelques incidents : vitres des banques brisées, jets de bouteilles de peintures sur l’hôtel où se réunit la nouvelle Troïka, etc. Quelques barricades ont été érigées dans le quartier d’Exarchia, au moins deux personnes ont été brièvement arrêtées.

Délégation du SRI à Athènes à la manifestation du 28 mars.


.

Grèce: Deux commissariat attaqués au cocktail Molotov
Un groupe d’environ 25 personnes a jeté plusieurs cocktails Molotovs peu après 22h30, samedi, sur le commissariat de Dafni à Athènes, endommageant trois voitures de police. La police a arrêté douze personnes dans les environs, elles ont été relâché le lendemain. Quelques heures plus tôt, ce même dimanche, un autre poste de police a été attaqué au cocktail Molotov, celui de la zone Zografos, toujours à Athènes. L’entrée du bâtiment et une voiture de police garée à l’extérieur ont été endommagés.

.

Grèce: Action contre le domicile d’une médecin de prison
Un engin incendiaire a explosé dans l’entrée du domicile du docteur Stelios Drimis à Nea Smyrni (Athènes). Celui-ci avait poussé un prisonnier transféré à son hôpital à renoncer à leur grève et, devant leur refus, les avait renvoyé en prison sans soin.
Lire le communiqué (en anglais)

.

Argentine: Sabotage d’une voie ferrée
Un engin incendiaire/explosif met hors service la ligne de train à l’intersection des rues Floresta et Villa Luro à Buenos Aires (revendiqué par Cercle de Feu).
_

.

Grèce: Manifestation à Xanthe
(sans précision)

Berne: Banderole solidaire


.

27 mars

Grèce: nouveau rassemblement devant l’hôpital de Lamia
Un second rassemblement solidaire a eu lieu devant l’hôpital Lamia, à Athènes, où se trouvent deux grévistes de la faim, D. Koufontinas and K.Gournas.

.

Grèce: Conférence internationale solidaire
Une conférence internationale de solidarité avec les grévistes a eu lieu à l’Ecole polytechnique avec pour sujet les expériences de lutte contre l’isolement carcéral en Europe et dans le monde. Plusieurs anciens prisonniers, dont Stephan Wisbievski de la RAF, étaient venu à Athènes pour témoigner.

.

Grèce: Communiqué solidaire des prisonniers sociaux
Les prisonniers sociaux détenus à Korydalos (Athènes) écrivent un communiqué solidaire des grévistes.
Lire le communiqué (en anglais)

.

Grèce: Nouveau texte de grévistes de la faim
Texte et Giorgos Polydoros et de Gerasimos Tsakalos de l’hôpital de Tzanio
Lire le texte (en anglais)

.

Grèce: Dmitris Koufontinas arrête la grève
DDmitris Koufontinas (prisonnier de l’organisation 17 Novembre), considérant que le dépôt du projet de loi permettant la libération de Xiros Savvas rencontrait son objectif d’entrée en grève, arrête celle-ci.

Tchéquie: Tags solidaires

.

Grèce: voiture de police incendiée à Athènes
Une voiture de de police est incendiée dans le quartier de Melissia

.

Grèce: Entreprise de défense attaquée à Athènes
Le siège de l’entreprise de défense Space Hellas, avenue Mesogeion, est incendié à Athènes

.

Allemagne: Banderole solidaire à Berlin
Une banderole solidaire est accrochée en surplomb du quartier Kreuzberg, à Berlin.

.

26 mars

Grèce: Meeting de solidarité
Un grand meeting de solidarité avec les prisonniers en grève de la faim s’est tenu à la célèbre Ecole polytechnique, à Athènes.

.

Grèce: Emeute à la prison de Domokos
Une petite émeute a eu lieu à l’aile E1 de la prison de type C de Domokos où sont détenus Nikos Maziotis, Giannis Naxakis et Christos Rodopoulos, après le suicide d’une prisonnier. Des dégâts sérieux ont été occasionnés, sotament aux caméras de sécurité

.

Grèce: Deux grévistes transférés à l’hôpital
Damiano Bolano et Michalis Nikolopoulos, grévistes de la faim et membres de la CCF sont transférés à l’hôpital Evaggelismos.

.

Argentine : Banderole solidaire et tracts
Une banderole solidaire(« Aucun gouvernement ne pourra briser notre passion pour la liberté. Solidarité avec les prisonniers anarchistes en grève de la faim en Grèce ») est déployée et des tracts distribués à Buenos Aires.

.

25 mars

Grèce: Quatre grévistes transférés à l’hôpital
Haris Hatzimihelakis, Giorgos Polydoros, Gerasimos Tsakalos, Olga Ekonomidou (membres des Cellules de feu) ont été transférés à l’hôpital.

.

Grèce: Rassemblement à Komotini
Un deuxième rassemblement solidaire a lieu à Komotini, une banderole est déployée et des tracts sont distribués sur un square central.

.

Grèce: manifestation en Crète
Manifestation d’une petite centaine de personnes dans les principales rues de la ville de Chania.

.

Grèce: Rassemblement devant l’hôpital de Lamia
Un rassemblement solidaire a eu lieu devant l’hôpital Lamia, à Athènes, où se trouvent deux grévistes de la faim, D. Koufontinas and K.Gournas. Les chambres des prisonniers avaient une petite fenêtre par laquelle ils ont pu saluer les manifestants.

.

24 mars

Grèce: Manifestation à Athènes
Une manifestation a lieu à Zografou (banlieu d’Athènes) en solidarité avec la grève de la faim.

.

Grèce: Un gréviste transféré à l’hôpital
Kostas Gournas (membre de Lutte révolutionnaire), est transféré à l’hôpital Lamia.

.

Grèce: Affiche solidaire

Affiche de solidarité avec les grévistes


.

Brésil: Barrage routier
A Porto Alegre, l’entrée du tunnel de Conceição est bloqué par une banderole solidaire qui empêche les camions d’y pénétrer, tandis qu’un incendie sur la route dans le tunnel empêche les voitures d’y entrer (revendiqué Des coeurs marginaux).

.

Grèce: Occupation d’une radio à Kavala
Les locaux de la radio proche de Syriza « 102.8 FM Sto Kokkino » sont occupés dans la ville de Kavala.

.

23 mars

Grèce: attaque incendiaire contre SYRIZA
Une attaque incendiaire est menée contre le siège de Syriza dans le quartier de Patissia, à Athènes (revendiqué par Patrouille nihiliste/Incendiaires du quartier).
Lire le communiqué (en français)
Lire le communiqué (en anglais)

.

Grèce: Occupation d’un studio TV à Agrinio
25 personnes solidaires occupent la station Acheloos TV dans la ville d’Agrinio. Ils accrochent une banderole, lancent des tracts et diffusent une vidéo de soutien à la grève..
voir la vidéo de l’intervention

.

Kurdistan: Manifestation solidaire
Lors de la fête du Newroz (fête kurde), à Amed en Turquie, le groupe « Alozî Chaos Initiative » a manifesté sur 7 km à Amed en solidarité avec les prisonniers politiques grecs. Durant la manifestation, un commissariat a été attaqué et une route bloquée avec des barricades enflammées.

.

Grèce : Bombe incendiaire au palais de justice d’Heraklion
Une bombe incendiaire a explosé devant une des entrées du palais de justice d’Heraklion (Crète) en soutien aux prisonniers politiques en grève de la faim.
Lire le communiqué (en anglais)

.

Grèce: Occupation d’une station radio ä Athènes
Les locaux de la radio « Kokkino 105.5 », proche de Syriza, a été occupée à Athènes en solidarité avec les grévistes. L’occupation va durer jusqu’au 29.

.

Grèce: Occupation d’une station radio à Mytilène
Les locaux de la station Aeolus FM sont occupé dans la ville de Mytilini (Mytilène), sur l’île de Lesbos. Une émission de soutien aux grévistes est diffusée, avec un enregistrement du gréviste Antonis Stamboulos, membre du DAK.

.

Grèce: Giannis Mihailidis rejoint la grève de la faim
Giannis Mihailidis rejoint la grève de la faim. il est le dernier membre du Réseau des Cembattants emprisonnés à le faire. Ce délais s’explique par son mauvais état de santé, résultat des précédentes grèves
Lire son communiqué (en anglais)

.

Turquie: Manifestation solidaire
Un petit groupe d’anarchiste a défile dans les rues de Kadıkoy en soutien aux grévistes de la faim.

.

Grèce: Distributeurs de billets sabotés en Crète
A Heraklion (Crète), 30 distributeurs de billets sont sabotés en solidarité avec la grève.

.

21 mars

Grèce : Dimitris Koufontinas hospitalisé
Dimitris Koufontinas (membre de l’organisation 17 Novembre) est transféré de la prison de type C de Domokos à l’hôpital provincial de Lamia.

.

Grèce: Manifestation à Thessalonique
Manifestation solidaire de 150 personnes dans les quartiers de Sykies et Neapoli à Thessalonique. Nombreux tags, et écrans de distributeurs de billets obstrués.

.

20 mars

Grèce : Première victoire pour les prisonniers en lutte
Des textes de lois ont été déposés au ministère de la justice ce 20 mars : l’un d’entre eux prévoit l’abolition du cadre légal entourant les prisons de type-C, l’autre donne un cadre qui permettra dans le futur la libération du prisonnier Savvas Xiros. En pratique, cette loi permettra la libération de prisonniers gravement malades et handicapés. Les membres du Réseau des Prisonniers Combattants (DAK) n’arrêtent pas la grève de la faim pour autant : ils réaffirment leurs autres demandes : abolition des lois 187 et 187A, abolition de la loi anti-capuche et abolition de la loi sur l’utilisation de l’ADN.
Communiqué du DAK sur la continuation de la grève (en anglais) :

.

Grèce : Fivos Charisis hospitalisé
Fivos Charisis a été transféré à l’hôpital Tzanio, au Pirée. Sa santé s’est sérieusement déteriorée en raison de la grève.

.

Grèce: Distributeurs de billets incendiés à Athènes
Incendie de quatre distributeurs de billets de la Banque Nationale dans les quartiers de Kato Halandri, Marousi et Zografou, de trois autres de l’Alpha Bank dans les quartiers de Pefki, Neo Psihico et Vyronas, d’un autre de la Banque du Pirée dans le quartier de Aghia Paraskevi et d’une camionnette de la chaine de supermarchés Sklavenitis dans le quartier de Kaisariani.

.

19 mars,

Grèce : Theofilos Mavropoulos hospitalisé
Un prisonnier de la CCF en grève de la faim, Theofilos Mavropoulos, a du être hospitalisé hors de la prison à cause de vertiges sévères et de douleurs abdominales et au rein.

.

Grèce: Occupation de chaîne TV en Crète
Les chaînes de télé Tv Creta et Kriti TV sont occupées à Heraklion (Crète).

.

17 mars

Grèce : Panagiotis Argirou hospitalisé
Le membre de la CCF en grève de la faim Panagiotis Argirou (qui, seulement deux ans plus tôt, s’est rétabli d’une blessure grave à la tête) a subi un épisode d’évanouissement et a été transféré dans un hôpital en dehors de la prison de Koridallos. Il a plus tard été ramené en prison, seulement pour être transféré de nouveau à l’hôpital du fait d’un taux glycémique très faible.

.

Grèce: Manifestation solidaire
Une manifestation de 2000 personnes qui se termine autour d’Exarchia en barricades de poubelles enflammées, [bleu]voitures[/bleu] de luxe incendiées et affrontements avec la police.

.

16 mars

Belgique : Intervention solidaire
Une soirée d’information-débat était organisée à Bruxelles avec la présence d’un député grec (non pas le député Syriza annoncé, mais Épaminondas Marias, venant du parti des « Grecs Indépendants »). Des membres du Secours rouge sont intervenus par une prise de parole, une distribution de tract et le déploiement d’une banderole en soutien à la grève.
Lire le tract distribué

.

Chili : collages de solidarité
Plusieurs grands placards de solidarité sont collés à Santiago du Chili

.

15 mars

Grèce : texte de solidarité de Nikos Romanos
Lire le texte (en anglais)

.

Grèce : texte des prisonniers de la CCF sur les actions de solidarité
Lire le texte (en anglais)

.

14 mars

Grèce : Véhicule incendié à Athènes
Des membres de la FAI-IRF incendient un camion de la société VODAFONE rue Theocritus, à Nea Smyrni.
Lire le communiqué (en anglais)

.

13 mars

Grèce: Occupation de la faculté de droit à Athènes
Le bâtiment principal de la faculté de droit dans le centre d’Athènes est occupé par environ 150 anarchistes masqués qui ont fait partir les étudiants du bâtiment avant de s’y barricader en soutien avec la grève.

.

Grèce: Occupation d’une radio à Lamia
Occupation et interruption forcée des programmes de la radio commerciale « NET 101,9 » pour y lire un message solidaire.

.

Grèce: Rassemblement solidaire à Komotini
Rassemblement solidaire avec banderole, lecture de lettres des prisonniers et distribution de tracts sur un square central.

.

Grèce: Radio occupée et banderole déployée à Xanthe
La radio municipale de Xanthe a été occupée, une texte de soutien aux prisonniers a té lu. Un grand calicot a également été déployé dans le centre-ville.

.

12 mars

Uruguay: Banderole solidaire
Une banderole posée sur un immeuble occupé à Montevideo : “Solidarité avec les compagnon-ne-s en grève de la faim en Grèce, Liberté !“

.

Grèce : communiqué de la CCF sur la grève de la faim
Lire le communiqué (en anglais)

.

10 mars

Berlin : Incendie d’une voiture de police
Une voiture de police est incendiée sur le parking de la gare de Lichtenberg en mémoire de Lambros Foundas et en solidarité avec les grèves de la faim dans les prisons grecques.
Lire le communiqué (en français)

.

9 mars

Grèce : Grigoris Sarafoudis rejoint la grève de la faim
Grigoris Sarafoudis, condamné en juillet 2014 pour braquage et suspicion d’appartenance à la Conspiration des Cellules de Feu rejoint la grève de la faim du « Réseau des Combattants Prisonniers » (le « DAK »).

.

Espagne: Banderole solidaire
A Madrid, une banderole a été accrochée « Syriza maintient les prisons spéciales d’isolement, solidarité avec les prisonniers en grève de la faim (A)

.

8 mars

Occupation du siège national de SYRIZA
A midi, des dizaines d’anarchistes occupent le siège de Syriza sur l’avenue Koumoundourou., ils ont accroché des banderoles sur le bâtiment et jeté des flyers par les fenêtres. Voici leur communiqué :
« Aujourd’hui, dimanche 8 mars, nous faisons une occupation. Nous exigeons la satisfaction immédiate des revendications des combattants prisonniers en grève de la faim : le retrait des législations spéciales anti-terroristes, et en particulier les lois sur les « organisations criminelles » (lois 187 et 187A). Le retrait des lois répressives spéciales (loi anti-masques), et le retrait des prisons de type-C qui sont le symbole de l’exemption des prisonniers politiques. Le retrait de l’utilisation et du traitement de l’ADN comme preuve. Nous appuyons également la demande pour la libération immédiate de S. (NdT : Savvas Xiros). qui est exterminé depuis 13 ans par la vengeance de l’état. Et nous appuyons la demande des membres de la Conspiration des Cellules de Feu pour la libération de leurs parents. »


.

Grèce: Incendie d’une véhicule municipal à Volos
Lire le communiqué

.

6 mars

Grèce: Déclaration de Nikos Maziotis
Déclaration de solidarité avec la grève de la faim des prisonniers de la Conspiration des Cellules de Feu qui luttent pour la libération de leurs proches.
Lire cette déclaration (en français)
Lire cette déclaration (en anglais)

.

5 mars

Grèce : Véhicule incendié à Athènes
Des membres de la FAI-IRF incendient, rue Messologiou, à Dafni, une voiture de la société de sécurité ISS.
Lire le communiqué (en anglais)

.

2 mars

Début de la grève de la faim
Le 2 mars 2015, huit prisonniers révolutionnaires lancent une grève de la faim dans différentes prisons grecques. Leurs principales revendications sont : l’abolition de l’article 187 (organisation criminelle) et de l’article 187A (organisation terroriste) du Code pénal grec ; de la « loi capuche » (actes commis par des personnes cachant leurs caractéristiques physiques), du cadre juridique pour les prisons de type C ; de la disposition permettant la prise de force des échantillons d’ADN, et la libération immédiate pour raison de santé de de Savvas Xiros, le prisonniers du 17 novembre.
Participent à cette lutte trois guérilleros urbains incarcérés dans l’aile E1 de la prison de Domokos : Dimitris Koufontinas, Kostas Gournas, et Nikos Maziotis, membre de Lutte révolutionnaire, et cinq membre du Réseau des Combattants Emprisonnés (DAK) : Antonis Stamboulos (prison Larissa), Tasos Theofilou (prison Domokos), Fivos Harisis, Argyris Ntalios et Giorgos Karagiannidis (de la prison de Koridallos). Les autres membres du Réseau des combattants emprisonnés vont se joindre à la grève de la faim dans les prochains jours.
En outre, dans l’aile E1 de Domokos Type C prison, Giorgos Sofianidis est en grève de la faim depuis le 27 Février, demandant l’abolition des prisons de sécurité de type C maximum, en plus de son transfert immédiat à la prison de Korydallos, afin de poursuivre ses études – et à partir d’hier 2 mars, Mohamed-Saïd Elchibah aussi a fait une grève de la faim.

Communiqué de grève de la faim des membres de la CCF
Communiqué de grève de la faim de Nikos Maziotis

.

Grèce : Aggeliki Spyropoulou rejoint la grève de la faim
Aggeliki Spyropoulou est en grève de la faim en solidarité avec celle de la Conspiration des Cellules de Feu, elle a été arrêtée il y a peu pour le dossier de l’évasion et est en détention dans l’attente de son procès.

.

Ce dossier sera non seulement actualisé, mais complété en remontant dans le temps.

Affiche de solidarité avec les grévistes
Délégation du SRI à Athènes à la manifestation du 28 mars.
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Engin incendiaire au bureau du fisc à Héraklion.
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Le siège de Microsoft à Athènes
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015
Grève de la faim des prisonniers politiques grecs, mars/avril 2015

De Seattle à New York, en passant par Chicago et Los Angeles, des milliers d’Américains sont descendus dans les rues lundi soir, après la décision de ne pas poursuivre un policier blanc qui avait tué un jeune Noir à Ferguson en août. Des centaines de manifestants ont convergé sur Times Square à New York, avec des panneaux noirs affirmant «le racisme tue» et dénonçant le racisme de la police. «Pas de justice pas de paix», scandaient des manifestants, dont le flot a grossi au fil des heures. La police était omniprésente avec un hélicoptère qui survolait également la place. Le chef de la police new-yorkaise avait fait le déplacement à Times Square, où quelqu’un lui a lancé un liquide rouge à la figure.Deux autres manifestations avaient lieu à ce moment à New-York.

A Washington, plusieurs centaines de protestataires se sont aussi réunis devant la Maison Blanche, scandant «les mains en l’air ne tirez pas», le slogan devenu cri de ralliement des manifestants de Ferguson. Des manifestations — largement préparées à l’avance, tant la décision du grand jury s’est faite attendre — ont également eu lieu à Boston, Philadelphie, Denver, Seattle, ou encore Chicago et Salt Lake City, pour la plupart sans heurts graves. A Oakland quelque 2.000 personnes ont bloqué une autoroute, et il y a eu de nombreuses arrestations. A Los Angeles, des manifestants ont sans succès tenté d’entrer sur les autoroutes mais les policiers les en ont empêchés.

Manifestation à Seattle

EDIT: Deux agents du FBI ont été touchés par des tirs près de Ferguson mercredi.

Manifestation à Seattle

Après près de trois semaines de détention, quatre policiers qui avaient été capturés par la NPA le 10 Juillet, après un raid audacieux sur un poste de police à Alegria, (voir l’article), dans la région de Caraga, ont été libérés mardi après-midi. Portant des t-shirts POW (« Prisonnier de guerre »). Les quatre anciens prisonniers ont subi un check-up médical avant d’être rendu à leur famille (photo).

Lundi, cinq soldats à bord d’une jeep militaire sont tombés dans une embuscade de la NPA. Les soldats se rendaient au camp « général Arturo Enrile » dans le village de Malagutay (Zamboanga City) et venaient de la base de la Division d’infanterie mécanisée de Labangan, (Zamboanga del Sur). Quatre soldats blessés ont été hospitalisés.

Philippines: Quatre militaires blessés et quatre policiers libérés par la guérilla maoïste

Deux soldats ont été tués dans une fusillade à Sorsogon, dans la province de Camarines Sur, mardi, quand un détachement de l’armée s’est heurté à une colonne d’environ 45 combattants de la NPA. Trois militaires ont également été blessés.
Un autre combat survenu dans la même province s’est soldé par la mort de deux maoïstes à Iriga City. Edgardo Sevilla, alias Palong, un cadre de la NPA activement recherché, a été capturé.
Enfin, hier samedi, un détachement du 61e bataillon d »infanterie est tombé dans une embuscade tendue par une vingtaine de guérilleros à Barangay Tacayan Tapaz (Capiz). Un soldat a été gravement blessé, évacué par hélicoptère à l’hôpital, il est décédé peu après.

A l’instar des islamistes, les hooligans essuient régulièrement les plâtres de nouvelles techniques ou dispositifs répressifs. Un exemple particulièrement grave fut l’interdiction faite à certains hooligans de se rendre dans d’autres pays européens pour assister à des matchs. Cette disposition est passée inaperçue… et a servi de précédent pour les interdictions d’aller manifester faites aux militants altermondialistes supposés ‘violents’.

Cette fois, la première consiste en l’appel à la dénonciation sur YouTube et Facebook. Vingt-neuf personnes suspectées de hooliganisme lors de la finale de la Coupe UEFA qui a eu lieu au City of Manchester Stadium en mai 2008 ont été identifiées par la police de Manchester suite à un appel a témoin mis en ligne sur ces deux sites. En deux jours, la vidéo a été vue par 66.000 personnes sur les sites de partage, 70.000 sur le site de la Greater Police Manchester et 76 formulaires d’identification ont été remplis. Sur la vidéo, on peut voir 49 photos de suspects et une vidéo des affrontements opposant des supporters des Glasgow Rangers aux forces de police pendant la soirée du match. A l’issue des affrontements, la police anti-émeute avait pu procéder à l’interpellation de 42 présumés hooligans.

Les progrès des nouvelles techniques de vidéo-surveillance sont démontrés par un enregistrement vidéo d’affrontements entre groupes de supporters de Birmingham City et d’Aston Villa diffusé par la police des West Midlands. La vidéo a été téléchargée sur … YouTube pour démontrer les capacités d’un hélicoptère de police du dernier cri coûtant 4 millions de livres qui avait pu grâce à une technologie adaptée filmer durant près de 90 minutes la totalité des affrontement qui avaient eu lieu en novembre 2007.

En Belgique, c’est aux trois hélicoptères McDonnell Douglas ‘Explorer 900’ de la police fédérale basés à Melsbroek de jouer ce rôle. Cet hélicoptère peut être utilisé la nuit; il est notamment pourvu d’un système de protection contre un contact éventuel avec une ligne à haute tension, d’un treuil électrique, d’une lampe de recherche puissante et d’une caméra thermique. Outre les contrôles des manifestations, ces hélicoptères particulièrement silencieux (ils n’ont pas de rotor arrière) patrouillent plusieurs nuits par semaine (on peut repérer leur passage aux alarmes qu’ils déclenchent en volant à basse altitude!) en liaisons avec les polices locales. La qualité des caméras a été démontrées plusieurs fois. Ainsi lors du procès des jeunes participants allemands à la manifestation contre le Sommet de l’Union Européenne du 14 décembre 2001 à Laeken accusés d’avoir ‘black-bloqué’. Les photos parfaitement identifiables de manifestants prises d’hélicoptères ont été produites par la police.

Pour en savoir plus

Histoire de « Lutte Révolutionnaire »

– 5 septembre 2003 : Première apparition publique de l’organisation qui attaque avec deux charges explosives le tribunal de première instance à Athènes.

– 14 mars 2004 : tentative d’attaque à l’explosif contre la Citybank (la police désamorce la charge).

– 5 mai 2004 : attaque à l’explosif (trois bombes) contre un commissariat de police à Athènes.

– 29 octobre 2004 : attaque à l’explosif contre deux fourgons de la police anti-émeute qui allaient garder la prison de Korydallos.

– 2 mai 2005 : attaque à l’explosif contre le ministère du Travail.

– 3 juin 2005 : attaque à l’explosif contre le bâtiment du ministère du Travail.

– 12 décembre 2005 : attaque à l’explosif contre le ministère de l’Economie.

– 22 décembre 2005: L’organisation fait publier son manifeste dans le magazine satirique To Pontiki. Lire ici ce document

– 30 mai 2006 : attaque à l’explosif contre Georgios Voulgarakis, ministre de la culture et ancien ministre de l’ordre public. Seul le domicile du ministre est touché.

– 12 janvier 2007 : attaque à la roquette RPG contre l’Ambassade américaine d’Athènes. Le gouvernement US offre un million de dollars pour un renseignement amenant à des arrestations. Les ministres grecs de l’Ordre public et de l’Économie offraient de leur côté 800.000 euros. Pour l’anecdote, la roquette a pénétré dans le bâtiment et a explosé dans les toilettes; ce qui a inspiré de nombreux bombages à Athènes disant ’Nous les poursuivrons jusque dans les chiottes ».

Action de Lutte Révolutionnaire contre l’ambassade US à Athènes

– 30 avril 2007 : attaque au pistolet-mitrailleur MP5 à la grenade du poste de police de Néa Ionia (banlieue nord d’Athènes).

– 24 octobre 2008 : tentative d’attaque à l’explosif contre Royal Dutch Shell à Athènes (la police désamorce la charge).

– 23 décembre 2008 : tirs de Kalachnikov contre un bus de la police devant l’École Polytechnique.

– 5 janvier 2009 : tirs de Kalachnikov contre un groupe de policiers anti-émeute gardant un ministère à Athènes, en représailles après la mort d’Alexis Grigoropoulos. Un policier est gravement blessé.

– 18 février 2009 : tentative attaque à la voiture piégée contre la Citibank à Kiffisia (Athènes), la charge (125 kg d’explosif) n’explose pas en raison d’un défaut du montage électrique.

– 9 mars 2009 : attaque à la voiture piégée contre la Citibank à Filothei (Athènes).

– 12 mai 2009 : attaque à l’explosif contre l »Eurobank à Argyroupoli (Athènes).

– 2 septembre 2009 : attaque à la voiture piégée (150 kg d’explosifs) contre la Bourse d’Athènes.

– 10 mars 2010: Lambros Foundas, 35 ans, militant de l’organisation, est tué par des policiers dans la banlieue de Dafni (Athènes) alors qu’il requisitionnait une voiture pour la prochaine opération. Durant ses années de lycée, Lambros était socialement actif. Il rejoint plus tard le groupe anarchiste Mavro Agathi (l’Épine Noire), qui publiait le journal Dromi Tis Orgis (les Rues de la Colère). Il était actif et participait aux manifs, rassemblements, conflits sociaux, marches, collages, discussions et aux événements sociaux. Pendant l’occupation de l’Université Polytechnique d’Athènes en 1995, pour l’anniversaire du soulèvement de 1973, Lambros était parmi les 504 qui furent arrêtés par les forces répressives qui envahirent les enceintes universitaires le matin du 18 novembre.

Lambros Foundas, militant de Lutte Révolutionnaire tué par la police grecque

– 9 avril 2010 : Opération policière contre l’organisation : six arrestations: Nikos Maziotis, 39 ans, Evanguélia « Polia » Roupa, 41 ans, ainsi que Costas Gournas, 30 ans, qui revendiquent leur appartenance à l’organisation et Christoforos Kortesis, Sarantos Nikitopoulos et Vaggelis Stathopoulos. Les policiers découvriront plusieurs bases du groupe à Athènes, qui contenaient notamment un pistolet mitrailleur MP5, deux Kalachnikov, cinq roquettes et un lanceur RPG-7, trois pistolets et trois grenades, des munitions, divers explosifs et mécanismes de mise à feu.

les inculpés de

– 6 avril 2011: Après un an de détention préventive, Christoforos Kortesis, Sarantos Nikitopoulos et Vaggelis Stathopoulos, trois des six inculpés sont mis en liberté conditionnelle, en attendant leur procès.

– 1er octobre 2011: Costas Katsenos se rend à la police.

– 11 octobre 2011: Costas Gournas, Nikos Maziotis et Pola Roupa ont atteint le maximum légal de détention sans procès: ils sont mis en liberté surveillée.

– 24 octobre 2011: Début du procès avec huit accusés (ceux qui revendiquent l’appartenance, Costas Gournas, Nikos Maziotis et Pola Roupa, Christoforos Kortesis ; et ceux qui récusent les accusations : Sarantos Nikitopoulos, Vaggelis Stathopoulos, Marie Beraha et Costas Katsenos). Katsenos est l’unique accusé à être encore détenu.

– 18 mars 2012: 1000 personnes marchent à Athènes pour commémorer la mort de Lambros Foundas.

– 30 mars 2012: Kostas Katsenos est libéré, c’était le dernier des inculpés en détention préventive.

– 15 juin 2012: Alors qu’ils devaient pointer trois fois par mois dans un commissariat d’Exarchia, à Athènes, Nikos Maziotis et Panagiota « Pola » Roupa disparaissent sans laisser de traces. Ils comparaissaient libres à leur procès, tout comme les cinq autres inculpés, libérés après avoir atteint le maximum de temps de détention sans procès. Le Ministre de l’Intérieur grec ordonne une enquête.

– 3 avril 2013: Le procès se termine par des sentences très lourdes : Nikos Maziotis (en cavale) 50 ans de prison ; Pola Roupa (égalemement en cavale) 50 ans et 6 mois ; Kosta Gournas (emprisonné à l’audience) : 50 ans et six mois. Ces condamnations sont une cumulation de condamnations, cela signifie en pratique (en raion d’un plafond légal) à un total de 25 années de prison pour chacun d’eux. Deux qutres anarchistes qui niaient être membre de l’organisation ont été condamnés, Stathopoulos à 7 ans et 6 mois et Kortessis à 7 ans. Trois autres, S. Nikitopoulos, K. Katsenos, et Mari Beraha (la femme de Kostas) ont été acquités. Les avocats ont demandé une suspension de l’exécution du verdict jusqu’au procès d’appel, mais cela a été refusé.

– 5 juillet 2013: Christoforos Kortesis est placé en libération conditionnelle contre une caution de 2000 euros, l’obligation de se présenter deux fois par mois à son poste de police le plus proche, et l’interdiction de sortir du pays.

– 15 juillet 2013: Vaggelis Stathopoulos est également placé en libération conditionnelle aux mêmes conditions: le paiement d’une caution de 2000 euros, l’obligation de se présenter deux fois par mois à son poste de police le plus proche, et l’interdiction de sortir du pays.

– 8-9 mars 2014. Le commissariat de Nea Chalkidona (banlieue d’Athènes) est incendié pendant la nuit en mémoire de Lambros Foundas, la veille de l’anniversaire de sa mort.

– 10 avril 2014. Lutte Révolutionnaire fait exploser une voiture piégée de 76 kg d’explosifs devant le siège de la banque Nationale de Grèce. Dégâts immenses, aucun blessé.

– 12 mai 2014. La police déclare que Lutte Révolutionnaire est responsable d’une demi-douzaine d’attaques de banques les mois précédents.

– 7 juillet 2014. La loi qui prévoie la détention à l’isolement et des restrictions de libération conditionnelle pour les prisonniers révolutionnaires est votée.

– 16 juillet 2014. Nikos Maziotis a été arrêté vers midi à Athènes, suite à une fusillade avec la police. Nikos aurait tiré huit balles contre les policiers (en touchant un au gilet pare-balle) et il est blessé d’une balle dans le bras. Deux touristes sont légèrement blessés dans la fusillade. Il est transféré dans un hôpital où des commandos antiterroristes entourent en permanence le lit où il est enchaîné.

– 16 juillet 2014. Rassemblement spontané de solidarité devant l’hôpital où est détenu Nikos. La police découvre une base de Lutte révolutionnaire avec des armes et des documents.

– 17 juillet 2014. Opération « Théséus ». La police grecque mène des opérations de recherche et perquisitions ont eu lieu dans les quartiers de Exarchia, Halandri, Kolonons, Voula et Pangrati.

– 19 juillet 2014. Nouveau rassemblement de solidarité devant l’hôpital où est détenu Nikos. L’après-midi même Nikos est transféré à la prison de Korydallos (Athènes).

– 20 juillet-10 août. Diverses actions de solidarité avec Nikos : incendie de véhicule d’une compagnie de sécurité à Salonique, cocktails Molotov contre la MAT et le PASOK à Athènes, affichages et accrochage de banderoles dans plusieurs ville de Grèce mais aussi au Chili, en Suisse, en Espagne.

– 28 juillet 2014. Nikos Maziotis est transféré et détenu à l’isolement à la prison de Thessalonique

– 8 août 2014. Pola Roupa écrit une lettre de la clandestinité.

– 12 août 2014. La police accuse Giorgos Petrakakos d’être un membre actif de Lutte Révolutionnaire et perquisitionne en vain son appartement. Giorgos Petrakakos est recherché.

– Septembre 2014. La prison de Domokos est évacuée et les travaux y commencent pour la transformer en prison spéciale d’isolement (dite de type-C).

– 1er octobre 2014. La police arrête Antonis Stamboulos, l’accuse d’être lié à Lutte Révolutionnaire, et le maltraite systématiquement. Antonis doit mener une grève de la faim pour être transféré, comme le veut la loi, dans un prison, et échapper ainsi aux passages à tabac en série.

– 30 décembre 2014. Nikos Maziotis est le premier prisonnier transféré dans la nouvelle prison d’isolement de Domokos. Il sera suivi de plusieurs autres prisonniers révolutionnaires les semaines suivantes.

– Avril 2015. Les prisonniers révolutionnaires de différentes organisations, dont Nikos Maziotis, organisés dans le DAK (Réseau des Combattants Emprisonnés), mènent une grève de la faim victorieuse de 48 jours contre le projet de prison d’isolement. De très nombreuses actions de soutien ont lieu durant la grève. Voir notre dossier sur cette grève

– Mai 2015. Procès en appel pour la « première période » des actions de Lutte Révolutionnaire.

– 24 septembre 2015. Arrestation de Giorgos Petrakakos.

– 21 février 2016, Pola Roupa détourne un hélicoptère afin de tenter de faire évader Nikos et d’autres prisonniers politiques emprisonnés à Korydallos. La tentative échoue car le pilote de l’hélico (ancien policier) était armé, ce qui n’a pas empêché une fusillade en plein vol.

– 3 mars 2016. Le tribunal de la prison de Koridallos a condamnés tous les accusés du procès contre la « seconde période » de Lutte Révolutionnaire, concernant l’attaque contre la Banque de Grèce du 10 avril 2014 et la fusillade du 16 juillet 2014. Nikos Maziotis écope d’une peine de prison « à vie +129 ans », Pola Roupa (toujours dans la clandestinité) écope de 11 années de prison. Enfin Antonis Samboulos et Giorgos Petrakakos qui sans nier leur camp politique nient appartenir à l’organisation ont écopé de peines respectives de 13 ans de prison et de 36 ans de prison.

– 5 janvier 2017, Pola Roupa est arrêtée avec une militante anarchiste, Konstantina Athanasopoulos. La police place en institution l’enfant de Pola et Nikos.

– Janvier 2017. Début d’une série de procès concernant les actions de la « première période » (2002-2013). Pola Roupa, Nikos Maziotis et Konstantina Athanasopoulos font une grève de la faim et de la soif jusqu’à ce que l’enfant de Nikos et Pola soit remis à leur famille.

– Novembre-décembre 2017. Pola Roupa et Nikos Maziotis mènent une nouvelle grève de la faim contre de nouvelles mesures d’isolement appliquées à Nikos et pour de meilleures conditions de visite avec leur enfant. Ces mesures sont finalement levée. Peu après, Nikos, très affaibli par la grève, se fait agresser dans la prison par un gang. Il est tiré d’affaire par l’intervention des prisonniers politiques turcs détenu dans la même aile.

– Juin 2018. Procès contre Pola Roupa pour les actions de la seconde période de Lutte Révolutionnaire (comme elle avait été jugée par contumace, une nouveau procès devait se tenir).

– Juillet 2018 : verdict contre Pola Roupa pour l’attaque contre la Banque de Grèce et les bureaux du FMI à Athènes en 2014 : prison à perpétuité + 25 ans pour “dirigeance d’une organisation terroriste” et “incitation physique” à la réalisation des actions. Ce procès a connu deux éléments tout à fait nouveaux. Selon le procureur, si l’attaque qui a dévasté le siège de la Banque de Grèce avait totalement réussi, autrement dit, si les gardes n’avaient eu le temps de baisser les rideaux métalliques, les 75kg d’explosifs auraient détruits purement et simplement le bâtiment. Il aurait pu en résulter l’effondrement du système bancaire grec et, considérant le moment choisi par l’action, un effondrement du système économique grec. C’est la première fois qu’un procureur reconnait un tel impact potentiel aux actions de Lutte Révolutionnaire (un ministre l’avait déjà reconnu au détour d’un entretien). La seconde nouveauté à ce procès est que le procureur a obtenu la condamnation de Pola Roupa pour ces deux actions non pas pour sa participation personnelle, mais en tant que “dirigeante” de Lutte Révolutionnaire et “incitatrice” de ces actions.

– Novembre 2019 : Début du 5e procès pour la tentative d’évasion au moyen d’un hélicoptère détourné, mais aussi pour l’expropriation de deux banques à cette période au profit de “Lutte Révolutionnaire”. Huit personnes sont au banc des accusé.e.s: Pola Roupa, Nikos Maziotis, Konstantina Athanasopoulos, Christos et Gerasimos Tsakalos, Olga Ekonomidou, Giorgos Polidoros et Haralambidis.

– Décembre 2019 : Le 4e procès contre LR aborde 9 affaires d’expropriation de banques (datant de 2008-2015) effectuées pour financer et poursuivre les actions de l’organisation. Les accusés sont  Nikos Maziotis, Maria Theofilou, G. Petrakakos, Themistocles et Fotis Assimakapolulos, Marios Seisidis, Kostas Sakkas, Panagiotis Argyros, Grigoris Tsiron et Spyros Christodoulou.

– Février 2019 : Une délégation du SRI est présente devant la prison et à l’intérieur du tribunal spécial pour soutenir les membres de l’organisation Lutte Révolutionnaire emprisonnés.

-10 mai 2019 La cour d’appel du 10 mai réduit la peine de prison à vie en 25 ans de réclusion concernant Nikos Maziotis pour l’attaque contre la Banque de Grèce.

-10 juillet 2019 : Verdict du procès pour la tentative d’évasion de prisonniers révolutionnaires. Pola Roupa a été reconnue coupable de toutes les accusations, et condamnée à 65 ans avec absorption de peine pour 25 ans. Nikos Maziotis a été condamné à 37 ans avec absorption de 24 ans. Konstantina Athanasopoulou a été condamné à 60 ans, avec absorption de 35,5 ans pour sa participation à “Lutte révolutionnaire”, l’expropriation d’une banque et la possession d’armes à feu et d’explosifs. Un quatrième accusé, qui n’était pas un accusé politique, a été condamné à 58 ans, avec absorption de 34,5 ans pour participation à “Lutte révolutionnaire” et expropriation d’une banque. Les autres prisonniers sont été acquittés.

– 10 janvier 2020, un nouveau procès commence : Pola Roupa et Nikos Maziotis sont accusés de “fourniture, possession et fabrication d’explosifs”.

– 29 janvier 2020, trois militant·es anarchistes sont été capturés et inculpé·es, entre autres, d’“appartenance à une organisation criminelle” et “détention illégale d’armes”. Parmi eux, Konstantina Athanasopoulou. Celle-ci était passée à la clandestinité après avoir été libérée sous caution, suite à son arrestation avec Pola Roupa. Elle avait été condamnée par contumace en 2019 à 35 ans et 6 mois de prison pour appartenance à « Lutte Révolutionnaire ».

– Mars 2020 : fin de la cour d’appel du 5e procès contre LR (concernant la tentative d’évasion par hélicoptère et deux attaques de banques). Après la verdict d’avril, les 155 ans de condamnations accumulées par Nikos seront fusionnées en 20 ans selon le nouveau code pénal.

– 22 mars 2020: Pola Roupa a été transférée dans la prison de femmes parce qu’elle a mené à la prison de Korydallos une mobilisation contre le surpeuplement des prisons et les mesures contre le Covid19 dans les prisons.

– 25 mars 2020: Nikos Maziotis a été transféré par les forces de police spéciale de la prison de Korydallos vers la prison de Domokos sans qu’il n’ait pu emporter le moindre effet personnel.

– 14 avril 2021 : La cour d’appel réduit la condamnation de Pola Roupa à 6 ans pour « complicité simple » dans l’attaque contre la succursale de la Banque centrale européenne, la Banque de Grèce et le bureau du FMI, plus à 3 mois pour « vol de la voiture » (celle utilisée dans l’action).

Textes de l’organisation « Lutte Révolutionnaire »

Communiqué de Lutte Révolutionnaire

L’attacco dell’ambasciata USA ad Atene: Comunicato del gruppo “Lotta Rivoluzionaria” (12 Gennaio 2007)

« Revolutionary Struggle »: Communiqué for the explosion at the Citibank in Athens (March 9th 2009)

« Lutte Révolutionnaire » : Communiqué suite à l’explosion de la Citibank à Athènes (9 mars 2009)

Textes des prisonniers de « Lutte Révolutionnaire »

Textes des prisonniers de l’organisation Lutte Révolutionnaire

APPEL INTERNATIONAL A LA SOLIDARITE – INTERNATIONAL CALL FOR SOLIDARITY

– Texte en anglais au format pdf: International Call for Solidarity
– Texte en français au format pdf:Appel international à la solidarité
– Texte en espagnol au format pdf: Llamaniento Internacional de Solidaridad
– Texte en allemand au format pdf: Internationaler Solidaritätsaufruf
– Texte en italien au format pdf: Chiamata internazionale di solidarietà
– Texte en grec au format pdf: ΔΙΕΘΝΕΣ ΚΑΛΕΣΜΑ ΓΙΑ ΑΛΛΗΛΕΓΓΥΗ

QUE LA GRECE SOIT LE POINT DE DEPART D’UNE REVOLUTION SOCIALE A TRAVERS LE MONDE – LET GREEC BE THE STARTING POINT OF A WORLDWIDE SOCIAL REVOLUTION

– Texte en anglais au format pdf: Lets make the beginning in Greece of a Worldwide Social Revolution
– Texte en italien au format pdf: Facciamo sì che la Grecia sia l’inizio di una rivoluzione sociale mondiale

COURRIER DE PRISONNIERS – MAIL FROM THE PRISONERS

– Texte en français au format pdf: Lettre de trois membres emprisonnés de la Lutte Révolutionnaire sur l’achèvement d’une année depuis l’accrochage armé à Dafni dans lequel le révolutionnaire Lambros Foundas est tombé en combattant
– Texte en grec au format pdf: ΕΠΙΣΤΟΛΗ ΤΩΝ ΤΡΙΩΝ ΦΥΛΑΚΙΣΜΕΝΩΝ ΜΕΛΩΝ ΤΟΥ ΕΠΑΝΑΣΤΑΤΙΚΟΥ ΑΓΩΝΑ ΓΙΑ ΤΟΝ ΕΝΑ ΧΡΟΝΟ ΑΠΟ ΤΗΝ ΕΝΟΠΛΗ ΣΥΜΠΛΟΚΗ ΤΗΣ ΔΑΦΝΗΣ ΣΤΗΝ ΟΠΟΙΑ ΕΠΕΣΕ ΜΑΧΟΜΕΝΟΣ Ο ΕΠΑΝΑΣΤΑΤΗΣ ΛΑΜΠΡΟΣ ΦΟΥΝΤΑΣ

LETTRE POLITIQUE A LA SOCIETE – A POLITICAL LETTER TO SOCIETY

– Texte en français au format pdf: Lettre politique à la société
– Texte en anglais au format pdf: A political letter to Society
– Texte en allemand au format pdf: Politisches Schreiben an die Gesellschaft
– Texte en espagnol au format pdf: Carta política hacia la sociedad
– Texte en grec au format pdf: Πολιτική επιστολή προς την κοινωνία
– Texte en italien au format pdf: Lettera politica alla società

REPONSE A LA QUESTION ‘ACCEPTEZ-VOUS OU NIEZ-VOUS LES ACCUSATIONS?’ – RESPONDING TO THE QUESTION ‘DO YOU ACCEPT OR DENY THE CHARGES’

– Texte en anglais au format pdf: Responding to the question : “Do you accept or deny the charges?”

DECLARATION DE TROIS PRISONNIERS SUR LEUR REFUS D’ASSISTER A UNE AUDIENCE – STATEMENT OF THREE PRISONERS ABOUT THEIR REFUSAL TO APPEAR IN COURT

– Texte en français au format pdf: Déclaration des trois membres emprisonnés de Lutte Révolutionnaire à l’attention du Conseil des juges d’appel d’Athènes avec laquelle ils refusent d’assister à l’examen de la prolongation ou pas de leur détention provisoire.
– Texte en grec au format pdf: ΔΗΛΩΣΗ ΤΩΝ ΤΡΙΩΝ ΦΥΛΑΚΙΣΜΕΝΩΝ ΜΕΛΩΝ ΤΟΥ ¨ΕΠΑΝΑΣΤΑΤΙΚΟΥ ΑΓΩΝΑ » ΠΡΟΣ ΤΟ ΣΥΜΒΟΥΛΙΟ ΕΦΕΤΩΝ ΑΘΗΝΩΝ ΜΕ ΤΗΝ ΟΠΟΙΑ ΑΡΝΟΥΝΤΑΙ ΝΑ ΠΑΡΑΣΤΟΥΝ ΣΤΗΝ ΕΞΕΤΑΣΗ ΤΗΣ ΠΑΡΑΤΑΣΗΣ Ή ΜΗ ΤΗΣ ΠΡΟΦΥΛΑΚΙΣΗΣ ΤΟΥΣ

DECLARATION QUANT AUX ATTAQUES CONTRE LES AMBASSADES A ROME – STATEMENT REGARDING THE ATTACKS AGAINST THE AMBASSIES IN ROME

– Texte en anglais au format pdf: Statement in relation to the attacks on the embassies in Rome
– Texte en espagnol au format pdf: Comunicado acerca de los ataques a las embajadas en Roma
– Texte en français au format pdf: Déclaration à propos des colis piégés aux ambassades à Rome
– Texte en italien au format pdf: Comunicato riguardo agli attacchi alle ambasciate a Roma

DECLARATIONS A L’AUDIENCE DU 24 OCTOBRE 2011

– Déclaration de Nikos Maziotis, en français, format pdf: Déclaration écrite de Nikos Maziotis au procès de Lutte Révolutionnaire, le 24 octobre 2011
– Déclaration de Costas Gournas, en français, format pdf: Déclaration écrite de Costas Gournas au procès de Lutte Révolutionnaire, le 24 octobre 2011
– Déclaration de Pola Roupa, en français, format pdf: Déclaration verbale de Pola Roupa au procès de Lutte Révolutionnaire, le 24 octobre 2011

Action de Lutte Révolutionnaire contre l'ambassade US à Athènes
Histoire et textes de l’organisation « Lutte Révolutionnaire » et de ses prisonniers
Lambros Foundas, militant de Lutte Révolutionnaire tué par la police grecque
les inculpés de
Histoire et textes de l’organisation « Lutte Révolutionnaire » et de ses prisonniers
Communiqué de Lutte Révolutionnaire
Textes des prisonniers de l'organisation Lutte Révolutionnaire
Histoire et textes de l’organisation « Lutte Révolutionnaire » et de ses prisonniers
Histoire et textes de l’organisation « Lutte Révolutionnaire » et de ses prisonniers

Des commissariats-forteresses ne présentant que du béton et des volets d’acier à l’extérieur, des bases hérissées de caméras, de périscope, de senseurs, de grilles anti-roquettes, ravitailiables par hélicoptères, d’immenses miradors bétonnés surveillant les villes et les campagnes, les forces britanniques en Irlande ont dû, sous la menace des actions de l’IRA, développer les plus formidables dispositifs défensifs contre-insurrectionnels.

Golf Five Zero watchtower Crossmaglen, South Armagh

L’attaque des bases des forces de sécurité a toujours été un objectif du mouvement républicain: police, armée britannique, et surtout l’exécrée Royal Ulster Constabulary (RUC), la police militarisée anti-guérilla levée en Irlande parmi les loyalistes. Jets de cocktails molotov par les manifestants et, surtout, attaques armées de l’IRA, ont commandé des progrès dans la fortification des bases et des commissariats.

British Army Security force base. Bishops Gate, Derry City Walls, Londonderry

Pour donner une idée du niveau militaire de l’affrontement, l’IRA a conçu et produit au début des années 80 un lance-roquette pouvant tirer d’un lieu clos (pièce d’habitation, voiture…): c’était la première armée au monde à disposer d’un tel engin, aujourd’hui universellement répandu: les lances-roquettes de l’OTAN ou de l’URSS dégageaient à l’époque un tel jet de gaz brûlant vers l’arrière que l’utilisateur aurait été gravement blessé en l’actionnant dos à un mur. L’IRA a aussi mis en oeuvre des batteries de mortiers artisanaux, qui ont amené les britannique à installer des grillages devant faire exploser les projectiles avant l’impact sur les murs.

Newtownhamilton Barracks. Newtownhamilton, South Armagh

Bases et commissariats se sont trouvé toujours plus coupés des populations: leurs occupants n’en sortant que sous forme de patrouilles fortement armées et sur le qui-vive, exposées aux IED et aux tirs de sniper. La plupart de ces fortifications ont été démantelées suite aux accords de paix. Le gouvernement britannique a entrepris de les démolir, effaçant ainsi les preuves évidentes du caractère de forces d’occupation qu’avaient ses troupes en Irlande du Nord. Ces photos ont été prises par Jonathan Olley de 1997 (elles ont été publiées par le Laboratoire d’Urbanisme insurrectionnel).

Magilligan Ranges, Magilligan Point, County Londonderry


Forkhill Security force base Forkhill, South Armagh


Mountpottinger Road RUC station, Belfast,Co.Down

Newtownhamilton Barracks. Newtownhamilton, South Armagh
Magilligan Ranges, Magilligan Point, County Londonderry
Forkhill Security force base Forkhill, South Armagh
Mountpottinger Road RUC station, Belfast,Co.Down