Le 2 juin s’est s’est tenu l’audience préliminaire du procès d’Ilya Romanov, un anarchiste de Nijni-Novgorod. Romanov a participé à l’audience via Skype. Le tribunal a rejeté toutes les requêtes déposées par son avocat. Le procès proprement dit a commencé le devant le tribunal militaire le 16 juin. Le FSB (sécurité d’Etat) accuse Romanov de la planification d’un acte de terrorisme dans le but d’empêcher l’administration de la ville de brader les parcs de Nijni. L’affaire a été initiée lorsqu’Ilya a été retrouvé mutilé par l’explosion d’une petite bombe (sa main gauche a dû être amputée). Ilya a été emprisonné pendant plus de un an et demi d’années jusqu’à nos jours. Ilya est également accusé de “tentative de défendre le terrorisme idéologique” pour avoir accordée à une interview à une radio anarchiste de Donetsk.

Ilya romanov est une militant anarchiste de longue date. Déjà adolescent, il est expulsé de l’école pour l’impression de tracts dissidents. Dans les années 1980, il anime un cercle anarchiste et publie un samizdat. Dans les années 1990, il participe à de nombreuses mobilisation et est inquiété lors du procès contre la NRA. Ilya a été alors interné pendant trois ans en Russie. il se réfugie ensuite en Ukraine où il s’engage dans un mouvement anarchiste réprimé par les autorités. Ilya est été arrêté par les services de sécurité ukrainien et accusé d’un attentat contre leur siège à Kiev. il a été condamné à dix ans de prison et libéré en 2012.

Ilya Romanov

Ilya Romanov

Un parlementaire russe a fait à nouveau savoir publiquement qu’il voulait faire appliquer des restrictions sur l’usage de TOR et des VPN. De nombreux sites sont fermés car présentant des contenus illégaux mais sont facilement contournables (comme partout) en utilisant un logiciel comme TOR ou un VPN. Ces logiciels sont de plus en plus populaires et permettent aux internautes russes (et d’ailleurs) de visiter les sites internet censurés par les gouvernements. Selon les autorités, 150.000 Russes utilisent TOR et 25% de la population utilise une forme ou l’autre de VPN. La proposition n’est pas neuve : 2012, ce sujet avait déjà été proposé par un autre parlementaire -sans succès. En 2013, le FSB avait remis le couvert avec le soutien de la Douma fédérale.

Il y a 87 ans jour pour jour, Sacco et Vanzetti étaient exécutés par l’appareil répressif américain. C’est pour commémorer cette date que plusieurs sections de l’Anarchist Black Cross, notamment en Europe de l’Est, au Royaume-Uni et au Mexique lancent cette année la ‘Semaine Mondiale de Solidarité avec les Prisonniers Anarchistes’ du 23 au 30 août.
Les organisateurs appellent à répandre l’info et à “organiser des événements allant de la soirée d’information, de la projection, de concerts benefiets à la solidarité et à l’action directe.”

Monde : Première édition de la ‘Semaine Mondiale de Solidarité avec les Prisonniers Anarchistes’

Un tribunal de Moscou a condamné lundi quatre opposants russes à des peines allant jusqu’à trois ans et demi de prison pour participation à des “troubles massifs” au moment d’une manifestation anti-Poutine en mai 2012. Alexeï Gaskarov, 29 ans, et Alexandre Margoline, 42 ans, ont été condamnés à trois ans et demi de camp, alors que Ilia Gouchtchine, 25 ans, s’est vu condamner à deux ans et demi de camp. Pour sa part, Elena Kokhtareva, une retraitée de 58 ans, a été condamnée à 3 ans et sept mois de camp avec sursis.

La manifestation du 6 mai 2012, pour laquelle une dizaine de personnes ont déjà été condamnées à des peines de camp tandis que d’autres sont en cours ou en attente de jugement, avait débouché sur des affrontements avec la police.

Russie: Encore des comdamnations pour les manifestations de 2012

Le gouvernement russe a publié, vendredi 8 août, un décret qui exige que les Russes fournissent leur numéro de passeport ou leur identité lorsqu’ils se connectent à un réseau Wi-Fi public. Ce décret amende en réalité une loi déjà existante qui prévoit que « l’accès aux services de communication et d’échange de données et à une connexion Internet ne sera permis par l’opérateur (…) qu’après identification de l’utilisateur ».

Le fournisseur d’accès à Internet (FA I) devrait ainsi théoriquement recueillir le nom complet et plusieurs informations, comme le numéro de permis de conduire. Le FA I devrait stocker ces informations pendant six mois. Il devra en outre noter et conserver la durée de connexion de l’usager, selon le décret. Le ministère de la communication de la Russie a déclaré que cette décision s’inscrivait dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et que les réseaux Wi-Fi privés ne seraient pas concernés.

Andrey Yakovenko était l’un des prisonniers de l’Union de la Jeunesse Communiste Léniniste, emprisonné depuis 2002 en Ukraine pour avoir “organisé un groupe terroriste stable secret dans le but d’un renversement de l’ordre constitutionnel de l’Ukraine et de la prise du pouvoir de l’état”. Andrey devait encore purger 2,5 ans en Ukraine (pour une peine infligée par un tribunal russe) et risquait également une peine pour des expropriations en Russie. La République Populaire de Donetsk a décidé ce 5 août de libérer Andrey puisque la prison se trouvait sur le territoire scissionné. Andrey ne pourra donc pas se rendre en Ukraine mais est maintenant libéré. Igor Danilov autre prisonnier de la même affaire est lui aussi en prison sur le territoire de la RPD et sera peut-être également être libéré sous peu. Le contact a été coupé avec lui.

Voir nos précédents articles sur l’affaire d’Odessa ici : 1 2 3

Quelques inculpés dans l’affaire d’Odessa

Quelques inculpés dans l'affaire d'Odessa

Edward Snowden avait obtenu le droit de rester en tant que réfugié en Russie pour une année. C’était il y a un an, et les plans de demandes d’asile en Amérique du Sud de l’ex-agent de la NSA n’ont pas fonctionné vu que celui-ci craint d’être arrêté sur le trajet entre la Russie et l’Amérique Latine. Son avocat a donc déclaré aujourd’hui que la Russie a autorisé Snowden a resté trois années supplémentaires. Snowden gagne aussi le droit de rentrer et sortir du territoire russe sans se retrouver coincé d’un coté ou de l’autre de la frontière. Ce droit pourra permettre au whistleblower américain de participer à des évenements de la sécurité informatique (comme il le faisait déjà par visio-conférence) et de participer à la création de logiciels de chiffrement contre la NSA. Le but final de Snowden serait de demander l’asile à Cuba.

Ce sont des temps difficiles pour TOR. Il y a quelques jours, un département d’état américain a fait annuler une conférence “Comment hacker TOR ?”, démontrant ainsi que si le premier objectif de la NSA est de briser TOR, l’administration US en est elle-même un gros consommateur. Ensuite, l’état russe a proposé une prime pour toute personne qui sera capable de compromettre la sécurité des utilisateurs de TOR.

Finalement, c’est le site officiel de TOR lui-même qui a annoncé avoir été piraté. Un groupe de noeuds vérolés à su rejoindre le réseau en janvier 2014 et remplacer des en-têtes de fichiers pour usurper des certificats. On ignore combien de personnes ont été touchées. Le réseau TOR indique que l’attaque ciblait les utilisateurs des ‘hidden services’ (une partie de web invisible et utilisée pour les contenus illégaux). Toute personne qui a utilisé les hidden services de TOR (sites qui se terminent en .onion) entre janvier et juillet 2014 a donc potentiellemenbt vu sa sécurité compromise.

Pour connaître les détails techniques, voici le communiqué officiel en anglais

L’opposant communiste russe Sergueï Oudaltsov, dirigeant du Front de Gauche, a été reconnu jeudi par un tribunal de Moscou coupable, avec l’un de ses proches, Leonid Razvozjaev, de «préparation à des troubles massifs» lors de la manifestation du 6 mai 2012 à la veille de l’investiture au Kremlin de Vladimir Poutine pour un troisième mandat présidentiel. Cette manifestation, pour laquelle une dizaine de personnes ont déjà été condamnées à des peines de camp tandis que d’autres sont en cours ou en attente de jugement, avait débouché sur des affrontements avec la police.

Le Parquet a requis une peine de huit ans, le verdict est de quatre an et demi de camp de travail. Sergueï Oudaltsov était assigné à résidence depuis février 2013 et n’avait depuis ni le droit de quitter son domicile ni de se servir du téléphone ou de l’internet. Leonid Razvozjaev, 41 ans, était l’assistant d’un député russe de l’opposition. Il a été enlevé en octobre 2012 en Ukraine où il s’apprêtait à demander l’asile et ramené de force en Russie. Des manifestations de soutien ont eu lieu devant et dans le tribunal, le juge a dû ordonner au cours de l’audience l’expulsion de plusieurs personnes qui protestaient à l’intérieur de la salle du tribunal. Sergueï Oudaltsov, 37 ans, a commencé vendredi, au premier jour de sa détention, une grève de la faim, pour protester contre sa condamnation. Il a depuis été transféré dans une cellule d’isolement.

Russie: Sergueï Oudaltsov condamné et en grève de la faim

Alors que la répression frappe les antifascistes en Ukraine, les services de sécurité russes (FSB) ont mené une série d’arrestations contre les milieux antifascistes en Crimée. Parmi les militants arrêtés, Alexandre Kolchenko, alias “Toundra”, un étudiant actif sur la scène antifasciste et environnementale. Les services “antiterroristes” du FSB l’accuse d’avoir participé à l’incendie de deux locaux du parti “Russie Unie” en Crimée. Il a été transféré à la prison moscovite de Lefortovo.

Russie: Arrestation d’antifascistes