Un procès politique ne perd rien de son caractère politique en se poursuivant d’instance en instance. C’est la raison pour laquelle nous nous attendions à ce que le tribunal fédéral de Lausanne statue sur la même ligne que l’instance précédente:

– 1. Des enquêtes illégales du parquet
– 2. Ce qui constitue de la pyrotechnie légale pour la bourgeoisie lors de la fête “Sechseläuten”, devient de l’explosif quand c’est utilisé dans de prétendues actions symboliques de la gauche révolutionnaire…
– 3. Un soupçon initial n’est pas nécessaire pour déclencher des enquêtes. Non, l’objectif de stopper une communiste militante rend légitime les méthodes de recherche dans les archives et les vieux dossiers afin d’élaborer des accusations.

Au tribunal fédéral, nous voulions montrer:

– 1. Le caractère politique des enquêtes illégales du parquet
– 2. Accentuer les contradictions internes de la justice de classes

Le tribunal de Lausanne a confirmé que les actions du parquet étaient illégales et a également confirmé l’arrêt contenant la déclaration selon laquelle le parquet aurait aussi bien pu obtenir les mêmes informations légalement. De manière semblable, ils n’ont pas abordé beaucoup d’autres contradictions. Peut-être que cela est-il préférable dans la mesure où, sinon, les éclatantes contradictions se seraient développées en pomme de discorde.

Nous avons conscience que ce procès n’est ni le premier ni le dernier procès politique se déroulant de cette manière. La campagne politique “Spiess umdrehen – Kapitalismus den Prozess machen” (“Retourner l’épieu – faire le procès au capitalisme”) a bien été reçu et a été soutenu en Suisse comme a l’étranger. C’est cette interconnexion qui permet d’utiliser la solidarité croissante comme arme:

La lutte continue – dedans comme dehors!

Le tribunal fédéral a confirmé la condamnation d’Andrea “Andi” Stauffacher, membre de l’organisation Revolutionärer Aufbau, du Secours Rouge de Suisse, et du secrétariat du Secours Rouge International. Andi avait été condamnée en novembre 2011 à dix-sept mois de prison ferme par le tribunal pénal de Bellinzona pour “dommages à la propriété et d’emploi d’explosifs avec dessein délictueux”. Il s’agissait d’usage de feux d’artifice pour des attaques ayant causé des dégats au consulat espagnol à Zurich (action faite en solidarité avec une grève de la faim des prisonniers révolutionnaires en Espagne) et contre un immeuble abritant des locaux de police.

Une trace partielle d’ADN retrouvée sur les lieux correspondrait à son profil ADN tel qu’il avait été établi en 2002, mais selon la loi, ce dernier profil n’aurait pas dû être conservé si longtemps. Le tribunal fédéral a donné raison aux avocats sur ce point: la preuve était illégale. Mais le tribunal déclare que si la police avait procédé légalement (en faisant un nouveau relevé ADN) le résultat aurait été le même… Le tribunal a confirmé également le verdict rendu par les juges de Bellinzona contre une autre activiste, reconnue coupable d’avoir mis le feu au véhicule d’un policier.

Suisse: Andi ira en prison

En avril 2012, une délégation solidaire du SRI a rencontré, entre deux audiences de leur procès, les inculpéEs de Lutte révolutionnaire. À cette occasion, une interview vidéo de 50 minutes a été réalisée, au cours de laquelle Pola Roupas et Nikos Maziotis, deux des sept anarchistes inculpés (et aujourd’hui à nouveau dans la clandestinité) abordent l’histoire de leur organisation Lutte révolutionnaire, la situation et les perspectives du mouvement révolutionnaire en Grèce.

Ce document exceptionnel vidéo sera projetée ce vendredi 28 septembre à 19h00, dans le cadre des Rendez-vous de la Maison Norman Bethune, 1918 rue Frontenac à
Montréal (métro Frontenac). Entrée libre

Canada: Projection ce soir de l’interview de “Lutte révolutionnaire”

Le procès des membres présumés de l’organisation “Lutte Révolutionnaire” se poursuit à Athènes malgré la cavale de deux des principaux accusés, Pola Roupa et Nikos Maziotis. L’audience de jeudi sera l’occasion d’une mobilisation solidaire. Un meeting est prévue à Athènes où doivent arriver les délégations du Secours Rouge International.

Grèce: Solidarité avec les inculpés de “Lutte Révolutionnaire”

Le 28 avril, une délégation solidaire du Secours Rouge International a rencontré, entre deux audiences, les inculpés de ‘Lutte Révolutionnaire’. A cette occasion, une interview vidéo de 50 minutes a été réalisée, au cours de laquelle Pola Roupas et Nikos Maziotis abordent l’histoire de l’organisation ‘Lutte Révolutionnaire’, la situation et les perspectives du mouvement révolutionnaire en Grèce.

La vidéo faite à partir de cette interview sera projetée le mardi 29 mai à 20h à la salle ‘Arembert’ du Pianofabriek, rue du Fort (Métro – Parvis de Saint-Gilles). Ouverture des portes à 18h30: discussions, infothèque,…

Consultez notre page spéciale consacrée à l’organisation ‘Lutte Révolutionnaire’

Affiche projection ‘Lutte Révolutionnaire’

Affiche projection 'Lutte Révolutionnaire'

L’avocat d’Andrea ‘Andi” Stauffacher, militante de Revolutionarer Aufbau et du Secours Rouge International, a déposé un recours auprès du Tribunal fédéral contre la condamnation (prononcée en novembre dernier) à 17 mois de détention ferme pour emploi d’explosifs avec dessein délictueux et dommages à la propriété. Andi avait été déclarée coupable d’avoir endommagé le consulat espagnol (action revendiquée par le groupe “Perspective révolutionnaire” en solidarité avec une grève de la faim des prisonniers politiques) et un bâtiment de la police zurichoise avec des feux d’artifices en 2002 et 2006.

Suisse: Andrea “Andi” Stauffacher en appel

Une Conférence du Secours Rouge international s’est tenue à Zurich. Différentes structures anti-répression de Suisse, d’Espagne, d’Allemagne, de Belgique, de Turquie et d’Italie ont convenu de campagne d’actions communes et de procédures pour améliorer la qualité et intensifier du travail de solidarité internationale. Ces conférences, qui se déroulent maintenant au rythme de deux par ans, se tiennent depuis une dizaine d’années.

Lors de sa venue pour la manifestation en soutien avec les quatre inculpés du Secours Rouge, l’Aufbau Suisse a pris la parole et a réaffirmé son soutien à la lutte menée pour que le non-lieu soit prononcé dans l’affaire.

Déclaration de l’Aufbau Suisse – format pdf

Environ 200 personnes ont manifesté leur soutien avec les quatre inculpés du Secours Rouge en manifestant, sous une pluie incessante, du Parvis Saint-Gilles au Palais de Justice hier soir. Des délégations étaient venues de France, d’Italie et de Suisse. La manifestation s’est cloturée par des prises de parole et un feu d’artifice.

Manifestation solidaire des 4 du SR à Bruxelles

L’article du Soir

L’article de La Libre

L’article du Knack

Devant le consulat belge à Istanbul en solidarité avec les 4 du Secours rouge.

Rassemblement solidaire (Ankara)

A Zürich, pendant les mobilisations anti-WEF

Banderole solidaire (Zurich)

Rassemblement solidaire (Ankara)
Banderole solidaire (Zurich)