Notre amie et camarade Alexandra Kiss s’est donnée la mort le 2 juin. Alex était membre de longue date du Netzwerk Freiheit für alle politischen Gefangenen, la structure allemande du Secours Rouge International, elle collaborait aussi au journal Gefangenen Info et militait dans l’organisation politique Zusammen Kämpfen. Alex était une des accusés dans la procédure contre les Cellules d’Action Révolutionnaire (RAZ). Nos pensées à elle, à ses camarades et à ses proches.


Allemagne: Une camarade est morte
Allemagne: Une camarade est morte

La revue Gefangenen Info (« Info des Prisonniers ») est née sous le titre Angehörigen Info (« Info des Proches », c’est-à-dire des proches des prisonniers, les familles et amis des prisonniers de la RAF). La revue a été fondée en 1989 en soutien à la grève de la faim des prisonniers de la RAF. Elle est aujourd’hui publiée par le Netzwerk Freiheit für alle politischen Gefangenen et joue en rôle central, dans l’aire germanophone, dans le processus de construction d’un Secours rouge international. Ce sont 383 numéros qui ont été publiés en 25 ans, malgré plusieurs attaques et procès de la part des autorités allemandes.

Allemagne: Gefangenen Info a 25 ans!

Samedi 22 était l’occasion d’une initiative radicale unitaire de soutien aux prisonniers révolutionnaires et de résistance à la répression en Allemagne. A Berlin, plusieurs initiatives (meeting, manifestation, concert) ont eu lieu, auxquelles ont participé des camarades allemands, suisses et italiens de notre Secours Rouge International.
Une manifestation le samedi après-midi a réuni dans le quartier de Moabit 1.300 manifestants encadrés par 1.800 policiers. Il y a eu des incidents devant le tribunal de Berlin lors que la police est brutalement intervenue, blessant plusieurs personnes dont une gravement. En soirée, tout le quartier de Kreuzberg était quadrillé par un dispositif policier énorme avec blindés et autopompes. Plusieurs petits groupes de manifestants ont pu néanmoins garder l’initiative. Il y a finalement eu 48 arrestations dont au moins trois judiciaires.

Andi, la secrétaire de la Commission pour un Secours Rouge International et membre du Revolutionärer Aufbau Schweiz purge actuellement sa peine à la prison de Winterthur. Mais entre le 24 décembre et le 3 janvier, les autorités ont décidé de la transférer vers la prison de Zurich. Justification: la prison de Winterthur sera fermée durant cette période. Or, celle-ci sera uniquement fermée du 24 au 26 décembre et du 31 décembre au 2 février, périodes durant lesquelles les autres prisonniers recevront un ‘congé exceptionnel’. Andi, elle, devra rester dix jours à la prison de Zurich, où le régime de détention est extrêmement plus strict. S’agissant d’un centre de détention provisoire destiné au personnes en attente d’être jugées, les contacts entre prisonniers sont extrêmement limités, la communication avec l’extérieur quasi impossible et seule une heure de promenade est autorisée. Cette mesure visant Andi est une nouvelle manoeuvre de provocation à l’égard de notre camarade après les menaces de transfert durant sa grève de la faim en solidarité avec Georges Abdallah et le refus d’une sortie préalablement accordée. Cette attitude harcelante de la part des autorités est analogue à celle subie par le prisonnier anarcho-vert Marco Camenish détenu en Suisse depuis 2002. Entre le 24 décembre et le 3 janvier, pour écrire à Andi:

– Andrea Stauffacher
– Gefängnis Zurich
– Postfach 1266
– 8026 Zurich

Andrea « Andi » Stauffacher, secrétaire du Secours Rouge International, incarcérée pour des actions radicales de solidarité avec les prisonniers révolutionnaires, avait été transférée et placée à l’isolement en raison de sa participation à la grève de la faim de solidarité des prisonniers révolutionnaires avec Georges Abdallah. Les autorités pénitentiaires du canton de Zurich avaient exigé, sous peine de sanction, non seulement qu’elle ne participe pas à cette grève, mais qu’elle produise un document se dissociant de cette initiative. Andi a non seulement refusé, mais elle a mené un jour de grève de la faim supplémentaire pour protester contre cette mise à l’isolement. Andi a maintenant réintégré « sa » cellule de la prison de Winterthur.

Ce n’est pas qu’en Suisse que les autorités pénitentiaires ont essayer de bloquer cette grève de la faim de solidarité. La prisonnière des Brigades Rouge/PCC Nadia Lioce, condamnée à la perpétuité, a reçu les documents l’invitant à participer à cette initiative des semaines après leur date d’envoi et… le lendemain du jour où grève prenait fin. Elle a rédigé un document dans lequel elle approuve pleinement cette initiative solidaire dans les prisons.

Les informations et les photos de nouvelles initiatives menées les 5 et 6 juillet pour Georges Ibrahim Abdallah à l’appel du SRI nous parviennent. Les militants du Secours rouge de Suisse (Rote Hilfe/Revolutionarer Aufbau) ont été accrocher des banderoles sur le consulat de France à Zurich et sur le siège de la BNP-Paribas de Bâle. Des affiches ont aussi été collées à Winterthur.
Une banderole a été accrochée au fronton de l’usine Fraisnor, près d’Arras. Cette usine en grève est occupée par ses ouvriers depuis mai. A Toulouse, une grande peinture murale a été réalisée.

BNP Paribas, Bale, Georges Ibrahim Abdallah


consulat France Zurich Georges ibrahim Abdallah


Fraisnor Georges Abdallah


peinture murale toulouse georges ibrahim abdallah

Fraisnor Georges Abdallah
peinture murale toulouse georges ibrahim abdallah
BNP Paribas, Bale, Georges Ibrahim Abdallah
consulat France Zurich Georges ibrahim Abdallah

Nous continuons à recevoir des informations et des photos des activités pour Georges Abdallah à l’occasion des Journées internationales d’action auxquelles avait appelé le SRI.

A Paris, un rassemblement du Secours rouge arabe et du comité anti-impérialiste a eu lieu devant la permanence du Parti socialiste pour les 1er et 2e arrondissements. Des affiches ont été collées sur la façade de la permanence. En Allemagne, à Hambourg, une manifestation a eu lieu dans le quartier d’Altona, suivie par un meeting d’information.

Collage Georges Ibrahim Abdallah siège PS Paris


Rassemblement Georges Abdallah Hambourg


Banderoles Georges Ibrahim Abdallah Zurich

Collage Georges Ibrahim Abdallah siège PS Paris
Rassemblement Georges Abdallah Hambourg
Banderoles Georges Ibrahim Abdallah Zurich

Depuis, dimanche Andrea « Andi » Stauffacher (membre de la Révolutionarer Aufbau et du Secrétariat du Secours rouge international) et Marco Camenisch (prisonnier vert-anarchiste de longue durée) sont en grève de la faim. Cette grève est leur contribution aux journées internationales d’action pour Georges Ibrahim Abdallah.

Mercredi matin, le service compétent de l’Office cantonal de correction a posé à Andi un ultimatum: soit elle cesse la grève de la faim dans les 24 heures, soit elle est transférée dans une prison de haute sécurité. Cet ultimatum est une réponse à l’initiative collective des prisonniers politiques pour participer à la campagne pour Georges. C’est le même département qui maintient Marco en prison alors qu’il est libérable depuis longtemps, parce qu’il maintient son identité anarchiste, il ne doit pas sortir. Andi a refusé de céder à l’ultimatum, et elle a été transférée.

Voir la déclaration de grève de la faim de Marco et Andi

Les activité de solidarité avec Georges ont commencées. Le comité tunisien de soutien à Georges a efftué plusieurs collages d’affiche jeudi 3.

affiche Georges Abdallah Tunis

affiche Georges Abdallah Tunis

Nous venons de mettre en ligne la page spéciale consacrée aux journées internationales de solidarité avec Georges Ibrahim Abdallah.

Page spéciale

Vous y trouverez tous les communiqués officiels, les textes de solidarité ainsi que les appels aux mobilisations dans les divers pays. Enfin, nous vous proposerons les compte-rendus de ces rassemblements au fur et à mesure.

Pour en savoir plus sur Georges Ibrahim Abdallah, consultez notre page qui lui est consacrée.

Georges Ibrahim Abdallah Stuttgart

Georges Ibrahim Abdallah Stuttgart