Trois guérilleros présumés de la NPA ont été tués et un autre capturé après une fusillade avec la police dans le Samar du Nord aujourd’hui jeudi. Une cinquantaine guérilleros maoïstes, dont plusieurs femmes, arrivés en ville dans un camion ont attaqué le commissariat de police municipal de Victoria, aux environs de 3h44. Les tirs ont duré jusqu’à 6h40 entre assaillants et policiers qui, retranchés sur la terrasse bétonnée surplombant commissariat, ont eu l’avantage de la position. Deux sous-officiers de la police ont été blessés.

Policiers armés retranchés sur le toit du commissariat de Victoria

Policiers armés retranchés sur le toit du commissariat de Victoria

Un cadre présumé de la NPA a été tué vers 4 heures du matin, ce dimanche à Sitio Burak, alors que les troupes gouvernementales envahissaient une base de la guérilla, à la suite d’un combat dans l’arrière-pays d’Iloilo. C’est le quatrième accrochage en peu de temps entre une unité du front sud, Komiteng Rehiyon-Panay de Joven Ceralvo, et lmes détachement du 61 bataillon d’infanterie. Les militaires ont récupéré des documents subversifs, un fusil M16 et des munitions, des explosifs et des drapeaux de la NPA et du NDF.

Au cours de l’accrochage du 17 mars, les soldats du gouvernement ont capturé trois rebelles de la NPA identifiés comme étant Ramon «Toto» Elamparo, 48 ans; Roberto “Nono” Elbao, 50 ans; et Ruperto “Bebot” Elamparo, 50 ans.

Drapeaux et munitions récupérés par l'armée ce dimanche

Drapeaux et munitions récupérés par l’armée ce dimanche

Au moins 50 personnes ont été blessées jeudi après des affrontements entre la police et les employés de Chaity Composite Limited dans la région de Narayanganj. Sur la base d’une rumeur selon laquelle une travailleuse du textile aurait été tuée, les travailleurs ont quitté les postes de travail et sont descendus dans la rue (en fait, la travailleuse avait été conduite à l’hôpital). L’autoroute Dhaka-Chittagong a été bloquée par la manifestation des travailleurs pendant trois heures, causant 20 km de queue. Les travailleurs ont vandalisé un certain nombre de véhicules pendant la manifestation.

Une équipe du poste de police de Sonargaon et de la police industrielle de Kanchpur est arrivée sur les lieux et a tenté de maîtriser la situation provoquant des affrontements massifs. Environ 50 personnes ont été blessées. Les autorités de l’usine ont annoncé un congé de deux jours pour mettre la situation sous contrôle.

La manifestation des travailleurs de  Narayanganj

La manifestation des travailleurs de Narayanganj

La NPA a revendiqué hier lundi l’exécution d’un paramilitaire dans la ville de Guihulngan, dans la province du Negros Oriental. Cerrito Malig-on, 44 ans, de Barangay Trinidad, était membre de la Civilian Armed Forces Geographical Unit, une formation auxiliaire de l’armée philippines employées pour des missions de contre-guérilla. Cerrito Malig-on était un auxiliaire du12e bataillon d’infanterie.

Combattants de la NPA

Combattants de la NPA

Quatre soldats ont été blessés lors d’une fusillade avec des guérilleros de la NPA à Infanta (province de Quezon) le 7 mars. L’affrontement avait eu lieu alors que des policiers et des militaires de la 2e Division d’infanterie menaient des opérations à Sitio Salok, Barangay Magsaysay vers 8 h 07. La fusillade a duré environ 30 minutes. Dans le Negros Oriental, un membre présumé de la NPA est mort alors que son camarade a été blessé lors d’une fusillade avec un policier qu’ils avaient essayé de désarmer sur un marché de Barangay Bantolinao, à Manjuyod.

Guérilleros de la NPA

Guérilleros de la NPA

Vendredi 1er mars, le président du syndicat de l’hôtel Tharabar Gate ainsi que 5 responsables du syndicat ont été condamnés à un mois de prison pour avoir mener une manifestation organisée le 13 décembre (voir notre article). Ils ont été arrêtés à la fin de l’audience et emprisonnés.

Dés 2015, date de la création du syndicat de l’hôtel Tharabar Gate, les membres ont dû faire face à un management agressive. Une première tentative de licenciement de Ko Nay Myo Win, président du syndicat fût empêché grâce à une action collective. Depuis, les syndicats des autres hôtels de la région se sont regroupés pour former un syndicat unique. En août dernier, la direction a de nouveau licencié le président du syndicat, ainsi que 11 autres travailleurs, dont deux membres du conseil exécutif et 7 membres actifs du syndicat. Ces licenciements ont menée à des actions des travailleurs syndiqués, des familles et de soutiens.

La police arrête des manifestants de l'hôtel Tharabar Gate (archive)

La police arrête des manifestants de l’hôtel Tharabar Gate (archive)

Les forces gouvernementales se sont emparées d’un hôpital de la NPA installé dans une grotte située dans les montagnes de Buenavista (province d’Agusan del Sur). L’hôpital, évacué par les guérilleros à l’approche des militaires, pouvait accueillir 15 personnes à la fois et les militaires y ont saisi des médicaments et du matériel chirurgical, mais aussi des armes et des documents politiques.

25 membres présumés de la guérilla qui opéraient à Salvador, Benedicto, Calatrava, Toboso, Escalante et Toboso (Negros occidental), se sont rendus hier. L’armée a notamment récupéré à cette occasion huit fusils d’assaut, 12 pistolets, et deux Uzis. Dans le Mindoro oriental, un chef du peloton de la NPA, Rustom Simbulan, a été tué par la police à Barangay Wagyan, dans la région de Mansalay. Il aurait été impliqué dans un grand raid qu’une cinquantaine de guérilleros maoïstes avaient mené jeudi sur le site de la centrale hydroélectrique à Naujan (des dizaines de véhicules incendiés, des vigiles neutralisés et leurs armes confisquées, etc.)

Les installations de Naujan incendiés par la guérilla

Un membre de la guérilla maoïste a été tué lundi lors d’une fusillade avec les troupes gouvernementales dans le Misamis Occidental. L’affrontement a eu lieu à Barangay San Pedro, dans les environs d’Alora. C’est un détachement du 10e bataillon d’infanterie qui a accroché les guérilleros. La fusillade aurait duré 30 minutes. En fouillant les lieux de la fusillade, les soldats ont récupéré un fusil AK 47, trois chargeurs et des documents. Des troupes supplémentaires ont été déployées pour poursuivre les guérilleros qui ont pu retraiter.

Combattants de la NPA

Combattants de la NPA

Rawal Asad est un étudiant de premier cycle et un activiste marxiste qui s’était joint, le 5 février, à une manifestation organisée dans la ville de Multan par le Mouvement Pachtoun Tahafuz. Cette manifestation dénonçait l’assassinat du dirigeant du Mouvement, Arman Luni, un professeur d’université qui avait été torturé à mort quelques jours auparavant par un officier supérieur de la police. L’affaire de ce meurtre n’a toujours pas été traitée par la justice, mais les manifestants, y compris Rawal Asad, sont accusés de “sédition”.

Rawal est impliqué dans les luttes étudiantes et dans le mouvement syndical. Il a récemment participé activement aux manifestations contre la privatisation des hôpitaux publics et a pris part aux luttes des travailleurs pour des salaires impayés. Rawal Asad a été arrêté dans la nuit du 11 février avec son frère Anas. Il a été présenté au tribunal le 13 février. Un grand nombre d’étudiants, d’avocats et de journalistes étaient présents devant le tribunal pour contester les accusations de la police. Son procès doit avoir lieu ce 15 février

Rawal Asad

Rawal Asad

Un détachement de la 202e brigade de l’armée gouvernementale a attaqué un camp de la guérilla aujourd’hui jeudi, aux environs de 9h30, dans le hameau de Pinamintian, dans la province de Laguna. Un guérillero a été tué dans l’attaque mais les autres ont pu s’échapper. Les militaires ont récupérés trois sacs de détonateurs et de munitions, deux magazines M16, des téléphones portables, des tentes, une radio, le drapeau de la NPA, des médicaments etc. Les opérations de poursuite se poursuivaient dans les directions où les guérilleros se sont échappés, et des points de contrôle routiers ont été établis dans les environs de Luisiana et de Lucban.

Un militaire exhibant ses trophées

Un militaire exhibant ses trophées