Les initiatives se mutliplient dans le monde arabe pour Georges Abdallah. Parmis elles: un hélicoptère télécommandé s’en est pris à l’ambassade France à Beyrouth et le consulat de France à Gaza a été la cible d’un attaque au cocktail Molotov.


21 membres du congrès (démocrates et républicains) des États-Unis où ils représentent les états de Virginie, New-York, Floride, Californie, Rhode-Island, New-Jersey, Oklahoma, Arizona, Texas, Massachussets, illinois ont écrit une lettre à l’ambassadeur de France dans laquelle ils prient “instamment” les autorités françaises de ne pas libérer Georges Abdallah: “Abdullah must remain locked-up for the rest of his life.”

Initiatives pour Georges Abdallah et nouvelles pressions américaines

Le 21 novembre, le tribunal d’application des peines (TAP) de Paris avait émis un avis positif de principe sur sa demande de libération de georges Ibrahim Abdallah avec ajournement de la décision au 14 janvier, en l’attente d’un arrêté d’expulsion. Finalement, la décision de libération avait été reportée à ce 28 janvier, du fait que le ministère de l’intérieur n’avait pas signé l’arrêté d’expulsion, préalable nécessaire à la sortie de prison de Georges Ibrahim Abdallah. Ce vendredi, l’audience de ce lundi 28 a été reportée en raison d’un nouvel appel du parquet. Ce dernier conteste l’ajournement du 14 janvier dernier. En attendant que cet appel soit examiné dans un délai légal de deux mois, le tribunal d’application des peines ne pourra donc pas trancher lundi comme prévu.

France: Report de l’audience pour la libération de Georges Abdallah

La mobilisation se poursuit pour Georges Ibrahim Abdallah se poursuit en attendant la le rassemblement de Lille dimanche 27 janvier et l’audience lundi 28. Pour rappel, notre Secours rouge organise un co-voiturage pour la manifestation de Lille. Si vous souhaitez une place dans un véhicule ou si vous voulez venir avec votre voiture, merci de nous envoyer un mail.

Banderole pour Georges Ibrahim Abdallah

Banderole pour Georges Ibrahim Abdallah
Belgique/France: Mobilisation pour Georges Ibrahim Abdallah

Alors que la justice française, suite au refus du ministère de l’Intérieur de signer l’arrêté d’expulsion de Georges Ibrahim Abdallah nécessaire à sa libération, se prononcera sur sa libération le 28 janvier prochain, de multiples initiatives de solidarité sont organisées dans les jours qui viennent:

Paris: Samedi 19 janvier à 15 heures. Place des Saussaies, Paris 8e (non loin du ministère de l’intérieur) Rendez-vous métro Saint-Augustin (L9 / L14)

Tarbes: Samedi 19 janvier à 16h00 devant le Palais de justice

Rennes: Lundi 21 janvier à 18h30. Rendez-vous devant le consulat des USA au 30, quai Dugay Trouin

Bruay-la-Buissière (Nord-Pas-de-Calais): Rassemblement avec déploiement de banderole devant le commissariat le mercredi 23 janvier à 10h.

Lyon: Vendredi 25 janvier à 18h30 à la Place du Pont (Place Gabriel Péri – métro Guillotière)

Lille: Dimanche 27 janvier à 10h30. Rendez-vous au métro Wazemmes Lille

Environ 250 manifestants ont manifesté et bloqué la route devant les locaux de l’ambassade de France, rue de Damas, à Beyrouth, lundi après-midi, pour protester contre le report au 28 janvier de la décision d’accorder ou non une libération conditionnelle à Georges Ibrahim Abdallah en raison du blocage du Ministère de l’intérieur. La manifestation a lieu au milieu d’un déploiement massif des Forces de sécurité intérieure (FSI). Des accrochages ont été signalés entre les forces de l’ordre et les manifestants quand ces derniers ont tenté d’écrire le nom de Georges Ibrahim Abdallah (GIA) sur le mur de l’ambassade et ont lancé des œufs en direction de la représentation diplomatique.

Les manifestants brandissaient des affiches et des photos de l’activiste libanais incarcéré depuis 29 ans en France. En début de soirée, ils ont installé une tente pour poursuivre un sit-in devant la représentation française jusqu’au 28 janvier. Ils ont également inscrit sur un mur proche de l’ambassade : “France = pute américaine” en français et en arabe, reprenant les termes de l’avocat Jacques Vergès, qui a dénoncé la “mainmise des Etats-Unis” derrière le maintien en détention de son client.

L’intervention de Jacques Vergès à France24

Liban: Incidents de l’ambassade de France

En novembre dernier, le tribunal d’application des peines de Paris a décidé de libérer le prisonnier libanais incarcérés depuis plus de 28 ans. Le parquet avait immédiatement fait appel, et c’est ce jeudi 10 janvier qu’un tribunal décidera finalement de l’éventuelle libération de Georges Ibrahim Abdallah. Cela fait plus de dix ans que le Secours Rouge fait campagne pour la libération de ce communiste dont les convictions politiques et l’engagement solidaire aux côtés des peuples en lutte sont intacts.

Rassemblement ce mardi 8 janvier, de 17h à 18h devant la résidence de l’ambassadeur de France, 41 bd du Régent, métro Art-Loi.

Ce mardi 8 janvier à 20h, le collectif Coup pour Coup organise une conférence de présentation de l’ouvrage ‘Georges Ibrahim Abdallah’ consacré au prisonnier libanais. Celle-ci se déroulera au bar/librairie 1675 situé 44, rue Legraverend à Rennes/Roazhon.

Conférence pour Georges Abdallah

Conférence pour Georges Abdallah

La décision du tribunal d’application des peines de Paris a décidé de libérer
Georges Abdallah. C’est la première décision positive depuis 2003, qui ne fera pas oublier les 28 ans de détention en France de notre camarade qui a gardé intactes ses convictions politiques et son engagement solidaire aux côtés des peuples en lutte, et tout particulièrement aux côtés du peuple palestinien. Le parquet a immédiatement fait appel de cette décision de libération. Georges reste donc en prison en attendant une nouvelle décision.

La mobilisation en France ne faiblit pas: le 19 novembre, une trentaine de personnes s’est rassemblée près de l’ambassade du Liban (photo) aux cris de : “Libérez Georges Abdallah !”, “28 ans de prison, 28 ans de résistance !”, “Justice française, à la botte des sionistes et des États-Unis !”, à l’occasion de la visite en France du premier ministre du Liban, pour que celui-ci réclame son compatriote au autorités française. La veille une initiative avait eu lieu à Lille, et l’avant-veille à Toulouse. Hier, c’était à Bordeaux, qu’en parallèle avec la manifestation Gaza, un rassemblement s’est tenu devant le grand théâtre de Bordeaux, en soutien à Georges Abdallah.

France: Un pas vers la libération de Georges Abdallah?

Le 19 novembre, le premier ministre libanais sera à Paris pour rencontrer les autorités françaises. Lors de sa précédente visite, il avait évoqué la situation du prisonnier Georges Ibrahim Abdallah. Cette fois, sa visite a lieu deux jours avant que le tribunal d’application des peines ne se prononcer sur la libération du militant. L’occasion pour le Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah d’appeler au rassemblement, le lundi 19 novembre, à 18h30 sur la Place Victor-Hugo à proximité de l’ambassade du Liban. (métro L2 : Victor-Hugo)

Ce dimanche, le président français rendait visite à son homologue libanais à Beyrouth. L’occasion pour une centaine de personnes de se rassembler devant la résidence de l’ambassadeur de France pour exiger la libération du militant libanais Georges Ibrahim Abdallah. Déjà tôt le matin, des militants brandissaient le portrait du prisonnier sur la route de l’aéroport. C’est à la mi-novembre que sera rendue la décision quant à sa libération conditionnelle, alors qu’il est libérable depuis 1999 et qu’il s’agit de sa huitième demande de libération.

Manifestation à Beyrouth pour Georges Ibrahim Abdallah

Manifestation à Beyrouth pour Georges Ibrahim Abdallah