Deux jeunes Palestiniens membres des Brigades Abu Ali Mustafa (l’aile militaire du FPLP) ont été tués vendredi matin par les unités spéciales d’occupation israéliennes dans la vieille ville de Naplouse, en Cisjordanie occupée. Des unités militaires israéliennes ont pénétré de force dans la vieille ville et ont bouclé une maison au milieu des tirs nourris à balles réelles tout en exigeant que les deux jeunes militants, recherché pour avoir ouvert le feu sur un policier israélien au début du mois, se rendent. Les soldats israéliens ont ouvert le feu lourdement et directement sur les jeunes à la seconde où ils sont sortis et ont accepté de se rendre, leur tirant dessus mortellement. Il s’agit d’Hamza Maqbool, 32 ans, et Khairi Shaheen, 34 ans. Des affrontements ont éclaté suite au meurtre des deux jeunes, qui a entraîné la blessure de deux personnes avec des balles réelles dans le dos et le pied. Un troisième jeune a été frappé au visage avec une cartouche de gaz lacrymogène.

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags: ,

À la Mold Crown Court, le juge Rowlands a condamné trois militants de Palestine Action à une peine de 23 mois, et un autre à 27 mois, après que les quatre ont été reconnus coupables de « conspiration en vue de commettre des dommages criminels » contre une usine d’armement américaine basée au Pays de Galles, Teledyne Labtech. Lors de l’action qui s’est déroulée le 9 décembre 2022 (voir nos articles), deux des quatre personnes ont démantelé des équipements militaires à l’intérieur de l’usine, tandis que les autres occupaient le toit. Au total, il y aurait eu pour 1,2 million de livres sterling de dégâts, perturbant la production d’armes. La moitié de leur peine devrait être purgée en prison, et ils ont déjà purgé près de 7 mois, puisqu’ils ont été placés en détention provisoire depuis que l’action a eu lieu.

Le verdict est intervenu après que la majorité de leurs moyens de défense ont été rejetés par le juge, notamment le fait d’avoir empêché un crime plus grave et d’avoir agi par nécessité pour sauver des vies. Bien que le juge n’ait pas permis que les preuves des crimes de guerre commis par Israël soient entendues au tribunal, le directrice de Teledyne a été entendue et a admis que leurs produits étaient notamment utilisés pour des missiles. Teledyne fournit des drones armés à Israël depuis au moins 1973 et est le plus grand exportateur d’armes de Grande-Bretagne vers l’État d’apartheid d’Israël.

Les forces d’occupation israéliennes ont attaqué lundi la ville de Jénine et son camp, attaque qui se poursuit aujourd’hui mardi. Plus de 1 000 soldats israéliens, appuyés par des avions de combat, ont tué neuf Palestiniens et blessé 100 autres (20 sont dans un état critique), et ont détruit de nombreuses habitations ainsi que des infrastructures, coupant l’électricité et l’eau du camp. Les militaires ont progressé avec des bulldozers blindés (photo), ils ont forcé des centaines de citoyens du camp à quitter leurs maisons sous la menace des armes. Des missiles ont été tirés sur des maisons jugées susceptibles d’accueillir des résistants.

Une vague de manifestations de solidarité avec Jénine a balayé la Cisjordanie. Un Palestinien a été blessé ce mardi à l’aube par les forces d’occupation, lors d’affrontements qui ont éclaté à l’entrée sud de la ville de Jéricho. Le jeune homme a été blessé par des balles de guerre et a été transporté à l’hôpital. Des affrontements ont également éclaté hier soir à l’entrée nord de la ville d’Al-Bireh. Lundi, les forces d’occupation ont réprimé des marches de soutien avec Jénine à Al-Bireh, dans les villages de Nabi Saleh et d’Aboud, au nord de Ramallah, dans les bourgades d’Al-Khader et de de Husan, proches de Bethléem. Des dizaines Palestiniens ont été asphyxiés après que les forces d’occupation israéliennes ont réprimé, une marche pacifique au nord de la ville de Bethléem. D’autres affrontements ont éclaté dans le camp de réfugiés d’Al-Jalazoun, dans les bourgades de Dura, Halhoul et le camp de réfugiés de Al-Fawwar, les soldats israéliens ont tiré des balles et des bombes du gaz lacrymogène.

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags:

Des affrontements ont eu lieu hier jeudi entre les Palestiniens et les forces d’occupation israéliennes dans le village de Tura, situé à l’ouest de Jénine. Les forces d’occupation israéliennes ont pénétré dans le village près du mur d’apartheid qui se trouve sur ses terres, blessant plusieurs Palestiniens suite à des asphyxies causées par une saturation de gaz lacrymogène. Le village est confronté à des incursions fréquentes, marquées par la présence de postes de contrôle et des actes de provocation à l’encontre des Palestiniens.

 

Vendredi, les soldats israéliens ont attaqué la manifestation hebdomadaire contre les colonies illégales à  Beita, au sud de la ville de Naplouse, et à Beit Dajan, à l’est de Naplouse. Les villageois défilaient à Beita et Beit Dajan et se sont dirigés vers la montagne Sbeih avant que les soldats ne les attaquent avec des balles réelles, des balles en acier recouvertes de caoutchouc et des bombes à gaz. Plusieurs Palestiniens été blessés. Ces évenements sont survenus peu après que des dizaines de colons, dirigés par le ministre de la sécurité nationale, Itamar Bin-Gvir,membre de l’extrême droite, aient envahi la montagne encadrés un lourd déploiement militaire.

Les soldats ont également attaqué la procession hebdomadaire contre les activités colonialistes à Beit Dajan, à l’est de Naplouse, et ont tiré de nombreuses balles en acier recouvertes de caoutchouc et des bombes à gaz, faisant souffrir de nombreuses personnes des effets de l’inhalation de gaz lacrymogène. Ils ont également envahi le village de Douma, au sud de Naplouse, et ont enlevé un enfant, Osama Bilal Salawda, dans une station de lavage de voitures du village et l’ont emmené vers une destination inconnue.

Après le raid meurtrier des forces d’occupation menée à Jénine hier (voir notre article), des affrontements ont éclaté la nuit de lundi à mardi, dans le village de Houssane près de Beth Lehem. Les soldats israéliens ont été la cible de jets de pierre et de cocktails Molotov. Les militaires ont tiré à belles réelles, tuant d’une balle dans la tête un des manifestants, Zakaria Mohammad al-Za’oul, agé de 20 ans (photo). A Jénine, les organisations de la résistance ont tenu à faire une démonstration de force et d’unité. Elles ont organisé un rassemblement entre les branches armées du Fatah, du Jihad islamique, du Hamas et du Front Populaire de Libération de la Palestine, dans le but d’affirmer leur unité ainsi que leur détermination à poursuivre la lutte armée.

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags:

Les forces d’occupation israélienne ont lancé hier lundi, à quatre heures du matin, un raid dans le camp de réfugiés de Jénine pour arrêter des membres de la résistance. Ils ont été confrontés à une fois à la résistance populaire (caillassage par des manifestants) et à une résistance armée. Un véhicule militaire avait été endommagé par l’un des nombreux engins explosifs lancés en direction de ses soldats et un groupe de militaire s’est retrouvé en difficulté, ce qui a provoqué l’intervention d’un hélicoptère de combat. Celui-ci a tiré deux missiles afin d’aider à l’extraction de soldats encerclés. Trois Palestiniens, Ahmed Saqer, 15 ans, Khaled Assassa, 21 ans et Qassam Abou Saria, 29 ans, ont été tués lors du raid, et 31 personnes ont également été blessées, la plupart touchées par des balles réelles.

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags:

Un Palestinien a été tué et huit autres blessés mardi lors d’affrontements avec les soldats israéliens en Cisjordanie. Fares Hashash, 19 ans, est mort dans les affrontements après avoir été touché par des tirs de soldats israéliens dans le camp de réfugiés de Balata, près de la ville de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie. Les huit blessés palestiniens ont été transférés à l’hôpital de Naplouse pour un traitement médical urgent et deux d’entre eux sont dans un état grave. De violents affrontements avaient éclaté dans le camp de réfugiés après qu’une force de l’armée israélienne eut pris d’assaut le camp et perquisitionné plusieurs maisons à la recherche de résistants recherchés par les forces israéliennes. Les jeunes résidents du camp ont caillassé les forces d’occupation qui ont ouvert le feu contre eux.

Des affrontements ont éclaté après que les forces israéliennes aient effectué un raid dans la ville palestinienne de Ramallah, en Cisjordanie occupée, aujourd’hui jeudi, dans le cadre d’une opération visant à démolir la maison d’un résistant. Un important convoi militaire était arrivé dans le centre de Ramallah, siège du gouvernement palestinien, ce qui a conduit des centaines de Palestiniens à se rassembler dans la zone. Certains jeunes Palestiniens ont jeté des pierres sur les forces israéliennes, qui ont tiré des balles réelles, des grenades assourdissantes et des gaz lacrymogènes sur la foule. A moins six personnes ont été transférées à l’hôpital pour y être soignées, dont trois ont été blessées par balle.

Dans la nuit de vendredi à samedi, des soldats israéliens ont blessé des dizaines de Palestiniens dans le village de Faqqu’a, à l’est de Jénine, dans la partie nord de la Cisjordanie occupée. Plusieurs véhicules de l’armée ont envahi le village, entraînant des protestations avant que les soldats ne tirent des balles en acier recouvertes de caoutchouc et des bombes à gaz. Les forces d’occupation ont également envahi le village de Ta’nak, à l’ouest de Jénine, et Toura, au sud-ouest de la ville.