Trois Palestiniens ont été blessés ce lundi avec des balles en acier recouvertes de caoutchouc, et des dizaines d’autres étouffés par des gaz lacrymogènes lors d’affrontements qui ont éclaté dans la ville de Qarawat Bani Hassan à l’ouest de Salfit suite à une incursion militaire israélienne. Les forces israéliennes ont pris d’assaut la zone et ont tenté de s’emparer d’un véhicule de traitement des eaux usées, ce qui a provoqué des manifestations et des heurts.

Deux Palestiniens ont été blessés jeudi par les tirs  à belles réelles des forces d’occupation israéliennes, qui ont pris d’assaut le camp de réfugiés de Nour Shams, à l’est de Tulkarem, dans le nord de la Cisjordanie occupée. De violents affrontements avaient éclaté à l’aube entre des résistants et les forces d’occupation israéliennes suite à ce raid. Des combattants palestiniens ont ouvert le feu sur les forces d’occupation après leur incursion dans le camp de Nour Shams.  L’armée d’occupation a également dépêché des renforts militaires sur le lieu des affrontements. Les forces d’occupation ont arrêté Hazem Al-Qaraawi, fils du député au Conseil législatif, Fathi Al-Qaraawi, après avoir saccagé son domicile dans le camp de Nour Shams, et causé des dégâts matériels. Entre-temps, d’autres affrontements armés ont éclaté entre les combattants de la résistance et les forces d’occupation israéliennes lors de leur incursion dans la localité de Beita à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupée. Les forces d’occupation ont perquisitionné et endommagé les maisons des citoyens. Les combattants de la résistance ont pour leur part tiré une salve de balles sur les jeeps militaires israéliens près de Jabal Al-Arma. Plus tôt mercredi, un bus de colons a été visé par les tirs des combattants de la résistance près du poste de contrôle de Za’tara à Naplouse, après quoi les forces d’occupation ont fermé ce poste.

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags:

Cinq Palestiniens ont été blessés mardi, lors d’un raid de l’armée israélienne dans le camp de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie. Quatre blessés (par balles réelles) ont été transférés à l’hôpital gouvernemental de Jénine, tandis que le cinquième a été transporté à l’hôpital spécialisé Ibn Sina. Les affrontements ont éclaté alors que les forces d’occupation effectuaient un raid : des dizaines de véhicules militaires blindés ont pris d’assaut le camp de Jénine et plusieurs quartiers voisins pour y assiéger de nombreuses maisons.

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags:

Des dizaines de Palestiniens ont été blessés vendredi par des soldats israéliens lors d’affrontements dans plusieurs villes et villages de Cisjordanie. Trois personnes, dont un enfant, ont été blessées par des balles en métal enrobées de caoutchouc et 40 autres ont souffert de troubles respiratoires après avoir inhalé des gaz lacrymogènes tirés par les soldats pour disperser des Palestiniens qui leur lançaient des pierres. Des affrontements violents ont éclaté entre des manifestants opposés à la colonisation aux forces d’occupation dans les villages de Beit Dajan et Beïta, près de Naplouse, ainsi que dans le village de Kafr Kaddoum, situé à l’est de Qalqilya dans le nord de la Cisjordanie. A Beïta, les Palestiniens protestent contre une colonie juive voisine qui empiète sur les terres de leur village depuis mai 2021.  Beïta et Beit Dajan ont été le théâtre de manifestations hebdomadaires contre l’expansion des colonies juives dans ces deux villages, avec des affrontements entre manifestants palestiniens et soldats israéliens.

Muhammad Fayez Bilhan (15 ans), a succombé aux blessures qu’il a subies et à celles d’autres personnes, lors de l’incursion des forces d’occupation israéliennes dans le camp d’Aqabat Jaber, au sud de Jéricho. D’importantes forces de l’armée d’occupation ont pris d’assaut le camp et encerclé un certain nombre de maisons, ce qui a provoqué des affrontements, à la suite desquels l’enfant, Bilhan, a été blessé par balles réelles à la tête et à la poitrine. Deux autres jeunes hommes ont été blessés aux membres inférieurs, qui ont été emmenés à l’hôpital. Avec la mort du jeune Bilhan dans le camp d’Aqabat Jaber, le nombre des Palestiniens tués depuis le début de cette année s’est élevé à 96, dont 17 enfants.

Des affrontements ont éclaté mercredi soir entre des habitants de d’Umm al-Fahm et la police israélienne, dans le sillage des incidents qui ont eu lieu sur le site de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem et des tirs de roquettes depuis Gaza ces deux derniers jours. Des centaines de personnes ont participé à une marche de solidarité avec les manifestants de Jérusalem. Des manifestants ont alors jeté des pierres et s’en sont pris à une unité de policiers en civil qu’ils avaient démasqués. Un des policiers a tiré en l’air pour pouvoir prendre la fuite. Cinq mineurs, soupçonnés d’avoir jeté des pierres ont ensuite été arrêtés. D’autres incidents ont eu lieu dans d’autres localités dans la Palestine de 1948, en Cisjordanie, et aux frontières avec Gaza.

La police israélienne a fait irruption mardi soir dans la mosquée Al-Aqsa dans la vieille ville de Jérusalem et a affronté des dizaines de Palestiniens après que ces derniers s’y soient retranchés à la veille de la Pâque juive. Il y a eu des blessés lors des affrontements qui ont éclaté dans la mosquée et dans d’autres quartiers de la vieille ville Il y aurait eu 350 arrestations.

Les forces d’occupation israéliennes ont arrêté aujourd’hui au moins 16 Palestiniens lors de raids à leurs domiciles dans les territoires occupés. Huit personnes ont été arrêtées lors d’un raid du camp de réfugiés de Deheisheh (photo) à Bethléem ce matin au cours duquel trois autres personnes ont été blessées, dont une grièvement. Des soldats ont également arrêté une personne lors d’un raid dans la ville de Kufr Nimeh, près de Ramallah, au cours duquel trois autres ont été blessées par des tirs de l’armée israélienne. Deux autres ont été arrêtés dans le village voisin de Beit Liqya. Toujours près de Ramallah, des soldats ont arrêté un étudiant de l’Université de Birzeit à un poste de contrôle au nord de la ville.

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags:

Des affrontements ont éclaté le 31 mars dans la ville cisjordanienne de Huwara lors d’un défilé organisé la « Journée de la Terre » commémorant la mort de Palestiniens tués lors de rassemblements contre la confiscation des terres par Israël en 1976. Dix manifestants ont été blessés et plusieurs autres ont été arrêtés à la suite de ces affrontements avec les forces d’occupation.