Des dizaines de Palestiniens ont été blessés mardi, lors d’affrontements avec l’armée israélienne en Cisjordanie occupée, après un raid des forces d’occupation dans le camp d’Askar dans l’est de la ville de Naplouse. L’un des blessés a été touché par des balles réelles dans le pied, trois autres ont été touchés par des balles en caoutchouc et 185 personnes ont été asphyxiées après avoir inhalé de fortes doses de gaz lacrymogènes. Des affrontements de plusieurs heures avaient éclaté après la prise d’assaut du camp pour démolir la maison d’Abdel Fattah Kharousha, tué en mars par les forces israéliennes, après avoir tué deux colons israéliens en février. Le 26 février, deux colons israéliens ont été tués dans une fusillade dans la ville de Hawara, au sud de Naplouse. L’attaque a été précédée d’attaques perpétrées par des colons, qui avaient coûté la vie à un Palestinien. Des dizaines d’autres avaient été blessés et plusieurs maisons et de voitures ont été détruites et incendiées. Par ailleurs, les forces d’occupation ont arrêté 27 Palestiniens de diverses provinces de Cisjordanie, dont 12 du village de Kobar, au nord-ouest de Ramallah.

Les prisonniers palestiniens entrent à nouveau en lutte contre la détention administrative, un emprisonnement sans inculpation ni procès. Sur un total de près de 5 000 prisonniers politiques palestiniens, environ 1 132 sont détenus sans inculpation ni jugement en vertu d’ordonnances de détention administrative renouvelables indéfiniment, ce qui représente le plus grand nombre de détenus administratifs depuis 20 ans.

Cinq prisonniers ont entamé une grève de la faim pour mettre fin à leur détention administrative, tandis que des dizaines d’autres lancent des actions de protestation contre l’administration pénitentiaire. Kayed Fasfous – ancien gréviste de longue durée qui a déjà obtenu sa liberté grâce à une grève de la faim – est en grève de la faim depuis cinq jours, rejoignant ainsi Saif Qassem Hamdan, Osama Maher Khalil, Qusay Jamal Khader et Salah Rafaat Rabaya qui sont en grève de la faim depuis neuf jours.

Prisonniers palmestiniens

Les forces israéliennes ont abattu ce vendredi à l’aube un adolescent palestinien dans le camp de réfugiés de Nour Shams, à l’est de Tulkarem, dans le nord-ouest de la Cisjordanie occupée. L’armée israélienne a pris d’assaut le camp de réfugiés de Nour Shams, à l’est de Tulkarem, pour capturer des membres de la résistance, ce qui a déclenché des protestations parmi les jeunes Palestiniens. Les soldats ont tiré un barrage de balles réelles, de grenades lacrymogènes et de grenades sur les jeunes. Un soldat israélien a tiré dans la tête de Mahmoud Abu Sa’an, 18 ans, avec une balle réelle, apparemment à une courte distance. Le jeune homme blessé a été transporté à l’hôpital gouvernemental Martyr Thabet Thabet, où les médecins l’ont déclaré décédé peu après son arrivée. Sa’an venait de terminer ses études secondaires cette année.

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags:

Un jeune palestinien de 14 ans est mort lors de heurts impliquant l’armée israélienne lors d’une opération « antiterroriste » menée en Cisjordanie jeudi matin. L’adolescent, identifié comme Faris Abu Samra, a été grièvement blessé au cours d’affrontements dans la nuit de mercredi à jeudi dans la ville de Qalqilya. Il a ensuite été transporté d’urgence dans un hôpital de la ville, où il a été déclaré mort, a indiqué l’agence de presse Wafa.

Une marche de protestation a été organisée samedi, au départ du camp de réfugiés palestiniens de Jalazoun, au nord de Ramallah, après les funérailles du jeune Mohamed al-Bayed, tué par l’armée israélienne vendredi (voir notre article) lors d’une manifestation condamnant l’implantation de colons dans le village de « Umm Safa » au nord de Ramallah. Des affrontements ont opposé des jeunes Palestiniens à l’armée israélienne, à proximité de la colonie « Beit El » proche du camp de réfugiés de Jalazoun, au cours desquels l’armée a utilisé des balles métalliques recouvertes de caoutchouc, des gaz et des grenades assourdissantes, ce qui a provoqué des blessés et plusieurs cas d’asphyxie. Deux personnes ont été blessées au niveau de la tête par des balles métalliques recouvertes de caoutchouc. Elles ont été transférés à l’hôpital d’Istishari.

Des soldats israéliens ont abattu vendredi un adolescent palestinien en Cisjordanie occupée lors d’affrontements. Les manifestants et les forces de l’ordre s’affrontaient avec des pierres contre des lacrymogène dans le village de Umm Safa, près de la ville de Ramallah, lorsqu’un membre de la police aux frontières a tiré à balle de guerre et tué un manifestant de 17 ans. Muhammad al-Bayed, était résident du camp de réfugiés voisin de Jalazone. Des manifestations se tiennent toutes les semaines à Umm Safa pour protester contre les colonies israéliennes,  et contre la multiplication de raids  lancés par des colons israéliens sur des villages palestiniens.

 

Au moins trois Palestiniens ont été blessés par les forces d’occupation israéliennes aujourd’hui lors de la manifestation hebdomadaire contre la colonisation dans le village de Kafr Qaddoum à l’est de Qalqilya, dans le nord de la Cisjordanie occupée. Les soldats de l’occupation ont attaqué les manifestants avec des balles en caoutchouc et des grenades toxiques et lacrymogènes, blessant trois manifestants par des balles en caoutchouc et provoquant de nombreux cas de suffocation par inhalation de gaz. Depuis des années, les habitants de Kafr Qaddoum et des villages voisins manifestent chaque vendredi contre les colonies israéliennes illégales et demandent aux autorités d’occupation israéliennes de rouvrir la route principale du village, qui a été bouclée par l’occupation depuis 2002.

Un jeune Palestinien a été blessé hier par balles réelles lors d’affrontements avec les forces d’occupation israéliennes dans la ville de Kobar, au nord de Ramallah. Les forces d’occupation ont pris d’assaut la ville après que ses habitants aient résisté à l’attaque d’une centaine de colons protégés par l’armée, qui tentaient de s’emparer de la zone « Al-Baten », où ils ont hissé le drapeau d’Israël sur la colline avant de se retirer.

Un jeune Palestinien a été tué lundi matin par les forces d’occupation israéliennes à Naplouse. De plus, un autre Palestinien a été blessé après que les forces d’occupation israéliennes aient pris d’assaut le camp d’Askar, à l’est de Naplouse. Les deux hommes ont été touché par des balles réelles lors d’affrontements avec les forces d’occupation dans le camp. L’un d’entre eux est décédé suite à une blessure critique à la poitrine. Un Palestinien a été blessé par des balles de guerre, et deux autres ont été arrêtés, lors d’un nouveau raid des forces d’occupation israéliennes, dans le camp d’Askar. Le Palestinien a été blessé par balle au cou et a été transporté à l’hôpital. Les forces d’occupation ont arrêté Suleiman Al-Kaabi et le prisonnier libéré, Ashraf Abu Faour, après avoir perquisitionné leurs maisons.

 

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags: