Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

Samedi 27 avril, l’ELN a lancé une attaque à l’explosif contre le quartier général du groupe de cavalerie mécanisée n°18 (un bataillon de l’armée basé dans le département des frontières d’Arauca). On compte au moins six explosions et de nombreux dégâts matériel mais aucune perte dans les rangs de l’armée.

Le même jour, l’ELN a mené une attaque à l’explosif contre l’oléoduc Transandino de la compagnie pétrolière d’Etat Ecopetrol. L’année dernière, l’infrastructure pétrolière colombienne a subi 107 attaques, dont 89 ont affecté l’oléoduc Caño Limón-Coveñas et 18 le Transandino.

Combattants de l’ELN

Combattants de l'ELN

Six soldats ont été tués et neuf autres blessés mardi lors de la première attaque majeure de la guérilla maoïste aux Philippines depuis la célébration de son 50e anniversaire. Les soldats effectuaient à l’aube une opération de contre-guérilla (ils vérifiaient les informations faisant état d’activités de guérilla dans les environs), dans une région montagneuse de la province de Samar, dans le centre du pays, quand les guérilleros ont fait exploser un IED à leur passage avant de les mitrailler. La fusillade a duré quatre heures.

Combattants maoïstes

Combattants maoïstes

Samedi 13 avril, la police espagnole a arrêté un homme pour terrorisme. Il est accusé d’avoir géré des sites internet de l’ELN et d’avoir aidé à la création de son infrastructure numérique. Cette arrestation est le fruit d’une enquête menée en coordination avec les autorités colombiennes qui essayent de faire fermer les sites internet et les comptes de l’ELN sur les médias sociaux depuis l’attaque contre l’école de police du 18 janvier (voir notre article).

Par ailleurs l’armée colombienne aurait déjoué une attaque à l’explosif prévue par le front Camilo Torres Restrepo contre des policiers et des soldats dans la ville d’El César. Cette attaque aurait, semble-t-il, dû être menée en plein milieu du cessez-le-feu unilatéral que l’ELN avait décrété à l’occasion de la Semaine Sainte (voir notre article).

Combattantes de l’ELN

Combattantes de l'ELN

Deux guérilleros ont été tués et un milicien blessé au cours d’un combat avec les forces de sécurité jeudi à l’aube dans une zone reculée du Chhattisgarh. Une fusillade a éclaté alors qu’une brigade de la District Reserve Guard menait une opération de ratissage dans une région forestière à 450 kilomètres de Raipur, la capitale de l’état. Après que les maoïstes soient parvenus à battre en retraite, les soldats ont découvert deux corps ainsi qu’un calibre .315. Un milicien blessé a été capturé et hospitalisé. Les deux guérilleros ont été identifiés, et d’après le commissaire en charge des opérations anti-naxalites dans la région, il s’agirait de deux hommes impliqués dans l’attaque du 9 avril dernier contre un convoi parlementaire ayant fait quatre morts, un politicien et ses quatre gardes du corps.

Guérilleros à l’entraînement

Guérilleros à l'entraînement

Trois guérilleros maoïstes ont été tués, et sergent de l’armée gouvernementale blessé hier mercredi dans l’après-midi à Sitio Banwa Minatay, (Negros Occidental). Un détachement du 79e bataillon d’infanterie en opération de contre-guérilla a pu accrocher un groupe de 12 maoïstes et a ouvert le feu sur eux. Trois guérilleros ont été tués et les autres ont pu s’échapper après un échange de tirs de 30 minutes. Les soldats ont récupéré des fusils d’assaut M16 et AK47, des chargeurs, des grenades, deux radios portables et 12 sacs à dos contenant des effets personnels. Les corps des guérilleros ont été remis au gouvernement municipal de Calatrava pour identification par leurs familles respectives. Un sous officier a été blessé dans la fusillade.

Document communiqué par l’armée gouvernementale

Document communiqué par l'armée gouvernementale

Aujourd’hui un soldat colombien est mort lors d’une attaque menée par des guérilleros de l’ELN contre des soldats déployés dans une région rurale du département d’Antioquia. Cette attaque visait des troupes appartenant à la compagnie “Aquiles” déployées dans la municipalité de Valdivia dans la région d’Antioquia Bajo Cauca.

Vendredi, un autre soldat de l’armée colombienne a été tué en marchant sur une mine antipersonnel installée par l’ELN dans la région de Catatumbo, à la frontière avec le Venezuela., à la frontière avec le Venezuela. Ces événements se sont produits après l’annonce, jeudi dernier, d’un cessez-le-feu unilatéral par l’ELN pendant la Semaine sainte qui débutera demain et se poursuivra jusqu’au dimanche de Pâques, fin de la semaine sainte.

Combattantes de l’ELN

Combattantes de l'ELN

Huit soldats du 10e bataillon d’infanterie de l’armée philippine ont été blessés lors d’un affrontement avec les guérilleros de la NPA dans la localité de Nueva Vista (Misamis Occidental) hier mercredi peu avant minuit. Les maoïstes ont fait exploser un IED au passage des soldats puis les ont longuement mitraillés. Ces soldats intervenaient dans les environs après une autre attaque à l’IED de la guérilla, survenue l’avant-veille.

Hier jeudi, deux guérilleros ont été tués lors d’une rencontre avec des soldats de la 9e division d’infanterie dans la localité de Barangay Puri (Mandaon). Les militaires ont récupéré un fusil M16 et un pistolet de calibre .45 sur le terrain. Enfin, les troupes du 51e bataillon d’infanterie a envahi un camp de la NPA à Sitio Lemon, Barangay Kalilangan, après une fusillade de 45 minutes. Différents types de munitions, effets personnels, ustensiles de cuisine et riz ont été récupérés sur les lieux, mais les guérilleros ont pu échapper à l’opération militaire.

Combattants de la NPA

Combattants de la NPA

Bhima Mandavi, parlementaire du BJP et quatre personnes ont été tués dans une embuscade maoïste ce mardi dans le district du Bastar (Chhattisgarh) à deux jours du début des élections législatives qui se dérouleront en Inde durant plusieurs semaines. Leur véhicule blindé a explosé sur un IED placé par des guérilleros alors les cinq politiciens revenaient d’un meeting de campagne. Les autorités avaient organisé une mission d’éclairage sur cette même route la veille, passant sans encombre. Elles ont annoncé qu’à l’issue de l’explosion, une trentaine de maoïste avaient pris le véhicule d’assaut avant de battre en retraite. Il s’agirait de membre du Malangir Area Committee du PCI(maoïste).

Véhicule blindé du parlementaire du BJP Bhima Mandavi attaqué par la guérilla

Un messagers du PCI(maoïste) ainsi que deux de ses complices ont été arrêtés par la police dans le district de Bhadradri Kothagudem (Telengana) ce mardi soir. Une brigade policière dirigée par un inspecteur local a capturé les trois hommes dans la soirée de lundi. Les policiers ont saisi du matériel électronique pour téléphones portables, des chaussures, du tissu, des cartes SIM ainsi que du matériel explosif.

Dans une autre opération, la police a découvert une grande quantité d’explosifs, une centaine de détonateurs et une centaine de bâtons de gélatine.

District de Bhadradri Kothagudem (Telengana)

District de Bhadradri Kothagudem (Telengana)

Une brigade de guérilleros maoïste a tendu une embuscade à des membres de la Border Security Force ce jeudi. Un sous-inspecteur ainsi que trois soldats sont décédés dans l’attaque qui a eu lieu dans le district de Kanker (Chhattisgarh). La brigade de la BSF menait une opération de routine dans une zone forestière lorsque les maoïstes les ont encerclé avant d’ouvrir le feu. Cette action s’est déroulée alors que doivent se tenir des élections dans l’état, élections à propos desquelles le PCI(maoïste) a lancé un vaste appel au boycott. Il y a quelques jours sont également apparus des tracts et des banderoles dans certaines régions des districts du Bastar et de Kanker appelant au boycott.

Guérilleros maoïstes

Guérilleros maoïstes