Dix membres emprisonnés de la Conspiration des Cellules de feu (Olga Ekonomidou, Michalis Nikolopoulos, Giorgos Nikolopoulos, Haris Hatzimihelakis, Christos Tsakalos, Gerasimos Tsakalos, Giorgos Polydoros, Panagiotis Argyrou, Damiano Bolano, Theofilos Mavropoulos) ont entamé une grève de la faim jusqu’à la mort pour exiger la libération de leurs proches qui ont été emprisonnés par la police anti-terroriste suite à l’échec du plan d’évasion de la prison de Korydallos

Un ami du frère de Giorgos Polydoros, un ami de Christos et Gerasimos Tsakalos ont été arrêtés, et ensuite la mère de Christos et Gerasimos Tsakalos, parce qu’elle avait donné asile dans la maison familiale à Aggeliki, et la femme de Gerasimos, qui logeait dans cette maison, Spyropoulou. Les média ont présentés ces proches comme des “membres régionaux” des CCF, les collectes de solidarité comme des “fonds révolutionnaire”, etc. personnes arrêtés sont étrangers aux CCF, ce sont simplement des proches solidaires.

Kostas Sakkas, prisonnier anarchiste grec en grève de la faim depuis 38 jours est libérable dés aujourd’hui et le sera dés que la caution de 30’000€ sera payée.

Détenu depuis plus de 2 ans et demi sans procès, il est accusé d’appartenance à la FAI/CCF (Conspiration des Cellules de Feu), appartenance que lui-même et la CCF nient tous deux.

Kostas Sakkas avait fait l’objet d’une très large mobilisation de solidarité dans le monde entier. Des dizaines d’actions, de mobilisations, etc… Le hashtag #free_sakkas était récemment cité une fois par minute sur Twitter.

Action de solidarité avec Sakkas à Hambourg

Il y a quelques jours, une manifestation solidaire de Sakkas avait d’ailleurs été brutalement réprimées par la police grecque.

Action de solidarité avec Sakkas à Hambourg

Il avait été relaxé en première instance par le tribunal d’Alès pour un jet d’oeuf sur des policiers lors d’une manifestation contre les retraites en octobre 2010. Le parquet avait alors fait appel. Vendredi dernier, Sébastien Migliore a été condamné par les juges de la cour d’appel de Nîmes à 2 mois de prison avec sursis, 2 000 € d’amende, 100 € pour chacune des douze parties civiles (des policiers) et aussi 5 ans d’inéligibilité.

France: Syndicaliste condamné pour jet d’oeuf sur policier

Condamné en avril dernier pour avoir incendié une banque ATM-BRI le 7 octobre 2011, le militant anarchiste de la FAI Eat a été libéré ce 14 décembre. Cette action, également revendiquée par Billy, lui aussi membre de la FAI et condamné au cours du même procès, avait été effectuée en solidarité avec Luciano Tortuga, un anarchiste incarcéré au Chili, ainsi qu’avec tous les prisonniers révolutionnaires détenus en Indonésie et à travers le monde. Dans le cadre de sa probation, Eat devra se présenter régulièrement devant les autorités de Bornéo.

Indonésie: Eat a été libéré

La police d’Athènes avait interdit tout rassemblement dans la capitale hellénique à l’occasion de la visite officielle de la chancelière allemande en Grèce. Afin de mener à bien ses plans, des barrières anti-émeutes de plusieurs mètres de haut entourraient la zone de sécurité. Un nombre incertain de personnes a tout de même manifesté sur la place Syntagma et tenté de renverser les barrages, la police a répliqué par des tirs de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes, les manifestants ont répliqués par des jets de pierre.
90 personnes ont été arrétées, 2 d’entre-elles seront déférées au procureur pour possession de pepper-spray et de fumigènes. Un des suspects libérés sous caution de la Conspiration des Cellules de Feu (FAI) était au nombre des personnes arrétées.

Des barrages anti-émeutes sont déployés à Athènes

Des barrages anti-émeutes sont déployés à Athènes

Le 15 août, la cour pénale de Santiago a rendu son verdict dans l’affaire ‘Tortuga’, l’anarchiste qui avait été très gravement blessé alors qu’il s’apprétait à poser une bombe dans une banque.
La cour l’a condamné à 41 mois de prison pour les dommages causés sur la Santander Bank, 3 ans et 1 jours pour pour possession et transport d’un engin explosif et à 541 jours d’emprisonnement pour avoir conduit avec un permis qui n’était pas le sien. La peine a finalement été changée en 6 ans de ‘Liberté Supervisée’. Tortuga ne devra pas retourner en prison mais sera surveillé par une équipe de policiers, psychologues et assistants sociaux.
Le Procureur a immédiatement réagit en annonçant qu’il ferait appel de cette décision, et qu’il voulait faire appliquer la loi anti-terroriste dans cette affaire. Il dispose de 10 jours pour le faire.

Chili : 6 ans de ‘liberté supervisée’ pour Luciano ‘Tortuga’

Dix personnes se sont vues délivrées un mandat d’arrêt ce mercredi à Pérouse, dans le centre de l’Italie. Les polices suisse, allemande et italienne ont arrêté dix personnes qu’elles accusent d’être impliquées dans diverses actions terroristes menées ces trois dernières années. Les autorités les accusent d’entretenir des liens avec la FAI et les mandats délivrés par le juge évoquent différentes accusations parmi lesquelles la subversion, le complot terroriste ou le terrorisme international. Un officier de la police italienne a déclaré que les dix personnes étaient en position de mettre en oeuvre des attaques à la bombe ou avec des armes à feu, et qu’elles étaient en contact avec le mouvement anarchiste grec. Les mandats citent plusieurs actions: l’attaque manquée à la bombe contre une université de Milan en 2009, les récentes explosions devant les bureaux de perception des impôts dans différentes villes italiennes, le colis piégé intercepté à Francfort en 2011 et adressé au PDF de la Deutsche Bank et celui envoyé en 2011 à l’ambassade de Grèce à Paris. En outre, la police italienne a procédé à plus de quarante perquisitions à travers le pays. La police suisse a également ‘rendu visite’ à Marco Camenisch.

Déclaration de solidarité de Camenisch avec les anarchistes grecs – format pdf

Ce lundi 4 juin, la militante anarchiste Stella Antoniou a été libérée de la prison pour femmes de Koryydallos. Malgré son état de santé, elle aura donc passé 18 mois en détention préventive après avoir introduit cinq demandes de libération pour rasions de santé et sans qu’aucun procès n’ait débuté. Incarcérée depuis le 4 décembre 2010, elle a donc été libérée après avoir atteint la limite maximale de détention préventive, non sans que cette libération ne soit assortie de restrictions. Stella Antoniou est accusée par les autorités grecques de participation à la Conspiration des Cellules de Feu, collectif anarchiste international actif en Grèce depuis 2008.

La Cellule Olga de la FAI italienne a revendiqué le jambisation contre un patron du nucléaire en Italie, l’accusant de minimiser l’impact de la Catastrophe de Fukushima et d’être responsable du retour du nucléaire en Italie. Le procureur de Gènes a déclaré que le texte de cinq pages envoyés depuis Gènes paraissait être une revendication fiable, le texte prévient que 8 nouvelles actions auront lieu prochainement, contre le nucléaire et en solidarité avec les prisonniers grecs de la FAI. La Federation Anarchiste Informelle est surveillée de près en Italie, ce pays a d’ailleurs convoqué récemment un sommet spécial d’Europol consacré à ‘La lutte contre l’euro-anarchisme’ à travers la répression de trois mouvements, le No-Tav, No Border et la FAI italienne. La police de Gènes avait annoncé hier s’être tournée vers la recherche de deux ex-membres des Brigades Rouges.

La jambisation d’Adinolfi