Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

Georges Abdallah, prisonnier communiste arabe détenu par l’impérialisme français depuis 1984, a adressé un message de solidarité aux 10 prisonniers révolutionnaires de l’ATIK (Confédération des Travailleurs de Turquie en Europe). Les 10 ont été arrêtés en Allemagne, France, Grèce et Suisse sous les ordres des autorités turques le 15 avril 2015. Les 10 sont détenus dans des conditions de détention dures avec isolement et contacts limités avec leurs avocats et leurs proches. Ils sont accusés d’être membres du TKP/ML (Parti Communiste de Turquie / Marxiste-Leniniste). Le TKP/ML n’est pas une organisation illégale en Allemagne, mais bien en Turquie. Les lois 129a et 129b permettent à l’état allemand de poursuivre des personnes si elles sont membres d’une organisation qui est illégale ailleurs, ces lois sont essentiellement utilisées pour réprimer l’immigration politique turque et kurde. Une manifestation européenne est organisée à Munich le 5 mai prochain (voir notre article).

Le message de Georges Abdallah :
Chers Camarades, Cher« e »s ami« e »s,
Incarcérés depuis plus de deux ans, nos dix camarades de l’ATIK et du TKP/ML, font face à des conditions de détention particulièrement sévères.
Tout naturellement, nos valeureux camarades, sont toujours debout, la volonté inébranlable et la détermination à toute épreuve. Sur les chemins illuminés par le sang des martyrs communistes depuis Mustafa Suphi jusqu’à nos jours, nos camarades savent à quoi s’en tenir. Bien entendu ils savent aussi pertinemment que nombreux sont ceux et celles qui se tiennent à leurs côtés. La solidarité révolutionnaire à leur endroit est le moindre de nos devoirs.
Sans se perdre dans les méandres de la justice impérialiste allemande et les aléas de la loi 129/a-b, nous ne sommes pas sans savoir Camarades, que l’activité du protagoniste révolutionnaire en Turquie et tout particulièrement celle de sa composante communiste, ne laisse pas indifférents les divers États impérialistes en Europe.
Par ce temps de crise, de guerre et des grandes manipulations les « fondés du pouvoir du capital mondialisé » en Allemagne ne peuvent tout simplement, tolérer la simple présence de nos camarades sur le territoire allemand et en Europe s’ils n’arrivent pas à les briser pour les mettre au service de ses criminelles manœuvres en Turquie et dans la région Moyen-Orientale. Et ils n’arriveront Jamais.
– La solidarité toute la solidarité avec nos camarades résistant dans les geôles impérialistes allemandes !
– Honneur à tous ceux et celles qui se battent contre le capitalisme qui n’est plus que barbarie !
– Ensemble et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons
Votre camarade Georges Abdallah

France/Allemagne : Georges Abdallah solidaire des prisonniers de l’ATIK

La manifestation qui devait avoir lieu ce matin à 10h à la Place du Luxembourg a été attaquée par la police. Selon la police, toute manifestation ayant trait à la Turquie est interdite pour le moment “par craintes d’attaques” de la part des fascistes turcs. La police a appliqué elle-même cette règle moins d’une minute après le début de la manifestation en arrachant la banderole des mains des manifestants avant de les plaquer au sol et de les traîner dans la boue. Quinze manifestants ont été colsonnés durant une vingtaine de minutes et relâchés après prise d’identité. La police de Liège avait également empêché une distribution de tracts pour la libération de Musa à la Place Saint-Lambert il y a trois jours.

La soirée de solidarité qui avait lieu hier soir au Sacco-Vanzetti a elle été un succès, avec une salle comble, un repas solidaire, une projection d’une interview de Musa Asoglu et une intervention du Comité “Liberté pour Musa Asoglu”. Des milliers de tracts informant de la situation de Musa ont été distribués à la Place de la Monnaie quelques heures avant.

30 secondes avant l’intervention de la police, le 22 février dernier

Hier avait lieu à Madrid un rassemblement de solidarité à l’occasion du premier anniversaire de l’emprisonnement de 7 militants du Parti Marxiste Léniniste (Reconstruction Communiste) et de l’illegalisation de leur parti. La police les soupçonne d’être des membres présumés du PKK et criminalise leur participation au International Freedom Battalion au Rojava. Une délégation de la campagne de Soutien au Bataillon International de Libération au Rojava était présente pour affirmer sa solidarité internationaliste !

Rassemblement à Madrid pour les prisonniers du PML(RC)

Rassemblement à Madrid pour les prisonniers du PML(RC)

Il y a un an, la police perquisitionnait 11 endroits pour arrêter 9 membres présumés du PKK”. Il s’agissait en réalité de membres du PML(RC) (Parti Marxiste Leniniste – Reconstruction Révolutionnaire), l’une des seules organisations européennes à avoir fait le choix d’afficher publiquement sa participation à la lutte armée au Rojava contre Daesh dans le Bataillon International de Libération, elle a depuis été interdite. Ce 27 janvier, cela fera un an depuis que ces internationalistes ont été arrêtés. Une manifestation aura lieu le 27 à 18h, Place de Calao à Madrid. Elle sera suivie d’un concert de soutien destiné à financer les frais de justice. D’autres actions, discussions, soirées de soutien auront lieu en Espagne.

Concert de soutien aux internationalistes

Concert de soutien aux internationalistes

Les Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises (FARL) ont publié ce 27 novembre dans le journal Al-Akhbar un communiqué sur le décès de Rima, une des membres fondatrices du groupe, née le 7 septembre 1959 au Liban. Les FARL sont notamment connues par Georges Ibrahim Abdallah qui est emprisonné en France pour en avoir été membre et présumé leader. Rima a notamment participé à l’opération d’exécution de l’agent du Mossad Yaacov Barsimentov. Elle a d’ailleurs été condamnée (avec Georges) pour cette exécution, mais n’a jamais été attrapée. Elle a toute sa vie réussi a échappé tant aux forces sionistes qu’aux agents d’Interpol.

Le communiqué peut être lu en Français sur le site de Coup Pour Coup 31.

Extrait:
C’est le décès d’une héroïne qui a marqué par son courage unique et exceptionnel les plus importantes de nos opérations contre l’ennemi sioniste israélien. Elle n’a jamais pris trêve de la lutte contre l’injustice même jusqu’à ses derniers moments. Se suffisant pour cette lutte : de son pain de séjour, ses habits qu’elle porte et son revolver. Tout comme les martyres, inconnus jusqu’à leur mort. Préférant ainsi lier son nom, uniquement, à la cause pour laquelle elle s’est dédiée. Avec une boussole toujours pointée vers la Palestine.

Rima, combattante des FARL

Rima, combattante des FARL

Samer Al-Issawi, habitant de Jérusalem-Est occupée et Munther Snawbar, originaire de Naplouse, tont tous deux membres du FDLP (Front Démocratique de Libération de la Palestine), ont cessé ce 8 novembre la grève de la faim qu’ils avaient entrepris il y a 11 jours en solidarité avec les prisonnières du centre de détention de Damon. Les revendications étaient de demander le transfert des prisonnières vers un centre de détention plus proche du tribunal où elles sont jugées (les longs trajets quotidiens dans des fourgons non-climatisés étaient très pénibles), qu’elles puissent recevoir un traitement médical et qu’elles puissent recevoir la visite de Médecins Sans Frontières.

Samer Al-Issawi est un prisonnier bien connu, nous lui avons consacré plusieurs articles ces dernières années.. Il avait notamment fait grève pendant 266 jours entre 2012 et 2013.

Samer Al-Issawi et Munther Snawbar

Samer Al-Issawi et Munther Snawbar

Quelques 400 manifestants ont défilé comme chaque année de la gare à la prison de Lannemezan en solidarité avec Georges Ibrahim Abdallah. Cette manifestation marque le début de sa 33eme année de détention. Notre section belge du Secours Rouge International a décidé cette année de manifester sur place aux côtes de l’OCML Voie Prolétarienne dans un bloc commun “De la Palestine au Kurdistan, Vive la Résistance des peuples”. Les sections italienne et turque du SRI étaient également présentes ainsi que le Secours Rouge Arabe et de nombreux partis, organisations et comités français. Plusieurs bus de manifestants sont venus de toute la France: Toulouse, Paris, Grenay, Saint-Denis, Bordeaux.

Bloc VP/SRI

France : 400 manifestants rassemblés pour Georges Ibrahim Abdallah
Bloc VP/SRI

Suite au piratage de 58.000 e-mails par RedHack (11Go), la Turquie a fait fermer plusieurs sites de partages de fichiers très largement utilisés. A savoir, Google Drive, Microsoft OneDrive, DropBox et GitHub. Les 58.000 e-mails datent d’une période allant d’avril 2000 jusqu’à septembre 2016. De ce qui a déjà été analysé, ils démontrent au moins les relations très amicales qu’entretient Erdogan avec les médias turcs à travers un choix très précis de l’information qui est publiée ou censurée dans la presse. D’autres e-mails dépeignent le trafic de pétrole que la Turquie entretient avec Daesh.

RedHack est un groupe de hackers communistes créé en 1997 et célèbre pour avoir été le premier groupe de pirates informatiques à avoir été considéré comme une organisation terroriste. Il s’attaque très régulièrement à l’état turc. L’authenticité de la fuite a été démontrée par l’ouverture d’une enquête contre RedHack. Ce lundi soir, l’accès aux services est rétabli ou en passe de l’être.

Le leaks est accessible sur le deep web, sur l’onion suivant: wikiturkcivwst4u.onion accessible en clair ici, via le protocole torrent via ce lien, ou sur GitHub à cette adresse..

RedHack

RedHack

Une manifestation pour la libération du prisonnier communiste pro-palestinien d’origine libanaise Georges Abdallah emprisonné en France depuis 32 ans aura lieu à la Fête de l’Huma ce samedi 10 septembre à 14h au départ du stand du PC du Liban (Village du Monde).

Notons également que la manifestation annuelle devant la prison de Lannemezan a été annoncée et aura lieu comme chaque année le 22 octobre au terme d’une semaine d’action (15->22) pour la libération de Georges.

L’affiche de la campagne unitaire

L'affiche de la campagne unitaire