Les forces solidaires de Mumia luttent depuis des décennies pour réviser son procès, entaché de graves entorses sur le plan de la procédure (notamment dans le choix des jurés à l’époque : tous ceux qui étaient noirs ont été refusés par la justice). Le 26 octobre, la juge Clemons a rejeté la demande de révision du procès. Lors de cette audience, des centaines de militants étaient réunies devant le tribunal de Philadelphie. La juge a examiné de nouvelles preuves trouvées dans le bureau du procureur qui prouvaient la corruption, les atteintes diverses au système judiciaire. Mais, elle a annoncé qu’elle ne tiendra pas compte de ces nouvelles preuves. Les avocats de Mumia ont désormais 20 jours pour répondre aux arguments de la juge. L’audience est fixée au 16 décembre. Si la révision du procès de Mumia ne peut avoir lieu et il pourrait mourir en prison. Seuls pourrait l’empêcher l’État de Pennsylvanie ou la cour Suprême, mais depuis la présidence de Trump, celle-ci a été modifiée dans le sens le plus réactionnaire…

voir notre dossier sur Mumia Abu Jamal

Le 20 octobre, l’anarchiste Alfredo Cospito a annoncé avoir commencé une grève de la faim contre le régime de détention 41 bis, auquel il est soumis, et contre la peine de perpétuité incompressible (voir nos précédents articles). Une bataille qu’Alfredo n’a pas l’intention d’interrompre avant son décès. Alfredo, qui est en régime 41 bis depuis le 5 mai dernier, suite à un décret signé par la ministre de la Justice de l’époque, est actuellement détenu dans la prison de Bancali, en Sardaigne. Depuis, Juan Sorroche, Ivan Alocco et Anna Beniamino se sont joints à cette grève. De nombreuses initiatives solidaires ont eu lieu dans plusieurs pays: réunions, manifestations, tags et accrochages de banderoles, mais aussi actions directes (distributeurs de billets détruits, lignes de train sabotées, antenne 5G incendiée…)

Rassemblement vendredi 25 novembre à 18h devant le Consulat d’Italie
5 Boulevard Émile Augier Paris 16e

Dossier(s): Italie Tags: , ,

Le 14 octobre dernier, la Haute Cour de Bombay a relaxé l’ancien professeur adjoint de l’université de Delhi, G N Saibaba, dans une affaire où il avait été reconnu coupable en première instance, d’avoir contribué au mouvement maoïste clandestin (voir notre article). Moins de 24 heures plus tard, la Cour suprême a suspendu l’ordonnance. Sa demande d’assignation à résidence pour des raisons médicales a également été rejetée. Handicapé physique à 90 % et se déplaçant en fauteuil roulant, Saibaba a été infecté deux fois par le Covid-19 et on lui a diagnostiqué des maladies graves au cours de ses huit années d’incarcération à la prison centrale de Nagpur.

Professeur Saibaba

Professeur Saibaba

Dossier(s): Inde-Népal Tags: ,

Une campagne a été lancée pour la libération d’Alaa Abd el-Fattah de sa prison d’État égyptienne. Alaa est un organisateur et programmeur égyptien incarcéré pour ses activités politiques en Égypte, notamment lors des soulèvements de 2011 et 2019. Alaa a déjà fait une grève de la faim partielle pendant 213 jours pour protester contre sa détention. Aujourd’hui, alors que l’Égypte accueille la COP27, Alaa a décidé d’entamer une grève de la soif pour sa libération et celle des autres prisonniers politiques détenus par l’État égyptien.Sa situation est critique.

A Milan, des militants ont escaladé la grue du chantier du théâtre de la Scala et déployé une grande banderole en solidarité avec les anarchistes Alfredo Cospito, Juan Sorroche et Ivan Alocco. Ces deux derniers ont rejoint Alfredo dans sa grève de la faim contre le régime d’isolement 41 bis et la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle. La grue a été occupée plusieurs heures. Un rassemblement a été organisé au pied de la grue et les occupants ont pu rejoindre la manifestation sans se faire arrêter. A Sassari, en Sardaigne, plusieurs centaine de manifestants ont défilé dans la ville en solidarité avec Alfredo et les autres grévistes. Au petit matin du 31 octobre, la cellule autonome « Anna Maria Mantini » à incendié à Berlin une camionnette appartenant à la société GA-Tec, une filiale à 100% par le groupe Sodexo, gère ses propres prisons (en Angleterre et au Chili) et est un important spéculateur dans le secteur de l’incarcération. Le 5 novembre, une antenne de téléphonie mobile a été incendiée à Trambelino (dans la province de Trente) en solidarité avec Alfredo.

La manifestation de Sassari

escendu dans la rue en solidarité avec Alfredo Cospito

Dossier(s): Italie Tags: , ,

Le leader kurde Abdullah Öcalan s’est vu imposer une nouvelle interdiction de visite de six mois, après que l’interdiction de visite imposée le 13 avril ait pris fin le 18 octobre. Après le 18 octobre, les avocats du leader kurde, qui avaient demandé à rendre visite à leur client au juge d’exécution des peines de Bursa, ont été informés qu’il n’y avait « aucune interdiction de visite ». Mais le 26 octobre, ils n’ont pas pu rendre visite à leur client, le juge ayant déclaré qu’Öcalan avait reçu une nouvelle interdiction de visite de six mois, qui est devenue définitive le 21 octobre. Les avocats ont annoncé qu’ils feraient appel et demandent à rencontrer le leader kurde deux fois par semaine. Cependant, leurs demandes sont systématiquement laissées sans réponse. Dans certains cas, ce sont des mois plus tard que les avocats apprennent que des mesures disciplinaires ont été prises contre Öcalan.

Le prisonnier anarchiste Alfredo Cospito est toujours en grève de la faim contre sa mise au régime « 41Bis » d’isolement carcéral total (voir notre article). Plusieurs initiatives solidaires ont déjà eu lieu en Italie: occupation du siège de la RAI à Gènes, attaque du siège de la RAI à Turin, etc. A Bruxelles, ce vendredi 28, au matin, un rassemblement surprise organisé par le Secours Rouge a eu lieu devant le consulat général d’Italie, rue de Livourne.

Dossier(s): Italie Tags: , ,

Le collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah a organisé, comme chaque année, un rassemblement devant la centrale pénitentiaire de Lannemezan à l’occasion de l’anniversaire de son arrestation, en octobre 1984. Aujourd’hui âgé de 71 ans, Georges Ibrahim Abdallah est libérable depuis une vingtaine d’années…  Samedi 22, ce sont donc plus de 1000 personnes qui ont manifesté devant la prison de Lannemezan où est détenu Georges Abdallah. Grâce à la mobilisation de très nombreuses organisations venant de différentes villes, ce fut une très belle marche en soutien à ce militant communiste libanais emprisonné en France depuis 1984 pour son engagement résolument anti-impérialiste. En arrivant devant les portes de la prison de Lannemezan, la foule a scandé « Georges Abdallah, tes camarades sont là » en allumant des feux d’artifices afin d’être vus et entendus jusque dans l’intérieur du centre pénitentiaire.

Ce weekend à Saïda et Beyrouth au Liban, plusieurs rassemblements étaient organisés pour la libération de Georges Abdallah emprisonné en France depuis 1984. De nombreuses organisations palestiniennes et libanaises étaient présentes aux côtés de la famille de Georges Abdallah afin de dénoncer le maintien en détention de celui qui est devenu le plus ancien prisonnier politique d’Europe. L’ancien prisonnier et leader de la résistance libanaise Anwar Yassine était également présent à Saïda. D’autres initiatives ont eu lieu à Hambourg, à Charleroi, à Montréal et ailleurs

Lire ici toutes les initiatives

Lire ici (en trois langues) la Salutation d’un prisonnier de l’Organisation d’action anarchiste en Grèce pour les événements de solidarité internationale avec  George Abdallah

 

 

Après 32 ans, 6 mois et 15 jours de détention, Jakes Esnal a quitté ce matin le Centre pénitentiaire de Lannemezan. Tout comme Ion Kepa Parot, sorti la semaine dernière (voir notre article), Jakes n’accèdera à la liberté conditionnelle qu’à l’issue d’une période probatoire d’un an durant laquelle il sera assigné à résidence avec un bracelet électronique. Unai Parot reste le dernier militant basque du « commando Argala » d’ETA encore incarcéré (lui aussi depuis avril 1990 et actuellement à la prison de Zaballa, au Pays basque Sud),

Dossier(s): Pays-Basque Tags: , ,

Aujourd’hui, 20 octobre, au tribunal de surveillance de Sassari, lors d’une audience concernant la saisie de la correspondance, le révolutionnaire anarchiste Alfredo Cospito a déclaré qu’il entamait une grève de la faim contre le régime carcéral 41 bis sous lequel il a été placé le 5 mai (voir notre article). Le 41bis est un régime carcéral d’isolation extrême. Alfredo, qui a fait une déclaration, n’était pas présent dans la salle d’audience mais connecté par vidéoconférence depuis la prison de Bancali.

Alfredo Cospito

Alfredo Cospito

Dossier(s): Italie Tags: , ,