Actualité de la répression et de la résistance à la répression

14 juillet 2019

France : Gilets jaunes à Paris, 175 arrestations

175 personnes ont été interpellées par les forces de l’ordre à l’occasion du 14 juillet à Paris, où les "gilets jaunes" avaient appelé à manifester. Quelques dizaines d’entre eux ont sifflé le président Macron alors qu’il descendait l’avenue des Champs-Elysées à bord d’un "command car", avant le défilé militaire. En début d’après-midi, les manifestants sont parvenus à se rassembler sur les Champs-Elysées. Les manifestants essayaient d’ériger des obstacles sur l’avenue tandis que les forces de l’ordre tentaient de les disperser par des tirs de grenades lacrymogènes.

Trois figures du mouvement des "gilets jaunes", Jérôme Rodrigues Maxime Nicolle et Eric Drouet, ont été placées en garde à vue dimanche. Les deux premiers pour "organisation d’une manifestation illicite", le troisième pour "rébellion". C’est la première fois depuis le 16 mars que des « gilets jaunes » parviennent à retourner manifester sur les Champs-Elysées.

Arrestation cet après-midi à Paris Arrestation cet après-midi à Paris

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
14 juillet 2019

Galice : Le dossier contre 9 inculpés de la gauche indépendantiste se dégonfle

À la fin d’octobre 2015, une grande opération de la Garde civile a eu lieu dans différents endroits de la Galice (Compostelle, Vigo, Boiro, Muros,…) afin d’arrêter 9 militants de Causa Galiza sous plusieurs accusations, dont celle "d’appartenance à une bande armée". Finalement, près de quatre ans après l’opération policière, la justice espagnole ne retient plus que l’accusation de "soutien et financement" de Causa Galiza. La gravité des accusations de 2015 avaient conduit la justice espagnole à "suspendre temporairement" les activités de cette organisation politique de la gauche indépendantiste. Cette suspension a aussi été levée.

Manifestation de soutien aux 9 inculpés Manifestation de soutien aux 9 inculpés

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
14 juillet 2019

États-Unis : Un anarchiste abattu par la police

Samedi 13 juillet tôt dans la matinée la police a abattu Willem Van Spronsen, un militant anarchiste qui menait une opération contre un centre de détention de migrants à Tacoma. La police affirme que le militant était armé d’un fusil et lançait des objets enflammés contre des véhicules et un bâtiment de la "Immigration and Customs Enforcement" (ICE, l’agence en charge de la répression des migrants aux États-Unis). Selon la version policière, des coups de feux auraient été échangés avec la police (sans qu’il soit précisé de quel coté ils ont commencé) et Willem Van Spronsen aurait été tué dans la fusillade.

Willem Van Spronsen avait déjà été arrêté et poursuivi en justice suite à des affrontements avec la police l’année passée lors d’une manifestation devant le même centre de détention alors qu’il était venu au secours d’un autre manifestant arrêté.

Un centre de détention pour migrants de l'ICE Un centre de détention pour migrants de l’ICE

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
13 juillet 2019

Allemagne/Turquie : Lourde condamnation pour Erdal Gökoglu

Après plus d’une année de procès (voir notre article), le militant turc résidant en Belgique et extradé en Allemagne (voir notre article) Erdal Gökoglu ,a été condamné jeudi par le tribunal régional supérieur de Hambourg à cinq ans d’emprisonnement. Il est accusé d’avoir été responsable entre 2002 et 2013 des locaux du DHKP-C à Hambourg et à Berlin. Le procureur n’avait exigé "que" trois ans et neuf mois de prison.

Entre 1995 et 2001, Gökoglu a été arrêté en Turquie et y a été torturé à plusieurs reprises. Gökoglu souffre du syndrome de Wernicke-Korsakoff depuis une grève de la faim en 2000 dans les prisons turques de type F et des traitements forcés qui ont suivi dans un hôpital. Plusieurs fois, le procès de Hambourg, qui a débuté le 7 juin 2018, a dû être interrompu en raison de son état de santé précaire. En Turquie, il a été déclaré invalide en 2001 et s’est réfugié en Belgique après sa libération.

Erdal Gökoğlu Erdal Gökoğlu

Voir le dossier: avec les tags: - - - - - Nos sources
13 juillet 2019

Palestine : 55 manifestants blessés à Gaza

55 manifestants ont été blessés, dont 33 à balles réelles, par les forces de l’armée israélienne à l’est de la Bande de Gaza, au cours de leur participation à la marche du Retour. Depuis le 30 mars 2018, des milliers de Palestiniens se rassemblent à proximité de la barrière de sécurité séparant la Bande de Gaza d’Israël, dans le cadre de la "Grande marche du Retour" pour rompre le siège imposé à Gaza depuis plus de 10 ans. Les manifestants réclament également le droit des Palestiniens au retour.

Evacuation d'un blessé ce vendredi à Gaza Evacuation d’un blessé ce vendredi à Gaza

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
12 juillet 2019

Grèce : Libération de Nikos Romanos

Nikos Romanos, un prisonnier anarchiste, avaient été arrêté en février 2013 et accusé, avec cinq autres militants, d’un double hold-up à la Banque Agricole (Agrotiki) et au Bureau de Poste (ELTA) à Velventos, Kozani. En 2014, Nikos Romanos sera condamné à 15 ans et 10 mois de prison (voir notre article). Il a été libéré ce mercredi 10 juillet après 6 ans de prison. Nikos Romanos était un ami proche d’Alexis Grigoropoulos, 15 ans, tué par un policier en 2008 (voir notre article).

Nikos Romanos (archives) Nikos Romanos (archives)

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
12 juillet 2019

Inde : Une guérillera abattue

Une femme commandant maoïste, dont la tête était mise à prix de longue date, a été abattue au cours d’un combat avec les forces de sécurité dans les forêts du district de Sukma (Chhattisgarh) ce jeudi. Kuram Bhime est la sixième femme maoïste abattue cette année. La police a déclaré qu’elle était au commandement d’une section d’un bataillon de la PLGA. Une arme a été retrouvée à côté de son corps à l’issue de la fusillade menée par une brigade de commandos CoBRA, de soldats de la Special Task Force et de la District Reserve Guard. Le commissaire local a déclaré que l’arme avait été volé à la CRPF lors de l’attaque de Tadmetal en 2010.

District de Sukma - Chhattisgarh District de Sukma - Chhattisgarh

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
11 juillet 2019

Chine : Affrontements entre les habitants de Wuhan et la police

Les habitants ont protesté contre la décision soudaine des autorités de la ville de Wuhan de construire une usine de traitement des déchets, alors qu’ils s’attendaient à l’aménagement d’un parc à cet endroit. Le contrat de construction de l’usine n’a été attribué à une société créée qu’en avril 2019, suggérant une corruption, et le calendrier de construction de l’usine a été rapidement accéléré de septembre à juin, sans consultation des résidents locaux. Les manifestations se déroulent depuis le 28 juin, impliquant des milliers de personnes et de violents affrontements avec la police anti-émeute.

Protestation des habitents de Wuhan Protestation des habitants de Wuhan

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
11 juillet 2019

Belgique : L’ancien président de la Ligue des Droits Humains cité à comparaitre

Alexis Deswaef, ancien président de la Ligue des Droits Humains a été cité à comparaitre suite à une plainte du commissaire Vandersmissen. Il comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour deux motifs : harcèlement et outrage sur une période couvrant de 2008 à 2016. On ignore à ce stade la nature réelle des faits qui sont reproché à Alexis Deswaef. Il pourrait s’agir d’interviews, qu’il avait donné en tant président de la LDH, où il nommait directement le commissaire.

Arrestation d'Alexis Deswaef en 2016 sur ordre du commissaire Vandersmissen Arrestation d’Alexis Deswaef en 2016 sur ordre du commissaire Vandersmissen

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
11 juillet 2019

Belgique/Pays basque : La Belgique condamnée pour n’avoir pas livré une militante basque

La Cour européenne des droits de l’homme a condamné ce mardi la Belgique pour ne pas avoir suffisamment motivé son refus de livrer à la justice espagnole une militante présumée de l’ETA , accusée d’avoir participé à des actions de l’organisation ayant coûté la vie en 1981 à deux militaires, deux policiers et deux Gardes Civils. Maria Natividad Jauregui Espina, qui vit à Gand depuis de nombreuses années, avait été arrêtée en 2013 (voir notre article), mais la chambre des mises en accusation de Gand a refusé d’exécuter le mandat d’arrêt, arguant du risque qu’elle soit détenue en Espagne dans des conditions inhumaines ou dégradantes (voir notre article). Le refus a été confirmé en Cassation, puis lors d’une nouvelle procédure en 2016 (voir notre article).

La Cour européenne des droits de l’homme a reconnu à la Belgique son droit de ne pas appliquer le mécanisme de reconnaissance mutuelle de manière automatique et mécanique, au détriment des droits fondamentaux. Mais a aussi décrété que le constat d’un risque de traitements inhumains ou dégradants reposait sur des bases factuelles suffisantes. Elle condamné la Belgique à indemniser les enfants du lieutenant-colonel Ramón Romeo, abattu à Bilbao en 1981, à hauteur de 5.000 euros pour dommage moral et 7.260 euros conjointement pour frais et dépens. Cependant les autorités belges n’ont toujours pas l’obligation de remettre Maria Natividad à l’Espagne.

Natividad Jauregui Espina Natividad Jauregui Espina

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
10 juillet 2019

Allemagne : Des centaines de personnes s’opposent à l’expulsion d’un Kurde syrien à Leipzig

Mardi soir à Leipzig, environ 500 personnes ont tenté de bloquer l’expulsion d’un kurde syrien avant que la police ne brise le blocage violemment. Le jeune homme devait être séparé de sa sœur et de ses parents pour être transporté en Espagne, où il avait introduit une demande d’asile pour la première fois. Selon le "règlement de Dublin", c’est donc vers ce pays qu’il devait être expulsé. Les activistes, allemands et immigrés, ont pu retarder l’expulsion de quelques heures en tentant de monter des barricades avec des meubles et des pots de fleurs, mais le blocage a finalement été brisé par la police à l’aide de coups de matraque et de gaz poivré. Les activistes ont répondu par des jets de projectiles.

Leipzig expulsion Barricade à Leipzig (quartier de Volksmarsdorf) contre l’expulsion d’un jeune kurde syrien mardi soir

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
10 juillet 2019

Allemagne : Suites répressives du G20, le procès de Loïc

Suite au G20, la police de Hambourg a ouvert plus de 3500 procédures pénales contre des suspects allemands, français, espagnols. 180 personnes ont depuis été jugées pour leur implication dans les dégradations du G20. 146 ont été condamnées, 92 ont écopé de peines de prison, dont neuf de prison ferme.

Parmi les personnes poursuivies, dont le jugement est en cours et va durer encore plusieurs mois, Loïc Schneider, 23 ans, un militant anti-nucléaire et engagé contre le projet de site d’enfouissement de déchets radioactifs de Bure. Arrêté en France en août 2018, il est ensuite transféré en Allemagne en octobre, puis placé en détention provisoire à Hambourg. Le procès de Loïc se déroule à huis clos. Il est jugé aux côtés de quatre autre jeunes allemands. Le procès a commencé il y a plus de six mois. Il va se poursuivre jusqu’en décembre, à raison de deux séances par semaine. Fin juin, le tribunal a décidé de refuser à Loïc une demande de remise en liberté : il craignait qu’il ne s’échappe et estimait qu’il ne coopèrait pas assez.

Loïc et ses quatre co-accusés sont poursuivis pour des incidents survenus lors de l’une des manifestations du 7 juillet. Le parquet veut rendre responsables les quatre prévenus de l’ensemble des dégâts de la manifestation, quand bien même ils ne les auraient pas commis eux-mêmes. Le montant de ces dégâts est estimé à un million d’euros. Le dossier de l’accusation se compose essentiellement de vidéos, presque toutes des vidéos filmées au smartphone par les riverains, qui les ont ensuite fournies à la police. La police allemande a envoyé des images aux polices européennes, et les policiers de Commercy (près de Bure) ont dit le reconnaître.

Loïc Schneider Loïc Schneider

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
10 juillet 2019

Grèce : Nouveau verdict contre "Lutte Révolutionnaire"

Le tribunal d’Athènes a rendu sa décision sur le dossier de la tentative d’évasion de prisonniers révolutionnaires la prison de Korydallos, dont Nikos Maziotis, au moyen d’un hélicoptère détourné par Pola Roupa (voir notre article). Le tribunal, qui avait commencé ses audiences en février (voir notre article) se prononçait aussi sur l’expropriation de deux banques à cette période au profit de "Lutte Révolutionnaire" et sur la possession d’armes à feu et d’explosifs.

Pola Roupa a été reconnue coupable de toutes les accusations, et condamnée à 65 ans avec absorption de peine pour 25 ans.
Nikos Maziotis a été condamné à 37 ans avec absorption de 24 ans.
Konstantina Athanasopoulou a été condamné à 60 ans, avec absorption de 35,5 ans pour les accusations de participation à "Lutte révolutionnaire", expropriation d’une banque et de possession d’armes à feu et d’explosifs.
Un quatrième accusé, qui n’était pas un accusé politique, a été condamné à 58 ans, avec absorption de 34,5 ans pour participation à "Lutte révolutionnaire" et expropriation d’une banque.
Les 4 prisonniers des CCF ont été acquittés.

Ce matin devant la prison de Koridallos Devant la prison de Koridallos

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
9 juillet 2019

USA : Incidents entre fascistes, antifas et policiers à Washington DC

Les "Proud Boys", des chauvinistes blancs, qui prônent la fin de la sécurité sociale et la fermeture des frontières, ont organisé le rassemblement Demand Free Speech pour protester contre le blocage de certains publicistes fascistes sur des médias sociaux. Des centaines de policiers étaient mobilisés samedi dans la zone entourant le Freedom Plaza de Washington, pour tenter d’empêcher les antifascistes de s’affronter avec des manifestants d’extrême-droite. La police finalement mis fin aux escarmouches et empêché les antifascistes, vêtus de noir et cagoulés, d’ériger des barricades dans les rues avec des coffres à journaux et des chaises. La police a aussi rapidement exfiltré Joey Salads, orateur de Proud Boys, qui avait été encerclé par des antifas.

Antifas samedi à Washington DC Antifas samedi à Washington DC

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
9 juillet 2019

Suisse : Des activistes pro-climat bloquent des banques, 60 arrestations

Plusieurs centaines de manifestants en faveur de la protection du climat ont bloqué lundi matin tôt les entrées des sièges de Credit Suisse à Zurich et d’UBS (Union des banques Suisses) à Bâle avec des sit-in. La police a évacué les manifestants dans les deux villes après quelques heures, procédant à 60 arrestations. Les manifestants demandaient à la place financière suisse de se retirer des secteurs du charbon, du pétrole et du gaz.

Un des sit-in à Zurich Un des sit-in à Zurich

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | ... | 1995

A propos de notre présence sur les réseaux sociaux

Téléchargez notre Clé PGP

Contact et abonnement à notre lettre d’information : srapapc@gmail.com

Alliance du 1er Mai Révolutionnaire

Notre local, le Sacco Vanzetti, 54 Chaussée de Forest à Bruxelles

Campagne à propos des photos dans les manifestations

Campagnes de fourniture de matériel médical aux combattantes et combattants du Rojava

Vignette No procèsHistorique des poursuites contre nos membres (2007-2018)

Numéro de compte de solidarité (IBAN) : BE09 0016 1210 6957

Suivre la vie du site RSS 2.0

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?