Actualité de la répression et de la résistance à la répression

23 janvier 2017

Toulouse : manifestation pour Sakine, Fidan et Leyla

Lundi 23 janvier, la Maison Franco-Kurde Midi-Pyrénées organisait à Toulouse une manifestation pour exiger la vérité et la justice suite à l’assassinat de Sakine, Fidan et Leyla (voir notre article à ce sujet).
A cette occasion, la campagne de soutien au Bataillon International de Libération au Rojava   a organisé un cortège de solidarité.

Voir le dossier: France - Autres sujets avec les tags: - - Nos sources
23 janvier 2017

France : Procès d’appel contre Antoine

Antoine, militant libertaire et de la CGT à Valenciennes avait été violemment arrêté le 17 mai dernier à Lille en se rendant à une manifestation contre la Loi Travail. Il avait passé 3 semaines en détention préventive et avait été condamné à 10 mois de prison avec sursis et à 2 ans d’interdiction de manifestation dans le département du Nord. François, un autre militant arrêté à Lille dans le cadre de la même manifestation a lui été condamné à 6 mois de prison avec sursis et 2 ans d’interdiction de manifester dans la région du Nord. Antoine a fait appel, son affaire sera rejugée ce 2 février à Douai. Un rassemblement de soutien à Antoine et François est appelé le jour même à 13h devant la Cour d’Appel de Douai, un appel aux initiatives solidaires a été lancé.

Solidarité avec Antoine et François Solidarité avec Antoine et François

Voir le dossier: France - Autres sujets avec les tags: - - Nos sources
23 janvier 2017

Syrie : Deux jours de négociations entre régime et rebelles à Astana

Suite à la mise en place d’un cessez-le-feu en Syrie le mois dernier, des représentants du gouvernement syrien et de la "rébellion" syrienne se sont rencontrés à Astana, dans la capitale du Kazakhstan. Les pourparlers ont commencé ce lundi 23 et s’achèveront ce mardi 24 à midi, ils sont sponsorisés par la Russie, la Turquie, l’ONU et l’Iran. Les rebelles (une quinzaine de groupes, voir image), représentés par le salafiste Mohamed Allouche (Jaysh al Islam, "Armée de l’Islam") refusent de négocier directement avec le régime et refusent d’aborder d’autres sujets que le cessez-le-feu lors de cette première session. Les principaux groupes islamistes (Daesh et Al Qaida (a.k.a Al Nusra, Fateh Al Sham) sont interdits de conférence. Le groupe salafiste Ahrar Al Sham est également absent de la conférence, ce qui témoigne des tensions entre les factions rebelles.

De leur côté, les YPG   ont publié un communiqué pour clarifier qu’ils ne seraient pas liés au discussions puisqu’ils n’y ont tout simplement pas été invités "Nous les Unités de Protection du Peuple, pensons que les entités qui participent et sponsorisent ces pourparlers font partie du problème de départ de la Syrie". D’autres groupes comme le minoritaire ENKS (Conseil National Kurde en Syrie), l’antenne syrienne du Parti Démocrate du Kurdistan, le parti libéral féodal qui gouverne le Kurdistan irakien autonome, ont quant à eux été invités... Ibrahim Biro est venu y défendre ses troupes, les "Rojava   Peshmergas" en demandant à ce qu’ils puissent accéder au Rojava  . Il a également prétendu représenter les Kurdes de Syrie.

Si le processus ne capote pas d’ici là, une seconde session se tiendra dès le 8 février.

Les groupes rebelles présents à Astana Les groupes rebelles présents à Astana

Voir le dossier: Turquie-Kurdistan avec les tags: - - Nos sources
23 janvier 2017

Colombie : La police intervient contre les opposants à la tauromachie

Dimanche devait commencer la saison de tauromachie à Bogota, après 5 ans d’interdiction. Différentes organisations pour les droits des animaux avaient appelés marches et des sit-in devant la Plaza de Toros et ses environs. Plus de 1200 policiers avaient été mobilisés pour empêcher les manifestants d’avoir accès à l’événement. Les manifestants ont traité d’assassins tous les gens qui pouvaient passer les filtres de police pour assister à l’événement, les incidents se sont multipliés avec les policiers. La police anti-émeute est alors intervenue pour évacuer les manifestants à grand renfort de gaz lacrymogènes.

Les incidents de dimanche à Bogota Les incidents de dimanche à Bogota

Voir le dossier: Amérique Latine avec les tags: - - Nos sources
23 janvier 2017

Toulouse : Soirée de solidarité avec le Bataillon International de Libération

L’OCML VP Toulouse organise une soirée "Red Party" le vendredi 3 février prochain à Toulouse. Elle débutera à 19H30 par la projection d’une interview d’un volontaire français du Bataillon International de Libération (IFB) de retour du Rojava   (Kurdistan syrien). Suivi d’un échange sur l’évolution de la guerre en Syrie et sur la campagne de solidarité avec l’IFB. Plus d’infos sur rojava.xyz
Le programme complet ICI

Soirée de solidarité avec le Bataillon International de Libération Soirée de solidarité avec le Bataillon International de Libération

Voir le dossier: France - Autres sujets avec les tags: - - - Nos sources
23 janvier 2017

Allemagne : Un prisonnier d’ATiK battu en prison

Lors de la 30e journée du procès, Seyit Ali Uğur a déclaré à la fin de son audition que son camarade Mehmet Yeşilçalı avait été "déshabillé de force et roué de coups avant d’être jeté en cellule et gardé sous surveillance dans cet état 24 heures durant. De plus, ses médicaments ne lui ont pas été donnés. Ces persécutions portent un nom, celui de torture." La prisonnière Büyükavcı a à son tour fait une déclaration pour mettre en évidence le lien entre ces traitements et l’état de sante de Mehmet lors de la journée d’audition du 9 décembre. Elle a été coupée dans sa déclaration par le juge d’instruction et la requête n’a pas été prise en compte. La cour a finalement clôturé la journée d’audition, choquant le public et les avocats.

Mehmet Yeşilçalı Mehmet Yeşilçalı

Voir le dossier: Allemagne avec les tags: - - Nos sources
23 janvier 2017

Turquie : Les métallurgistes en grève malgré une interdiction

Les 2200 ouvriers de l’industrie électromécanique se sont mis en grève le 19 janvier dans 13 usines des groupes GE Grid Solution, ABB Elektrik, Schneider Enerji et Schneider Elektri relevant d’une même convention collective, celle de l’association patronale Elektromekanik Metal İşverenleri Sendikası (EMİS). La grève, lancée par le syndicat Birleşik Metal-İş, de la Confédération des syndicats révolutionnaires de Turquie (DISK), se poursuit malgré son interdiction durant 60 jours par décision du Conseil des Ministres. S’appuyant sur l’article 63 du code du Travail le Conseil des Ministre avait décrété le 19 janvier "que la grève décidée par le syndicat Birleşik Metal-İş met en danger la sécurité nationale et doit donc être repoussée". Le 18 janvier, le conseil des ministre avait de la même manière "reporté" la grève des travailleurs d’Asil Çelik.

Rassemblement des grévistes du Birleşik Metal-İş Rassemblement de grévistes du Birleşik Metal-İş

Voir le dossier: Turquie-Kurdistan avec les tags: - - Nos sources
23 janvier 2017

Kazakhstan : Liquidation forcée d’un syndicat et arrestations de syndicalistes

Deux dirigeants syndicaux ont été arrêtés par la police le 20 janvier à Aktau (dans la région de Mangistau, au Kazakhstan), alors qu’ils participaient à une manifestation massive des travailleurs du pétrole. Nurbek Kushakbaev, vice-président de la Confédération des syndicats indépendants de la République du Kazakhstan (KNPRK), est accusé d’ « appels publics pour la continuation de la participation à la grève qui a causé un préjudice substantiel aux droits et intérêts légitimes des citoyens ou des organisations ». Amin Yeleusinov, président du syndicat de la société pétrolière Oil Construction Company (branche du KNPRK), est, lui, accusé de détournement de fonds du syndicat. Il risque de 7 à 12 ans de prison.

KNPRK est convaincu que ces affaires criminelles ont été fabriquées pour arrêter la grève de la faim de masse des travailleurs de l’OCC. Depuis deux semaines, les grévistes s’opposent à la liquidation forcée de la KNPRK décidée par le tribunal économique interdistrict de la ville de Shymkent le 4 Janvier 2017.

Travailleurs en lutte du KNPRK Travailleurs en lutte du KNPRK

22 janvier 2017

Grèce : Manifestation de solidarité avec les prisonniers de Lutte Révolutionnaire

Hier samedi 21 janvier, plusieurs centaines de personnes ont participé à une rassemblement et une marche de solidarité avec les membres de Lutte Révolutionnaire  . Avant la marche, des prises de parole ont eu lieu au point de concentration, à Monastiraki, où des extraits d’un texte de Pola Roupa ont été lu. Les manifestants ont emprunté l’itinéraire Athena-Stage-Constitution-Propylées. Pendant le parcours, des tracts ont été distribués et lancés, des slogans ont été scandés et peints sur les murs, des affiches ont été collées, etc.

Les manifestants solidaires, hier à Athènes Les manifestants solidaires, hier à Athènes

Voir le dossier: Grèce avec les tags: - - Nos sources
22 janvier 2017

Bruxelles : Mercredi, écrivons aux prisonniers révolutionnaires !

Ce mercredi 25 janvier, le Secours Rouge organise au Sacco-Vanzetti, de 17H à 19H00, un nouvel atelier d’écriture aux prisonniers révolutionnaires. Venez vous joindre à nous, que ce soit pour envoyer quelques cartes postales où pour entamer une correspondance suivie. Conseils, adresses, café, traduction, timbres et enveloppes sur place...

Ecrivons aux prisonniers Ecrivons aux prisonniers

Voir le dossier: Belgique - Autres sujets avec les tags: - Nos sources
22 janvier 2017

Egypte : Répression anti-syndicale à Suez

Lorsque les travailleurs de l’usine d’huiles comestibles d’IFFCO à Suez se sont mis en grève dans le cadre d’un conflit lié aux salaires en décembre dernier, la société a déposé plainte auprès de la police contre 15 travailleurs, dont 9 membres du syndicat. Le 29 décembre, des policiers ont effectué une descente aux domiciles du président et du secrétaire général du syndicat et de quatre autres travailleurs. Et le 3 janvier, la police a pris l’usine d’assaut et arrêté 13 grévistes. 12 ont ensuite été libérés sous caution en attendant le procès et deux autres maintenus en détention pour incitation à la grève. Les travailleurs n’ont plus accès à l’usine.

Au total vingt-trois travailleurs, responsables et membres du syndicat IFFCO Égypte risquent d’être condamnées à de lourdes amendes et à des peines de prison, lors du jugement qui sera rendu le 29 janvier. Les attaques contre le syndicat IFFCO font suite à la dure répression exercée à l’encontre des chauffeurs d’autobus du Caire et des ouvriers des chantiers navals d’Alexandrie et de leurs syndicats.

Les grévistes d'IFFCO Les grévistes d’IFFCO

Voir le dossier: Monde arabe et Iran avec les tags: - - Nos sources
22 janvier 2017

Philippines : Première grosse violation de la trève entre le gouvernement et l’insurrection maoïste

Alors que les négociations de paix se poursuivent entre le gouvernement et l’insurrection maoïste, une fusillade entre forces gouvernementales et guérilleros maoïstes a fait neuf morts, huit militaires et un guérillero, hier samedi, dans le North Cotabato. Un détachement mixte de policiers et de militaires du 39e bataillon d’infanterie était intervenu après avoir appris que des guérilleros avaient menacé un chauffeur de la Société de développement des terres Santos (SLDC), dans le village de Malasil, parce qu’il ne payait pas l’impôt levé par la guérilla. Les forces de sécurité ont alors accroché une unité de la NPA   qui a résisté, causant de lourdes pertes aux militaires. La fusillade a duré une demi-heure.

Déploiement de l'armée hier dans le North Cotabato (Mindanao) Déploiement de l’armée hier dans le North Cotabato (Mindanao)

21 janvier 2017

Turquie : Quelques revers pour le DHKP-C

Les dernières opérations de guérilla urbaine menée par le DHKP-C  , les tirs de roquettes contre le quartier général de la police et le siège de l’AKP à Istanbul, (voir notre article d’hier) auquel il faut peut-être joindre le mitraillage d’une patrouilleuse de police ce samedi matin à Esenyurt, district de la rive européenne d’Istanbul, font suite (et répondent) à une série de revers subis par l’organisation.

Nous avions parlé de la mort de deux combattants dans le Dersim (voir notre article) mais c’est un total de seize guérilleros que le DHKP-C   a perdu dans la région à la fin de l’année, dont dix dans un seul bombardement de l’aviation turque. A ces pertes se sont ajouté l’arrestation dans la province d’Izmir de Çiğdem Ş., présentée comme une dirigeante de l’organisation pour la zone égéenne. Agée de 35 ans, elle avait déjà été arrêtée en 2012, soupçonnée d’avoir planifié une attaque contre la police, et avait été libérée en 2016. Jeudi 19, une vaste opération anti-DHKP-C   a eu lieu dans le district d’Okmeydanı à Istambul a débouché sur 5 arrestations.

L'opération policière à Okmeydanı L’opération policière à Okmeydanı

Voir le dossier: Turquie-Kurdistan avec les tags: - - - Nos sources
21 janvier 2017

IT : Nouvelle édition du "Guide d’autodéfense numérique"

Deux ans déjà sont passés depuis la dernière édition du très complet "Guide d’autodéfense numérique", ouvrage qui vise à présenter l’"absence d’intimité" du monde numérique et propose des méthodes pour ajuster ses pratiques quotidiennes en conséquence. Cette quatrième édition revue et corrigée du premier tome s’accompagne de le première révision du second tome. Elles prennent en considération les révélations concernant l’état actuel de la surveillance numérique ainsi que les dernières évolutions légales et techniques – et notamment les nouvelles versions des systèmes Debian et Tails. Disponible en consultation et en version imprimable à l’adresse http://guide.boum.org.

La couverture du guide La couverture du guide

Voir le dossier: Sécurité IT avec les tags: - Nos sources
21 janvier 2017

USA : Affrontements sur le chantier du Dakota Access

21 manifestants opposés au pipe-line Dakota Access ont été arrêtés près du pont sur la Backwater mercredi soir, lors de la troisième nuit consécutive de protestation près de Cannon Ball. Les manifestants ont commencé à se rassembler sur le pont de la Backwater autour de 18h45. Vers 20h30, ils étaient en nombre et ont allumés de grands feux de pneus sur le pont et de chaque côté du pont. Ils ont également érigé deux tipis pour bloquer davantage le pont. Comme ils refusaient de libérer le pont, la police est intervenue brutalement, faisant usage de munitions non-léthales. Six policiers et gardes nationaux ont été légèrement blessés dans les affrontements. Un manifestant a été emmené à l’hôpital en ambulance après avoir reçu une blessure au visage, et 21 arrestations ont eu lieu pour des infractions telles que port d’arme dissimulée, intrusion criminelle, l’obstruction physique d’une fonction gouvernementale. Depuis le 10 août, 624 manifestants ont été arrêtés à Cannon Ball.

L'intervention policière mercredi à Cannon Ball L’intervention policière mercredi soir à Cannon Ball

Voir le dossier: Amérique du Nord avec les tags: - - Nos sources

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | ... | 1995

A propos de notre présence sur les réseaux sociaux

Téléchargez notre Clé PGP

Contact et abonnement à notre lettre d’information : srapapc@gmail.com

Notre local, le Sacco Vanzetti, 54 Chaussée de Forest à Bruxelles

Campagne à propos des photos dans les manifestations

Campagne de soutien au Bataillon International de Libération au Rojava  

Vignette No procèsHistorique des poursuites en cours contre nos membres

Numéro de compte de solidarité (IBAN) : BE09 0016 1210 6957

Suivre la vie du site RSS 2.0

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?