Hier soir à Berlin, Khaled Barakat a été empêché par la police d’intervenir lors d’un meeting sur les défis arabes et palestiniens. L’écrivain palestinien et coordinateur de la campagne Free Ahmad Sa’adat est également interdit de toute activité politique en Allemagne. Cette interdiction s’inscrit dans un contexte particulier. Le Bundestag a voté une résolution anti-BDS, la militante et ancienne membre du FPLP Rasmea Odeh a également été censurée et son visa lui a été retiré et des militants pro-palestiniens sont poursuivis.

Khaled Barakat

Khaled Barakat

Dossier(s): Allemagne Archives

Un camarade de l’Action Antifasciste de Brisbane a tagué un message de solidarité adressé à Silvia, Anna et les autres prisonniers en grève de la faim contre les conditions oppressantes de leur détention à L’Aquila (voir notre article).

Brisbane Aquila

Brisbane Aquila

Brisbane Aquila 2

Brisbane Aquila 2

Les activistes, organisé-e-s dans le cadre de l’alliance « Ende Gelände », occupent depuis samedi dernier la mine à ciel ouvert Garzweiler. Parallèlement, un autre groupe d’activistes occupe le train de la mine de Hambach. La veille, un autre groupe a occupé la ligne de train approvisionnant la centrale au charbon Neurath, la plus grande centrale de ce type en Allemagne, et la deuxième plus grande en Europe. Le collectif « Ende Gelände » affirme avoir bloqué de cette manière tous les points stratégiques du bassin charbonnier rhénan. Il exige la sortie du charbon, et plus généralement un changement économique systémique. La police a vainement tenté d’empêcher l’occupation et a employé du gaz poivré.

Ende Gelande Garzweiler

Ende Gelande Garzweiler

Dossier(s): Allemagne Archives

Sushil Roy, Patitpaban Haldar et Santosh Debnath avait été arrêté dans la région de Jangalmahal (Bengale occidental) en 2005 et accusé d’avoir incité la population a prendre les armes pour renverser le gouvernement local. Les autorités avaient saisi, lors de leur capture, de la littérature maoïste ainsi que des bâtons de gélatine et des munitions. Tous les trois avaient été poursuivis pour sédition ainsi qu’en vertu du Arms Act et condamnés à la perpétuité en 2005. Leurs avocats avaient interjeté appel en 2006. Ce vendredi, la Calcutta High Court a acquitté les trois hommes de toutes les charges retenues contre eux. Patitpaban Haldar et Santosh Debnath devraient donc être libéré après 14 ans d’emprisonnement alors que Sushil Roy est décédé en cours de procédure, en 2014.

Calcuta High Court

Dossier(s): Archives Inde-Népal Tags: , ,

Hayrettin Demir, qui vit en France depuis 20 ans avec un titre de séjour, a été arrêté lors d’une descente à son domicile à Marseille mardi dernier, suite à une demande d’extradition vers la Turquie. Il a comparu devant un juge, et aurait été libéré par la suite, sous contrôle judiciaire et avec assignation à résidence. Demir encourt en Turquie une peine de plus de 30 ans de prison en raison de ses activités militantes en faveur de la cause kurde.

Cette arrestation a lieu dans un contexte de répression croissante contre les Kurdes en France. Des dirigeants et membres du Conseil démocratique kurde en France (CDK-F) ont notamment fait l’objet de mesures administratives de gel de fonds, dans le cadre de la législation dite de ‘lutte contre le financement du terrorisme’.

police nationale france

police nationale france

Après les arrestations de 3 militants en mai ([voir notre article>article16311]), ce jeudi 20 juin, la police espagnoles a arrêté cinq autres militants pour avoir porté des photos de prisonniers basques durant la Korrika. La justice les accuse « d’apologie du terrorisme ». Les cinq ont été libérés quelques heures après leur arrestation.

Photos des prisonniers de l'ETA portées sur le parcours de la Korrika

Photos des prisonniers de l’ETA portées sur le parcours de la Korrika

Le tribunal de Turin a rejeté les mesures de surveillance spéciales à l’encontre de deux internationalistes qui s’étaient rendus au Rojava. La décision concernant les trois autres internationalistes a été reportée à une date ultérieure. Cinq militants internationalistes italiens qui se sont rendus au Rojava faisaient face à des mesures répressives lorsque la police a demandé à la Cour de se prononcer sur des ordres d’expulsion et une surveillance spéciale (voir notre article).

internationalistes turin

internationalistes turin

Dossier(s): Archives Italie Tags: ,

Aujourd’hui, les Forces de défense du peuple (HPG) ont annoncé que la commandante internationaliste Sarah Handelmann (alias Sara Dorsin) avait été tuée dans une frappe aérienne turque contre les zones de défense de Medyale 7 avril.

Dans un communiqué, le HPG a souligné les nombreuses qualités de la commandante et a apporté quelque précisions concernant son parcours. En 2017, la camarade Sara était venue d’Allemagne rejoindre le PKK. Elle a combattu dans les YJA-STAR (l’Unité des Femmes Libres) et servait comme commandante d’unité.

Plus d’infos ici

Şehîd Namirin !

Sara Dorsin, commandante dans les YJA-STAR

Sara Dorsin, commandante dans les YJA-STAR

La police du Chhattisgarh a abattu une commandante maoïste dont la tête était mise à prix ce mardi dans le Bastar. Seema Mandavi, commandante du Sitanandi Area Committee était accusée dans de dizaines d’affaires de meurtre, de pillage et de violences à l’égard des forces de l’ordre. Elle était une des maoïstes les plus craints dans la région. Les autorités ont annoncé avoir été informées de la présence d’une vingtaine de guérilleros dans une zone forestière à la frontière entre les districts de Dhamtari et du Kanker et qu’une brigade de la Special Task Force avait immédiatement été dépêchée sur place pour les intercepter. Les soldats les ont encerclé vers 6h du matin mardi entraînant une fusillade longue d’une demi-heure à l’issue de laquelle les maoïstes sont parvenus à battre en retraite. C’est en ratissant la zone que les soldats ont découvert le corps d’une femme en uniforme, identifié comme étant Seema Mandavi. A côté de son corps, un fusil INSAS et deux chargeurs.

Le district de Bastar (Chhattisgarh)

Le district de Bastar (Chhattisgarh)

Des manifestations accompagnées de blocages routiers et d’affrontements avec la police ont eu lieu dans différentes villes du Honduras dont Tegucigalpa, San Pedro Sula, Olancho et Camayagua. Les manifestants scandaient “¡Fuera Joh! », ces initiales désignant le président Juan Orlando Hernández qui est à son deuxième mandat. Celui-ci a mené des réformes anti-populaires et est accusé d’avoir manipulé les résultats électoraux. Pour couronner le tout, il fait l’objet aux États-Unis, d’une accusation dans une enquête sur le trafic de drogue et le blanchiment d’argent.

Barricade incendiée hier soir au Guatemala

Barricade incendiée hier soir au Honduras