Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

Le mercredi 20 août, les forces armées israeliennes ont fait irruption au domicile de Khalida Jarrar, députée du FPLP en Cisjordanie. Ceux-ci lui ont ordonné de s’exiler dans la ville de Jericho avec interdiction d’en resortir.

EDIT: Khalida Jarrar a refusé de signer le document et de se conformer à l’ordonnance qui inclut son assignation à résidence à Jericho. Un sit-in de solidarité avec elle avait été organisé, hier devant son domicile. Des militants palestiniens et des organisations sont venus témoigner leur solidarité avec la députée. La députée a dénoncé aussi l’attitude passive du Président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas. Elle lui demandera à mettre fin à toute “coordination sécuritaire avec Israël”, qui, affirme-t-elle, maintient “le peuple palestinien à la merci de l’occupation.”

Palestine : Persécution d’une militante du FPLP

Anwar Al-Za’anin a été tué ce soir par l’armée israélienne. Il se trouvait dans une voiture avec deux autres membres du FPLP qui ont été tous deux grièvement blessés, ils se rendaient dans la ville de Beit Hanoun (Nord de la Bande de Gaza) pour amener de l’eau.

Palestine : Un membre du FPLP tué par l’armée israélienne

Andrey Yakovenko était l’un des prisonniers de l’Union de la Jeunesse Communiste Léniniste, emprisonné depuis 2002 en Ukraine pour avoir “organisé un groupe terroriste stable secret dans le but d’un renversement de l’ordre constitutionnel de l’Ukraine et de la prise du pouvoir de l’état”. Andrey devait encore purger 2,5 ans en Ukraine (pour une peine infligée par un tribunal russe) et risquait également une peine pour des expropriations en Russie. La République Populaire de Donetsk a décidé ce 5 août de libérer Andrey puisque la prison se trouvait sur le territoire scissionné. Andrey ne pourra donc pas se rendre en Ukraine mais est maintenant libéré. Igor Danilov autre prisonnier de la même affaire est lui aussi en prison sur le territoire de la RPD et sera peut-être également être libéré sous peu. Le contact a été coupé avec lui.

Voir nos précédents articles sur l’affaire d’Odessa ici : 1 2 3

Quelques inculpés dans l’affaire d’Odessa

Quelques inculpés dans l'affaire d'Odessa

Les brigades Abu Ali Mustafa, branche militaire du Front Populaire de Libération de la Palestine ont revendiqué cet après-midi l’attaque d’une base de l’armée israélienne dans la Bande de Gaza à Khan Yunis, à l’aide d’armes diverses dont quatre roquettes de 107mm (type katiouchas)”.

Palestine : Attaque contre une base israelienne

1’600 ouvriers du textile venant de 5 usines de Tuba Group sont en grève de la faim depuis le 28 juillet pour réclamer leurs 3 mois de salaires impayés (Un salaire d’ouvrier du textile est de 68$/mois au Bengladesh). Tuba Group est le même groupe qui possédait l’usine dans laquelle 112 ouvriers ont périt dans un incendie en 2012. La police anti-émeute a attaqué les grévistes à l’aide d’auto-pompes, de gaz lacrymogènes et de riot-guns faisant une dizaine de blessés parmi les manifestants. La police a également arrêté des émeutiers solidaires, des représentants syndicaux, le président du Forum pour l’Unité des Travailleurs du Textile et un leader du Parti Communiste du Bangladesh.
La police a également réussi à récupérer la belle-mère d’un patron de Tuba Group qui était capturée par les ouvriers depuis le premier jour de la grève. Une douzaine de travailleurs sont déjà tombés malades depuis le début de la grève de la faim.

La police arrête une ouvrière

La police arrête une ouvrière

Samer al-Issawi, ancien prisonnier palestinien arrêté pour son appartenance au Front Démocratique pour la Libération de la Palestine et la fabrication de bombes artisanales en 2002 puis libéré en octobre 2011 avec un millier d’autres prisonniers, ré-arreté en juillet 2012 pour avoir quitté Jérusalem (violant ses conditions de libération), libéré à nouveau en avril 2013 après une grève de la faim de 8 mois. Samer vient d’être arrêté à nouveau avec de nombreux anciens prisonniers lors d’opérations de l’armée autour des trois Israéliens kidnappés. L’armée refuse de révéler les raisons de son arrestation.

Samer Issawi après sa grève de la faim en 2012

Samer Issawi après sa grève de la faim en 2012

Une cinquantaine de personnes (belges, françaises, hollandaises, britanniques,…) ont été arrêtées ce dimanche dans l’est de l’Inde après que l’armée ait trouvé sur eux 22 téléphones satellites non-déclarés aux douanes. Il s’agissait en fait de l’équipe de tournage de Pékin Express. Alors que la plupart des personnes ont été relâchées et sont à présent gardées par l’armée dans un hôtel, trois personnes sont encore emprisonnées et accusées d’espionnage. Les autorités auraient repéré à distance un grand nombre de téléphones satellites, typiquement utilisés par les maoïstes, selon l’armée indienne.

Suite à l’évasion et au communiqué de Christodoulos Xiros, prisonnier de l’organisation 17 Novembre qui n’était pas rentré d’un congé pénitentiaire, le niveau maximal de l’alerte anti-terroriste a été déclenché à Athènes qui n’avait plus connu de tel mouvement de police depuis les Jeux Olympiques de 2004. Le communiqué d’appel aux armes de Christodoulos Xiros survient au moment ou plusieurs chef d’états-membres de l’Union Européenne sont présents en Grèce. Sur ordre des autorités américaines, les forces anti-terroristes grecques ont mené des perquisitions dans huit domiciles de la capitale. Les Etats-Unis pressent le gouvernement grec à capturer Xiros le plus rapidement possible.

EDIT : Tous les batiments athéniens liés à l’Union Européenne (Hotels, représentations,…) sont sous très haute protection armée. Des policiers en armes mais aussi des agents spéciaux infiltrés (la presse grecque prend en exemple un ‘faux jeune couple’)

Grèce : Enorme déploiement policier international suite à l’évasion de Christodoulos Xiros