Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

Voici le tract que les membres du Secours Rouge distribueront aux différents défilés et rassemblements du 1er Mai à Bruxelles et à Liège:

Le lundi 25 mai 2009, à 9 heures, reprendra le procès ‘DHKP-C’ au palais de justice de Bruxelles.

Dans ce procès (le cinquième, dont deux cassations!) visant des militants et des sympathisants d’une organisation révolutionnaire de Turquie, le DHKP-C, le parquet fédéral belge a emboîté le pas aux USA dans leur prétendue ‘guerre contre le terrorisme’.

Derrière leur lutte, faites à grand renfort de publicité, contre les jihadistes, il y a aussi et surtout une lutte contre des organisations révolutionnaires qui, dans leur pays, luttent contre des cliques fascistes au service des USA. Aux Philippines, en Colombie, en Turquie et ailleurs, de grandes organisations populaires qui, depuis des décennies, luttent pour les intérêts populaires et prolétariens se trouvent ainsi inscrites à l’initiative du gouvernement américain sur la liste internationale des ‘organisations terroristes’. Et cette inscription déclenche, en Belgique comme partout, le déchaînement des mécanismes répressifs et l’application des législations ‘anti-terroriste’…

Voilà comment la justice belge se trouve une nouvelle exécutrice servile des basses oeuvres de l’impérialisme… Pour résister à cette logique et empêcher que ces militants soit emprisonnés, pour mettre en accusation les législation et dispositifs ‘anti-terroristes’, pour opposer à la justice de classe au service de l’impérialisme, notre solidarité de classe internationaliste, rassemblons nous le lundi 25 mai dès 8h30 sur les marches palais de justice de Bruxelles.

Tract du premier mai

Lire le tract – format pdf

Tract du premier mai

Affiche pour le 1er mai 2009

Le Secours Rouge était associé depuis le premier jour au Comité pour un 1er Mai qui s’était donné comme objectif l’organisation d’un premier mai large et offensif à Bruxelles. Un premier appel en ce sens (relayé sur ce site) avait été fait pour une manifestation au départ de la place Van Meenen. Depuis, les comités de soutien aux sans-papiers ont lancé leur propre appel à une manifestation. Nous constatons que de nombreuses organisations ont répondu à cet appel, et que la manifestation au départ de la place Van Meenen a perdu son caractère large et unificateur qui faisait, à nos yeux, une bonne part de son intérêt.

Par conséquent, le Secours Rouge cesse d’appeler spécifiquement à la manifestation de la place Van Meenen. Le Secours Rouge enverra une délégation à la manifestation des sans-papiers et, surtout, le Secours Rouge enverra des équipes à tous les cortèges de 1er Mai (1er mai anticapitaliste à Liège, 1er mai syndical place Rouppe, 1er Mai de la place Van Meenen, 1er Mai des sans-papiers, 1er Mai anarchiste de Gand) pour diffuser des tracts appelant à la mobilisation pour le procès des militants et sympathisants du DHKC le 25 mai au palais de justice de Bruxelles.

Affiche pour le 1er mai 2009

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté hier samedi, à Nantes, contre la répression. Plusieurs collectifs avaient appelé à cette manifestation unitaire. Lors du parcours, certains manifestants s’en sont pris aux vitrines de banques, agence immobilière, aux pubs, etc… Peu après, la police française a contrôlé dans un commerce du centre ville des militants indépendantistes qui n’avaient commis aucun acte illégal au cours du rassemblement. Après avoir été désigné par un policier des renseignements généraux connu pour être chargé de la surveillance de la mouvance indépendantiste, deux militants de la gauche indépendantiste bretonne, Jonathan Guillaume et Alan Hayenos ont refusé de présenter leurs papiers aux forces de police française qui ont très brutalement matraqué d’autres militants témoins de la scène sous le regard atterré des personnes présentes. L’un d’entre eux a subi un traumatisme crânien et a été hospitalisé pour avoir tenté de protéger un enfant de 9 ans traumatisé par la scène. D’autres personnes ont été brutalisées et insultées par les policiers. A l’issue de leur garde à vue qui a duré près de 48 heures pendant laquelle on les a interrogés sur leur engagement légal, Jonathan et Alan se sont vu notifier une convocation le 14 octobre prochain pour rébellion. Suite aux arrestations muclées de 6 personnes, dont 1 blessé, après la manifestation du samedi 25, une plainte sera déposée contre les violences des arrestations.

En visite au Liban, la ministre française de la justice a été confrontée à des manifestants de l’Union de la Jeunesse Démocratique Libanaise (proche du PC) réclamant la libération de Georges Ibrahim Abdallah détenu en France depuis 1984. Les manifestants ont scandés ‘Libérez Georges Abdallah!‘ et ‘Sionistes, fascistes, c’est vous les terroristes!‘ à l’arrivée du convoi de Dati qui allait rencontrer son homologue libanais. On a appris que celui-ci avait évoqué le cas de Georges.

Le Secours Rouge fait partie des organisations appelant à une manifestation le 1er mai à Bruxelles. Le Secours Rouge est une organisation ouverte à différents courants politiques dans le cadre d’une plate-forme et d’une pratique de solidarité active contre la répression de classe. Le Secours Rouge n’ignore pas que la justice de classe n’est qu’un élément d’un système général oppressif et exploiteur. Le Secours Rouge ne se rattache pas à une organisation politique particulière, à une ligne politique particulière. C’est pour cela que le Secours Rouge appelle au défilé du 1er mai: le 1er mai est le jour de tous les travailleurs exploités et de tous les peuples opprimés en lutte contre l’ennemi commun: le capitalisme.

Lire la déclaration du Secours Rouge sur le 1er mai (.pdf)

Affiche du 1er mai 2009

Affiche du 1er mai 2009

Le Comité des libertés appelle à un rassemblement demain samedi, à partir de 12h, devant la Commission européenne (rond-point Schuman) à Bruxelles pour protester contre les arrestations arbitraires qui ont visé les membres de la Fédération anatolienne en Allemagne et contre la criminalisation des militants associatifs.

Site de la Fédération anatolienne

Pour plus d’infos en français sur les arrestations en Allemagne

21 étudiants du CAS s’étaient finalement retrouvé au commissariat central à Bruxelles (cf. ci-dessous). En quelques minutes, plus d’une trentaine d’autres étudiants du CAS se sont rapidement rassemblés devant le Commissariat pour exiger leur libération. 15 arrêtés ont été relâchés dans la soirée au fur et à mesure que la pression augmentait. Reste 6 d’entre eux qui seront déférés au parquet demain matin, et placés devant un juge d’instruction qui statuera sur les accusations qui leur sont portées: ‘coup et blessure sur un agent de police‘. Aberrant selon les participants à l’action. 6 étudiants sont donc en ‘arrestation judiciaire’.

Manif de soutien ce jeudi matin à partir de 9h devant le Palais de Justice!

Les militants du Comité d’Action et de Soutien aux sans-papiers ont perturbé ce mercredi soir le lancement de la campagne des libéraux européens pour les prochaines élections européennes. Aux cris de ‘A bas les frontières, stoppez les déportations!‘, les militants ont fait irruption peu après le début du congrès organisé à Tours et Taxis devant un petit millier de militants libéraux venus de toute l’Europe. Après un bref instant de confusion, la police est intervenue pour déloger manu militari les protestataires. L’ensemble de ces militants ont été appréhendés, parfois violemment, par la police.

Le CAS appelle depuis 19h à un rassemblement de solidarité devant le commissariat de l’Amigo, (rue marché au charbon, à côté de la grand place) pour faire pression et faire sortir au plus vite les 22 militants interpellés à qui on a annoncé qu’ils devraient rester 12 heures en cellule. Pour ceux qui ne pourraient pas s’y rendre, il est possible de contribuer à cette pression en appelant le service de garde de la Police de Bruxelles (02/279.77.11) et celui du commissariat de l’Amigo (02/279.72.10).

Depuis bientôt quatre mois à Athènes et dans plusieurs grandes villes de Grèce, le vaste mouvement de contestation qui avait enflammé la jeunesse grecque en décembre 2008 a été remplacé par d’inombrables actions, dont certaines armées et revendiquées par une quinzaine de groupes jusqu’alors inconnus. Depuis la reprise des cours, début janvier, les ‘occupations’ de locaux en tout genre se sont multipliées: lycées, gares, mairies d’arrondissement, Opéra… Vendredi 10 avril à Athènes, une dizaine de personnes cagoulées ont procédé à un saccage éclair de plusieurs agences bancaires. Une opération similaire avait été conduite, le 13 mars, dans le quartier de Kolonaki. Le front anti-répressif n’a pas été oublié, c’est ainsi par exemple que le 18 février, un universitaire criminologue était roué de coups par une quarantaine de jeunes cagoulés, en pleine conférence sur le système carcéral…

Manifestation à Athènes

Manifestation à Athènes

Une vingtaine de personnes se sont rassemblées ce vendredi 10 devant le Consulat de France à Liège pour dénoncer la répression qui a lieu en France, notament à l’occasion du contre-sommet à Strasbourg. L’action a duré trois heures. Une quarantaine de robocops ont débarqué et finalement embarqué tout le monde au poste, mains colsonnées dans le dos. Vers 16h30, tout le monde était dehors.

Rassemblement à Liège contre la répression à Strasbourg

Rassemblement à Liège contre la répression à Strasbourg