Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

Cari compagni e compagne nell alleghato un immagine di un’azione in solidarietà con i compagni e la compagna arrestati/a e tutt’ora in carcere del SR, SRI e M-L Bloc. Sono accusati di aver avuto contatti con dei compagni del PC p-m e con questo scatta l’articolo associativo. La controrivoluzione lavora a livello internazionale e cercha di bloccare la solidarietà di classe anche a livello internazionale.

Liebe GenossInnen, wir leiten Euch das Bild einer Soliaktion aus dem Netzwerk aus Magdeburg weiter. Das war die sofortige Reaktion, nachdem die GenossInnen von der Verhaftungen der SR und SRI Militanten in Brüssel hörten.

Lire l’entièreté des textes en italien et en allemand – format pdf

Collage de solidarité

www.political-prisoners.net

www.intersol-md.org

Collage de solidarité

Solidaritätsaktion in der Euro 08 Fanmeile von Zürich:

Am Samstag Nachmittag, während in Belgien mehr als 500 Menschen auf dieser Strasse ihren Protest gegen die Verhaftung von 4 politischen Gefangenen der Roten Hilfe Belgien und der Roten Hilfe International zum Ausdruck brachten, wurde in Zürich auf dem Lindenhof eine riesen grosses Transparent aufgehängt und Raketen abgeschossen. Dieser kleine Akt der Solidarität hat natürlich sofort ein Polizeiaufgebot provoziert: oh, Schande, mitten in der gut bewachten Fanmeile politische Solidarität und erst noch Raketen.

Solidarität ist eine Waffe – wir kommen wieder

Rote Hilfe International

Calicot pour le SR à Zürich

Calicot pour le SR à Zürich

22/06/2008

Message reçu

La spécificité du Secours Rouge est de soutenir les prisonniers politiques qui ont été enfermés à cause de leur lutte dans le cadre d’actions militantes antifascistes et anticapitalistes. La manifestation d’hier a permis une fois de plus de montrer que pour les organisations de solidarité quelle que soit leur spécificité, la répression est identique et frappe avec la même force, au moyen des mêmes outils. Voici le message d’une amie des sans-papiers présents hier, que nous tenions à relayer:

Bonjour chers amis,

Je pense que l’intervention du militant de l’UDEP lors de la manifestation d’hier voulait souligner que la rafle du 29 avril était un autre cas de répression des mouvements sociaux, plus que de rappeler la nécessité d’être régularisés. Pour rappel: le 29 avril dernnier, lors d’une manifestation pacifique et autorisée devant l’Office des étrangers, 180 personnes (avec et sans-papiers) sont arrêtées, 12 sans-papiers restent détenus de façon tout à fait arbitraire. Aujourd’hui il reste 5 manifestants enfermés à Merksplas. Les autres ayant été libérés au compte goutte sans aucune explication. Les sans-papiers présents à la manifestation d’hier se sentent réprimés et voient dans l’arrestation du 5 juin, dans le procès DHKP-C,… le même problème! Ils étaient là: pour les 5 du 5 juin, pour leurs 5 amis encore enfermés et menacés d’expulsion, par SOLIDARITE contre la répression! Belle journée,

Sara (une amie des S-P pésents hier)

PS: Prochainement les sans-papiers vont sûrement vous convier pour créer une action commune avec les differents groupes attaqués (DHKP-C, SR, Udep,…).

Plus d’infos: http://sanspapiers.skynetblogs.be/

Ce matin, à 11h, c’est près de 500 personnes – et un chien – qui se sont rassemblées face à la Maison communale de Saint-Gilles pour manifester leur soutien aux détenus du 5 juin, Wahoub, Jean-François, Bertrand, Abdallah et Constant. Des amis, des organisations, des proches et des citoyens concernés par le maintien en détention de nos camarades étaient présents afin de dénoncer les lois liberticides et les méthodes particulières de recherche, à l’origine des inculpations et des raffles organisées le 5 juin en Belgique sous le prétexte d’une ‘participation à l’activité d’une organisation terroriste’. Le cortège est passé devant les prisons de Saint-Gilles (où Abdallah et Constant subissent toujours un régime strict, apparemment imposé à l’initiative seule du directeur de la prison), de Berkendael, et de Forest. Des communiqués émanant du Secours Rouge, du secrétariat pour un Secours Rouge International, du Rhote Hilfe Allemagne, et du s5s (Solidaires des 5 solidaires) ont été lus. Les nombreuses manifestations de soutien international, communiqués (MLKP, We want freedom, etc.) et actions passées et à venir (le 24 à Berlin, le 25 à Paris, …), ont été mentionnées. Face à la prison de Forest, un camarade du SR s’est exprimé au nom des collègues et amis de Bertrand. Enfin, un militant de l’UDEP s’est exprimé pour la régularisation des sans-papiers.

Libération des 5! Abrogation des lois liberticides! Halte à la criminalisation de la solidarité!

C’est autour de ces préoccupations politiques que toutes les personnes présentes ont fait du bruit, afin que les détenus, depuis leur prison, entendent la solidarité, l’amour et la force avec lesquels nous les apellions. Continuons, soutenons-les jusqu’à la libération des 5!

La solidarité est notre arme!

Manifestation du 21 juin 2008

Manifestation du 21 juin 2008

Manifestation du 21 juin 2008

Manifestation du 21 juin 2008

Manifestation du 21 juin 2008

Manifestation du 21 juin 2008

Communiqué du Secours Rouge Belgique – format pdf
Communiqué du Secours Rouge International – format pdf
Appel à manifester du s5s – format pdf

Tract de la manifestation

Affiche de la manifestation

En noir et blanc: carteaffiche

Manifestation du 21 juin 2008
Manifestation du 21 juin 2008
Manifestation du 21 juin 2008
Manifestation du 21 juin 2008
Très belle manifestation de soutien aux camarades du 5 juin
Manifestation du 21 juin 2008
Très belle manifestation de soutien aux camarades du 5 juin
Manifestation du 21 juin 2008
Très belle manifestation de soutien aux camarades du 5 juin
Tract de la manifestation
Très belle manifestation de soutien aux camarades du 5 juin
Affiche de la manifestation
Très belle manifestation de soutien aux camarades du 5 juin
Très belle manifestation de soutien aux camarades du 5 juin

Chers/chères participant-e-s à la manifestation de solidarité à Bruxelles. Chers/chères camarades, chers/chères ami-e-s,

Malheureusement nous ne pouvons pas être dans la rue à Bruxelles avec vous, mais Revolutionäre Jugend manifestera sa solidarité en accrochant une immense banderole à un endroit évident à Zurich, la zone des supporteurs de l’Euro 08.

Chère Wahoub, chers Bertrand, Constant, Abdel et Jean-François,

Vous êtes des révolutionnaires qui militent au Secours Rouge, au Bloc-ML et toi, Bertrand, à la Commission pour un secours rouge international. Le 5 juin on vous a arrêtés de la pire manière et mis en prison pour différentes raisons. Quatre d’entre vous sont accusés d’avoir des contacts avec les camarades du Pc p-m, arrêtés le 12 février 2007 en Italie. A la même époque, de nombreuses perquisitions et arrestations avaient déjà eu lieu à l’encontre de militant-e-s communistes, syndicalistes et étudiant-e-s. Dès le 13 juin 2008, cinquième jour du procès en Italie, le procureur Boccassini s’empresse de se servir de vos arrestations pour étayer la thèse d’un danger révolutionnaire, retournant la situation. Cette nouvelle attaque de la bourgeoisie fait partie d’une série d’attaques contre des structures qui soutiennent des prisonniers politiques, en s’engageant pour leur intégrité physique et leur identité. Toutes les structures attaquées, en Belgique, en Espagne, en Italie, en Allemagne, en France et en Suisse, ont en commun le fait de travailler sur le terrain politique, dans le cadre d’une lutte contre l’exploitation et l’oppression capitaliste et pour une perspective révolutionnaire. Toutes ces structures veulent ouvrir de manière organisée et ensemble un espace politique contre la répression. Cette répression développe des méthodes qui se durcissent conjointement avec la crise économique et politique.

Voilà pourquoi des attaques répressives comme celle du 12 février (Italie et Suisse), du 5 juin en Belgique, ou, il y a quelques jours, contre le DHKP-C à Paris ne seront pas les dernières. Voilà pourquoi des structures comme les nôtres sont nécessaires. La lutte contre le capitalisme est légitime et la solidarité de classe en est une arme! Les tentatives d’intimidation n’arrêteront pas le cours de l’histoire car l’histoire fait les peuples!

[rouge]Développons la solidarité – Cassons le capitalisme![/rouge]

Depuis la répression du 5 juin contre les militants du Secours Rouge / Association des Parents et Amis des Prisonniers Communistes, la Jeunesse Révolutionnaire de Zurich (organisation jeunesse du Revolutionärer Aufbau Schweiz) s’est constamment solidarisée avec eux. Avec ses arrestations, la machine de répression tente de frapper pour paralyser puis détruire le travail de solidarité des Secours Rouge et de la Commission du Secours Rouge International. Cette offensive vise à introduire un caractère criminel au soutien aux prisonniers politiques. Les faits sont néanmoins têtus puisque les accusations tombent les unes après les autres. Un fiasco judicaire est proche pour ce régime vermoulu et gangrené par la corruption et le nationalisme.

Lire le communiqué dans son entièreté – format pdf

Communiqué de presse

Ce lundi 16 juin, une quarantaine de personnes se réunissaient au Garcia Lorca pour jeter les bases du s 5 s, Solidarité avec les 5 Solidaires. Les cinq, ce sont Abdallah Ibrahim Abdallah, Wahoub Fayoumi, Constant Hormans, Jean-François Legros et Bertrand Sassoye. Pour avoir exprimé leur solidarité avec des prisonniers politiques, ils sont en prison depuis les 5 et 6 juin 2008.

Quatre d’entre eux se sont vus flanqués d’un mandat d’arrêt pour ‘participation à l’organisation d’une activité d’un groupe terroriste’ tandis que Jean-François Legros a été arrêté pour non-respect présumé de sa liberté conditionnelle. Il est en grève de la faim depuis le jour de son arrestation, le 6 juin. Abdallah, Wahoub, Constant, Jean-François et Bertrand ne sont pas les premiers, en Belgique et ailleurs, à être suspectés de ‘terrorisme’ sur base d’un dossier creux. Dans la foulée du catalyseur que fut le 11 septembre 2001, divers Etats ont adopté des mesures ‘anti-terroristes’. La Belgique a pour sa part adopté en 2003 une loi relative aux infractions terroristes et s’est dotée, la même année, d’un autre outil législatif permettant la surveillance de tout un chacun (écoutes, interception de courrier, surveillance rapprochée, etc.): les méthodes particulières d’enquête et de recherche. Il y a fort à craindre que si monsieur et madame tout-le-monde, la société civile, les organisations politiques et syndicales restent sans réaction, elles soient les prochaines victimes des ces lois liberticides.

Plusieurs personnes ont été et sont encore inquiétées: des manifestants liégeois alter-mondialistes, des militants du DHKP-C et tout récemment des membres du Secours Rouge (alors même que le procès DHKP-C connaît sa troisième cassation). Elles sont très éloignées de ce que l’on peut qualifier de ‘terrorisme’. Mais systématiquement, quand le Parquet fédéral est à l’origine de l’accusation; des amalgames, des ‘connexions terroristes’ faites de bric et de broc sont effectué;s. Aux suspects de prouver qu’ils ne sont pas terroristes, renversant ainsi la charge de la preuve. Systématiquement aussi, le Parquet fédéral montre son acharnement juridique avec pour prétexte la lutte contre le ‘terrorisme’. En réalité, il s’assoit sur les libertés fondamentales.

Nous ne pouvons accepter que des personnes qui expriment leur solidarité, que l’on partage leur cause ou non, soient victimes d’une quelconque répression politique.

C’est pourquoi nous appelons à manifester le 21 juin à 11h (départ Place Van Meenen à 1060 Saint-Gilles, devant la maison communale)

Non à la criminalisation de la solidarité! Non aux lois liberticides! Libérez les 5 solidaires, Abdallah, Wahoub, Constant, Jean-François et Bertrand!