La police et les services pénitentiaires d’Irlande du Nord ont commencé à aménager des centaines de cellules de prison supplémentaires, anticipant ainsi les manifestations contre la tenue du sommet du G8 qui aura lieu cet été. Ces mesures de circonstance font partie du dispositif de sécurité qui se met petit à petit en place. Le PSNI est en train d’augmenter le nombre de cellules dans les commissariats de toute la province. Il semblerait que le haut-commandement de l’opération de sécurité envisage d’utiliser d’autres sites, comme l’ancienne base militaire de Lisanelly à Omagh pour détenir les manifestants interpellés. Les travaux d’aménagement ont déjà commencé dans la prison de haute sécurité de Maghaberry, dans le comté d’Antrim, dans la prison de Magilligan dans le comté de Londonderry, et dans la prison pour femmes et pour jeunes délinquants de Hydebank Wood à Belfast. Dans la prison de Maghaberry, la Foyle House, en ce moment non utilisée, sera le lieu principal de détention des manifestants qui seront mis en examen. Des places seront libérées dans les dortoirs de la prison de Magilligan. Une enceinte d’acier entourera le complexe hôtelier du Lough Erne, où se réunira le sommet du G8, mais étant donné que les lacs du Fermanagh constituent une barrière naturelle séparant l’hôtel du monde extérieur, il est hautement improbable que les protestataires puissent arriver aux abords du complexe hôtelier.

Ce mardi 8 janvier à 20h, le collectif Coup pour Coup organise une conférence de présentation de l’ouvrage ‘Georges Ibrahim Abdallah’ consacré au prisonnier libanais. Celle-ci se déroulera au bar/librairie 1675 situé 44, rue Legraverend à Rennes/Roazhon.

Conférence pour Georges Abdallah

Conférence pour Georges Abdallah

Le Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah organise ce samedi 15 décembre entre 15h et 18h une après-midi d’informations autour du prisonnier et militant Georges Ibrahim Abdallah. Programme:

– Projection d’une vidéo Georges Abdallah et du film de Chris Den Hond et de Mireille Court sur les réfugiés palestiniens du Liban: ‘Ça suffit, on rentre’, en présence du réalisateur

– Interventions: présentation du livre “Georges Ibrahim Abdallah” par le CLGIA, ‘Qu’est-ce qu’être révolutionnaire aujourd’hui ?’ par Saïd Bouamama, ‘Contexte politique du Liban des années 1980’ par Abdallah Abdallah, et un point sur les prisonniers palestiniens par un représentant de la GUPS (Union générale des étudiants de Palestine)

– intervention musicale avec “PREMIÈRE LIGNE”

L’activité se déroulera au Théâtre La Belle Etoile – 14 allée de Saint-Juste – 93210 Saint-Denis la Plaine (RER B: arrêt La Plaine Stade de France)

Une enquête pour ‘propagande en faveur d’une organisation terroriste’ a été déclenchée hier contre le parti pro-kurde BDP (Peace and Democracy Party) par le bureau provincial du procureur d’Ankara. Les autorités ont justifié l’ouverture de cette investigation en affirmant que des slogans en faveur du PKK ont été scandés durant la convention du BDP organisée le 14 octobre dernier, et que des affiches et des calicots représentants le leader emprisonné du PKK Abdullah Ocalan étaient exposés dans la salle. Une enquête parallèle a par ailleurs été ouverte contre ceux qui brandissaient les calicots ainsi que contre les membres du comité organisateurs de la convention.

Le collectif Coup Pour Coup 31 vous invite à une petite réunion de présentation le samedi 29 septembre à 14h au Centre Culturel Alban Minville à Toulouse (1 place Martin Luther King – Métro Bellefontaine). Ce sera l’occasion de présenter sa plateforme, ses actions et son fonctionnement.

Présentation de Coup pour Coup

Présentation de Coup pour Coup

Les autorités de la ville de Cairns, ville côtière du Queensland en Australie, ont annoncé qu’elles allaient débuter les entraînements et les formations des personnes qui seront chargées des opérations de sécurité lors du G20 de 2014. A cette occasion, plus de 2000 personnes parmi lesquelles des ministres des finances, mais aussi les délégués des économies dominantes dans le monde, se réuniront pendant quelques jours. Et la ville ne va pas ménager ses ‘efforts sécuritaires’. Elle a déjà annoncé le déploiement des nouveaux véhicules blindés du comité national contre le terrorisme, le BearCat.

La commissaire de police a annoncé que les plans sécuritaires étaient d’ores et déjà mis en place, ‘il y aura des centaines de policiers en provenance de tout l’état, y compris des équipes de spécialistes venant de Brisbane pour nous aider. Les entraînements de tous ces gens vont être intensifs’. Le gros de l’opération sécuritaire se concentrera sur Brisbane où jusqu’à 7000 policiers et soldats, mais aussi spécialistes anti-émeutes, snipers, pilotes d’avions de combat seront déployés. La police anti-terroriste prévoit en outre des opérations de ratissage préventives aux endroits qu’elle estime ‘clés’ et fera également des recherches d’explosifs en compagnie de personnel spécialisé. Lors du dernier G20, qui s’est tenu en 2010 à Toronto, plus de 1000 personnes avaient été arrêtées au cours du week-end.

Samedi, quatre personnes qui étaient poursuivies pour ‘dévastation’ et ‘vandalisme’ lors du G8 de Gênes en juillet 2001 ont été reconnues coupables, condamnées à des peines de six à quinze ans de prison et immédiatement incarcérées. Leurs six co-accusés ont également été condamnés, mais l’une d’entre elle a été laissée en liberté car mère d’un très jeune enfant tandis que les cinq autres peuvent encore introduire des recours quant aux peines prononcées samedi. Celles-ci ont été un peu allégées par la Cour de Cassation par rapport aux condamnations prononcées par la Cour d’appel en 2009, mais sont néanmoins sans commune mesure avec les peines prononcées contre les fonctionnaires de police reconnus coupables de ‘coups et blessures’ et de ‘perquisitions arbitraires’ lors de l’évacuation d’un local qui servait de dortoir aux manifestants. En outre, la mort d’un manifestant de 23 ans tué par un carabinier avait quant à elle été classée sans suite par la justice italienne en mai 2003.

Des affrontements ont éclaté entre la police et des membres du parti pro-kurde BDP (Peace and Democracy Party) après que les forces de l’ordre aient refusé d’autoriser des manifestants à assister au meeting organisé par le parti et intitulé ‘Democratic Resistance for Freedom Rally’ à Diyarbakir ce dimanche. Les policiers les ont empêché de pénétrer à l’intérieur du Istasyon Square, où devait se tenir la réunion, en utilisant du gaz lacrymogène et des canons à eau. La direction du BDP avait décidé de maintenir la manifestation malgré l’interdiction de rassemblement émise par le bureau du gouverneur lundi. Dès lors, ce dernier avait déployé plus de 5000 policiers à travers la ville.

Déploiement policier à Diyarbakir

Déploiement policier à Diyarbakir

Du 20 au 22 juin se tiendra le sommet sur le développement durable Rio+20 auquel sont attendus une centaine de chefs d’états ou de gouvernements. Hier, le ministre de la défense brésilien a rendu public le dispositif sécuritaire qui sera mis en place. La sécurité sera assurée par l’armée qui va mobiliser 8000 hommes et va coordonner le déploiement de 7000 policiers, pour un total de 15000 hommes. Ceux-ci couvriront le centre de conférence ainsi que le centre de Rio, où le Sommet des Peuples doit réunir 20000 personnes par jour dans le parce de Flamengo. Les forces de sécurité vont renforcer la surveillance des aéroports, des ports et d’autres installations stratégiques alors que l’espace aérien au-dessus de la zone ouest de la ville sera fermé.

Le 28 avril, une délégation solidaire du Secours Rouge International a rencontré, entre deux audiences, les inculpés de ‘Lutte Révolutionnaire’. A cette occasion, une interview vidéo de 50 minutes a été réalisée, au cours de laquelle Pola Roupas et Nikos Maziotis abordent l’histoire de l’organisation ‘Lutte Révolutionnaire’, la situation et les perspectives du mouvement révolutionnaire en Grèce.

La vidéo faite à partir de cette interview sera projetée le mardi 29 mai à 20h à la salle ‘Arembert’ du Pianofabriek, rue du Fort (Métro – Parvis de Saint-Gilles). Ouverture des portes à 18h30: discussions, infothèque,…

Consultez notre page spéciale consacrée à l’organisation ‘Lutte Révolutionnaire’

Affiche projection ‘Lutte Révolutionnaire’

Affiche projection 'Lutte Révolutionnaire'